Nouvelles menaces islamistes sur les Coptes en Egypte

Nouvelles menaces islamistes sur les Coptes en Egypte

17/09/2012 – 12h00
LE CAIRE (NOVOpress) –  Des centaines de milliers de Coptes sont menacés de nouvelles persécutions en Egypte et risquent d’être déracinés, suite aux violentes manifestations musulmanes contre le film critique sur l’islam, L’Innocence des musulmans. Certains Coptes sont accusés en effet d’avoir produit le film. Sur internet, des informations contradictoires circulent sur des demandes d’asile de ces chrétiens aux Pays-Bas et au Canada.

Lire la suiteNouvelles menaces islamistes sur les Coptes en Egypte

Nouvelle chaîne télé en Egypte : le voile intégral imposé à l’antenne

Nouvelle chaîne télé en Egypte : le voile intégral imposé à l’antenne

14/06/2012 – 08h00
LE CAIRE (NOVOpress) –
Le nouveau visage du Printemps arabe en Egypte sera difficile à cerner : la première chaîne satellitaire égyptienne sera animée uniquement par des femmes portant le voile intégral, d’après le Figaro. A partir du 20 juillet, la chaîne Mariya, du nom de l’une des épouses du prophète Mahomet, une esclave égyptienne copte offerte par le roi d’Égypte, diffusera ses programmes six heures par jour via Umma Islamic Channel.

Les présentatrices ne seront pas les seules à se couvrir intégralement : toute l’équipe devra se plier à cette règle vestimentaire musulmane. Même les personnes interviewées devront porter le voile intégral. Soit la personne acceptera de mettre le niqab devant les caméras, soit son visage sera flouté. L’une des premières émissions s’intitulera Mémoires d’une femme. Elle traitera de l’infidélité féminine. On ignore encore si le programme diffusera des scènes de lapidation de femmes adultères…

Crédit photo : Emitron_68/Flickr sous licence CC.

[Exclusivité Spoutnik pour Novopress] Manifestation non autorisée en faveur des Frères musulmans sur les Champs-Elysées [MàJ]

[Exclusivité] Manifesation non autorisée en faveur des Frères musulmans sur les Champs-Elysées

24/06/2012 — 21h05
PARIS (NOVOpress) — Le Changement c’est maintenant ? En tout cas, la police ne met pas fin à une manifestation non autorisée en faveur des Frères musulmans et de leur candidat élu à la présidence de la république égyptienne. En effet, un policier présent sur place a indiqué : “On ne fait rien, on est en sous-effectif. Tous les autres surveillent le festival Solidays”

Voici, en exclusivité des photos prises par Spoutnik pour Novopress.

[Exclusivité] Manifesation non autorisée en faveur des Frères musulmans sur les Champs-Elysées[Exclusivité] Manifesation non autorisée en faveur des Frères musulmans sur les Champs-Elysées

[Exclusivité] Manifesation non autorisée en faveur des Frères musulmans sur les Champs-Elysées

“Les Chrétiens devront se convertir, payer la jizya ou émigrer” affirme le candidat des Frères Musulmans en Egypte

“Les Chrétiens devront se convertir, payer la jizya ou émigrer” affirme le candidat des Frères Musulmans en Egypte

Le candidat des Frères musulmans, Mohammed Morsi, est arrivé en tête au premier tour de la présidentielle. Le second tour opposera le candidat des Frères musulmans [logo en Une] à celui de l’ancien régime et de l’armée.

Selon le média populaire égyptien El Bashayer du 27 mai, traduit par le Washington Times, Muhammad Morsi a déclaré qu’il voulait

parvenir à la conquête islamique de l’Egypte pour la deuxième fois, et faire convertir tous les chrétiens à l’islam, ou bien leur faire payer la jizya” (taxe islamique).

Nous ne permettrons pas que Ahmed Shafiq [principal concurrent à la présidentielle, laique] ou que quiconque empêche notre deuxième conquête islamique de l’Egypte.”

Puis, interrogé sur le vote massif des chrétiens pour son adversaire, il a complété :

“Ils doivent savoir que la conquête arrive, que l’Egypte sera islamique, qu’ils devront payer la jizya ou émigrer”

Concernant la première conquête (sanglante) de l’Egypte, lire l’entretien de l’Observatoire de l’islamisation avec l’historien Louis Chagnon dans le mensuel de décembre 2011. Les chrétiens étaient alors réduits en esclavage et amenés à Médine…

[box class=”info”] Source : Observatoire de l’islamisation. [/box]

Égypte : le coup de pouce de l’armée en faveur des islamistes

Égypte : le coup de pouce de l’armée en faveur des islamistes

03/03/2012 – 18h00
LE CAIRE (NOVOpress) —
Après avoir mis la main sur le Parlement égyptien (40% des sièges), les islamistes des Frères musulmans visent désormais la présidence. Le premier tour du scrutin présidentiel se déroulera les 23 et 24 mai. Leur candidat, Khairat al Chater, pourra s’y présenter grâce à un sacré coup de pouce de l’armée égyptienne.

Les militaires, au pouvoir en Égypte depuis la chute de Hosni Moubarak en février 2011, viennent en effet d’effacer deux condamnations à des peines de prison infligées à Khairat al Chater. Il pourra donc se présenter à l’élection présidentielle, puisque selon la loi égyptienne, une personne préalablement condamnée ne peut pas occuper un poste officiel.

Le dirigeant des Frères musulmans avait été condamné à cinq ans de prison en 1995 pour avoir ranimé la confrérie interdite. En 2007, Khairat al Chater a de nouveau été condamné à sept ans de prison pour entraînement paramilitaire d’étudiants égyptiens. Il a été libéré suite à la chute d’Hosni Moubarak, après quatre ans et demi passés derrière les barreaux. Le « Printemps arabe », encensé par les médias occidentaux, rime de plus en plus avec islamisme triomphant.

Crédit photo : modenadude via Flickr (cc)

Islam modéré : on ne devrait pas trancher de mains en Egypte avant 5 ans

Islam modéré : on ne devrait pas trancher de mains en Egypte avant 5 ans

02/02/2012 – 18h00
LE CAIRE (NOVOpress)
– C’est une belle illustration de cet « islam modéré » tant vanté par les médias occidentaux du système et qui aurait, selon eux, accédé au pouvoir en Egypte à la suite de la révolution « démocratique » du « printemps arabe ».

Le cheikh Youssouf al-Qaradawi, figure tutélaire des Frères musulmans, a en effet annoncé que la mise en places de la Charia serait progressive, car il faut d’abord l’expliquer au bon peuple, et que dans cette perspective il pensait que « durant les cinq premières années, il ne devrait pas y avoir de mains amputées. Cette période doit être consacrée à l‘enseignement. Une phase de transition. »

De quoi rassurer les habituellement si sourcilleuses organisations de défense des droits de l’homme.

Crédit photo : zskdan via Flickr, licence CC.

Egypte : un Copte menacé de mort pour une blague sur l’islam

Egypte : un Copte menacé de mort pour une blague sur l’islam

11/01/2012 – 16h30
LE CAIRE (NOVOpress) –
Une personnalité éminente de la communauté copte égyptienne, Naguib Sawiris (photo ci-dessus), est menacé de mort. Son « crime » ? Avoir publié en juin dernier des dessins humoristiques représentant Minnie, la copine de Mickey, avec un niqab couvrant son corps et son visage. Quant à Mickey, il était affublé d’une longue barbe. Un clin d’œil pour dénoncer la menace d’une victoire islamiste aux législatives en Egypte.

Un avocat islamique, Mahmoud Ismaïl, membre du mouvement musulman de la Gamaa al-Islamiya, a porté plainte lundi, en précisant que le dossier serait présenté le 14 janvier devant un tribunal. Sur de nombreux sites internet égyptiens, « certains appellent à lui couper la langue pour avoir insulté l’islam. Un imam extrémiste déclare qu’il doit être tué », souligne Le Figaro. Naguib Sawiris a cofondé le parti des Egyptiens libres (Al Masryine al Ahrar), une formation pour la séparation de la religion et de l’Etat. Position également scandaleuse pour les partisans de la loi islamique.

Crédit photo : worldeconomicforum/Flickr sous licence CC

Cet islamisme qui vient d’Egypte. “Le Mensuel de l’Observatoire de l’islamisation” de décembre

Cet islamisme qui vient d’Egypte. "Le Mensuel de l'Observatoire de l'islamisation" de décembre

Cet islamisme qui vient d’Egypte. "Le Mensuel de l'Observatoire de l'islamisation" de décembre

 

Editorial

Cet islamisme qui vient d’Egypte.

par Joachim Véliocas.

Ce mois-ci a naturellement imposé son thème, l’islamisme égyptien. Tout d’abord car il vient à nous à Paris à la fin du mois, le Salon international du monde musulman (17, 18 et 19 décembre) ayant pour vedette, Mahmoud Al-Masri, le téléprédicateur de la chaîne salafiste égyptienne Al-Nass, dont nous vous exposons les programmes ultra-radicaux. Le ministère de l’Intérieur a encore délivré des visas à des islamistes exotiques aux paroles plus dangereuses qu’un lanceur de cocktail molotov…alors que nous perdons 20 minutes dans les aéroports à enlever nos ceintures et à ouvrir nos ordinateurs portables.

L’Egypte évidemment car les élections législatives du 28 novembre ont confirmé la tendance lourde de l’adhésion populaire pour les Frères Musulmans, les salafistes remportant eux 20%. des suffrages! Mais beaucoup de questions se posent quant au déroulement de ce scrutin. D’après les informations que nous vous livrons ce mois-ci, les Frères redistribueraient de l’argent et de la nourriture aux citoyens-électeurs, provenant dons massifs de l’armée qui souhaiterait établir une sorte de gouvernement partagé, confortable modus vivendi pour les deux parties…

Notre entretien avec l’historien Louis Chagnon vous permettra de comprendre comment l’Egypte a été conquise par l’épée sous les ordres du Calife Omar (634-644), dit « bien guidé par Dieu», grâce aux meilleures sources qu’il a exhumé dans son livre passionnant. L’historiographie habituelle néglige les exactions qui accompagnèrent cette campagne militaire, dont les massacres et la réduction en esclavage de nombreux Coptes expédiés vers Médine. Les nouveaux dhimmis, accablés par les taxes islamiques (djizya et kharadj) durent pour certains vendre leurs enfants aux musulmans…On est loin de la vision musulmane expliquant que les égyptiens ouvrirent grand leurs bras aux musulmans de 639 à 645, date de la capitulation d’Alexandrie.

Les autres sujets traités sont en rapport avec l’actualité brûlante. Un portrait du vainqueur des élections marocaines, Abdelilah Benkirane, déjà premier ministre, dont nous avons retrouvé les déclarations en faveur d’un soutien total au Hamas.

Un focus sur l’islamisme en Grèce, plateforme de l’immigration clandestine et nouveau refuge des islamistes radicaux. Aussi inquiétant que sa situation économique.

Enfin, car il demeure la référence suprême pour chaque faits et gestes pour les musulmans, une description détaillée des campagnes militaires de Mahomet clôture ce numéro.

Sommaire

Le grand entretien

Louis Chagnon : La conquête musulmane de l’Egypte (639-646).
Pages 2 à 9

Dossier du mois : Egypte

> L’armée égyptienne mise sur les Frères Musulmans

> Le scandale des « tests de virginité » dans l’armée

> Ce qu’on enseigne vraiment à l’université Al-Azhar (djihad, discriminations etc.)

> Egypte: le salafisme à 20 %

Pages 10 à 16

L’enquête du mois

> Le Salon international du monde musulman à Paris. Le salafisme s’importe bien.
Pages 17 à 23

Maroc

> Abdelilah Benkirane dans le texte : un soutien indéfectible au Hamas
Pages 23-24

Europe

> Focus sur l’islamisme en Grèce
Pages 25-26

Histoire

> Sermon prononcé par Mgr Louis Pavy, évêque d’Alger en 1853. Quand l’Eglise condamnait l’islam.

> Les combats de Mahomet. Synthèse pratique d’une série terroriste.

Pages 27 à 35.

[box class=”info”] Voir ici pour achat au numéro ou abonnement. [/box]

Photo en Une : des minarets de la mosquée Al-Azhar au Caire. Crédit photo : Tentoila, licence CC. Photo recadrée.

Les islamistes en tête des législatives égyptiennes

Les islamistes en tête des législatives égyptiennes

30/11/11 – 12h50
LE CAIRE (NOVOpress)
– Le vrai visage des « révolutions arabes », aveuglément soutenues par les pays occidentaux, semble définitivement être l’islamisme et la Charia.
En effet, après la Tunisie et la Libye, c’est au tour de l’Egypte d’être en passe de tomber sous le contrôle de l’islamisme radical et non pas « modéré » comme le répètent les médias notamment français pour minimiser la gravité de la situation.

En effet, d’après les premières estimations à la sortie des urnes, les partis “Liberté et Justice” (PLJ, issu des Frères musulmans) et Al-Nour (fondamentalistes musulmans, salafistes) arrivent en tête du premier tour des législatives égyptiennes.

Ces mouvements radicaux sont en tête dans six gouvernorats sur les neuf concernés par le premier tour.

Les élections sont organisées jusqu’au 11 janvier pour l’élection de l’Assemblée du peuple (députés) et jusqu’au 11 mars pour celle de la Choura (chambre haute).

Crédit photo : Elazhar via Flickr, licence CC.

“Hiver chrétien” en Égypte : l’eurodéputé FPÖ Franz Obermayr soutient les Coptes

"Hiver chrétien" en Égypte : l'eurodéputé FPÖ Franz Obermayr soutient les Coptes

08/11/2011 – 14h30
VIENNE (NOVOpress) — Le 25 octobre dernier, des Coptes de toute l’Europe s’étaient réunis devant le Parlement européen à Strasbourg pour une manifestation, afin d’attirer l’attention de l’Union Européenne sur la dramatique situation des chrétiens d’Égypte et les persécutions dont ils sont victimes.

Après un rassemblement public, les Coptes européens ont présenté un manifeste au président du Parlement de l’UE, Jerzy Buzek, dans lequel ils ont demandé un engagement accru de l’UE pour la sécurité des chrétiens égyptiens.

L'eurodéputé Franz Obermayr (FPÖ)
L'eurodéputé Franz Obermayr (FPÖ) se distingue pour son engagement public en faveur des chrétiens d'orient. Crédits photo : europa.eu

Ils ont pu compter notamment sur le soutien du député européen Franz Obermayr (Autriche, FPÖ). “Il est intolérable quand à la frontière de l’Europe les chrétiens soient massacrés, que l’UE détourne le regard. Ce n’est pas un cas isolé, mais un état permanent qui a atteint son paroxysme depuis la révolution de janvier dernier. L’UE a suffisamment d’opportunités pour exercer des pressions en matière de politique étrangère, nous devons enfin avoir le courage d’exploiter ces opportunités” a-t-il déclaré.

Entre autres choses, Obermayr a exigé la suspension de l’aide de l’UE à l’Égypte s’il n’est pas mis un terme aux violences contre les chrétiens. Le “printemps arabe”, si populaire en Europe, est bien en train de se transformer en “hiver chrétien”. Reste à savoir si les européens sont encore en mesure de soutenir les chrétiens d’orient, ou non.

Photo en Une : le parlement européen à Strasbourg. Crédit : Cédric Puisney.

Égypte : la situation se détériore de façon dramatique pour les Coptes

Égypte : la situation se détériore de façon dramatique pour les Coptes

29/10/2011 – 11h30
SCHWABISCH GMÜND (NOVOpress) —
La situation de la minorité chrétienne s’est dramatiquement détériorée en Égypte depuis le début de l’année.

Anba Damian, évêque des Coptes en Allemagne
Anba Damian, évêque des Coptes en Allemagne. Crédit : Wikipédia Commons
C’est ce qu’a rapporté l’évêque des quelques 6 000 chrétiens orthodoxes coptes vivant en Allemagne, Anba Damian (photo ci-contre), à l’occasion d’un congrès intitulé « la persécution des Chrétiens aujourd’hui », qui s’est déroulé du 23 au 26 octobre dernier* à Schwäbisch Gmünd (Baden-Württemberg, dans le sud de l’Allemagne).

Outre l’évêque Damian, se sont succédés à la tribune des intervenants tels que Hatune Dogan, religieuse orthodoxe syriaque venant en aide aux chrétiens persécutés ; Helmut Matthies, rédacteur en chef de l’hebdomadaire chrétien allemand Idea Spektrum ou Volker Kauder, président du groupe parlementaire chrétien-démocrate au Bundestag.

Épuration religieuse

Comme aux temps du président Hosni Moubarak déchu en février, les Coptes sont victimes de violences systématiques. “L’objectif est de débarrasser l’Égypte de ses Chrétiens”, a affirmé l’évêque devant quelques 400 congressistes. Il a reproché à l’armée de participer aux violences antichrétiennes.

L’armée a en effet, le 9 octobre, attaqué une manifestation pacifique de Coptes. 35 Chrétiens ont été tués à cette occasion et plus de 200 personnes auraient été blessés. Dans de nombreuses régions du pays, des églises sont incendiées, les messes empêchées et des jeunes filles seraient enlevées sans que les forces de l’ordre n’interviennent. Beaucoup de Chrétiens essaient de fuir à l’étranger.

Les portes de l’Europe seraient malheureusement « plutôt closes » : l’évêque a imploré l’opinion publique mondiale de suivre l’évolution religieuse en Égypte avec autant d’attention que l’évolution politique. Il s’est affirmé convaincu que la révolution n’aurait pas suivi un cours aussi peu sanglant s’il n’y avait pas eu la présence des observateurs étrangers. C’est d’une solidarité de ce type dont les Coptes ont maintenant besoin. Le gouvernement actuel ne reconnaîtra l’égalité des droits civiques des Chrétiens que s’il s’aperçoit que toute la chrétienté est derrière eux. Damian estime qu’environ 20% des quelques 83 millions d’habitants que compte l’Égypte appartiennent à l’église orthodoxe. Les musulmans constituant la majorité restante.

Autre intervenant, Hatune Dogan. Cette nonne orthodoxe syriaque originaire de Turquie s’occupe entre autres des Chrétiens persécutés en Syrie, en Égypte et en Irak, et est la fondatrice et dirigeante de l’association caritative « Helfende Hände für die Armen (aidons les pauvres) ». Selon elle, l’objectif des extrémistes serait de purifier leurs pays de toute présence chrétienne. C’est à cela que serviraient les attentats commis à l’encontre d’églises et d’institutions chrétiennes, tout comme les assassinats, les enlèvements et les viols. Leurs auteurs invoquent le Coran et d’autres livres saints de l‘Islam ; il y serait fait appel 32 000 fois à la guerre contre les « infidèles » et à leur meurtre. La conséquence est que de plus en plus de Chrétiens doivent fuir leur patrie. « Le climat d’insécurité et de peur est palpable », selon Dogan.

Une presse européenne qui, au mieux, minimise les événements

Le nombre des Chrétiens en Irak serait, depuis 2003, passé de 1,3 millions à moins de 300 000. Un exode a commencé en Égypte. En Syrie, le régime acculé par les rebelles chercherait à résoudre ses problèmes sur le dos des Chrétiens. « Malheureusement, les médias allemands ne prennent acte de ces évolutions ou minimisent les événements », a regretté Hatune Dogan. De son point de vue, de nombreuses rédactions craignent de tomber sous le feu de la critique d’extrémistes. La presse française est dans son ensemble soumise à la même omerta.

Une situation qui n’est pas sans rappeler celle des catholiques en Indonésie, et plus généralement des chrétiens dans l’ensemble des pays du Maghreb. Cela sera peut-être bientôt le cas en France ?

[box class=”warning”]*Plusieurs manifestations importantes se sont déroulées dans de nombreux points du globe : Londres le 16 octobre ; aux États-Unis, une manifestation de Coptes s’est déroulée le 19 octobre devant la Maison Blanche pour les mêmes raisons ; tandis qu’en Australie, une réunion publique avait lieu également, à l’instigation de la communauté copte. Un rassemblement de même nature a eu lieu à Toronto (Canada) le 23 octobre, et le 26 octobre, devant le parlement européen.[/box]
[box class=info]Photo en Une : capture d’écran de la vidéo de la destruction par l’armée du monastère Saint-Bishoy à Wadi el-Natrun en janvier 2011. Vidéo ci-dessous.[/box]

Violences confessionnelles en Egypte

Violences confessionnelles en Egypte

11/10/2011 – 10h00
LE CAIRE (NOVOpress) –
Au moins 24 chrétiens égyptiens ont été tués dimanche au soir, lors de la dispersion d’une manifestation de la communauté copte pour protester contre les violences dont elle fait l’objet depuis la fin de la révolution. Partie du quartier de Choubra, foyer cairote de la communauté, la marche avait pourtant débuté pacifiquement. Mais touchant à sa fin, elle a été brutalement interrompue par les militaires.

Des coups de feu à l’origine indéterminée se sont alors faits entendre et se sont intensifiés, l’armée a immédiatement réagi en lançant ses blindés sur la foule, ce qui a provoqué un véritable carnage. Selon des témoins sur place, on a ramassé plusieurs corps décapités ou écrasés sous le poids des blindés. Des perturbateurs auraient également infiltré le cortège, semant le trouble et accélérant l’éclatement des violences.

Les affrontements se sont poursuivis dans la plus grande confusion sans que l’on ne parvienne vraiment à identifier les protagonistes, de nombreux riverains y ayant pris part dans un camp ou dans l’autre. Le bilan de 24 morts pourrait être largement sous-évalué, l’armée a annoncé que 3 conscrits avaient perdu la vie. On dénombre également 200 blessées environ.

La communauté internationale, par la voie du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, a immédiatement fait part de sa vive inquiétude et a appelé « les autorités de transition à garantir la protection des droits de l’homme et des libertés civiles pour les Egyptiens de toutes confessions ». Mais les pieuses incantations des dirigeants occidentaux, qui analysent ces révolutions arabes sous un angle un peu trop romantique, infléchissent mal les réalités du monde arabo-musulman, encore travaillé par l’intégrisme religieux et/ou les clivages tribaux.

Et l’approche des premières élections supposées libres dans ces pays peu accoutumés à la démocratie risquent fort d’aggraver les tensions. Ainsi, en Tunisie, des islamistes ont tenté ce même dimanche d’incendier le siège d’une chaîne de télévision privée après la diffusion du film Persépolis, lui reprochant de faire figurer une représentation de Dieu, ce qui est formellement proscrit par l’Islam.

Si les peuples arabes ont bien revendiqué davantage de liberté lors de ces révolutions, ils n’ont certainement pas plébiscité un modèle à l’occidental, empreint de laïcité et de multiculturalisme. Et si l’Egypte et la Tunisie, pays arabes relativement homogènes et occidentalisés, sont secoués par de tels troubles, on voit mal comment la Libye (et la Syrie ou le Yémen?), mosaïque de tribus pétries de traditionalisme, pourrait y échapper lors de sa transition démocratique. En Libye, les exactions perpétrées par les rebelles contre les populations noires ne sont sans doute qu’un début.

[box class=”info”] Photo : Église copte Saint Georges, Le Caire. Crédit Berthold Werner, licence CC. [/box]

Égypte : les Frères musulmans demandent à Erdogan l’instauration d’un califat islamique

Égypte : les Frères musulmans demandent à Erdogan l'instauration d'un califat islamique

15/09/2011 – 08h30
LE CAIRE (NOVOpress) – Le printemps arabe va-t-il déboucher sur la restauration de l’empire ottoman ? C’est la question que l’on peut se poser au vu des dernières déclarations des Frères musulmans égyptiens.

En effet, non seulement ces derniers viennent de féliciter la Turquie pour avoir renvoyé l’ambassadeur d’Israël, mais surtout les islamistes égyptiens (qui sont les grands bénéficiaires de la chute de Moubarak) demandent au Premier ministre turc, Recep Erdogan (photo ci-dessus), l’instauration d’un califat islamique.

Tel est le sens des messages qu’ils ont adressés à Recep Erdogan, lorsqu’ils l’ont accueilli à l’aéroport du Caire. Les Frères musulmans ont même déployé une banderole où était inscrit : “La Turquie et l’Egypte sont un seul peuple – nous voulons un califat islamique en commun avec la Turquie.”

Après la mort de cinq de ses policiers, l’Egypte rappelle son ambassadeur en Israël

Après la mort de cinq de ses policiers, l'Egypte rappelle son ambassadeur en Israël

21/08/11 – 11h30
LE CAIRE (NOVOpress)
– Outre les victimes civiles, la vague de représailles massives lancées par Israël en réponse aux attentats perpétrés sur son sol pourrait avoir de lourdes conséquences diplomatiques.

En effet le ton monte entre Israël et son voisin égyptien, qui contrôle le Sinaï considéré par Israël comme le lieu de provenance des terroristes. Les autorités égyptiennes ont notamment décidé de rappeler leur ambassadeur en Israël pour protester contre la mort de cinq de ses policiers à la frontière avec l’État hébreu suite à une attaque de l’armée israélienne.

C’est la deuxième fois que l’Égypte, pourtant premier pays arabes à avoir conclu la paix avec Israël en 1979, rappelle ainsi son ambassadeur, le précédent remontant à novembre 2000 pour protester contre « l’usage excessif de la force » contre les Palestiniens après le déclenchement de la deuxième Intifada.

« Le sang Égyptien est trop cher pour être versé sans réponse », a notamment déclaré le Premier ministre égyptien. De son côté, l’armée, qui détient le pouvoir depuis la chute du président Hosni Moubarak en février, a affirmé dans un communiqué qu’elle faisait « une évaluation globale des derniers évènements qui se sont produits dans le Sinaï aux frontières est de l’Égypte, et réagira de la manière adéquate aussitôt terminée l’enquête sur ce qui s’est passé ».

Le gouvernement égyptien a immédiatement exigé « des excuses officielles israéliennes » qui ont fini par être prononcées par le ministre de la Défense Ehud Barak.

Egypte : un chercheur perd un prix d’État

Manifestations square Tahrir en février 2011

28/07/2011 – 14h00
LE CAIRE (NOVOpress) — Le savant et chercheur égyptien Sayed al-Kemni, âgé de 64 ans, se prononce de longue date dans ses écrits en faveur d’une relation ouverte et décomplexée envers l’islam et ses sources, refusant ce qu’il décrit comme l’instrumentalisation du jihad par les fondamentalistes et les terroristes, manière de penser, selon lui, anachronique. Parmi d’autres ouvrages, il est l’auteur de L’histoire de la création (1999), Les traditions de l’Islam (2001) et Merci… Ben Laden (2004).

Titulaire en 2009 d’un prix d’État en Sciences Sociales accordé par le ministre de la culture de l’époque, Faruk Hosni, il vient de se le voir retirer par une instance juridique égyptienne qui aurait agi sous la pression de religieux, qui considèrent que ce dernier ne doit pas être dilapidé au profit “d’incroyants”, information reprise de sites en langue arabe par le quotidien autrichien Nachrichten.at.

Les contradicteurs de Sayed al-Kemni l’accusent en effet “d’être un hérétique”, “d’insultes envers l’islam”, et d’être “le défenseur d’une laïcité infâme”, la mouvance islamiste lui ayant déjà adressé de nombreuses menaces de mort.

Un renforcement de l’islam radical en Égypte

Les lubies des gauches occidentales au sujet des révolutions proche-orientales se heurtent comme de coutume à la réalité
Les lubies des gauches occidentales au sujet des révolutions proche-orientales se heurtent comme de coutume à la réalité

Avec la chute d’Hosni Mubarak et de son régime en février dernier, de tendance autoritaire mais plutôt laïque, les activistes religieux ont considérablement renforcé leur influence dans le pays.

Le Conseil d’État, haute instance juridique appelée à trancher les différents entre citoyens et institutions de l’État, s’est donc naturellement rangé de leur côté quant au jugement porté à l’encontre du savant stigmatisé. Selon les termes de l’arrêt, les écrits de Sayed al-Kemni iraient “à l’encontre du Coran et des traditions de la Sunna, rendraient le prophète méprisable et insulterait Dieu”, ce prix d’État financé par l’argent public “ne doit donc pas être gaspillé en étant décerné à des incroyants”.

Loin des naïves images d’Épinal véhiculées par l’intelligentsia parisienne et les gauches européennes, voyant en la révolution égyptienne l’arrivée en grande pompe de la démocratie libérale et des droits de l’homme, penseurs, journalistes, universitaires, mais aussi chrétiens, de moins en moins nombreux, sont devenus depuis la chute de Mubarak la cible privilégiée des tenants d’un islam décomplexé jusqu’aux plus hauts sommets de l’État. Une relecture attentive des événements survenus en Libye et plus récemment en Syrie doit nous faire nous interroger : quels Proche et Moyen-Orient pour demain ?

[box]Crédit photo : Ramy Raoof + Michael Thompson // images sous licence creative commons[/box]

Les révoltes arabes. Sur Méridien Zéro dimanche 17 juillet à 23 heures. Avec Philippe Prévost

[box class=”info”]Méridien Zéro nous communique :[/box]

L’équipe de Méridien Zéro vous propose pour la fin de semaine de traiter des révoltes arabes, pas celles qui enflamment nos banlieue nous y reviendrons, mais celles qui font aujourd’hui la une de tous nos grands médias.
Pour s’entretenir de ce phénomène, nous aurons le plaisir d’accueillir dans nos studios l’historien Philippe Prévost.
C’est à un décryptage éclairé et à une fine et brillante analyse de ces « soulèvements populaires » que toute l’équipe de MERIDIEN ZERO vous convie ce dimanche à 23h.

A écouter sur :
http://meridienzero.hautetfort.com/
ou
http://www.radiobandieranera.org/
ou
Europa Radio

Les révoltes arabes. Sur Méridien Zéro ce soir à 23 heures. Avec Philippe Prévost