Belgique : le Vlaams Belang sort un “guide pour dhimmis”

Belgique : le Vlaams Belang sort un "guide pour dhimmis"

Belgique : le Vlaams Belang sort un "guide pour dhimmis"19/11/2011 – 13h00
BRUGGE (NOVOpress) — Comment peut-on survivre dans une société islamisée, tel est le titre d’un “guide de poche” édité par le Vlaams Belang et dont la distribution gratuite commence incessamment en Flandre, en partenariat avec le mouvement « Villes contre l’islamisation ».

Dans ce guide pratique de 54 pages tiré à 20 000 exemplaires, son auteur Filip Dewinter développe en dix leçons comment un dhimmi (un non-musulman) doit agir dans une société dominée par la charia, où seraient proscris la critique de l’islam, le non-respect du Ramadan, l’inobservation du code vestimentaire islamique, la consommation d’alcool, le tabagisme ou le jeu.

À travers la publication de ce guide, le Vlaams Belang souhaite faire comprendre que l’islam ne s’est en rien édulcoré au contact de la société européenne, et quels seront les effets directs de l’islamisation de nos sociétés. 500 000 tracts publicitaires seront également distribués dans toutes les grandes villes de Flandre (Gand, Anvers, Courtrai, Vilvoorde, Bruxelles, Malines, …). À travers ce coup médiatique, le Vlaams Belang entend bien se présenter comme le seul parti d’opposition à l’expansion de l’islam en Flandre.

Concomitamment à la publication de son guide de poche, le Vlaams Belang formule publiquement cinq propositions choc afin de contrer l’islamisation de la Flandre : arrêter l’immigration en provenance des pays musulmans vers l’Europe ; ni soutien, ni reconnaissance ou financement de l’Islam par le gouvernement ; pas de concessions à l’Islam concernant la détermination des valeurs fondamentales de notre civilisation (interdiction de l’abattage rituel sans étourdissement, pas d’autorisation du foulard, pas de natation séparée par sexe dans les piscines publiques, …) ; mise en place d’un test d’intégration avant l’obtention de permis de séjour définitifs ; mettre un terme à la construction des mosquées, interdiction des minarets et expulsion des imams fondamentalistes.

Les identités discrètes : “Atlas des nations sans État en Europe”

Les identités discrètes : "Atlas des nations sans État en Europe"

Les identités ne se commandent pas et elles ne s’acquièrent pas par décret. On est d’où l’on naît ou d’où l’on vient si on a le malheur de naître loin des siens. Le plus souvent, l’identité est évidente. On naît allemand ou russe et cette identité est visible, palpable et indiscutable.

La chose est moins évidente dans les Etats-nations composites, fruit des ambitions expansionnistes de grandes familles régnantes, passées à la moulinette du nationalisme issu de la Révolution française.

Ces étiquettes héritées du XIXème siècle sont trop étroites et trop vagues pour accueillir les vieilles nations que l’on crut un moment disparues.

Qui aujourd’hui se dit Belge ? Plus grand monde. Les populations des Pays-Bas méridionaux s’enrochent dans leur identité flamande ou wallone. En Espagne, les Catalans, le Basques ou encore les Galiciens revendiquent un destin national propre.

Dans toute l’Europe, peu ou prou, on retrouve ces nations sans État qui sont une composante essentielle de nos identités européennes.

Pour mieux connaître ces peuples minoritaires qui ne veulent plus disparaître, les éditions Yoran Embanner ont publié un très utile Atlas des nations sans État en Europe, de Mikael Bodlore-Penlaez qui fait un inventaire détaillé des minorités nationales sur notre continent.

Illustré de plus soixante cartes inédites, cet atlas, novateur et intelligent, dresse le portrait de plus de trente nations sans État. Chacune d’elles est décrite avec précision : fiche d’identité, cartes, zoom historique et géographique, situation politique, vitalité des langues pratiquées.

Autant de clefs pour comprendre l’un des enjeux géopolitiques majeurs de l’Europe du XXIème siècle et une des bases du renouveau identitaire de nos pays.

[box class=”warning”]Atlas des nations sans État en Europe, peuples minoritaires en quête de reconnaissance, Mikael Bodlore-Penlaez, 160 pages grand format en couleurs, 25 euros. Disponible chez votre libraire ou en ligne : yoran-embanner.com[/box]