Pascal Bruckner : «L’affaire Zemmour révèle que le débat est devenu impossible en France»

22/12/2014 – FRANCE (NOVOpress via FigaroVox)
L’essayiste Pascal Bruckner a souhaité réagir à l’affaire Zemmour ainsi qu’à l’attaque qui a frappé le commissariat de Joué-lès-Tours samedi dernier.

Que vous inspire l’«affaire Zemmour»?

Cet incident dérisoire est révélateur de l’état du débat en France qui est pratiquement devenu impossible. On ne discute plus, on scrute les moindres propos des personnes publiques. On traque le dérapage et la sphère politico-médiatique se transforme en club de sémanticiens fous. Le moindre mot qui porte à contestation est immédiatement soumis au tribunal de la correction politique. Tout ça se fait au détriment de la liberté d’expression. Je suis pour ma part un libéral à l’anglo-saxonne, opposé à toute restriction de l’expression publique et de la parole. Même les plus bêtes et les plus odieuses. D’autant que la censure aboutit inévitablement au résultat inverse de ce qu’elle recherche.

Que vous inspire l’attentat de Joué-lès-Tours?

C’était malheureusement prévisible. Dans une interview au Figaro, au lendemain de la mort d’Hervé Gourdelle, j’avais annoncé de telles tragédies. L’État islamique a commandé explicitement à tous les croyants de tuer à n’importe quel prix. De Sydney à Joué-lès-Tours et de Peshawar à Londres, la planète entière est devenue une zone à risque. Le nihilisme djihadiste menace partout et tout le temps et d’abord les musulmans eux-mêmes. L’année 2014 restera celle où nous avons pris la mesure de cette menace concrète et mondiale.


Éric Zemmour viré d’iTélé. Les appels au boycott de la chaine d’information se multiplient

21/12/2014 – PARIS (NOVOpress)
Eric Zemmour et iTélé, c’est donc terminé. La chaîne d’information a mis un terme vendredi à l’émission “Ça se dispute” dans laquelle il intervenait depuis dix ans, après la fameuse polémique provoquée par ses propos tronqués sur l’islam. Si un certain nombre de personnalités autoproclamées “démocrates” se félicitent de cette décision, les appels au boycott de la chaine d’information se multiplient sur le Net.


Lire la suiteÉric Zemmour viré d’iTélé. Les appels au boycott de la chaine d’information se multiplient

Le CSA refuse de censurer Eric Zemmour

[Tribune] Zemmour et le délit de non-dit : le début de la fin - par Ulysse

19/12/2014 – FRANCE
Dominique Sopo, le président de SOS Racisme, avait dévoilé une lettre collective à l’intention des sages du CSA sur la présence d’Eric Zemmour dans les médias.
L’objectif des censeurs était de convaincre le CSA de “cesser la diffusion de la haine” (sic). Fin de non-recevoir d’Olivier Schrameck qui a mis en avant “le principe de la liberté de communication”.

Voici la lettre complète du CSA à destination de Dominique Sopo :

Monsieur le Président,

Par lettre du 17 décembre 2014, vous avez, avec d’autres organisations et personnalités, appelé l’attention du Conseil supérieur de l’audiovisuel sur des propos exprimés au cours des derniers mois.

Le Conseil, réuni ce jour, a pris connaissance de votre courrier.

Le principe de la liberté de communication, figurant à l’article 1er de la loi du 30 septembre 1986, permet aux éditeurs de traiter les sujets ou d’inviter les personnalités de leur choix, sous réserve de respecter l’ensemble de leurs obligations résultant de cette loi.

La loi confère au Conseil, à son article 15, la mission de veiller à ce que les programmes mis à la disposition du public par un service de communication audiovisuelle ne contiennent aucune incitation à la haine ou à la violence pour des raisons de race, de sexe, de mœurs, de religion ou de nationalité.

Le Conseil attache une grande importance à cette mission essentielle qu’il remplit constamment en sanctionnant tout manquement.

Soyez assuré de son extrême vigilance.

Va-t-on vers un délit de Zemmourisation ?

Va-t-on vers un délit de Zemmourisation ?

19/12/2014 – PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Le succès en librairie du « Suicide Français », les taux d’audience exponentielle, les salles combles lors des dédicaces, rien ne sera épargné à notre intelligentsia bien pensante. Eric Zemmour est LE chevalier de la réinformation…

Le journaliste pourfend les « vaches sacrées » de la gauche et des communautaristes… Son dernier livre d’ailleurs met en lumière le processus qui nous gangrène depuis quarante ans.

Interrogé pour le « Corriere della sera », sur l’échec de l’intégration et du modèle multiculturel, une erreur de traduction fait dire au polémiste ce qu’il n’a pas dit. Il n’en fallait pas plus pour réveiller les antiracistes, et bien sûr le bras communautariste du PS, SOS Racisme, qui entend poursuivre en justice une nouvelle fois Eric Zemmour en justice, car ce dernier est « mû par une haine tenace envers les populations arabo‑musulmanes ».

Dans la foulée le microcosme s’émeut, l’évanescent ministre de l’Intérieur condamne « avec une extrême fermeté » les propos que le journaliste aurait tenus, même attitude chez le député pourtant UMP Laure de la Raudière…

Lire la suiteVa-t-on vers un délit de Zemmourisation ?

Éric Zemmour s’exprime face à la polémique

18/12/2014 – FRANCE
Après la polémique qui a suivi la diffusion de l’interview au journal italien Corriere della sera, Éric Zemmour a tenu a répondre aux accusations proférées par ceux qui mènent une véritable offensive politicio-médiatique contre l’auteur du Suicide français.



Éric Zemmour s'exprime face à la polémique par rtl-fr


Lire la suiteÉric Zemmour s’exprime face à la polémique

Le mot déportation n’a pas été prononcé pendant l’interview d’Éric Zemmour

Eric Zemmour dédicacera ses ouvrages le 10 décembre à Nantes

17/12/2014 – FRANCE (via Le Figaro)
Stefan Montefiori est l’auteur de l’interview d’Éric Zemmour au Corriere della Sera qui fait polémique depuis quelques jours en France.
Face au déchaînement politico-médiatique, il a souhaité rétablir la vérité dans une entretien accordé au Figaro.

Extraits :

Le Figaro : Le mot déportation, à juste titre, scandalise…

Stefan Montefiori : Il faut préciser qu’Éric Zemmour n’a pas employé ce mot. Au terme d’une conversation sur Le Suicide français, les échecs de l’assimilation et du modèle multiculturel, je lui ai posé la question suivante: «Mais vous ne pensez pas que ce soit irréaliste de penser qu’on prend des millions de personnes, on les met dans des avions…»; il ajoute: «ou dans des bateaux», et je reprends: «pour les chasser?» Ce que j’ai résumé dans la formule qui fait scandale. Je ne partage pas du tout ses idées, mais en même temps cette interview n’avait pas pour objet de donner un programme politique. Après avoir évoqué les exemples pied-noirs et allemands, Eric Zemmour décrit un chaos tragique. La guerre civile que Zemmour décrit n’est évidemment pas ce qu’il souhaite, mais ce qu’il voit venir. Il pense que c’est possible.


Éric Zemmour rappelle que des remigrations ont eu lieu dans l’Histoire

Sondage : Les Français d'accord avec Éric Zemmour

16/12/2014 – FRANCE (NOVOPress)
Éric Zemmour a récemment accordé une interview à une journal italien, le Corriere della Sera. Au journaliste qui lui a posé une question quelque peu provocatrice – “suggérez-vous de déporter 5 millions de musulmans français ?”-, le polémiste lui a simplement fait remarquer que des remigrations avaient eu lieu dans l’Histoire.

– Eric Zemmour : Je sais, c’est irréaliste mais l’Histoire est surprenante. Qui aurait dit en 1940 que un million de pieds-noirs, vingt ans plus tard, seraient partis d’Algérie pour revenir en France ? Ou bien qu’après la guerre, 5 ou 6 millions d’Allemands auraient abandonné l’Europe centrale et orientale où ils vivaient depuis des siècles ?

– Question du journaliste : Ça provoque des tragédies immenses.

– Eric Zemmour : Je pense que nous nous dirigeons vers le chaos. Cette situation d’un peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile. Des millions de personnes ne vivent, en France, et ne veulent vivre, à la française.

[Tribune libre] Suicide français : l’erreur de diagnostic de Zemmour – Par Guillaume Faye

[Tribune] Suicide français : l’erreur de diagnostic de Zemmour - Par Guillaume Faye

Dans son essai remarquable et qui a secoué l’oligarchie parce qu’il y défend le peuple avec insolence et brio contre une gauche cynique et désemparée, Éric Zemmour donne du déclin et du suicide français une percutante analyse dans les domaines métapolitiques et culturels. Son diagnostic est d’une lucidité impeccable, sauf sur un point majeur : il incrimine comme une des causes de la décadence le libéralisme, le consumérisme individualiste, la société marchande, la mondialisation économique…. Bref, l’argent, le capitalisme, la fonction marchande etc.  seraient sources d’occultation de la nation et de son histoire. Cette position, qui fut aussi longtemps la mienne, doit être sérieusement amendée. D’autre part, sur son analyse de Mai 68, E. Zemmour néglige certains points.  Voici pourquoi. En dix arguments.

1) Cette erreur de jugement a été partagée aux Etats-Unis en leur temps par Christopher Lasch et Thorstein Veblen, acerbes critiques du consumérisme et de la marchandisation de la société. Elle est au fond d’origine épistémologique marxiste (Diamat, ”matérialisme dialectique”, dogme central marxiste) : l’économie serait l’infrastructure des comportements culturels. Ce qui est faux, c’est l’inverse. En réalité, le déclin des valeurs d’identité ethno-nationale, familiales, éducatives, etc. n’est pas corrélé à un régime économique ni à un niveau matériel de vie ; mais à un socle idéologique et culturel qui joue comme une infection virale à long terme. L’infrastructure des sociétés est mentale et non pas matérielle et économique.

Lire la suite[Tribune libre] Suicide français : l’erreur de diagnostic de Zemmour – Par Guillaume Faye

Immigration : “Vous comptez tuer des gens ?”, demande Jean-Luc Mélenchon à Éric Zemmour

Eric Zemmour dédicacera ses ouvrages le 10 décembre à Nantes

13/12/2014 – FRANCE (NOVOpress)
Lors du débat qui les a opposés vendredi 12 décembre, Éric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon sont apparus logiquement divisés sur les questions liées à l’immigration.
Si pour Jean-Luc Mélenchon, “la France est une machine à fabriquer du citoyen”, Éric Zemmour considère en revanche que “de plus en plus de Français ont le sentiment de ne pas être en France”. “L’immigration est un sujet majeur pour les Français, a-t-il affirmé. Et l’immigration est liée à la laïcité. Pour les musulmans, les règles de la religion passent avant celles de la société et c’est incompatible avec la République”, a-t-il ajouté.

“On a toujours connu ce problème des pratiques religieuses ostentatoires et diviseuses”, a rétorqué Jean-Luc Mélenchon, rappelant que “l’explosion démographique n’est pas un danger ni une abomination”. “Qu’est-ce que vous comptez faire ?, a-t-il demandé à son interlocuteur. Vous comptez tuer les gens ? Les empêcher d’avoir des gosses ?”.



"Vous comptez tuer des gens, les empêcher de… par rtl-fr

Entretien avec Didier Patte, président du Mouvement normand – Réforme des régions : “Une formule technocratique” (Présent 8247)

Entretien avec Didier Patte, président du Mouvement normand - Réforme des régions : "Une formule technocratique" (Présent 8247)

08/12/2014 – PARIS (NOVOpress)
Didier Patte est le président du Mouvement normand depuis sa création en 1969. Enseignant en sciences humaines et en culture normande, il a présidé la Caisse d’allocations familiales de l’Eure du 1984 à 2006. Il a siégé au Conseil économique et social de la région Haute-Normandie de 1984 à 2006. Que pense-t-il de la réforme des régions, grand chantier socialiste de l’automne ?


Eric Zemmour, dans Le Suicide français, affirme que la décentralisation/régionalisation est l’une des étapes du déclin suicidaire de notre pays. Qu’en pensez-vous ?

Contrairement à la réponse que vous attendez peut-être de la part d’un régionaliste, j’estime qu’Eric Zemmour a, à la fois, tort et raison…

S’agit-il d’une autre formulation du fameux adage normand « P’tet ben qu’oui, p’tet ben que non » ?

Nullement. Seulement l’expression de l’esprit de nuance que le politologue havrais, André Siegfried, reconnaissait aux Normands pour lesquels « La vérité n’est jamais entièrement du même côté » ! Je m’explique : Eric Zemmour, avec juste raison, part d’une réalité : la France est un Etat-nation et non une nation-Etat. Par suite, toute remise en cause de la toute-puissance de l’Etat est une menace pour la cohésion de la France et le fameux « effort multiséculaire de centralisation » a longtemps été constitutif de l’espace français. Nos rois, nos empereurs, nos républiques ont tous tiré dans la même direction : renforcer le pouvoir de l’Etat afin d’unir « l’agrégat inconstitué de peuples désunis » de ce qui est devenu l’Hexagone. Au Mouvement normand, nous avons le parti pris d’assumer notre histoire, toute notre histoire, et nous relevons qu’à toutes les époques, même aux temps de la Normandie ducale (911-1204), la Normandie a été terre de France, terre du royaume de France…

Même quand les ducs de Normandie étaient rois d’Angleterre ?

Les ducs-rois étaient pairs de France… et, en y regardant bien, ce furent, la plupart du temps, les monarques français qui cherchèrent noise à ces vassaux trop puissants, ducs de Normandie et rois d’Angleterre. Bref, pour en revenir aux propos d’Eric Zemmour, toute remise en cause de l’Etat par des tendances plus ou moins centrifuges est un danger pour la France et, si Eric Zemmour considère que la décentralisation/régionalisation est un démantèlement des prérogatives régaliennes de l’Etat, alors il a raison. Si, à l’inverse, les régions n’ont pas la prétention d’empiéter sur ces prérogatives régaliennes de l’Etat, il faut voir dans les « trois actes de décentralisation » (nous en sommes présentement au troisième depuis 1969) une volonté de plus grande efficacité dans la gouvernance du pays (premier point), de souci d’un aménagement équilibré du territoire (second point), de participation de tous les citoyens dans la gestion à leur niveau des affaires quotidiennes.

Lire la suiteEntretien avec Didier Patte, président du Mouvement normand – Réforme des régions : “Une formule technocratique” (Présent 8247)

Eric Zemmour dédicacera ses ouvrages le 10 décembre à Nantes

Eric Zemmour dédicacera ses ouvrages le 10 décembre à Nantes

07/12/2014- NANTES (NOVOpress)
La librairie Dobrée (14, rue Voltaire, 44000 Nantes) recevra Eric Zemmour l’après-midi du mercredi 10 décembre 2014, de 15h30 à 17h30. L’auteur y dédicacera ses ouvrages, et notamment son dernier livre à succès : Le Suicide français. Ces quarante années qui ont défait la France

Crédit photo : Dinkley via Wikipédia (cc).

Éric Zemmour : “Entre Valls et le Medef c’est la rupture bête et brutale”

Eric Zemmour

05/12/2014 – FRANCE (NOVOpress)


Les histoires d’amour d’été s’achèvent souvent dans les premiers frimas de l’hiver. C’est la rupture bête et brutale. Entre Valls et le Medef se joue une banale confusion des sentiments. Le Premier ministre a chanté “parole e parole e parole” et le patronat rappelle à son séducteur empressé qu’il n’y a pas d’amour mais que des preuves d’amour.
Comme le vilain mari remplace un jour le prince charmant, l’administration s’est, depuis la rentrée, substituée au chef du gouvernement. Le patronat s’est révélé être une belle capricieuse qui en demande toujours plus.

(…)

Il y a toujours eu des divisions entre petits et grands patrons mais leurs différences étaient de degré, elles sont devenues de nature. Les patrons du Cac 40 sont les nouveaux aristocrates. Ils dirigent des multinationales, beaucoup de leurs usines sont délocalisées eux-mêmes se sont délocalisés. Pour eux la France n’existe plus que pour les vacances en familles, ils n’y vendent plus grand chose mais y achètent encore pour leurs filiales étrangères des pièces détachées à des sous traitants français qu’ils pressurent en les mettant en concurrence avec des Chinois ou des Turcs

(…)

En bas les patrons des PME sont économiquement et sociologiquement plus proches de leurs ouvriers que de ce monde de nabab. C’était le sens de la révolte des bonnets rouges que n’a pas compris Jean-Luc Mélenchon.