218 000 clandestins ont traversé la Méditerranée en octobre

Bateau de clandestins

03/11/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

218 000, c’est le nombre de clandestins à avoir franchi la Méditerranée en octobre. Ce chiffre, enregistré par le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés, est un « record mensuel » et vient battre le précédent record de 172 843 arrivées en septembre.
Ce nombre, en constante augmentation malgré les mauvaises conditions météorologiques, témoigne d’une accélération rapide du processus migratoire auquel l’Europe doit faire face.

Le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés prévoyait l’arrivée de 700 000 clandestins avant la fin de l’année, ils sont déjà plus de 744 000. L’institution va donc devoir revoir ses chiffres à la hausse et, alors que la colère populaire commence à sérieusement gronder partout en Europe, les gouvernements européens vont peut-être enfin se pencher sur des solutions efficaces et responsables.


Complément d’Enquête: un «reportage» à charge contre la Hongrie [Tribune]

Complément d’Enquête : un « reportage » à charge contre la Hongrie [Tribune]

Ferenc Almássy, franco-hongrois vivant à Budapest, est traducteur et journaliste indépendant. Il a suivi tout l’été la « crise des migrants » en Hongrie et revient dans cette tribune sur le travail de désinformation des médias français, un de ses sujets de prédilection.

Alors que l’Europe est en train de vivre un tsunami migratoire inédit dans toute son Histoire, la préoccupation principale des élites dirigeantes et des médias aux ordres est portée sur la tolérance et l’accueil de l’Autre. Au point que ça semble devenir non plus une priorité, mais bien le seul élément important, la clef de voûte de la réussite du monde multiculturel, qui avait pourtant été verbalement déclaré comme mort par Angela Merkel il y a cinq ans.

Ce comportement que certains spécialistes jugeraient sans détour, s’il apparaissait chez un individu donné, comme étant une forme d’obsession maladive qui se caractérise par un déni de réalité et une crispation hystérique, semble atteindre le corps fébrile d’une certaine caste aujourd’hui.

Aussi, lorsque des pays d’Europe Centrale au passé, aux problématiques et aux défis différents de ceux d’Europe de l’Ouest disent non au fatalisme, cela ne manque-t-il pas de déclencher un véritable branle-bas de combat aux QG des rédactions subventionnées. « Comment ces gueux a qui ont a fait la grâce de rentrer dans notre Union Européenne osent nous dire non, à nous, les patrons ? »

Une correction, d’abord verbale, s’impose. Et ce sera par voix de presse.
La détérioration dans la presse occidentale de l’image de Viktor Orbán depuis sa réélection en 2010 – puis son maintien en 2014 – en sont symptomatiques. Oui, nous sommes en démocratie, et les dirigeants des États membres sont indiscutablement souverains en leur pays. Enfin, tant qu’ils s’alignent sur Bruxelles…

Le sujet est passionnant et pour un œil avisé, la guerre médiatique à l’encontre de la Hongrie qui s’opère aujourd’hui est un phénomène tout sauf anodin (je vous invite pour en savoir plus à se sujet à vous reporter à ma conférence du 14 septembre 2015 donnée au Cercle Aristote, trouvable sur YouTube : « Hongrie : Paroles de médias et réalités »).

Mais ce qui m’a poussé à réagir aujourd’hui est l’émission « Complément d’enquête » de France 2 récemment diffusée, hallucinante attaque non seulement contre Viktor Orbán, mais contre la Hongrie et son peuple dans son ensemble. On ne s’y prit pas autrement pour mettre de son côté l’opinion publique — ou tenter de le faire — avant d’attaquer, bombarder ou mettre sous blocus économique certains pays par le passé… la technique est rodée, connue, mais toujours aussi infecte.

Passons donc ensemble au crible cette pièce à conviction qu’est ce reportage intitulé de façon neutre et journalistique : « La parano hongroise ».

Je vous invite, si ce n’est pas déjà fait, à visionner ce torchon audiovisuel avant de continuer, il dure un quart d’heure.

Lire la suiteComplément d’Enquête: un «reportage» à charge contre la Hongrie [Tribune]

Pierre Lellouche: «le dernier arrivé a droit à tout et [le Français modeste] à rien»

03/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Il est des vérités qui vont sans dire, mais qui vont encore mieux en le disant. Au micro de Jean-Jacques Bourdin, le député Les Républicains Pierre Lellouche s’est ainsi demandé comment expliquer à ses électeurs que « le dernier arrivé a droit à tout et lui à rien ». Devant les protestations du journaliste, il a rappelé qu’« un réfugié politique en France a droit à 700 euros par mois. Il a une priorité au logement. Il a droit aux transports gratuits. Toutes sortes de choses auxquelles la famille modeste ici n’a pas droit », pointant du doigt l’injustice flagrante de cette situation.

«Nous venons en paix»… pour le Grand Remplacement! à Sumte, 750 «migrants» dans un village de 102 habitants

03/11/2015 – EUROPE (NOVOpress)
«Nous venons en paix», c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants » / « réfugiés » / Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Le village de Sumte, en Saxe, s’apprête à vivre en un seul épisode la fascinante aventure du Grand Remplacement. Ses 102 habitants accueillent 750 clandestins dans une allégresse inexplicablement mitigée… 

Normalement, cela ne devrait pas se voir autant, mais face au million de réfugiés -minimum- que l’Allemagne va accueillir cette année, le gouvernement n’a pas les moyens de faire dans la finesse. Le petit village Saxon de Sumte, 102 âmes, quelques vaches, cochons et poules dans les basse-cours en prime, se voit forcé de prendre en charge 750 sympathiques « demandeurs d’asile ». Initialement la politique de quota allemande avait attribué 1 000 réfugiés à la ville, mais la colère des habitants a permis une réduction de 250. Un « défi » pour les associations immigrationnistes qui se sont mise en quatre pour adapter les infrastructures du village à cet afflux, au grand dam des habitants qui n’en demandaient pas tant, les rancuniers. Dans sa grande sagesse, le gouvernement allemand a d’ailleurs su dialoguer avec les édiles pour leur faire comprendre où était leur intérêt. Le maire se serait entendu dire après ses protestations :

Vous avez deux options. Oui, ou oui.


Quand l’AFP parle “d’armée de migrants à la conquête de l’Europe”…

30/10/2015 – EUROPE (NOVOpress) $
L’agence France presse a mentionné dans un tweet “une armée de migrants en déroute à la conquête de l’Europe”. Description trop crue d’un jeune agencier, sans doute, qui a bien vite été corrigé par un de ses chefs, plus au courant des usages. un nouveau tweet présentait les excuses de l’agence pour les termes “inappropriés” employés.

300 000 étrangers touchent actuellement l’Aide Médicale d’État

29/10/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Ce sont les Échos qui lancent le pavé dans la mare : 300 000 étrangers ont bénéficié de l’aide médicale d’État en mars. Pour rappel, cette disposition permet aux étrangers pauvres de bénéficier de la gratuité complète des soins, et coûtera la bagatelle de 744 millions d’euros en 2016, soit une hausse de 10 %.

Si les missions de service public peuvent justifier de soigner les étrangers en cas d’urgence ou pour des maladies susceptibles de créer une épidémie, les abus de ce système ont été dénoncés à maintes reprises.
Au-delà des questions budgétaires, l’étude de la répartition des bénéficiaires de l’aide est instructive : longtemps concentrée en région parisienne, dans les Bouches-du-Rhône et en Guyane, il apparaît que la hausse concerne désormais les autres départements. Seraient-ce les premiers effets de la « Politique de peuplement » réclamée par Manuel Valls ?


Le Crous de Strasbourg semble vouloir appliquer la préférence étrangère

Le Crous de Strasbourg semble vouloir appliquer la préférence étrangère

29/10/2014 – STRASBOURG (NOVOpress)
C’est une nouvelle polémique dont se serait bien passé le ministère de l’Enseignement Supérieur. Le Crous (les oeuvres sociales universitaires) de Strasbourg – qui dépend donc directement de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale – vient en effet d’annoncer, via son compte Facebook (photo ci-dessous), l’organisation d’une soirée d’accueil réservée uniquement aux étudiants étrangers et indiquant que les étudiants ayant la nationalité française n’y étaient pas admis.

Une annonce pour le moins stupéfiante, car elle va à l’encontre d’une volonté d’intégrer ces étudiants étrangers aux us et coutumes des étudiants français… On n’est bien loin du vivre-ensemble.

Par cette mesure discriminatoire, le Crous de Strasbourg semble donc vouloir officialiser la préférence étrangère dans notre pays.

crous

Etat islamique : la politique étrangère de la Turquie sévèrement attaquée

Etat islamique : la politique étrangère de la Turquie sévèrement attaquée

09/10/2014 – ANKARA (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Les autorités d’Ankara ne souhaitent pas se retrouver partie à une intervention sous l’égide des Etats-Unis. Les inquiétudes de la Turquie s’accentuent devant la décision de quelques Etats occidentaux d’armer les groupes de combattants kurdes, notamment le Parti de l’union démocratique, classée dans la liste des organisations terroristes par les Etats-Unis et l’Union européenne.

Des liens tacites ont visiblement été établis avec les groupes djihadistes, tels le Front Al-Nosra et Daesh. Cette posture ne peut se comprendre que par l’obsession du gouvernement turc à faire tomber le régime de Bachar Al-Assad depuis l’été 2011. Ni Ankara, ni Paris, ni Washington ou Londres n’ont été capables d’évaluer précisément la réalité des rapports de forces en Syrie et de comprendre les dynamiques entre le pouvoir baasiste et les différentes composantes de la société syrienne.

Photo Une : Recep Tayyip Erdoğan, fondateur du parti islamiste turc AKP et actuel président dela République de Turquie. Crédit : World Economic Forum via Wikipédia (cc).

Grande-Bretagne : Une école enseigne l’anglais en langue étrangère

Grande-Bretagne : Une école enseigne l’anglais en langue étrangère

Parkinson Building, Université de Leeds

27/03/2014- LEEDS (NOVOpress)
Une école de la ville de Leeds, dans le Yorshire, a pris la décision radicale de proposer l’anglais en tant que seconde langue à ses 350 élèves, y compris ceux nés en Angleterre. La direction de l’école a justifié cette démarche en soulignant que leur maîtrise du langage était très mauvaise, même ses élèves originaires d’Angleterre.

La responsable de l’établissement, Mme Georgiana Sale, a indiqué qu’il fallait remettre en question nos habitudes d’enseignement si nous voulions améliorer le niveau général. Elle ajoute qu’un quart seulement des enfants présents ont l’anglais comme langue maternelle et que la moitié de ses élèves sont arrivés il y a moins de 4 ans. L’année dernière seul 25% de ces élèves âgés de 11 à 16 ans ont été capable de répondre au GCSE, un test d’évaluation nationale. C’est la plus mauvaise performance de toutes les écoles de la ville.

Cette école comporte 55 nationalités différentes venant du monde entier avec une prédominance de Roms. « L’autre problème, précise Mme Sale, est que la plupart des enfants sont illettrés en anglais mais aussi dans leur propre langue maternelle et qu’ils ne savent même pas tenir un stylo ». Quant aux enfants anglais, la directrice se rassure en disant que cela leur donnera l’opportunité de travailler leur grammaire et leur orthographe.

Lire la suiteGrande-Bretagne : Une école enseigne l’anglais en langue étrangère

Modèle de droiture, d’honneur et de fidélité, le commandant Hélie de Saint-Marc est décédé

Modèle de droiture, d'honneur et de fidélité, le commandant Hélie de Saint-Marc est décédé

26/08/2013 – 12h00
PARIS (NOVOpress) –
Ecrivain et officier, Hélie de Saint-Marc est décédé ce matin à l’âge de 91 ans. Modèle de droiture, d’honneur et de fidélité, il fut résistant à l’âge de 19 ans, interné dans un camp de concentration, officier de la Légion étrangère en Indochine et en Algérie, il participa au putsch de 1961 avec ses hommes du 1er régiment étranger de parachutiste. Il fut gracié en 1966 et le 28 novembre 2011 fait grand-croix de la Légion d’honneur, après avoir été radié de l’ordre.

Il publia plusieurs récits de son parcours ainsi que ses mémoires « Les Champs de braise ».

Crédit phoro : DR