Tag Archives: élections européennes

Louis Aliot au sujet de Mélenchon qui se moque d’un accent régional : “Pour quelqu’un qui se fait élire à Marseille, ça fait un peu tâche”

18/10/2018 – EUROPE (NOVOpress)
Louis Aliot était l’invité d’Élizabeth Martichoux ce jeudi 18 octobre. Élu député RN des Pyrénées-Orientales en juin 2017, il est aujourd’hui candidat pour devenir tête de liste aux européennes de mai prochain.

Sa campagne bruxelloise ne devrait pas l’empêcher de mener la bataille pour les municipales dans sa ville de Perpignan, qui reste sa véritable priorité. “Toutes les thématiques qui vont être abordées pour les européennes, l’agriculture, l’immigration… vont être importantes pour les municipales. Ces deux campagnes seront complémentaires”, assure-t-il auprès du Parisien.

Louis Aliot est revenu sur Jean-Luc Mélenchon qui essuie de nouvelles critiques. Cette fois-ci, le député s’est moqué de l’accent d’une journaliste, dans les couloirs de l’Assemblée nationale.

En effet, interrogé sur sa manière de pointer du doigt les affaires judiciaires de François Fillon et Marine Le Pen, le leader de la France insoumise a préféré s’en prendre à son accent du Sud-Ouest. Au micro de RTL, Louis Aliot explique avoir “toujours trouvé qu’il y avait une forme de mépris par rapport au monde parisien. Dès que vous avez un accent vous vous singularisez aux autres. Très peu d’hommes politiques ont des accents”. “Pour quelqu’un qui se fait élire à Marseille, ça fait un peu tâche”, ajoute-t-il.


Renaud Camus : “le Grand Remplacement est le seul problème sérieux”

12/10/2018 – FRANCE (NOVOpress)
Renaud Camus et Karim Ouchikh ont annoncé qu’ils tenteront de présenter une liste aux élections européennes.

Dans une tribune publiée dans Valeurs Actuelles, l’écrivain et le président du SIEL (Souveraineté, Identités Et Libertés) affirment que le problème principal est le Grand Remplacement et qu’il existe une seule solution pour combattre ce péril : “la remigration, la décolonisation, la libération du territoire“.

Extraits :

La seule frontière qui compte aujourd’hui, c’est celle qui sépare les remplacistes des antiremplacistes, ou réfractaires, ou résistants, ou dissidents (du remplacisme).
D’un côté de cette frontière, il y tous ceux qui consentent au Grand Remplacement, peu ou prou, ou qui le promeuvent, ou qui l’incarnent, ou qui le nient ; de l’autre il y a ceux qui le refusent de tout leur être, de toute leur chair, de toute leur âme.
D’un côté, il y a ceux qui acceptent le changement de peuple et de civilisation, soit parce qu’ils en nient l’existence, soit parce qu’ils n’en sont pas dérangés, soit parce qu’il sert leurs intérêts ; de l’autre il y ceux qui aimeraient mieux mourir que de s’y résigner.
(…)
Outre la ligne claire, celle qui va du constat du Grand Remplacement à la double exigence de la Remigration et de la Désislamisation, nous disposons d’une arme formidable, que les autres, par définition, n’ont pas : la vérité. On l’a vue renverser des murailles, et défaire d’un coup des systèmes presque aussi redoutables que celui auquel nous avons affaire, et comme lui construits sur le mensonge.


Rencontre stratégique entre Marine Le Pen et Matteo Salvini

09/10/2018 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Marine Le Pen rend visite à Matteo Salvini pour lancer la campagne des européennes.

Après une rentrée en demi-teinte de la présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen traverse les Alpes pour rencontrer son allié Matteo Salvini. L’homme fort transalpin est un des meneurs de la droite populiste européenne, et Marine Le Pen espère se servir de sa popularité pour lancer sa campagne européenne.

Quelles annonces ont été faites ?

Premièrement Marine Le Pen a émis une fin de non-recevoir à la proposition de Steve Bannon de rejoindre la fondation de l’ancien dirigeant de Breitbart « le Mouvement ». Cela intervient juste après l’ouverture pourtant engagée par Louis Alliot, compagnon de Marine Le Pen. Cela fait d’ailleurs beaucoup de refus pour l’ancien conseiller de Donald Trump après Viktor Orban, les Finlandais et le FPÖ autrichien. Par ailleurs Matteo Salvini a déclaré, en parlant des élections européennes, « le rendez-vous de mai sera une révolution du bon sens ».

Quelles sont les projections concernant cette élection ?

Pour Matteo Salvini, sa croisade contre « le bunker de Bruxelles » se déroule à merveille. Il caracole en tête avec près de 30% des intentions de vote. Pour Marine Le Pen, c’est plus complexe. En effet même si les sondages lui sont plutôt favorables la plaçant en tête au coude à coude avec La République en Marche, Nicolas Dupont-Aignan et Les Républicains pourraient venir perturber la fête.


Marine Le Pen Bourdin

Elections européennes : Marine Le Pen promet “une très grande liste d’ouverture”

27/09/2018 – FRANCE (NOVOpress)
La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen, invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC ce jeudi, a assuré qu’elle mettra en place “une très grande liste d’ouverture” en vue des élections européennes, avec à sa tête quelqu’un “issu du Rassemblement national”.

Marine Le Pen a également ouvert la porte à un nouveau débat avec Emmanuel Macron, soulignant par ailleurs la fin “du clivage gauche-droite”.


Profession de foi Marine Le Pen 1

Rassemblement National : Petite trésorerie et gros sondages, par Caroline Parmentier

Marine Le Pen peut-elle arriver tout en haut de la vague populiste aux prochaines européennes, si tant est qu’elle parvienne à sortir du tunnel du fisc et de la justice (et du choix de la tête de liste) ou bien court-elle le risque de rater le spot ?

Les européennes sont traditionnellement une bonne élection pour le Front national. On a vite oublié qu’en 2014 le FN de Marine Le Pen était arrivé en tête de tous les partis (devenant ainsi le premier parti de France) avec 25 % des voix devant l’UMP (20,6 %) et le PS loin derrière (14 %). LREM n’était même pas une petite étincelle dans les yeux de son futur ministre de papa, Emmanuel Macron.

Le FN envoie alors 24 députés au Parlement européen parmi lesquels Marine et Jean-Marie Le Pen, Bruno Gollnisch, Florian Philippot, Louis Aliot, Nicolas Bay, Marie-Christine Arnautu, Aymeric Chauprade… Ça semble remonter à des siècles, tant il y a eu de bouleversements et de séismes au mouvement national depuis, là aussi on a l’habitude.

Quatre ans après, partout en Europe, en Hongrie, en Pologne, en Autriche, en Italie, les nationalismes gagnent du terrain et sont devenus une force politique majeure. Parfois ils accèdent directement au pouvoir. Si le pouvoir a changé de mains en France (de tête plus exactement) la situation elle, n’a pas changé. Rien n’a été fait pour inverser le processus de l’invasion migratoire, de l’islamisation, de la menace terroriste, de l’insécurité et des coups de couteau hebdomadaires. Après avoir été à l’avant-garde de ce mouvement depuis des années, le mouvement national pourrait-il paradoxalement rater le train du populisme ? Selon le directeur du département Opinion de l’Ifop, Jérôme Fourquet, « la montée des populismes européens n’est pas une garantie de victoire pour le RN : « L’effet domino d’un pays à l’autre n’existe pas. Chaque élection nationale est liée à un contexte propre, d’autant plus qu’il n’existe pas véritablement d’homogénéité entre tous ces partis. Il n’y a pas d’internationale nationaliste. »

Autre handicap de taille, la situation financière du parti, après la saisie en juin de deux millions d’euros de subventions publiques décidée par les juges d’instruction qui enquêtent sur les soupçons d’emplois fictifs d’assistants parlementaires. Le RN espère une annulation en appel mercredi prochain, le 26 septembre, mais en attendant, il est asphyxié. « Petite trésorerie, gros sondages », commente le trésorier, Wallerand de Saint Just, qui s’inquiète de n’avoir aucune « visibilité » sur l’avenir financier.

Dans le dernier sondage Odoxa, le Rassemblement national arrive en deuxième position, avec 21 % des voix, pour le scrutin des élections européennes du 26 mai prochain, au coude à coude avec La République en marche. Galvanisée par ces prévisions, Marine Le Pen était à l’offensive lors de son discours de rentrée à Fréjus dimanche. Elle que les commentateurs et éditoriaux s’accordaient à dire démonétisée, définitivement finie après le débat de l’entre-deux-tours, reste le principal adversaire d’un Emmanuel Macron en perte de vitesse, très loin devant un Mélenchon que l’on nous a longtemps vendu en chef de l’opposition. Et si c’est Daniel Cohn-Bendit qui prend la tête de la liste LREM comme il l’avait laissé entendre au moment de la démission d’Hulot et comme le réclame 55 % des sympathisants macronistes dans ce même sondage, ce n’est pas 21 % que fera le RN mais dix ou vingt points de plus.

Caroline Parmentier

Article paru dans Présent daté du 18 septembre 2018

Marine Le Pen lance sa campagne pour les européennes

17/09/2018 – FRANCE (NOVOpress)
Marine Le Pen et Matteo Salvini, souriant ensemble sur une même affiche, donnaient le ton. A huit mois des élections européennes, le Rassemblement national faisait sa rentrée politique dimanche à Fréjus.

Marine Le Pen a ainsi battu en brèche la politique migratoire folle de l’Union européenne.

Cette submersion est organisée méticuleusement. Alors je le dis clairement, avec nous l’Aquarius n’accostera plus sur les côtes françaises“, a promis la présidente du parti.

Marine Le Pen a fixé les deux objectifs de son parti :

En France, dépasser la liste mondialiste d’Emmanuel Macron et comme en 2014 sortir en tête de cette élection. En Europe, constituer avec nos alliés et les autres groupes anti-européistes une majorité pour rompre avec la déliquescente Union européenne.


Vu sur Twitter

Mathieu Bock-Côté : «Oui, les européennes seront un référendum sur l’immigration»

Publié le
« Force Vie » : le parti de Christine Boutin financièrement exsangue

« Force Vie » : le parti de Christine Boutin financièrement exsangue

06/06/2014 – PARIS (NOVOpress) – Suite à la déculottée reçue par son parti « Force Vie » lors des élections européennes (moins de 2% des voix), Christine Boutin a lancé aujourd’hui un appel aux dons.

« Force Vie » : le parti de Christine Boutin financièrement exsangueLe score très faible de son parti ne l’autorisant pas à un remboursement de ses frais de campagne par l’État (à partir de 3%), elle explique devoir faire face à une ardoise de 182.000 euros pour des frais de campagne se montant à 280.000 €. La date limite du 15 juin lui permettra-t-elle d’atteindre son objectif ? Rien n’est moins sûr.

Reste à savoir si Christine Boutin disparaîtra ou non de la scène politique : mise en cause pour l’incohérence de ses propos et de ses prises de position sur le dossier des chrétiens du Proche-Orient, il serait peut-être temps pour la chef de file des “cathos bon teint” de tirer sa révérence.

Crédit photo : stanjourdan via Flickr (cc)

Victoire du FN aux élections européennes : Yannick Noah se sent insulté

Victoire du FN aux élections européennes : Yannick Noah se sent insulté

28/05/2014 – PARIS (NOVOpress) – Dans une vidéo mise en ligne sur le site BFMTV, Yannick Noah a fait part de sa tristesse et de sa honte au vu du résultat des élections européennes. Auteur d’une récente chanson anti-FN, Ma colère, il a déclaré “Je me suis réveillé le lendemain, ça n’allait pas fort. Oh la tristesse! Quelle tristesse! Je me sens insulté, je me sens déchiré, j’ai un peu honte quand mes amis m’appellent d’autres pays en me disant: ‘qu’est ce qui se passe chez vous?’ J’ai un peu honte”. “Qu’est-ce que je peux faire de plus ?” Suggestion de la rédaction : une nouvelle chanson ?

Vu sur Facebook

Maintenant que le peuple a pu exprimer son mécontentement… on va continuer la même politique !

Publié le
Vu sur Facebook

Entretien avec Alain de Benoist – Une victoire qui va au-delà de la gauche et de la droite !

Publié le
Le FN premier parti de l’Europe identitaire. Le système battu refuse toujours de comprendre

Le FN premier parti de l’Europe identitaire. Le système battu refuse toujours de comprendre

Ci-dessus : Tract de la liste de Renaud Camus. Une participation symbolique mais assez représentative de ces élections européennes.

Il y a eu dans presque toute l’Europe une poussée populiste. En France cette poussée a fait craquer les digues du système et la vague Bleu Marine a emporté le PS et submergé l’UMP même dans ses terres du sud est. Le parti de Marine Le Pen est arrivé largement en tête, dimanche 25 mai, aux élections européennes en France, selon des résultats quasi définitifs (les résultats des Français de l’étranger n’étaient pas encore connus lundi en début de matinée). Avec 24,96% des voix, il devance l’UMP (20,8%) et le PS (13,98%). Viennent ensuite les listes UDI/MoDem (9,9%), puis EELV (8,92%) et Front de gauche (6,34%). Aucun autre parti n’atteint la barre des 5%, nécessaire pour que soient élus des eurodéputés.

Ce résultat français a occulté dans toute l’Europe tous les autres avec cependant une évidence, la poussée populiste est générale. Il y aura au total plus de 140 députés refusant l’Europe de Bruxelles, une Europe au système économique soumis au mondialisme. Tous ces partis veulent une Europe où chaque nation conserve le droit d’être elle même.

Lire la suite

Le Bloc Identitaire appelle à un vote alter-européen pour les listes Bleu Marine

Le Bloc Identitaire appelle à un vote alter-européen pour les listes Bleu Marine

25/05/2014 -PARIS (NOVOpress) – Le Bloc identitaire a publié un communiqué appelant à soutenir le Front national dans le cadre des élections européennes. Tout en insistant sur sa vision profondément européenne, aux antipodes de ce qu’est l’Union européenne, il « appelle donc à dire « Oui à l’Europe, non à Bruxelles » et à envoyer un signal fort sur le plan national comme européen en votant pour les listes Bleu Marine. » « Si nous regrettons que certains des candidats du Rassemblement Bleu Marine aient parfois participé à entretenir la confusion entre l’Europe et l’Union Européenne, il apparaît néanmoins évident que la seule attitude conséquente pour les alter-européens que nous sommes est de voter pour les listes présentées par le parti patriote ».

« Femen » appelle les Françaises à « sucer, se faire lécher, branler, doigter, pomper, niquer autant d’étrangers qu’elles le peuvent »

« Femen » appelle les Françaises à « sucer, se faire lécher, branler, doigter, pomper, niquer autant d’étrangers qu’elles le peuvent »

Police du Monde parodique

Le combat des Femen pourrait se résumer à une image… Cliquez pour zoomer © Police du monde parodique

24/05/2014 – PARIS (NOVOpress) – En réaction aux propos de Marine Le Pen invitant les jeunes Françaises à faire des enfants français afin de faire face à une « immigration considérable », le groupe Femen appelle sur Facebook « toutes les Françaises à baiser, sucer, se faire lécher, branler, doigter, pomper, niquer autant d’étrangers qu’elles le peuvent avant les élections européennes.» Et de poursuivre : « On compte sur vous pour mettre plein de polichinelles de toutes les couleurs dans vos tiroirs! Femen donne le top départ du marathon international du sexe ! La France cosmopolite vaincra la mafia FN ! FOREIGNERS FUCK BETTER ! »

Si ces propos n’ont rien de dérangeant pour le groupe soit-disant féministe Femen, dont certaines d’entre elles sont d’authentiques prostituées, ils ont choqué des centaines d’internautes qui n’ont pas manqué de réagir. Il apparaît de plus en plus clairement que la haine de l’identité et des traditions européennes sont les seuls moteurs de ce groupuscule d’activistes dégénérées…

Européennes 2014 : l’appel d’Aymeric Chauprade

21/05/2014 – PARIS (NOVOpress) – Aymeric Chauprade, tête de liste FN en Île-de-France et pour les Français de l’étranger, appelle à la mobilisation de tous les électeurs dimanche 25 mai pour les élections européennes.

Publié le
Européennes : quand un maire socialiste sortant partage les analyses du Front national

Européennes : quand un maire socialiste sortant partage les analyses du Front national

20/04/2014 – PESSAC – (NOVOpress via Infos Bordeaux) – Jean-Jacques Benoît (au milieu sur la photo), le maire socialiste sortant de Pessac (département de Gironde, 59.000 habitants) publie sur son blog un article intitulé « Séisme en vue sur l’Europe ».

Celui qui a longtemps été un proche d’Arnaud Montebourg fait la liste de toutes les trahisons de l’Union Européenne et de la commission de Bruxelles, reprenant les arguments du Front national, dans un texte à l’esprit très éloigné des thématiques de campagne du Parti socialiste :

Lire la suite

Marine Le Pen et Aymeric Chauprade sur Radio Courtoisie

Marine Le Pen et Aymeric Chauprade sur Radio Courtoisie

21/05/2014 – PARIS (NOVOpress) – Lundi soir, dans les studios de Radio Courtoisie, Henry de Lesquen recevait – entre autres personnalités – Marine Le Pen, présidente du Front national, Nicolas Bay, secrétaire général adjoint du Front national et Aymeric Chauprade, géopolitologue, candidat aux élections européennes en Ile-de-France. L’émission, d’une durée de 3 heures, est disponible à l’écoute sur le site de Radio Courtoisie : radiocourtoisie.fr