Tag Archives: Européennes

Européennes : RN et LREM au coude à coude, par Pierre Malpouge

Le scrutin s’annonce serré. Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting réalisé pour Le Figaro et France Info, c’est un duel au sommet qui se profile à l’horizon entre les macronistes et les lepénistes lors des élections européennes de 2019.

Le Rassemblement national (RN) et La République en marche (LREM) seraient même au coude à coude avec 21,5 % chacun dans les intentions de vote des Français. Quant aux autres partis dits traditionnels, pour eux c’est plutôt « plus dure sera la chute ». Pour tous la tendance est au décrochage de la « cordée » si chère à Emmanuel Macron.

Ainsi, selon le sondage, Les Républicains (LR) ne totaliseraient que 14 % des intentions de vote. Viennent ensuite les partisans de La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon avec 12,5 % d’intentions de vote. Pour les autres, c’est chute libre et même vertigineuse notamment pour le Parti socialiste (PS) qui ne recueille que 4,5 % des voix, idem pour les « amis de Benoît Hamon », ces deux partis étant devancés d’un demi-point par les écologistes (5 %), eux-mêmes devancés par les partisans de Debout la France (6 %) de Nicolas Dupont-Aignan. Quant aux Patriotes de Florian Philippot, ils atteignent péniblement 1,5 % d’intentions de vote. C’est dire si le RN et LREM tiennent le haut du pavé et laissent un grand fossé entre eux et les partis concurrents à la ramasse.

C’est donc vraisemblablement un duel du genre revanche de la présidentielle qui s’annonce entre Marine Le Pen et les sherpas du macronisme. Un duel entre pro-européens et eurosceptiques dont l’avantage pourrait basculer du côté du Rassemblement national. Et ce d’autant plus que, outre le fait que les macronistes n’ont toujours pas trouvé leur tête de liste (le nom de Daniel Cohn-Bendit circule mais est loin de faire l’unanimité et a du mal à passer auprès des Français qui estiment à 65 % que ce serait un mauvais choix), Emmanuel Macron a du mal à lester son bilan en matière européenne : refus par le Parlement européen des listes transnationales, budget de la zone euro au point mort et, surtout, difficulté de la France à prendre le leadership sur la crise migratoire, massive et incontrôlée qui déferle sur l’Europe.

C’est justement sur ce dernier point, juste après la question du pouvoir d’achat, que Marine Le Pen a toutes ses chances d’obtenir la première place aux européennes.

Les pays européens veulent-ils conserver leur identité et leur culture, ou veulent-ils d’une Europe, et donc d’une France, multiculturaliste et communautariste ? Pour une majorité de Français et d’Européens confrontés chaque jour aux faits et gestes des « gentils » « migrants » et autres chances pour la France et leur Europe, n’en déplaise aux bonnes consciences et autres dhimmis au ventre mou, c’est la première option qui est la bonne.

Pierre Malpouge

Article paru dans Présent daté du 14 septembre 2018

Agressions sexuelles en Allemagne par des hordes de clandestins : florilège de bien-pensance et de dhimmitude

12/01/2016 – EUROPE (NOVOpress)
L’affaire de la vague d’agressions sexuelles, de femmes par des clandestins qui a frappé l’Allemagne et d’autres pays européens n’en finit pas de faire parler d’elle. Les réactions de la classe politico-médatique laissent pantois, entre dhimmitude et fermeté vis-à-vis de ceux qui s’indignent.

• Ralf Jaeger, le ministre de l’Intérieur de Rhénanie, a déclaré que la police devrait « s’adapter » face à ces attaques de masse pour le prochain carnaval de Cologne.
cologne01
Trois suspects avaient été identifiés, a-t-il dit, mais aucune arrestation n’avait été faite alors que des dizaines de femmes disent avoir été volées ou agressées sexuellement par des hommes d’apparence arabe ou maghrébine.
M. Jaeger a également averti que des groupes hostiles à l’immigration tentaient d’utiliser les attaques pour attiser la haine contre les réfugiés. « Ce qui se passe sur les réseaux sociaux est au moins aussi terrible que les actes commis contre les femmes », dit-il. « Cela empoisonne le climat de notre société ».

1 700 policiers pour empêcher PEGIDA de défiler à Cologne
Samedi dernier, 1700 policiers étaient rassemblés pour bloquer la marche pacifique de PEGIDA à Cologne face à la gare Centrale ou des centaines de femmes avaient été agressées par des immigrants. Un contraste saisissant avec les dérisoires 150 policiers envoyés au même endroit pour contrer les attaques des agresseurs du Nouvel An.
cologne02
Les habituelles associations de milices pro-immigration ont commencé à envoyer bouteilles et fusées sur les manifestants de PEGIDA et la police a pris ce prétexte pour disperser la foule à coup de canons à eau.
cologne03

Les associations pro-immigrations allemandes accusent de racisme les journaux qui parlent des agressions sexuelles de Cologne et indiquent clairement les origines des assaillants : immigrants et musulmans.

cologne04

cologne05

Une députée Anglaise du Labour, Clare Short, explique les attaques massives de Cologne par le racisme et la pauvreté
cologne06

Madame Short termine son interview par une demande de convention sur les réfugiés pour que les personnes désirant venir en Europe soient amenées par avion dans le pays de leur choix plutôt que contrainte à un long et dangereux voyage.

Il n’y a pas seulement à Cologne, Hambourg et Stuttgart que des attaques contre les femmes ont eu lieu au cours du Nouvel An.
On sait maintenant que la violence dans le centre-ville de Bielefeld a été pire que ce que l’on pensait. Plusieurs centaines d’hommes ont essayé plusieurs fois d’accéder à la discothèque « Elephant Club » en forçant l’entrée.
Le responsable de la sécurité service a parlé de 500 hommes dans le « Westfalen-Blatt ».
Selon l’article, les femmes étaient touchées par ces hommes devant la discothèque. « Nous avons dû recourir à la violence physique pour aider les clientes à sortir, » a dit un témoin oculaire. Mercredi, le « Neue Westfälische » informait que harcèlement par des groupes d’hommes avait eu aussi lieu au « Boulevard ». Un porte-parole de la police a confirmé au journal qu’il y avait eu des problèmes avec les immigrants entre 23 h et 1 h 30

cologne07

En France des associations féministes pointent du doigt les vrais dangers : l’extrême droite et non les violeurs immigrés :

 

cologne08

• Michèle Cotta excuse les migrants violeurs à Cologne
Michèle Cotta excuse les migrants violeurs à Cologne : « Ils arrivent en Allemagne, ils boivent et ne tiennent pas le coup »…
cologne09

• et une dernière pour la route…

Immigration clandestine, les Européennes paient le prix fort

12/01/2016 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

La Suède a elle aussi connu des affaires de viols et d’agressions sexuelles par de jeunes migrants
C’est du moins ce qu’a révélé lundi le quotidien suédois Dagens Nyheter. Dans une enquête poussée le journal a mis à jour une vague d’agressions sexuelles qui, depuis deux ans, mine un festival de musique ayant lieu à Stockholm en août. En épluchant des mémos de la police, les journalistes ont découvert que les jeunes participantes suédoises avaient été victimes de dizaines d’attouchements et d’agressions sexuelles en tous genres aux mains de « Bandes de jeunes d’origine étrangère ». D’après les sources du journal, cet été, la tente de la police au sein du festival a été prise d’assaut par des jeunes filles, parfois âgées de 11 ou 12 ans, ayant été victimes d’attouchements ou d’agressions sexuelles.
Le phénomène ne serait pas nouveau puisqu’en 2014 déjà plusieurs plaintes avaient été déposées. Cette année, la mobilisation des organisateurs du festival a permis de tenir à l’écart plus de 200 agresseurs, majoritairement de jeunes Afghans arrivés en Suède en tant que mineurs non accompagnés.
Ces faits qui éclatent aujourd’hui au grand jour montrent que les événements du Nouvel An à Cologne étaient prévisibles. Les 600 plaintes enregistrées en Allemagne ne sont pas un cas isolé et, partout en Europe, la présence massive de jeunes migrants est un danger pour les jeunes européennes.

Le scandale qui ébranle la Suède aujourd’hui concerne l’attitude de la police
En effet, la police de Stockholm est accusée d’avoir étouffé ces affaires d’agressions sexuelles massives. D’après le journal qui a révélé l’affaire, toutes ses informations proviennent des notes et mémos rédigés par la police suite à ces journées de festival. Dès le premier jour, les notes de police pleuvent quant au comportement des bandes de jeunes migrants et les rapports sur les jeunes filles venant réclamer l’aide des policiers abondent. Tous les rapports d’incidents ont été transmis à la direction de la police et à son service de presse.
Cependant, le communiqué officiel de la police notera seulement qu’il y a eu « Peu de crimes et de placements en garde à vue, relativement à la participation ». Ces révélations ont poussé certains policiers à briser l’omerta qui entoure les crimes liés aux personnes d’origine étrangère en Suède. En effet, il existe selon eux une règle tacite visant à minimiser les comportements criminels des personnes d’origine étrangère afin de ne pas stigmatiser ou avoir l’air de stigmatiser et protéger la police de toute accusation de racisme.
Les jeunes suédoises, et les jeunes européennes de manière générale, sont les premières victimes de l’immigration clandestine. Il reste à espérer que les pouvoirs publics réagiront.