Me Gilbert Collard : « On a la preuve qu’il y a une mécanique politique de répression judiciaire qui porte atteinte à l’honneur ! »

Gilbert Collard

Le tribunal de Nanterre a décidé la relaxe de Marine Le Pen et de Me Gilbert Collard, qui étaient poursuivis pour avoir publié, en 2015, sur Twitter, des photos d’exactions de l’État islamique.

Vous avez été relaxé ainsi que Marine Le Pen dans l’affaire des tweets montrant les exactions de Daech. Vous aviez, à l’époque, dénoncé un procès politique. Visiblement, la Justice vous a donné raison.

Oui, c’est une bien belle chose lorsque la Justice est indépendante. Il faut quand même rappeler que pour arriver à cette décision de relaxe, au point que les revues juridiques s’y intéressent, il a fallu passer par deux demandes de levées d’immunité parlementaire. La première a été refusée par une commission à majorité socialiste. La seconde acceptée par une majorité à composante de La République en marche et des Républicains, passée par un juge d’instruction qui n’a pas eu le courage de rendre une ordonnance de non-lieu. Et se retrouver, après plusieurs années, devant un tribunal. Tout cela pour des faits qui n’auraient jamais dû faire l’objet de poursuites. On a la preuve qu’il y a une mécanique politique de répression judiciaire qui fatigue et qui porte atteinte à l’honneur, et une mécanique de décisions de justice qui, lorsqu’elle est indépendante, fait la leçon à toute cette mécanique de poursuite.

C’est un coup monté par les hommes de main de M. Hollande, tant au Parlement qu’au ministère de l’Intérieur. Cette affaire a été montée de toutes pièces pour nous faire du tort.

Un procureur nous a fait convoquer par la police et par un juge d’instruction, tout cela pour un jugement qui est remarquablement motivé et qui nous ramène, finalement, au départ. Jamais nous aurions dû être poursuivis. Il va falloir, un jour, que l’heure sonne des responsabilités.

Maintenant que vous avez été relaxés, envisagez-vous de porter plainte pour procédure abusive ?

Je n’en ai pas fini avec le Parlement. J’ai donc saisi la Cour européenne au sujet de la levée de mon immunité. Croyez-moi, je n’appartiens pas à la catégorie des gens qui lâchent et je ne lâcherai pas !

Tribune reprise de Boulevard Voltaire

L’archevêque d’Agrigente : « Si j’étais immigré, moi aussi je deviendrais méchant ! »

L’archevêque d’Agrigente : « Si j’étais immigré, moi aussi je deviendrais méchant ! »

Mise à jour du 04/01/2014 : Dimanche, le pape François a annoncé que Mgr Montenegro, en récompense de son action en faveur des migrants, était nommé cardinal.

24/11/2014 – ROME (NOVOpress)
Ces derniers jours, les quartiers populaires de Rome ont été le théâtre de manifestations contre les centres d’accueil pour immigrés clandestins et les nuisances insupportables qu’ils entraînent pour les habitants. Stanze Vaticane, l’émission religieuse de TGcom24 (une des chaînes du groupe Mediaset de la famille Berlusconi) a interrogé sur le sujet Mgr Francesco Montenegro, archevêque d’Agrigente, président de la commission de la Conférence épiscopale italienne pour les migrations et de la fondation “Migrantes” pour l’accueil des immigrés.

Question : « Il y a eu des affrontements ces jours derniers entre réfugiés [sic] et habitants de Tor Sapienza qui ont attaqué le centre d’accueil. Les migrants [sic] hébergés par l’établissement seraient auteurs de vols, d’actes de vandalisme, de tapage nocturne. »

Réponse de Mgr Montenegro : « Qu’on pense à ces réfugiés, qui doivent rester dans des centres dans toute l’Italie des mois et des mois, certains même des années, avant d’avoir une réponse [à leur demande de statut de réfugié, N.d.T.]. Si moi, par exemple, j’étais un migrant de 20/30 ans, qui doit rester toute la journée sans rien faire, à attendre une réponse sur son propre avenir, après quelques jours moi aussi je deviendrais méchant ! Ce sont des “grands garçons”, qui auraient envie de faire quelque chose avec nos jeunes, et on ne le leur permet pas. Au lieu de ça, ils sont contraints de vivre dans un centre d’accueil sans rien faire pendant des mois, à regarder la route et le ciel. Et nous voudrions en plus qu’ils deviennent impeccables. Ça serait ça l’accueil ? »

Le journaliste insiste : « A propos d’Agrigente et de Lampedusa, nous vivons aussi aujourd’hui le risque que, parmi les migrants qui arrivent sur les bateaux depuis l’Afrique du Nord, il y ait aussi des infiltrés de l’ISIS…
 »

Mgr Montenegro balaie l’objection d’un revers de main: « Nous ne pouvons pas vivre comme si nous étions dans une bulle de savon, comme dit le Pape François ».

Image en Une : copie d’écran du deuxième lien cité. DR

Marseille : comment l’Etat capitule devant les exactions des gitans

Marseille : comment l’Etat capitule devant les exactions des gitans

20/02/2013 – 10h00
MARSEILLE (NOVOpress) –
Les forces de l’ordre viennent de mener une opération contre deux camps de gens du voyage installés à Nantes et Rezé (Loire-Atlantique). Selon Presse Océan, gendarmes et policiers « enquêtent sur une grosse série de cambriolages ». Dimanche, l’émission « L’étonnante vie des gens du voyage » sur M6, a fait un carton en réunissant deux millions de téléspectateurs en seconde partie de soirée. Soit la meilleure audience depuis août 2012 pour le magazine présenté par Bernard de la Villardière.

Lire la suiteMarseille : comment l’Etat capitule devant les exactions des gitans