Vers le goulag numérique ? Conférence, Paris 17 septembre

Vers le goulag numérique ? Conférence Paris 17 septembre

Facebook, vidéo surveillance, biométrie, nanotechnologies,…
Ces activités ou technologies numériques et bien d’autres deviennent de plus en plus courantes dans notre vie. Xavier Eman posera la question, ne nous mènent-elles pas « Vers le goulag numérique » ?
Le 17 Septembre à 17h. Cercle Sainte-Geneviève, La Barricade, Foyer de l’Identité parisienne.

Vers le goulag numérique ? Conférence Paris 17 septembre

Le Schleswig-Holstein (Allemagne) veut interdire le bouton « j’aime » de Facebook

Le Schleswig-Holstein (Allemagne) veut interdire le bouton "j'aime" de Facebook

23/08/2011 18h00
KIEL (NOVopress) – Le Schleswig-Holstein, Land du nord de l’Allemagne, vient de prendre une décision radicale contre le géant des réseaux sociaux, Facebook. En effet d’ici le 30 septembre, ce Land exige, sous peine de poursuite et d’une amende de 50 000 euros, que tout site Internet supprime le fameux bouton « j’aime » qui permet à tout utilisateur de Facebook de montrer à ses « amis » les liens qu’il recommande.

Et ce au nom de la protection de la vie privée. Suite aux recommandations de l’ULD (Unabhängiges Landeszentrum für Datenschutz-« Centre indépendant pour la protection de la vie privée »), une autorité indépendante.

Pour Thilo Weichert de l’ULD, le système mis en place par Facebook collecte illégalement les données des internautes. Pour l’ULD encore, le réseau social est capable de suivre à la trace sur Internet le moindre des utilisateurs.

En réponse, Facebook indique que le principe du bouton « j’aime » permet à chacun de diffuser librement l’information.

Le réseau social Facebook est-il “transophobe” ?

Le réseau social Facebook est-il “transophobe” ?
Transexuel en quête d'identité ?
Transexuel en quête d'identité ?

29/07/11 – 14h00
PARIS (NOVOpress)
– La question peut paraître burlesque, pour ne pas dire largement grotesque, mais elle est pourtant très sérieusement posée par des associations activistes de “transgenres” qui reprochent au réseau social Facebook de n’offrir aux utilisateurs que la possibilité de définir son “genre” entre homme ou femme et non de pouvoir cocher les deux cases et encore moins aucune.

Cette atroce discrimination est dénoncée avec virulence par le mouvement LGBT AllOut.org, qui a décidé de lancer une campagne pour protester contre cet état de fait, estimant nécessaire la création d’une autre case, celle du troisième sexe, pour les personnes qui se perçoivent comme étant ni l’un, ni l’autre.

Ainsi, dans une entrevue accordée au quotidien Libération, Prerna Sampat, porte-parole du mouvement et transsexuelle, déclare : “Je préférerais vraiment me désigner comme ‘trans femme’ plus que comme ‘femme’ sur Facebook, puisque je me sens fière de mon identité transsexuelle.”

Une urgence donc, qui ne serait, toujours selon la porte-parole, qu’ “un petit changement pour Facebook mais ferait une très grande différence pour la communauté transsexuelle mondiale”.

Le Pentagone entend contrer la propagande anti-USA sur les réseaux sociaux

Le Pentagone entend contrer la propagande anti-USA sur les réseaux sociaux

20/07/11 – 18h15
WASHINGTON (NOVOpress)
– Le minsitère de la Défense américain entend désormais plus et mieux agir sur la Toile pour contrer la propagande hostile aux Etats-Unis. Au tour des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) d’être sous le contrôle vigilant des cyber-soldats de l’Oncle Sam.

Et ce par le biais de son organe de recherche en technologie, le Darpa. Le but : détecter “les messages volontairement trompeurs et la désinformation”. Les acteurs : des experts que le Darpa souhaite recruter via un appel à un candidature. Budget : 42 millions de dollars sont prévus.

Le Pentagone entend surtout “prévenir” des révoltes qui se se développent via Facebook ou Twitter, comme les “révolutions” en Tunise ou en Egypte. Histoire que ces révoltes n’aboutissent pas à mettre en place des régimes hostiles aux USA.

Mais les Etats-Unis étaient déjà présents sur ces réseaux sociaux puisque plusieurs “révoltés” tunisiens ou égyptiens, qui utilisaient Facebook ou Twitter, ont été formés par le département d’Etat.

Réseaux sociaux : duel au sommet en vue Google+ / Facebook

Réseaux sociaux : duel au sommet en vue Google+ / Facebook

Lors de l’annonce des résultats financiers de Google pour le trimestre qui s’est terminé le 30 juin 2011, Larry Page [PDG de Google] a débuté son intervention en faisant rapidement mention de Google+, le réseau social que le groupe teste publiquement depuis le 28 juin dernier.

 » Nous avons eu un grand trimestre, avec des revenus en hausse de 32 % par rapport à l’année dernière pour un record à plus de 9 milliards de dollars « , et Larry Page de glisser :  » je suis super excité au sujet de la formidable réponse pour Google+ qui vous permet de partager tout comme dans la vie réelle « .

Jusqu’à présent, Google n’avait pas voulu communiquer sur le nombre d’utilisateurs de Google+. Larry Page a annoncé plus de 10 millions d’utilisateurs. Rappelons que Google+ est actuellement testé via un procédé d’invitations, et n’est donc pas encore ouvert à tous.[…]

Pour Larry Page, Google+ fait partie des  » produits émergents  » qui ne sont pas monétisés mais qui peuvent générer un  » énorme nouveau business  » pour Google.[…]

[box class= »info »]Source et suite sur GNT.[/box]