La “zemmourisation” du débat public ? (Présent 8236)

La "zemmourisation" du débat public ? (Présent 8236)

21/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le scepticisme grandissant des Français à l’égard de politiciens charlatanesques peinant de plus en plus à dissimuler leur impuissance sous des faux-semblants usés jusqu’à la trame, est à l’origine sans doute de l’intérêt de nombreux lecteurs pour le livre d’Eric Zemmour, Le Suicide français (sous-titré Les 40 années qui ont défait la France).

Un succès qui inquiète les tenants de l’idéologie dominante sur laquelle repose tout à la fois leur pouvoir intellectuel, moral et politique. Une idéologie que le polémiste multimédia du Figaro Magazine et d’I-Télé, s’emploie à torpiller méthodiquement. Signe de cette inquiétude grandissante : le canonnage que Le Monde, Libération, L’Express et autres médias de la bien-pensance dominante déclenchent depuis un mois contre Eric Zemmour, l’accusant tour à tour d’homophobie, de sexisme, de xénophobie, de racisme et, bouquet final, d’être « un agent électoral de Marine Le Pen », un « sous-marin de la stratégie de dédiabolisation du Front national ». Et même un suppôt maréchaliste. Autant dire une sorte de mini « mal absolu » à lui seul.

Une du numéro 8236 de "Présent"Une haine, selon Denis Tillinac, « de facture quasi djihadiste », avec tentative de lynchage et de lapidation sur la place médiatique. Mais le pompon de cette curée hystérique revient sans conteste au Premier ministre déclarant à la télévision : « Eric Zemmour ne mérite pas qu’on le lise. » Une sorte de petit autodafé verbal ?

L’un des grands prêtres de cette « petite cléricature médiatique » en folie, en l’occurrence Christophe Barbier, reconnaît toutefois : « Le Suicide français n’est pas seulement un ouvrage politique, c’est aussi un essai sociologique, qui dresse, souvent avec justesse, l’inventaire accablant soixante-huitard. » Un fatras de tabous idéologiques qui « accable » en effet la société française depuis quarante-six ans et que Zemmour brise dans un fracas jubilatoire. Sans oublier d’établir le procès-verbal des dégâts occasionnés : individualisme et hédonisme de masse corrodant le lien social ; multiculturalisme ; obsession du principe de non-discrimination au point d’interdire toute préférence nationale, notamment dans l’embauche d’un salarié. Au point également d’assimiler le nationalisme d’abord, puis ensuite le patriotisme, au racisme.

Lire la suiteLa “zemmourisation” du débat public ? (Présent 8236)

Eric Zemmour : “La première victoire culturelle des anti-mariage pour tous”

Eric Zemmour : "La première victoire culturelle des anti-mariage pour tous"

19/11/2014 – PARIS (via RTL)
Dans sa chronique pour RTL, Eric Zemmour est revenu sur le meeting de Sens commun, et notamment sur les propos tenus lors de cette réunion par Nicolas Sarkozy. Pour Eric Zemmour, c’est “la première victoire culturelle des anti-mariage pour tous”.

Pour Éric Zemmour : La CGT est coincée entre la CFDT et le FN

Eric Zemmour

08/11/2014 – FRANCE (NOVOpress)
La CGT peine à sortir de la crise dans laquelle l’a plongée l’affaire de l’appartement de son numéro un. “En d’autres temps, on n’aurait guère tiqué. La CGT a l’habitude de bien traiter sa nomenklatura”, explique Éric Zemmour dans sa chronique RTL du 6 novembre dernier. Mais voilà, les temps changent. “Et pas toujours en bien, doit se dire Thierry Lepaon”. Pour le journaliste, on ne lui pardonne rien “parce qu’il ne compte plus”.

Les effectifs de la centrale syndicale ont fondu comme neige au soleil. “La CGT n’est plus depuis belle lurette la courroie de transmission du Parti communiste d’antan, et l’argent de Moscou n’arrondit plus les fins de mois”, poursuit Éric Zemmour, qui note que la classe ouvrière a été “disloquée et marginalisée par des décennies de désindustrialisation, de délocalisation et d’immigration”.

Seule la droite française, quand elle est au pouvoir, fait encore semblant d’en avoir peur et lui donne le rôle du méchant dans un savant théâtre d’ombres”, analyse le journaliste. Depuis l’avènement de Hollande, le partenaire officiel c’est la CFDT. Mais l’autre souci de la CGT, ce sont ses troupes “qui votent avec leurs pieds en faveur du Front national”. Marine Le Pen a d’ailleurs aligné sa politique sociale (retraite à 60 ans, augmentation du Smic…) sur les revendications cégétistes.


Mazarine Pingeot reproche à Éric Zemmour de faire “de la surenchère dans la haine”


Vif accrochage entre Mazarine Pingeot et Eric… par puremedias

06/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Éric Zemmour a eu une vive passe d’armes avec Mazarine Pingeot lors de l’émission de Franz-Olivier Giesbert, “Les grandes questions”, qui sera diffusée jeudi soir sur France 5.

Très agressive, Mazarine Pingeot a reproché au polémiste de faire “de la surenchère dans la haine” (sic).

“Excusez-moi, je me suis tapé vos 400 pages avec la nausée au ventre ! J’ai dû le lire ligne par ligne parce qu’en plus, c’est assez indigeste et mal écrit” a ensuite taclé la fille de François Mitterrand. “Vous avez raison, il vaut mieux écrire vos petits romans ridicules et illisibles. Vous voyez, moi, les gens me lisent, contrairement à vous. C’est dommage ! Ça fait mal, je comprends” a à son tour attaqué Eric Zemmour. “Ce n’est pas difficile d’aller vers la saleté et la laideur” a réagi Mazarine Pingeot.

Éric Zemmour, invité vedette de l’Institut de Formation Politique

Sondage : Les Français d'accord avec Éric Zemmour

06/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le 21 octobre dernier, Éric Zemmour a été ovationné par les jeunes de l’Institut de Formation Politique. Plus de cent-cinquante personnes avaient fait déplacement pour écouter le polémiste et se faire dédicacer un exemplaire de l’ouvrage “Le suicide français”.

Il est utile de rappeler que depuis 2003, l’IFP forme aux idées et à l’action politiques les jeunes gens aux convictions fortes. Près de 800 d’entre eux sont passés par les séminaires de l’Institut.



Sondage : Les Français d’accord avec Éric Zemmour

Sondage : Les Français d'accord avec Éric Zemmour

Source : ojim.fr D’après une récente étude réalisée par l’IFOP, Valeurs Actuelles publie en exclusivité le ressenti des Français par rapport à la personne d’Éric Zemmour et à ses idées.

Et si le journaliste est loin de faire l’unanimité chez les personnes interrogées (ce que VA se garde bien de dire) avec seulement 30 % de bonnes opinions (contre 42 % de mauvaises), le moins que l’on puisse dire est que ses idées trouvent un incroyable écho parmi la population.

Par exemple, parmi les sympathisants MoDem, UMP et UDI, on est respectivement 80, 87 et 93 % à penser, comme Zemmour, qu’« on ne peut plus rien dire sans se faire traiter de raciste ». Plus troublant encore, ils sont 53 % et 58 % à penser de même… chez les sympathisants écolos et PS ! Chez Mélenchon, c’est 67 % d’approbations.

Lire la suiteSondage : Les Français d’accord avec Éric Zemmour

L’essentiel de l’interview de Jean-Marie Le Pen sur BFMTV/RMC le 20 octobre

L'essentiel de l'interview de Jean-Marie Le Pen sur BFMTV/RMC le 20 octobre

20/10/2014 – PARIS (via BFMTV/RMC)
Aujourd’hui lundi 20 octobre, Apolline de Malherbe recevait Jean-Marie Le Pen, député européen et président d’honneur du Front National. La journaliste de BFMTV a interrogé Jean-Marie Le Pen sur le Front national, le virus Ebola, François Hollande, Eric Zemmour et même sa mort…

Guilluy, Tribalat, Zemmour, Camus : des intellectuels devenus la cible des bien-pensants pour André Bercoff

15/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le dernier livre d’Eric Zemmour, Le Suicide français, continue de susciter l’ire des bien-pensants.

Pour André Bercoff, le polémiste rejoint ainsi la longue liste des intellectuels mis au ban de la société pour leurs idées controversées.

C’est Michèle Tribalat qui montre d’éclatante façon l’échec patent – et lourd de conséquences – de l’assimilation. C’est Hugues Lagrange qui se fait taper dessus pour avoir eu l’insolence de prendre en compte le poids des ethnies et des cultures traditionnelles dans le comportement des immigrés de la troisième et quatrième génération. C’est Christophe Guilluy qui montre comment gauche et droite ont sacrifié les classes populaires de ce pays. Sans parler du maudit Renaud Camus qui est allé jusqu’à évoquer un Grand Remplacement.

 


Voir également le 4ème épisode de “Chronique d’une implosion annoncée”


Chronique d’une implosion annoncée – ep 4 – par bercoff

Éric Zemmour dans Bourdin Direct : “La France, on ne la reconnaît pas car ce n’est plus la France”

13/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Éric Zemmour était, ce matin, l’invité de Bourdin Direct pour présenter son livre “Le suicide français”.

Se présentant comme un agitateur d’idées, Éric Zemmour a rappelé qu’il n’aime pas ce qu’est devenue la France aujourd’hui. Tout en précisant :

Si j’ai bien compris, on est nombreux à ne pas aimer cette France. C’est même pas qu’on ne l’aime pas. On ne la reconnaît pas. Parce que ce n’est plus la France


Eric Zemmour : “La Turquie est décidément bien loin de l’Europe”

Eric Zemmour

13/10/2014 – PARIS (via RTL)
Dans sa chronique pour RTL, Eric Zemmour n’est pas tendre avec la Turquie. En particulier, il pointe le jeu trouble d’Ankara avec l’organisation terroriste Etat islamique. Un jeu trouble qui montre que les intérêts de la Turquie et ceux de l’Europe sont profondément divergents.

Éric Zemmour vs Jacques Attali

12/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Éric Zemmour s’est retrouvé face à Jacques Attali dans l’émission Ce soir ou jamais ! du 10 octobre 2014 . Le thème de l’émission était le suivant : « Augmentation des inégalités ? Crise des solidarités ? Fin du modèle social français ? ».

Éric Zemmour a notamment pu rappeler cette vérité à Jacques Attali, le chantre d’un monde sans mémoire et sans frontières : “Il y a des gens qui sont là depuis 1000 ans et ils n’ont pas envie d’être métissés”.

En librairie depuis une dizaine de jours seulement, le livre d’Eric Zemmour “Le suicide français” devient la meilleur vente 2014 dans sa catégorie

En librairie depuis une dizaine de jours seulement, le livre d'Eric Zemmour "Le suicide français" devient la meilleur vente 2014 dans sa catégorie

12/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le dernier essai du polémiste Eric Zemmour (photo) “Le suicide français”, sorti le 1er, octobre détrône celui de Valérie Trierweiler, qui jusqu’à maintenant caracolait en tête des ventes depuis un mois. Plus de 5.000 exemplaires du “Suicide français” sont vendus chaque jour et les 100.000 imprimés par Albin Michel sont déjà épuisés ! Une réimpression est prévue et l’éditeur mise sur des ventes totales supérieur entre 200.000 et 400.000 exemplaires (“Le premier sexe” s’était déjà vendu à 100.000 exemplaires).

Ce triomphe est accompagné par des records d’audience à chacun des ses passages télé. Meilleure performance de l’année pour “ONPC”, mais aussi pour “C à vous” sur France 5!

En attendant sa réimpression vous pouvez vous procurer “Le suicide français” ici

Crédit photo : Thesupermat via Wikipédia (cc)

Les censeurs rêvent-ils d’une loi contre Éric Zemmour ?

11/10/2014 – PARIS (NOVOpress)

Philippe Bilger a décidé de réagir à la polémique que le passage d’Éric Zemmour dans l’émission “On n’est pas couché” a déclenchée. Il prend la défense de l’essayiste, au nom de la liberté d’expression.
La violence des attaques menées par les tenants du politiquement correct est telle que l’on en vient à se demander si certains “démocrates” ne rêvent pas d’une loi contre Éric Zemmour pour bâillonner le diseur de vérités.

La question sur la présence d’Éric Zemmour ou non renvoie en réalité à un procès bien plus profond. Non seulement il avait toute légitimité pour être présent, non seulement il permettait à ses interlocuteurs de montrer leur pugnacité lucide ou convenue, mais en plus il avait osé exprimer ce que lui avait envie de dire, avec force et sans détour, et pour cela il n’avait pas hésité à secouer le cocotier médiatique et le ronron qui impose de ne jamais aller trop loin dans l’analyse historique, sociale et politique. Il y a des limites à ne jamais franchir car les grands espaces font peur aux petits du cercle, qui s’adorent et se congratulent dans leur réserve. Dans tous les sens du terme. Les bousculades sont interdites et priorité doit tout de même être laissée à ceux qui portent la bonne parole.

(…)

Aurait-il fallu, pour plaire à ceux qui ont besoin, comme on respire, de poncifs généreux mais faux, soutenir que la grandeur de la France ne cessait de s’amplifier, que l’immigration était une formidable chance pour elle, que l’islamisation, si elle était constatée, constituait une avancée et non pas un risque pour la démocratie et qu’enfin, contre toute évidence, la délinquance baissait?


Crédit photo : Laurent Guedon via Flickr (cc).

Éric Zemmour face à Alain Duhamel : “Le regroupement familial de 1975 a été la plus grande erreur politique de l’après-guerre”


Éric Zemmour et Alain Duhamel ont confronté… par rtl-fr

Alain Duhamel et Éric Zemmour ont débattu pendant près de 45 minutes sur l’antenne de RTL, dans On refait le monde, ce jeudi 9 octobre. Ils ont confronté leurs idées et convictions concernant la situation de la France.

“Telle que je la vois aujourd’hui, elle est malheureuse, elle ne sait pas où elle habite”, a expliqué Éric Zemmour. Pour Alain Duhamel, le pays a “une unité plus grande que l’on ne croit”.

Éric Zemmour en a profité pour mettre en cause la politique immigrationniste mise en place depuis des décennies en France :

Le regroupement familial de 1975 a été “la plus grande erreur politique de l’après-guerre”. (…) On a fait venir des gens de culture islamique (…) On a des gens qui tiennent tellement à leur culture qu’ils ne veulent pas s’intégrer


“On n’est pas couché” : Eric Zemmour seul face à la meute

On n'est pas couché : Eric Zemmour seul face à la meute

06/10/2014 – PARIS (NOVOpress)

Invité samedi dernier de l’émission On n’est pas couché pour présenter son dernier livre “Le suicide français”, Eric Zemmour a été soumis à un véritable procès stalinien. De la part bien entendu du prévisible et pathétique Aymeric Caron, mais également de Léa Salamé qui a pratiqué une ridicule et sidérante reductio ad hilerum contre Eric Zemmour.

Le journaliste-essayiste a dû subir les remarques pour le moins grotesques d’une certaine Anne Dorval, une actrice québécoise.

Enfin Eric Zemmour a eu un échange pour le moins particulièrement vif avec Daniel Cohn-Bendit.

Eric Zemmour tâcle la laborieuse oraison d’Edwy Plenel “pour les musulmans”

02/10/2014 – PARIS (via Figarovox)
Dans FigaroVox, Eric Zemmour commente le livre d’Edwy Plenel, “Pour les musulmans”.

«Tous les grands événements et personnages historiques se répètent pour ainsi dire deux fois […], la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce». Edwy Plenel connaît fort bien cette célèbre ouverture de Marx dans Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte. Il n’a pas su pourtant résister à la tentation. En pleine affaire Dreyfus, Emile Zola avait lancé un vigoureux plaidoyer «pour les Juifs». Plus d’un siècle plus tard, Edwy Plenel nous inflige une laborieuse oraison «pour les musulmans». Mais le goût de la posture a été plus fort que la crainte du ridicule ; et le prêche culpabilisateur plus fort que la réalité historique.

Car la situation des Juifs de la fin du XIXème siècle n’a rien à voir avec celle des musulmans dans la France de 2014. Au-delà du fait évident que les violences antijuives d’aujourd’hui sur notre sol sont perpétrées pour la plupart par des musulmans, ils ne jouent pas du tout le même rôle dans l’imaginaire collectif français. A l’époque, le Juif incarne l’argent, la réussite indécente, la destruction par le capitalisme des solidarités traditionnelles héritées du catholicisme.

Pour Eric Zemmour :

L’angoisse que suscite le musulman est tout autre, relève d’abord du nombre (le «grand remplacement»), de la violence (des islamistes) et des libertés (pour les femmes, les homosexuels etc.)

Pour lire l’article dans son intégralité

Éric Zemmour : “Le triomphe des mauvais élèves de l’Histoire européenne”

Éric Zemmour : "Le triomphe des mauvais élèves de l'Histoire européenne"

03/09/2014- PARIS (via RTL)
S’agissant de la crise en Ukraine et des relations entre L’union européenne (UE) et la Russie de Poutine, Eric Zemmour ne prend pas de gant et affirme au sujet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE que c’est : “Le triomphe des mauvais élèves de l’Histoire européenne”.

Eric Zemmour n’est pas plus tendre avec leur niveau en géographie.