Tag Archives: Etat islamique

“Operation Ice Isis” : Anonymous déclare la guerre à l’Etat islamique

22/09/2014 – ETATS-UNIS (NOVOpress) L’organisation Anonymous a décidé de déclarer la guerre à l’Etat islamique, sur les réseaux sociaux.
Baptisée “Operation Ice Isis”, cette initiative vise à protéger ceux qui pourraient être menacés par les djihadistes sur le Net mais également dans le monde réel.
L’organisation Anonymous compte aussi mettre en place un certain nombre d’actions pour empêcher l’Etat islamique de diffuser sa propagande sur le Net.

La web-culture au service de l’Etat islamique ?

20/09/2014 – IRAK (NOVOpress)
L’Etat islamique semble parfaitement maîtriser les codes de la web-culture, notamment pour recruter de nouveaux djihadistes.

Un selfie avec un doigt levé vers le ciel, un logo simple et efficace à la manière d’Apple, des photomontages de chat… Bienvenue dans l’univers de la “web-culture”. A quelques détails près. Les selfies ? Réalisés par des hommes barbus, brandissant leurs kalachnikovs vers le ciel. Le logo ? Présent sur le drapeau du groupe djihadiste le plus sanguinaire de ces dernières années. Les lolcats, eux, s’accompagnent de photos de décapitations.

Internet constitue donc une porte d’entrée pour rejoindre l’Etat islamique. Un constat partagé par Benjamin Ducol, doctorant à l’université de Laval (Canada) et spécialiste de la radicalisation en ligne :

“Si l’Etat islamique est si efficace sur Internet, c’est parce qu’ils ont recruté dans les pays Occidentaux. Il y a un effet de groupe des Occidentaux, qui, comme nous, passent la plupart de leur journée sur les réseaux sociaux et sur Internet. Et qui n’ont jamais changé leurs pratiques une fois sur place. Ce n’est pas tant une impulsion qui vient des membres fondateurs de l’Etat islamique”

[Editorial Novopress] Daesh ou Etat islamique ? Qu'importe, ils tuent bien au nom de l'islam ! par Fabrice Robert

[Editorial Novopress] Daesh ou Etat islamique ? Qu’importe, ils tuent bien au nom de l’islam ! par Fabrice Robert

19/09/2014 – PARIS (NOVOPress)
Les images d’horreur inondent les réseaux sociaux depuis plusieurs mois déjà. Des mises en scène morbides qui permettent aux fanatiques de l’Etat islamique de rivaliser – entre eux – dans la cruauté et l’exhibitionnisme macabre. L’archaïsme prend d’assaut les nouvelles technologies comme pour mieux combattre un monde ouvert et interconnecté qu’ils détestent par-dessus tout. C’est la stratégie du couteau et de la caméra. La victime expiatoire attend son supplice, encerclée par des barbus qui hurlent “Allah Akbar” en agitant leur téléphone portable pour immortaliser la scène du crime. Il aura fallu attendre l’assassinat de deux journalistes américains et d’un travailleur humanitaire britannique pour entendre des voix officielles dénoncer la barbarie des djihadistes. Pourtant, les décapitations sont bien devenues, en l’espace de quelques mois, le sport national de l’Etat islamique. Si Laurent Fabius a fait part de son “indignation” après la mort de James Foley, on aurait aussi aimé l’entendre réagir quand, quelques jours auparavant, un père franciscain a été sauvagement égorgé en Syrie. Dans l’horreur, toutes les têtes n’auraient donc pas la même valeur ?

Dans le même temps, une autre véritable guerre – sémantique celle-là – est en train de se jouer du côté des diplomaties occidentales. Il ne faudrait plus utiliser l’expression Etat islamique car cela pourrait provoquer une confusion avec l’islam, l’islamisme et, plus largement, le monde musulman. Le mouvement islamique devrait donc être rebaptisé “Daesh” qui est l’acronyme arabe d’EIIL. Pour Romain Caillet, islamologue à l’Institut français du Proche-Orient, “Daech” est un terme “impropre et péjoratif”. Il précise que “si en langue arabe, il peut y avoir une légitimité à l’employer, son utilisation en français est clairement idéologique”.

Une autre véritable guerre – sémantique celle-là – est en train de se jouer du côté des diplomaties occidentales.

Il faut se rappeler qu’après la décapitation de James Foley, Barack Obama avait, tout de même, tenu à préciser que l’Etat islamique ne parlait “au nom d’aucune religion” (sic). Laurent Fabius lui a emboîté le pas en déclarant que les djihadistes n’agissaient pas “au nom des musulmans”. Certes, l’Etat islamique ne combat pas au nom de tous les musulmans mais ce groupe tue bien au nom de l’islam !

Lire la suite

Islamo-barbarisme (Présent 8189)

Islamo-barbarisme (Présent 8189)

16/09/2014 – PARIS (NOVOPress)
Tant qu’on ne désignera pas l’ennemi, on est condamné à perdre

Lundi, au moment même où les Rafales français menaient leurs premiers vols de reconnaissance au-dessus du territoire irakien, s’ouvrait donc à Paris la fameuse conférence internationale sur l’Irak réunissant une trentaine de pays. Une réunion au cours de laquelle tous se sont vaguement engagés à apporter « une réponse globale » à la menace des djihadistes de l’Etat islamique, symboliquement rebaptisé « Daech ». Symboliquement parce que, dans cette guerre qui a été déclarée à l’Occident depuis longtemps déjà et qui vise à convertir la planète entière, il ne faut surtout pas parler d’islam ni d’islamistes.

Front intérieur

Islamo-barbarisme (Présent 8189)Avec ses chiens de garde du politiquement correct et ses milices antiracistes, la France – personne ne s’en étonnera – est bien sûr en pointe dans ce domaine. Et la place manque, ici, pour rappeler les incessants appels à « ne pas faire d’amalgame », ainsi que les innombrables périphrases utilisées par notre classe politico-médiatique chaque fois qu’un Mérah ou qu’un Nemmouche massacre des innocents au nom d’Allah. Pour autant, elle n’en a pas l’exclusivité.

Chacun a encore en mémoire la grotesque déclaration d’Obama, au lendemain de la décapitation de James Foley par les islamo-terroristes de l’EI, nous expliquant que ce groupe musulman ne parle « au nom d’aucune religion » ! Et hier encore, Yves Brunaud pointait très justement du doigt, en une de Présent, la lâcheté d’un David Cameron dédouanant l’islam après l’égorgement de David Haines.

Lire la suite

L’Etat islamique affirme avoir décapité l’otage britannique David Haines

15/09/2014 – PARIS (NOVOpress)
David Haines (en tenue orange sur la photo), Ecossais de 44 ans retenu en Syrie depuis mars 2013, a donc été exécuté par l’État islamique. Père de 2 enfants, David Haines était un travailleur humanitaire qui venait notamment en aide aux réfugiés syriens. Dans une vidéo de 2 minutes 27 secondes intitulée « Un message aux alliés de l’Amérique », les djihadistes reprochent au Royaume-Uni d’avoir rejoint la coalition des Etats-Unis, qui mènent des frappes contre l’Etat islamique en Irak.

L’Elysée condamne “l’odieux assassinat” de David Haines. C’est évident sauf que cela fait déjà plusieurs mois que des vidéos de décapitation circulent sur le Net sans réaction vraiment officielle de l’exécutif français. Récemment, un père franciscain a été égorgé en Syrie par les assassins islamistes. Les têtes n’auraient donc pas toutes la même valeur ?

[Editorial Novopress] Daesh ou Etat islamique ? Qu'importe, ils tuent bien au nom de l'islam ! par Fabrice Robert

Éradication de l’État islamique : l’engagement terrestre est inévitable (Présent 8187)

12/09/2014 – WASHINGTON (NOVOPress)
Alors que l’Amérique tout entière rendait jeudi un hommage solennel aux 3 000 victimes des attentats du 11 septembre 2001, le président Obama a confirmé son intention de lancer une vaste opération militaire contre l’Etat islamique en Irak et en Syrie, passant notamment par une extension des frappes aériennes au sol syrien et la formation d’une « coalition arabe ». Une intensification de la guerre contre l’islamo-terrorisme qui, même si la Maison Blanche s’y refuse toujours, ne pourra malheureusement pas se faire sans l’intervention de troupes au sol.

Une du numéro 8187 de "Présent"

Une du numéro 8187 de “Présent”

« Nous ne céderons jamais »

Lors d’une cérémonie devant le Pentagone, au cours de laquelle il a déclaré que les Etats-Unis « ne céderont jamais à la peur » que tentent d’inspirer les islamo-terroristes à l’Occident, Barack Obama a en effet rappelé que Washington était prête à étendre ses frappes aériennes en Syrie pour « détruire » l’EI. Une annonce qui a, bien sûr, suscité la colère du régime syrien, mettant aussitôt en garde la Maison Blanche contre d’éventuelles frappes opérées sur son territoire sans son accord.

En même temps, on apprenait que le chef de la diplomatie américaine, John Kerry, actuellement en tournée au Moyen-Orient et en Europe afin de constituer une coalition pour lutter contre les djihadistes, avait obtenu d’une dizaine de pays arabes leur engagement « à se tenir unis contre la menace que pose pour la région et le monde le terrorisme » et à « se joindre, le cas échéant, à une campagne militaire coordonnée ». Toutefois, soulignait Kerry, « aucun pays ne parle de placer des troupes au sol et nous ne pensons pas qu’il y en ait besoin ».

« Les attaques aériennes ne suffiront pas »

Or, cet engagement au sol est aujourd’hui inévitable. Si les frappes aériennes ont bien permis de freiner la progression de l’Etat islamique, les troupes kurdes comme l’armée fédérale irakienne ont montré leurs limites. Les drones comme les frappes, aussi nécessaires soient-ils, ne remplaceront jamais la présence de troupes compétentes sur le terrain.

Lire la suite

[Lu sur le Web] Marine Le Pen veut la rupture des relations avec le Qatar et l'accord de la Syrie pour frapper l'Etat islamique

[Lu sur le Web] Marine Le Pen veut la rupture des relations avec le Qatar et l’accord de la Syrie pour frapper l’Etat islamique

12/09/2014 – PARIS (via Le Parisien)
C’est ce qui s’appelle mettre les pieds dans le plat. Interrogée ce matin sur Europe 1 comme le rapporte Le Parisien, la présidente du Front national, Marine Le Pen, est allée à rebours de la diplomatie française officielle. D’une part, elle exige la rupture des relations avec le Qatar et d’autre part souhaite l’accord de la Syrie de Bachar el-Assad pour les frappes aériennes contre l’Etat islamique, frappes auxquelles la France va participer avec les Etats-Unis.

Pour Marine Le Pen :

“[l]a première chose à faire est de s’attaquer à la tête et la tête, on le sait, ce sont des pays comme le Qatar. On ne peut pas continuer à avoir des relations économiques, des conventions fiscales avantageuses pour un pays comme le Qatar, à le laisser intervenir dans nos entreprises alors que nous savons pertinemment que c’est ce pays notamment qui aide, finance, assiste le fondamentalisme islamiste dans le monde”.

Au cours de cette émission, Marine Le Pen a taclé François Hollande et Nicolas Sarkozy : “Je suis évidemment extrêmement inquiète du développement de ce califat pour lequel le gouvernement français porte une part de responsabilité, celui de Nicolas Sarkozy mais également celui de François Hollande. (…) Ils l’ont beaucoup renforcé, avec les Etats-Unis. C’est la conséquence des interventions en Libye et en Syrie”.

Pour lire l’article du Parisien dans son intégralité.

Crédit photo : Jérémy Jännick via Wikipédia (cc).

Pour Saint-Cyr, L'Etat islamique est un "retour aux sources de l'islam médiéval"

Pour Saint-Cyr, L’Etat islamique est un “retour aux sources de l’islam médiéval”

12/09/2014 – SAINT-CYR COËTQUIDAN (via l’Observatoire de l’islamisation)
Thomas Flichy, ancien de l’Inalco et agrégé d’histoire, professeur de relations internationales à l’école spéciale militaire de Saint-Cyr est interrogé par le bimensuel L’Homme Nouveau du 13 septembre 2014 :

L’avancée de l’Etat islamique se présente avant tout comme un retour aux sources de l’islam médiéval. Il ne faut pas oublier que la création d’une confédération centrée sur une action militaire au service d’une conquête fut l’élément premier et originel de la fondation de l’islam.

“Islam” fut dès le départ un terme équivoque: il signifie à la foi la soumission individuelle que le croyant doit avoir à l’égard de Dieu et le ralliement ou la soumission à un pouvoir nouveau instauré par un prophète qui en définit les lois au nom de Dieu et dont les assises politiques sont appuyées par une action militaire permanente.

Un des propos les plus anciennement transmis de Mahomet (Muhammad) est le suivant: “J’ai reçu l’ordre de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils disent : ‘point de divinité excepté Allah'”.Le combat militaire est par conséquent consubstantiel à l’islam, particulièrement en temps de réveil religieux.

Lire l’intégralité du dossier sur l’Etat Islamique dans L’Homme Nouveau

Crédit photo : Nitot via Wikipédia (cc)

L’État Islamique déclare la guerre à Twitter et menace ses employés si des comptes sont fermés

L’État Islamique déclare la guerre à Twitter et menace ses employés si des comptes sont fermés

11/09/2014 – PARIS (NOVOpress) – Un groupe de musulmans liés à l’État Islamique menace d’assassiner des salariés de Twitter en cas de censure de leurs messages. Ils précisent que ce seront des « loups solitaires », genre Mohammed Mehra ou Menouche, qui cibleront les bureaux de cette société.

Un appel a spécialement été envoyé au siège social de Twitter en indiquant que “ l’EI amènera la guerre dans la Silicon valley”.

« Le temps est arrivé de répliquer directement au management de Twitter en attaquant ses salariés et les exécuter! Ceux qui accompliront ces missions sont des cellules dormantes.»

Le message poursuit : « Le management de Twitter doit savoir que s’il nous déclare la guerre dans le monde virtuel nous lui apporteront la guerre dans le monde réel. Chaque employé aux USA doit garder à l’esprit qu’un loup solitaire pourra désormais l’attendre en bas de chez lui. Et cela vaut aussi pour l’Europe »

Lire la suite

[Editorial Novopress] Daesh ou Etat islamique ? Qu'importe, ils tuent bien au nom de l'islam ! par Fabrice Robert

Barack Obama lance une grande offensive contre l’Etat islamique en Irak comme en Syrie

11/09/2014 – WASHINGTON (via Bulletin de réinformation)
C’est dans un discours solennel, devant les chaînes de télévision américaines, que le président des Etats‑Unis a annoncé le déploiement d’une coalition internationale d’envergure pour combattre l’Etat islamique (drapeau en Une) qui sévit au Moyen‑Orient.

Une allocution d’autant plus solennelle que la date n’était pas choisie par hasard…

En effet, l’Amérique commémore aujourd’hui les attentats du 11 septembre, qui avaient entraîné l’Afghanistan puis l’Irak dans la guerre. Mais Barack Obama cherche avant tout à éviter le bourbier irakien dans lequel son prédécesseur George Bush avait enlisé l’armée américaine.

Sous l’égide de l’OTAN, cette coalition sera composée d’une quarantaine de pays pour, selon le président américain « Affaiblir et, au final, détruire le groupe terroriste ».

Mais les contours exacts de cette intervention restent flous…

Nous n’avons pas d’indication ni sur la durée, ni sur le coût de l’opération. On ne sait donc pas, combien de temps pourrait durer cette intervention (« un, deux ou trois ans » avait déclaré hier le secrétaire d’Etat américain John Kerry).

L’objectif des Etats‑Unis est d’intensifier les frappes aériennes qui étaient restées très limitées jusqu’à présent, mais également de reconstituer et d’entraîner l’armée irakienne démantelée par les troupes islamistes de l’EIIL.

Lire la suite

Des musulmans protestent contre les actes de l'Etat islamique en brûlant son drapeau

Des musulmans protestent contre les actes de l’Etat islamique en brûlant son drapeau

10/09/2014 – PARIS (via le Nouvel Obs)
S’inspirant de l’Ice Bucket Challenge, des musulmans protestent contre les actes de l’Etat islamique en brûlant son drapeau et en publiant les images avec le mot-clé #BurnISISFlagChallenge. Un buzz médiatique qui n’empêche pas le massacre bien réel des Chrétiens d’Orient et des Yazidis et qui ne couvre pas le silence des autorités musulmanes quant aux exactions perpétrées par l’Etat islamique.

Des musulmans protestent contre les actes de l'Etat islamique en brûlant son drapeau

L’Etat islamique appellerait à une reconquista à l’envers

09/09/2014 – MADRID (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Des djihadistes de l’Etat islamique appellent à reconquérir la péninsule ibérique, qui fut sous domination musulmane de 711 à 1492. Dans une vidéo récente, les islamistes clament qu’ils ne cesseront pas tant qu’ils n’auront pas récupéré Al‑Andalus. « Les bombardements ne cesseront pas tant que la croix n’aura pas été détruite, les porcs assassinés et la loi islamique établie. Nous rétablirons l’islam par la coercition, en vous rouant la face de coups et en vous coupant la tête. »

De leur côté les autorités marocaines ont prévenu la police espagnole que certains des djihadistes partis commettre leurs exactions barbares en Syrie et en Irak sont sur le chemin du retour et pourraient chercher à pénétrer en Espagne par les frontières des enclaves espagnoles en Afrique du Nord.

Totalitarisme islamique : de l’Irak à la France ? par Guillaume Faye

Totalitarisme islamique : de l’Irak à la France ? par Guillaume Faye

02/09/2014 – PARIS (via le site de Guillaume Faye)
Les exactions de l’État islamique (EI) en Irak et en Syrie, issu de l’orthodoxie sunnite, nous rappellent la véritable nature de l’islam, porté au djihad, c’est-à-dire à la conquête violente, et au ”califat universel”. Elles rappellent aussi aux Européens que nous sommes, nous aussi, à terme, menacés, du fait de la présence croissante sur notre sol de l’islam et de sa version intégriste, l’islamisme, parfaitement conforme à la violence prônée dans le Qoran.

Protéiforme, le djihad est implacable

Il se déploie logiquement dans la barbarie des sunnites de l’EI, notamment contre les chrétiens et les yazidis, mais aussi les Kurdes et les chiites : déportations, destructions, spoliations, massacres, lapidations, décapitations, crucifixions, viols, razzias. Rien de nouveau en islam. Le djihad, ou guerre sainte, est devenu un fait incontournable, sous toutes ses formes, celles de la ruse et de la progression souterraine – comme chez nous – ou celles de la violence ouverte, comme au Moyen Orient, au Mali, en Lybie, au Nigéria. Il ne s’agit pas du tout d’une exception extrémiste ”qui n’a rien à voir avec l’islam”, comme on le rabâche partout, mais d’une option stratégique, qui est largement partagée dans l’umma musulmane, même sous le voile de la ruse et de l’hypocrisie. D’ailleurs, l’Arabie saoudite et le Qatar, respectables pétromonarchies dictatoriales officiellement alliées de l’Occident, adeptes du double discours, financent et arment en sourdine les bandes armées islamiques, tout comme elles financent les mosquées en Europe. La politique étrangère française s’en accommode : elle a abandonné toute idée gaullienne de souveraineté et d’indépendance comme toute cohérence géopolitique.

En réalité, c’est l’islam dans son ensemble qui est toujours tenté, consubstantiellement, par cette intolérance totalitaire et barbare. On notera qu’au tintamarre orchestré pour soutenir les Palestiniens dans la bande de Gaza bombardés par l’armée israélienne en représailles des attaques du Hamas n’ont répondu aucune manifestation d’envergure pour protester contre les persécutions des chrétiens pacifiques dans tout le Moyen-Orient, qui sont autrement plus meurtrières. Les autorités musulmanes en Europe et ailleurs, soi-disant ”modérées”, se sont tues ou bien ont protesté avec une mollesse hypocrite contre les exactions de leurs coreligionnaires. Tarik Ramadan ne s’est pas signalé par ses condamnations. Il n’y a pas eu de désolidarisation claire et forte des hiérarchies musulmanes officielles, ce qui est inquiétant.

L’Europe dans la ligne de mire

Écoutons le terrible et lucide avertissement, politiquement incorrect de Mgr Amel Shimon Nona, archevêque catholique chaldéen de Mossoul (Corriere della Sera, 09/08/2014) : « Nos souffrances actuelles sont le prélude de celles que vous, les Européens et les chrétiens occidentaux, allez souffrir dans un proche avenir […] Vos principes libéraux et démocratiques ne valent rien ici. Vous êtes aussi en danger. Vous devez prendre des décisions fortes et courageuses, même si elles contredisent vos principes. Vous pensez que tous les hommes sont égaux, mais ce n’est pas vrai ; l’islam ne dit pas que tous les hommes sont égaux. Vos valeurs ne sont pas leurs valeurs. Si vous ne comprenez pas ceci très vite, vous allez devenir les victimes de l’ennemi que vous avez accueilli chez vous ».

Lire la suite

Des enfants musulmans s’entraînent à décapiter des poupées blanches

Des enfants musulmans s’entraînent à décapiter des poupées blanches

28/08/2014 – PARIS (NOVOpress)
Alors que les médias ne cessent de nous montrer ou de nous narrer les horreurs de l’Etat islamique, une vidéo en rajoute dans le sordide. En effet, elle montre des enfants musulmans s’entraînant à décapiter des poupées blanches (photo). La vidéo a été bloquée par Youtube, sans doute jugée trop violente pour les poupées ou trop discriminante pour les croyants de cette religion de paix et d’amour mais de nombreux tweets avaient déjà repris le sujet.

Crédit photo : copie d’écran.

Lire la suite