Tag Archives: élections municipales

Un score formidable pour la Ligue en Toscane, par Pierre Malpouge

Dimanche, lors du second tour de municipales partielles, les villes de Pise, Massa, Sienne et beaucoup d’autres villes qui étaient des bastions historiques de la Toscane dite « rouge » sous la férule du Parti démocrate (PD), ex-Parti communiste italien, et ceci depuis 70 ans, ont changé de cap et seront désormais administrés par la droite nationale – la Ligue – de Matteo Salvini et de ses alliés.

Un changement radical, un revirement vertigineux. Un raz de marée insufflé par Matteo Salvini, le nouveau ministre de l’Intérieur dont le discours de fermeté face à l’invasion migratoire a conquis un électorat excédé de voir débarquer sur ses côtes toute la misère du monde et exacerbé par l’insécurité – mais aussi par la crainte de voir « leur cadre de vie et leur identité nationale menacés par les étrangers, les migrants et les Roms », comme a expliqué Matteo Salvini, accusant au passage les ONG humanitaires d’être « complices des trafiquants [passeurs] » – qui organisent l’acheminement de ces milliers de migrants. Un électorat d’autant plus excédé qu’il se sent, se sait, abandonné par une Europe (« le souk de Bruxelles », dixit Matteo Salvini) désormais en pleine implosion face à cette crise migratoire et à ce que ses dirigeants actuels appellent la « montée des populismes ».

En moins de quatre mois, Matteo Salvini est parvenu à montrer la voie et à renvoyer dans les cordes, dans l’ensemble du pays, les sociaux-démocrates du PD (même Le Monde ne peut que le reconnaître). Un Parti démocrate qui va de défaites écrasantes en défaites de plus en plus cuisantes. Le Mouvement 5 Etoiles, qui se veut non conformiste et ni à gauche ni à droite, allié de la Ligue pour la conquête du pouvoir à l’échelle nationale, semble souffrir lui aussi des victoires successives de la Ligue, des victoires de plus en plus nettes. En Sicile, le recul du Mouvement 5 Etoiles est spectaculaire. C’est une coalition locale conduite par Fratelli d’Italia (mouvement classé à l’extrême droite de l’extrême droite, par nos commentateurs politiques !) qui a supplanté le M5S à Raguse, chef-lieu de province, que son fondateur, Peppe Grillo, considérait pourtant comme un « modèle » de gestion populiste.

Une voix qui porte jusqu’en Libye

Un succès national et une voix qui porte au-delà des côtes italiennes.

Lundi, c’est un Matteo Salvini omniprésent qui s’est déplacé en Libye où il a rencontré les autorités libyennes et constaté que celles-ci font bien leur travail. Quant à la création de centres de regroupement (hotspots) des candidats à l’émigration en Libye, Matteo Salvini, estimant que la Libye et l’Italie « ont un problème commun, avec l’immigration illégale et les intérêts criminels des trafiquants », a affirmé qu’ils devraient être installés « au sud de la Libye pour éviter que Tripoli ne soit congestionné, comme l’Italie ».

Des propos offensifs contre la submersion migratoire qui se sont transformés en succès diplomatique pour Matteo Salvini auprès des autorités libyennes, ces dernières refusant désormais « catégoriquement » la proposition de la Commission européenne d’installer des « hotspots » dans les « pays de passage ». Une identité de vue entre Rome et Tripoli, notamment sur ce que l’on pourrait appeler les « trafiquants d’ébène » qualifiés de « bandes criminelles dangereuses » par Ahmed Miitig, Vice-Premier ministre libyen.

Pierre Malpouge

Article paru dans Présent daté du 28 juin 2018

Marseille : sous les vociférations du dernier carré socialiste... Stéphane Ravier élu Maire

Marseille : sous les vociférations du dernier carré socialiste… Stéphane Ravier élu Maire

13/04/2014 – MARSEILLE – A Marseille, la passation de pouvoir entre Stéphane Ravier, du Front National, et Garo Hovsépian, PS, pour les mairies des 13ème et 14ème arrondissements, s’est déroulée sur fond de manifestation dans une ambiance tendue, vendredi 11 avril. Les socialistes sont évidemment très inquiets pour les subventions aux « associations » : Stéphane Ravier entend en effet mettre fin au clientélisme PS. Vidéo : youtu.be/AWPvyr5WPFc

Vu sur Twitter

Pour Gilles Kepel, la gauche a perdu des votants chez les immigrés

Publié le
Charlie Hebdo veut rééduquer les villes qui votent mal

Charlie Hebdo veut rééduquer les villes qui votent mal

07/04/2014 – PARIS (Bulletin de réinfo) – « C’est une offre spéciale gueule de bois post‑électorale » ! L’hebdomadaire satirique français de gauche, Charlie Hebdo, a décidé d’offrir des abonnements à prix réduit dans les villes passées à droite et à l’extrême droite suite aux résultats des élections municipales de mars dernier. Valable jusqu’au 8 avril, l’offre sous‑entend vouloir soutenir dans cette terrible épreuve les administrés en leur apportant ce menu lot de consolation. A la une du journal, une caricature, représentant un postier affublé de son fidèle destrier galopant, pour distribuer les journaux de la rédaction avec un message clair : « la résistance s’organise ». Pour les responsables du journal il s’agit d’un véritable « acte militant » mais également d’un « acte pour faire rire, pour détendre l’atmosphère ».

Municipales : François Hollande aurait dû engager Erdogan, par Jean Bonnevey

Municipales : François Hollande aurait dû engager Erdogan

Un premier ministre turc triomphant et menaçant

Les affaires, les révélations d’écoutes illégales et les règlements de compte qui l’opposent à la confrérie de l’imam Fethullah Gülen, ne semblent pas avoir affaibli celui qui domine la scène politique turque depuis 2002.

Comment un premier ministre, empêtré depuis 3 mois dans les plus grosses affaires de corruption que la Turquie ait jamais connues – chaque jour éclate un nouveau scandale impliquant ses ministres, ses proches, sa famille et lui-même – comment Recep Tayep Erdogan (photo), a-t-il pu remporter les élections municipales qui étaient clairement un référendum sur sa personne ?

Lire la suite

Vu sur Twitter

Caroline Fourest n’aime pas Fabien Engelmann, le nouveau maire FN de Hayange

Publié le
Vu sur Twitter

Municipales 2014 : comparatif du rapport de force entre partis politiques après le 1er tour entre 2008 et 2014

Publié le
Vu sur Twitter

Municipales : Aujourd’hui, ne vous abstenez pas. Car eux iront voter

Publié le
Vu sur Twitter

Dans les villes FN, des rues renommées “Charles Martel” ?

Publié le
Vu sur Twitter

Villes gérées par le FN en 95 : Polémia répond à la désinformation médiatique

Publié le