Trois ans après, ils militent toujours à la Manif pour tous

Source : La Croix
À l’occasion de l’université d’été de la manif pour tous qui s’est tenue ce week-end à Quiberon, la Croix a rencontré des militants LMPT qui gardent foi et énergie. Au-delà de la loi Taubira, c’est pour la préservation de la structure familiale, l’un des socles de notre société et de notre identité, qu’ils continuent à se battre. Essentiellement au nom des valeurs chrétiennes, mais pas que. Extraits.

Rien ne pourrait les décourager. Ni l’entrée dans les us du « mariage pour tous », ni les attaques en tous genres, ni le nombre de manifestants qui s’émousse. Samedi 19 septembre, 250 militants de la Manif pour tous se sont retrouvés sur la presqu’île de Quiberon (Morbihan) pour la 3e université d’été du mouvement.

[…] Louis Ronssin, 38 ans, militant de la première heure dans le Calvados.

Au-delà de la contestation du mariage pour tous, le mouvement défend une vision du monde centrée sur l’humain et la famille, alors que notre société est tentée par une approche libérale et libertaire, centrée sur l’individu et le consumérisme.

Pour ce chef d’une entreprise d’insertion dans le bâtiment, la fragilisation de la famille, accentuée par la loi Taubira, déstabilise la société tout entière.

C’est simple, constate ce père de cinq enfants, qui habite près de Caen : les personnes que j’aide à se réinsérer sont toutes des cabossées de la famille, des gens qui ont souffert d’un divorce, d’un père absent, etc.

[…] « Il faut poursuivre sur cette lancée en bousculant les partis traditionnels, en formant les gens, en dynamisant les associations familiales, etc. » Pour ce trentenaire, le mouvement, loin de se tarir, n’en est qu’à ses débuts.
Du haut de ses 18 ans, Éloi Henry, fraîchement recruté comme chef d’équipe, ne dira pas le contraire.

[…] Ce qui m’a plu dans le mouvement, c’est son ouverture. La Manif pour tous va bien au-delà de la sphère chrétienne.

[…] Pour la suite, Catherine reconnaît être « encore interrogative » et venir chercher des réponses à l’université d’été.

[…]La vocation du mouvement va à mon avis au-delà des seules échéances électorales.


 

La Russie célèbre la fête de la Famille, de l’amour et de la fidélité

13/07/2015 – MONDE (NOVOpress)
Pendant que “l’occident” célèbre les “Gay Pride”, que les États-Unis légalisent le mariage homosexuel dans tout le pays, la Russie met à l’honneur la Famille traditionnelle.

Le 8 juillet la Russie a fêté la journée de la famille avec un drapeau fortement inspiré de celui de la « Manif Pour Tous » française et où l’on peut lire le hashtag « la vraie famille ».
Cette manifestation populaire survient après que la Cour suprême des États-Unis ait statué pour légaliser le mariage homosexuel dans tout le pays à la fin juin et quand la Maison-Blanche a été illuminée aux couleurs du drapeau arc-en-ciel traditionnellement associé à la communauté homosexuelle.

C’est notre réponse au mariage homosexuel, à cette parodie des valeurs de la famille. Nous sommes fiers des valeurs traditionnelles de notre pays

a déclaré Andrei Lisovenko, député du parti de la Russie Unie à Moscou au journal Izvestia.
Newsweek de son côté qualifie cette marche des « fiertés conservatrices » en référence aux marchez des fiertés homosexuelles organisées en juin dans plusieurs pays occidentaux.

Le contraste sur Tweeter est assez saisissant, voyez plutôt :

Lire la suiteLa Russie célèbre la fête de la Famille, de l’amour et de la fidélité

“Le capitalisme est essentiellement anti-familial aux yeux de Chesterton” – Entretien avec Philippe Maxence 2/3

"Le capitalisme est essentiellement anti-familial aux yeux de Chesterton" - Entretien avec Philippe Maxence 2/3

14/11/2014- PARIS (NOVOpress)
Journaliste et écrivain, rédacteur en chef du bi-mensuel catholique conservateur L’Homme nouveau, Philippe Maxence est également l’un des meilleurs connaisseurs français de l’œuvre de Gilbert Keith Chesterton (photo). C’est afin de mieux connaître ce penseur original et profondément iconoclaste que nous avons souhaité interroger Philippe Maxence.

Propos recueillis par Pierre Saint-Servant


Chesterton fut avec Belloc l’un des théoriciens de ce que l’on a appelé “distributisme”, pouvez-vous expliquer ce mot et développer ce qu’il recouvre ?

En français, le mot « distributisme » sonne mal et ne dit pas tout de ce qu’il contient. Ce courant politique, économique et social, est né principalement du contexte anglais, où la question centrale n’est pas celle du régime politique – problème auquel furent soumis les catholiques français après la Révolution de 1789 et au moment du Ralliement sous Léon XIII –, mais celui de la confiscation par l’aristocratie du pouvoir et de la vie économique du pays. Refusant à la fois les conséquences dramatiques du libéralisme économique et les fausses solutions apportées par le socialisme étatique, le « distributisme » postule la renaissance d’une société agraire et artisanale, reposant sur une large distribution de la propriété privée, afin qu’elle ne soit pas confisquée par quelques-uns et qu’elle permette à chaque foyer d’être propriétaire ou co-propriétaire des moyens de production. Le distributisme repose sur une conception organique, largement anti-étatique de la société, s’appuyant sur la famille et la mise en application du principe de subsidiarité, fondement des relations pouvoir-responsabilité à chaque niveau social. Même s’il n’emploie pas cette image, Chesterton estime qu’il faut que chaque famille, conçue aussi comme une unité économique, détiennent le clou et le marteau, pour supporter elle-même les conséquences de ses actes et éviter des catastrophes que l’analogie laisse imaginer quand on sépare celui qui tient le marteau de celui qui tient le clou.

Ce courant politique, économique et social, est né principalement du contexte anglais, où la question centrale n’est pas celle du régime politique – problème auquel furent soumis les catholiques français après la Révolution de 1789 et au moment du Ralliement sous Léon XIII –, mais celui de la confiscation par l’aristocratie du pouvoir et de la vie économique du pays.

Quelle est la place des anciennes Guildes dans l’esprit de Chesterton ? Comment transposer celles-ci dans nos sociétés contemporaines ?

Contrairement à un autre distributiste, Arthur Penty, qui a développé toute une réflexion sur le rôle des Guildes ou des corporations, Chesterton s’est contenté d’évoquer l’exemple historique des Guildes dont il pensait que le principe s’imposerait dès lors que la propriété privée serait largement diffusée et qu’il faudrait alors redonner aux métiers la possibilité de s’organiser. Dans son livre sur Chaucer, il écrit : « Qui dit métiers dit Guildes; détruisez les Guildes, vous détruisez la classification naturelle des hommes. » Je ne suis moi-même pas un spécialiste de cette question ni surtout de celle qui consisterait à la transposer à la réalité actuelle. En revanche, je peux vous inviter à lire et à découvrir le livre que j’ai contribué à faire éditer et qui est plus largement une actualisation de la pensée distributiste : Small is – toujours – beautiful, une économie au service de la famille de Joseph Pearce, auteur de biographies de Chesterton, Belloc et Soljénitsyne ou Chrétienté, réveille-toi du père Aidan Nichos, qui aborde directement cette question.

Lire la suite“Le capitalisme est essentiellement anti-familial aux yeux de Chesterton” – Entretien avec Philippe Maxence 2/3

Agenda : le 15/11 à Lorient, journée « Parents et Enseignants : Ensemble pour l’enfant »

Allocations modulées, la famille attaquée (Présent 8218)

Allocations modulées, la famille attaquée (Présent 8218)

27/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Les familles françaises n’en peuvent plus d’en prendre plein la gueule. La France qui se lève de plus en plus tôt pour gagner de moins en moins n’en peut plus de payer pour tous les traîne-savates que la politique d’immigration déverse chez nous à pleins tonneaux. Tous les clandestins, immigrés, réfugiés, Roms, parasites, arrêtés-maladie et chômeurs de complaisance pour lesquels ce sont toujours les mêmes qui raquent : nous !

Allocations modulées, la famille attaquée (Présent 8218)Ce gouvernement n’aime pas les familles françaises qui réussissent. Il les détruit par ses lois sociétales, il les saigne à blanc par ses mesures budgétaires. Il a bien plus d’empathie, d’imagination pour les familles en échec, déclarant peu de revenus et de préférence immigrées. Alors qu’il divise par deux ou par quatre les allocations familiales – prenant une responsabilité historique sur la démographie et l’intérêt de toute la nation – il augmente dans le même temps le budget de l’AME de 73 millions d’euros. Voilà sa priorité. Rappelons que supprimer l’aide gratuite médicalisée aux clandestins entrés illégalement sur notre territoire constituerait une économie d’un milliard par an. Et réserver désormais les allocations familiales aux seuls Français comme le réclame le FN, allégerait durablement la barque.

Mais les choix d’économie du gouvernement sont d’abord idéologiques. Et il sait très bien que ces familles-là ne protesteront pas, qu’elles ne foutront pas le feu aux abris-bus, que les assoces ne gueuleront pas ni n’exerceront aucun chantage pour les défendre. Jusqu’à quand ?

Lire la suiteAllocations modulées, la famille attaquée (Présent 8218)

Changement de société : François Hollande persiste et signe

Changement de société : Hollande persiste et signe

25/10/2014 – PARIS (NOVOpress via Kiosque courtois)
Le président annonce « la poursuite des réformes à un rythme accéléré ». Les familles s’en sont aperçues puisque le montant des allocations familiales variera en fonction des revenus des parents, quel que soit l’âge des enfants. Encore une fois, se vérifie l’adage pasquaïen selon lequel les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent ! Pendant ce temps, les étrangers bénéficient toujours plus de la générosité de l’Etat, puisque les crédits alloués à l’Aide médicale d’état dépasseront allègrement le milliard d’euros en 2015. Le ministre de la Santé, Marisol Touraine, a reconnu que les dépenses de l’AME avaient explosé en 2013, passant de 588 à 744 millions d’euros en raison « De la forte poussée du nombre de bénéficiaires ». Bel euphémisme pour qualifier la forte poussée démographique des clandestins… Le Grand remplacement, selon l’expression de Renaud Camus, est donc en marche.

Les scènes chaotiques prophétisées par Jean Raspail se multiplient sur notre territoire. A Calais 300 à 400 immigrés clandestins — désormais appelés en novlangue « migrants » — ont récemment pris d’assaut des camions embarquant pour l’Angleterre. Et ce ne sont pas les maigres renforts envoyés par Cazeneuve à Calais qui vont mettre fin à la submersion de l’immigration clandestine. Désireuse d’apporter sa pleine solidarité aux Calaisiens submergés par des milliers de clandestins venus de tous les coins du monde, Marine Le Pen a dénoncé à Calais le laxisme gouvernemental et l’inaction de l’Europe.

Inadaptation du cadre juridique européen et français, laxisme des services de l’Etat et complicité des acteurs sociaux, se conjuguent dangereusement avec le chaos politique en Afrique noire et au Proche-Orient. Autant de raisons qui font de nos frontières de véritables passoires. Le nombre de clandestins qui ont franchi les frontières de l’Europe a ainsi triplé en 2014. Et ne parlons pas des opérations de surveillance en Méditerranée qui s’apparentent plutôt à une recherche de l’invasion maximale…

Crédit photo : Manuel Canevet, via Wikipédia, (cc).

Le gouvernement démontre une fois encore son incapacité à comprendre la différence entre politique familiale et politique sociale

Synode sur la famille : David contre Goliath – Entretien avec François-Xavier Peron (Présent 8214)

Synode sur la famille : David contre Goliath - Entretien avec François-Xavier Peron (Présent 8214)

21/10/2014- PARIS (NOVOpress) – Le Synode sur la famille qui s’est tenu au Vatican pendant deux semaines laisse un goût amer aux catholiques. Incertitudes, provocations, errements… Qu’y comprendre ? François-Xavier Peron, de Civitas, livre quelques-unes de ses analyses.

– Ce samedi, le pape François a dévoilé la « relatio sinodi », une synthèse susceptible d’apaiser les tumultes liés à la remise en cause des fondements les plus élémentaires de la définition de la Famille. Pouvez‑vous exprimer votre ressenti ?

Synode sur la famille : David contre Goliath - Entretien avec François-Xavier Peron (Présent 8214)– Quel est le rôle du Pape ? Trouver des compromis et faire des synthèses ou bien confirmer ses frères dans le Foi quoi qu’il advienne, y compris le martyre ? Est‑ce la vérité qui prime ou le consensus ? De plus, depuis quand un synode se permet‑il de changer la doctrine ? Depuis quand le Pape lui‑même peut‑il modifier la Loi naturelle ? Hélas, tout ceci montre bien que le référentiel des hommes d’Eglise n’est plus Dieu mais l’Homme : cette religion nouvelle est anthropocentrique. Ceci n’est pas nouveau, ce fut la volonté du concile Vatican II il y a 50 ans, exposée dans des termes sans équivoques par Paul VI lors de son discours de clôture : « L’humanisme laïque et profane enfin est apparu dans sa terrible stature et a, en un certain sens, défié le Concile. La religion du Dieu qui s’est fait homme s’est rencontrée avec la religion (car c’en est une) de l’homme qui se fait Dieu. Qu’est-il arrivé ? Un choc, une lutte, un anathème ? Cela pouvait arriver ; mais cela n’a pas eu lieu. La vieille histoire du bon Samaritain a été le modèle et la règle de la spiritualité du Concile. Une sympathie sans bornes pour les hommes l’a envahi tout entier. La découverte des besoins humains (et ils sont d’autant plus grands que le fils de la terre se fait plus grand) a absorbé l’attention de notre Synode. »

Lire la suiteSynode sur la famille : David contre Goliath – Entretien avec François-Xavier Peron (Présent 8214)

Italie : les Veilleurs Debout agressés par des milices d’extrême gauche

Italie : les Veilleurs Debout agressés par des milices d'extrême gauche

20/10/2014 – ROME (NOVOpress) – Il y a deux semaines tout juste, de nombreuses villes Italiennes ont vu de pacifiques rassemblements de “veilleurs debout” (Sentinelle in Piedi) attaqués par des hordes de militants extrême-gauchistes déchaînés alors qu’ils lisaient tranquillement sur une place publique comme à leur habitude.

La police présente n’a pas tenté de stopper ces violences et a seulement demandé aux Veilleurs de quitter les lieux sous escorte.

Ces brutalités se sont produites dans plusieurs villes, Bologne, Turin, Aoste, Gênes ou encore Pise, et ont fait deux victimes : un prêtre amené à l’hôpital pour un malaise et une femme de 70 ans blessée suite à des coups portés par les contre-manifestants.

Ces opérations d’intimidations ne sont clairement pas le fait du hasard et montrent une véritable volonté de supprimer par la force toute forme de résistance aux lois contre la famille qui touchent toute l’Europe, l’extrême gauche se faisant comme toujours le bras armé du libéralisme.

Et comme toujours c’est au nom de la liberté et de la tolérance que des groupes radicaux veulent interdire aux Veilleurs le droit à une expression non violente. Ces affaires sont pourtant trop nombreuses pour rester étouffées et la chambre des députés a été saisie de ce problème de liberté publique alors que l’opinion commence nettement à se retourner contre l’intransigeance des lobbys homosexuels. C’est sans doute ce sentiment de défaite de la bataille des images et de leur message soi-disant « humaniste » qui pousse les associations homosexuelles à radicaliser leur mouvement.

La bravoure et la persévérance des Sentinelle in Piedi finiront-elles par interpeller les autorités politiques et relancer le débat sur les lois anti familles encouragées par l’Union Européenne ?

Les choix étranges de l’UMP contre la famille

Les choix étranges de l’UMP contre la famille

15/10/2014 – PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Le magazine Minute de ce jour nous en apprend plus sur le sénateur UMP Alain Milon (photo), chargé du suivi des lois sur les questions de société pour la Haute Assemblée. Il a été élu président de la commission des Affaires sociales avec le soutien de l’UMP, alors qu’il est ouvertement pour la PMA et la location de ventres de femmes (GPA), et a voté la loi Taubira portant sur le mariage entre homosexuels. En mars 2013, il se permettait de répondre à ceux qui manifestaient contre son engagement contre la famille : « Dégagez connards ». Le magazine rappelle qu’il avait aussi déposé, en 2011, une proposition de loi en faveur de la kafala.

Qu’est-ce la kafala ?

C’est la forme d’adoption en usage dans la loi musulmane. Il ne s’agit pas d’une adoption complète, mais d’une protection temporaire et révocable. Le sénateur Milon voudrait l’introduire dans le droit français, pour entériner ce que certaines caisses d’allocations familiales reconnaissent déjà. Le point commun des engagements de ce sénateur est de voir une famille à la carte, instable et relativiste. On n’a pas entendu les hommes politiques pro-famille de l’UMP protester contre son élection.

Crédit ohoto : Capture d’écran/Senat.fr

Pour Ivan Rioufol, le succès de la Manif pour tous “confirme l’ampleur de la révolution conservatrice qui gagne les esprits”

14/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Dans une tribune intitulée “Les ‘oubliés’, au cœur de la contestation”, Ivan Rioufol revient sur le succès de la dernière Manif pour tous du 5 octobre dernier.

Pour l’éditorialiste, cette forte mobilisation démontre le réveil du peuple français face aux déconstructeurs de la famille.

Quand des centaines de milliers de personnes défilent pour la énième fois, à Paris comme à Bordeaux, dans le but de défendre des valeurs liées à leur civilisation, cet événement populaire confirme l’ampleur de la révolution conservatrice qui gagne les esprits. Elle déstabilise ceux qui ont été dressés dans le culte du Progrès. Or il s’est, pour partie, perdu dans la décadence.


 

Suppression du quotient conjugal : nouvelle atteinte à la famille

Suppression du quotient conjugal : nouvelle atteinte à la famille

11/10/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Le Conseil d’Analyse Economique (CAE) préconise la suppression du quotient conjugal dans un récent rapport, pour lutter « contre les inégalités hommes/femmes ».

Le CAE est une commission ayant pour mission d’éclairer les choix du Gouvernement en matière économique. Ce conseil a remis au gouvernement cette semaine des recommandations pour réduire les inégalités de salaires entre hommes et femmes. Il constate en effet qu’il y a environ 25% d’écart entre les salaires des deux sexes. Le CAE suggère donc une augmentation du nombre de places de crèches, une facilitation de l’accès aux femmes des métiers masculins, comprenez des métiers scientifiques, avant de préconiser la suppression du quotient conjugal. Le quotient conjugal, c’est la prise en compte par les impôts de la communauté patrimoniale des époux. Il leur permet de faire une déclaration de revenus commune, et d’ainsi diminuer leurs prélèvements. Cette mesure avantage surtout les couples ayant une forte disparité de revenus.

Cette réforme devrait, selon les auteurs, faire augmenter l’emploi des femmes en France de 1 ou 2 %

L’idée n’est pas toute neuve. Elle avait déjà été évoquée par Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre des droits des femmes, fin 2013. Le but affiché, c’est d’inciter les femmes à travailler plus pour gagner plus et payer plus d’impôt. La suppression du quotient conjugal, en effet, augmentera les impôts surtout là où un seul des deux époux travaille. Il faudra donc que les mères au foyer, ou les femmes qui travaillent à temps partiel, aillent davantage travailler pour gagner le même revenu net d’impôt. Et ce, sous un impératif de justice sociale !

Lire la suiteSuppression du quotient conjugal : nouvelle atteinte à la famille

Trahison des sénateurs UMP contre la famille

Trahison des sénateurs UMP contre la famille

10/10/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Le groupe UMP du Sénat a décidé de mettre à la tête de la commission des Affaires sociales le sénateur Alain Milon.

Ce choix reste totalement incompris par une grande partie de l’électorat de l’UMP, qui défilait pour une bonne part dans les rues de la capitale dimanche dernier afin de s’opposer au prétendu mariage homosexuel, à la procréation médicalement assistée et à la gestation pour autrui. C’est une lutte de longue haleine qui dure depuis presque deux ans.

Le sénateur Milon tient une position politique qui va exactement dans le sens gouvernemental. Il s’est déclaré à plusieurs reprises en faveur du pseudo‑mariage homosexuel, de la procréation médicalement assistée pour les lesbiennes, et de la gestation pour autrui. Cette ligne semble être significative d’un double jeu entretenu par l’UMP, parti de la droite qui n’assume pas ses valeurs.

Crédit photo : Peter Worsley, via Flickr, (cc).

Budget de la Sécu 2015 : l’acharnement famillophobe (Présent 8205)

Budget de la Sécu 2015 : l’acharnement famillophobe (Présent 8205)

08/10/2014 – PARIS (NOVopress)
Présenté mercredi en conseil des ministres, le projet de budget de la Sécurité sociale pour 2015, qui impose pas moins de 700 millions d’euros d’économies supplémentaires à des familles déjà harcelées par le fisc, au moment même où le gouvernement s’apprête à augmenter de 73 millions le budget de l’Aide médicale d’Etat prenant en charge la totalité des soins des clandestins, est la preuve supplémentaire que les socialistes, depuis leur arrivée au pouvoir, n’ont qu’une obsession : anéantir la famille française.

Une du numéro 8205 de "Présent"
Une du numéro 8205 de “Présent”

Préférence étrangère

D’un côté, la gabegie continue avec la hausse des aides destinées aux clandestins, le remboursement à 100 % de l’avortement de confort ou encore la contraception gratuite pour les filles de 15 à 18 ans. De l’autre, c’est l’acharnement famillophobe. Alors que les secteurs pouvant faire l’objet de coupes budgétaires sont légions, le pouvoir socialiste prend une nouvelle fois pour cible la famille en prévoyant, pèle mêle : la division par trois du montant de la prime à la naissance à partir du 2e enfant, la diminution des aides à la garde d’enfant pour les ménages « les plus aisés », la réduction à 18 mois du congé parental de la mère, le décalage de 14 à 16 ans de la majoration des prestations familiales, ou encore le décalage du premier versement de l’allocation de base de la PAJE du mois de naissance au mois suivant.

La place manque ici, mais il y aurait aussi beaucoup à dire sur les fausses économies, souvent scandaleuses, que le gouvernement entend également réaliser sur la branche maladie. Comme la décision de développer au maximum les retours à domicile le jour même des interventions chirurgicales. Mesure qui entraîne régulièrement un retour aux urgences de patients qui sont sortis trop tôt et donc des frais supplémentaires…

Lire la suiteBudget de la Sécu 2015 : l’acharnement famillophobe (Présent 8205)

Les 4 et 5 octobre prochains, les Identitaires sur tous les fronts

Les 4 et 5 octobre prochains, les Identitaires sur tous les fronts

30/09/2014 – PARIS (NOVOpress)
Fidèles au principe qui veut que la rue appartient à celui qui y descend, les militants identitaires seront largement présents les 4 et 5 octobre prochains à Paris. Tout d’abord, rendez-vous samedi 4 octobre pour le meeting de Génération identitaire de 16 heures à 18 heures, pour présenter la nouvelle campagne de GI : “Nous sommes la première ligne”. Première ligne face à la racaille, première ligne pour défendre la famille, première ligne face à l’immigration-islamisation, première ligne face au pouvoir socialiste.

Les militants identitaires seront également présents le dimanche 5 octobre lors de la Manif pour tous. Car comme le rappelle dans un communique le Bloc identitaire “la famille c’est notre identité”.

Animé par la haine de la France, la haine de nos traditions et la haine de la famille comme socle identitaire fondamental, « Valls 2 » ne reculera devant aucune attaque. Après le mariage gay et malgré les reculades imposées par la colère populaire, il apparaît évident que le gouvernement va tenter de permettre par la techno-science (GPA et PMA) ce que la nature empêchera toujours : l’accès à la parentalité pour des couples homosexuels.

Voilà pourquoi il est fondamental que la France Normale se mobilise à nouveau face aux apprentis-sorciers qui sapent méticuleusement un par un les piliers de notre identité. C’est parce que la famille – un père et une mère ! – en constitue la cellule de base que le Bloc Identitaire, comme il l’a fait à chaque Manif Pour Tous, appelle ses membres et ses sympathisants à se mobiliser massivement le 5 octobre à Paris et à Bordeaux.

L’ONU adopte une résolution pour protéger la famille traditionnelle

L’ONU adopte une résolution pour protéger la famille traditionnelle

09/07/2014 – PARIS (NOVOpress) – Jeudi dernier, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a voté pour une résolution sur la protection de la famille », « naturelle et fondamentale ». Cette résolution affirme également que la famille est « l’environnement naturel » de l’éducation et du développement des enfants.

Avant ce vote, un amendement soutenu par la France avait été présenté par l’Uruguay pour reconnaître toutes les formes de famille. La Russie a alors déposé une motion de non-action, qui permet à un pays de passer directement au vote. L’amendement a donc été soumis au suffrage et rejeté par 22 voix contre 20 et quatre abstentions.

Après que la tentative d’inclure la phrase « différents types de famille » dans la résolution de l’ONU ait échoué, la résolution a été votée avec 26 voix favorables et 14 contre, et 6 abstentions. Le vote a été accueilli avec des applaudissements enthousiastes.

Pays qui ont voté en faveur de la résolution sur la protection de la famille : Algérie, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Chine, Congo, Côte Ivoire, Ethiopie, Gabon, Inde, Indonésie, Kazakhstan, Kenya, Koweit, Maldives, Maroc, Namibie, Pakistan, Philippines, Russie, Arabie Saoudite, Sierra Leone, Afrique du Sud, Émirats Arabes Unis, Venezuela et Viet-Nam.

Pays qui ont voté contre la résolution sur la protection de la famille : Autriche, Chili, République Tchèque, Estonie, France, Allemagne, Irlande, Italie, Japon, Montenegro, Corée du Sud, Roumanie, Royaume-Uni et États-Unis.

L’Argentine, le Brésil, le Costa Rica, le Mexique, le Pérou et la Macédoine se sont abstenus

Source : ONU