Cruiser OSR : un insecticide dangereux pour les abeilles autorisé ?

Cruiser OCR : un insecticide dangereux pour les abeilles autorisé

29/07/11 – 17h30
PARIS (NOVOpress)
– C’est une nouvelle victoire pour le lobby agrochimique et une nouvelle défaite pour l’environnement. Après avoir été autorisé en enrobage de semences sur le maïs, le Cruiser OSR, cet insecticide dangereux pour les abeilles, vient d’être autorisé sur le colza, une plante très attractive pour les pollinisateurs.

Une autorisation qui suscité la colère de l’organisation écologiste France Nature et Environnement, qui vient de déposer un nouveau recours devant le Conseil d’Etat.

Le Cruiser OSR contient trois substances actives : le thiaméthoxam (un insecticide), le fludioxonil et le métalaxyl-M qui sont tous deux des fongicides.

Or, le thiamétoxam est accusé d’être à l’origine d’une importante surmortalité d’abeilles par les apiculteurs et les associations environnementales.

“Son autorisation sur le colza, plante très visitée par les hyménoptères, est gravissime pour l’avenir du cheptel apicole français”, dénonce donc la fédération environnementaliste

Les écologistes britanniques reprochent au couple Beckham d’avoir eu un quatrième enfant

Les écologistes britanniques reprochent au couple Beckham d'avoir eu un quatrième enfant

20/07/11 – 19h30
LONDRES (NOVOpress)
– La plupart du temps, la naissance d’un enfant est source de joie, notamment quand il s’agit d’un quatrième. Et plus particulièrment quand cet enfant vient agrandir la famille de personnes mondialement connues tels les Beckham, Victoria et David.

Mais, patatras, les écologistes britanniques ne se réjouissent guère de cette naissance. Ainsi, le quotidien britannique The Guardian indique que la député écologiste Caroline Lucas souhaiterait briser “l’absurde tabou de la taille des familles britanniques”. Caroline Lucas précisant même : “Nous devons débattre de la démographie, savoir si nous devons nous concentrer sur la nécessité d’améliorer le contrôle des naissances, ou réduire les inégalités, et à nouveau réfléchir à nouveau à notre façon d’aborder la tension sur nos ressources naturelles.” D’autres écolos britanniques abondent dans son sens.

D’autant que ce n’est pas la seule écologiste à invoquer une politique malthusienne pour réduire les pollutions d’origines humaines et leur impact sur l’environnement. En France, il y a la fondation Terra Nova pour proposer un contrôle des naissances digne de la Chine actuelle. Sans oublier le député vert Yves Cochet, qui avait indiqué un jour, lors d’un colloque organisé par la revue décroissante Entropia, qu’un enfant européen avait “un coût écologique comparable à 620 trajets Paris-New York” (sic). Précisant même que les prestations familiales devaient baisser à partir du troisième enfant.

Plus préoccupés du maintien d’un sytème économique défaillant par principe, même en réduisant le nombre d’habitants sur la Terre, que de l’avenir de l’Europe et des Européens, ces écologistes ne font qu’accompagner la déliquescence moderne. A aucun moment, ils ne remettent en cause les voyages en avion à bas coût, le tourisme de masse, les circuits longs de provenance des produits (même bios), etc.

De plus, leur antihumanisme s’accompagne d’un colonialisme bien paternaliste dans les pays sous-développés où, face à la misère, ces écolos ne prônent pas des circuits d’échanges locaux permettant une indépendance alimentaire et économique, mais la haine des Européens, expliquant que rien ne doit empêcher ces populations d’atteindre notre “niveau de vie”.

Ecologie : Les grandes marques occidentales complices de la pollution des eaux chinoises

Ecologie : Les grandes marques occidentales complices de la pollution des eaux chinoises

20/07/11 – 13h00
PARIS (NOVOpress)
– Le rapport établi par l’association Greenpeace et intitulé « Dirty Laundry », détaillant comment certaines grandes marques internationales travaillent avec des fournisseurs chinois qui polluent les rivières en rejetant des produits chimiques toxiques, a récemment jeté un nouveau pavé dans la mare des multinationales occidentales.

Le rapport révèle notamment que ces rejets toxiques entraînent, entre autres maux, des problèmes hormonaux et des cancers au sein de la population qui utilise et consomme quotidiennement ces eaux polluées

Confrontées à ces révélations, la plupart des grandes marques citées dans le rapport ont dû reconnaître qu’elles entretenaient bel et bien des liens commerciaux avec les usines polluantes incriminées. Seuls Nike et Adidas ont refusé de reconnaître leurs responsabilités.

Pour Sylvain Tardy, directeur des campagnes de Greenpeace France : « Les conclusions de notre enquête sont catégoriques. Nike, Adidas et toutes les autres marques comme Lacoste ou Calvin Klein portent une part de responsabilité dans la pollution des eaux en Chine. Elles font appel à des sous-traitants qui empoisonnent l’eau en rejetant des produits chimiques toxiques dans les rivières. Ces enseignes doivent prendre leurs responsabilités et faire pression sur leurs fournisseurs pour qu’ils mettent fin à ces pratiques dangereuses à la fois pour la santé et pour l’environnement ».

La liste des marques concernées, accusées de fermer les yeux sur les agissements de leurs fournisseurs à bas prix, est particulièrement longue, puisqu’on y trouve, outre Nike et d’Adidas, Li Ning, Puma, Lacoste, Converse, Bauer Hockey Abercrombie & Fitch, Calvin Klein, PVH Corp, Cortefiel, H&M, Meters/bonwe et Youngor.

Raoni, le combat d’un Indien pour sa terre et son peuple [audio]

Raoni, le combat d'un Indien pour sa terre et son peuple [audio]

Raoni, le grand chef indien du peuple Kayapo, va revenir en Europe à l’automne pour défendre sa terre et son peuple.

L’objectif : Trouver des fonds pour l’Institut Raoni, qui a pour mission d’offrir aux Indiens les moyens de préserver leur forêt et leur culture, mais également de surmonter les difficultés qu’ils rencontrent dans le domaine de la santé et de l’éducation. De graves menaces pèsent aujourd’hui sur la forêt vierge amazonienne et plus particulièrement sur la tribu Indienne Kayapo. Les multinationales déforestent sans vergogne, bétonnent et ne respectent pas la réserve qui a pourtant été mise en place dans le but de maintenir l’environnement et ses peuples tels qu’ils ont toujours été. Pis encore, un projet de grand barrage, à Belo Monte, est en cours, approuvé par la présidente brésilienne : ce projet menacerait toujours plus la stabilité écologique de la région mais qui pourrait également avoir des conséquences pour l’ensemble des peuples de la planète : en effet, la destruction de la forêt amazonienne, considérée comme « le poumon de la planète », pourrait avoir très rapidement des répercussions partout dans le monde en terme de dégradation climatique notamment.

Une pétition mondiale a été lancée par Raoni et a réuni déjà plus de 50 000 signataires.
Une pétition mondiale a été lancée par Raoni et a réuni déjà plus de 50 000 signataires.

Une pétition mondiale a été lancée par Raoni et a réuni déjà plus de 50 000 signataires. Cette pétition est notamment gérée et relayée par l’Association pour la forêt vierge, fondée en 1989 pour soutenir les actions du chef Raoni visant à veiller à la sauvegarde de la forêt vierge amazonienne et des tribus indigènes qui y vivent.

Gerd-Peter Bruch, porte-parole de l’association, a accepté de répondre à nos questions et de faire le point sur l’Association pour la forêt vierge, sur le combat de Raoni et sur la menace que constitue la mondialisation et la sur-exploitation des terres pour l’ensemble des peuples, ethnies et civilisations mondiales. Pour plus de renseignements sur l’association ou pour les aider, www.raoni.fr

Propos recueillis par Yann Vallerie

[MEDIA not found]

Eva Joly candidate des Verts : réaction de Frédéric Nihous (CPNT)

Eva Joly candidate des Verts : réaction de Frédéric Nihous (CPNT)

12/07/2011 – 17h10
PARIS (NOVOpress) Défendant “l’écologie raisonnée, respectueuse de nos terroirs et des Français qui y vivent”, Frédéric Nihous, candidat à l’élection présidentielle et président de CPNT-Mouvement de la ruralité, prend acte de la victoire d’Eva Joly pour représenter les verts à l’élection présidentielle. Pour Frédéric Nihous, Eva Joly incarne “l’écologie punitive”.

Il enjoint Eva Joly d’“accepter de débattre avec ses contradicteurs” et d’en finir avec “une mise en accusation permanente de tous ceux qui refusent de suivre son Petit Livre vert”. Frédéric Nihous se déclarant même prêt à un débat.

De plus, le président de CPNT développe sa vision de l’écologie dans une tribune à paraître cette semaine dans les colonnes de Valeurs actuelles.

Les Identitaires bretons se mobilisent pour la préservation de l’environnement [vidéo]

Les Identitaires bretons se mobilisent pour la préservation de l'environnement

11/07/11 – 14h00
CARQUEFOU (NOVOpress)
– Hier, dimanche 10 juillet 2011, les habitants de Carquefou en Loire-Atlantique ont pu bénéficier d’une action de la Brigade d’intervention rapide identitaire (BARID) – section environnement. Cette dernière, comme elle l’indique dans un communiqué, “est intervenue dans un contexte de sauvegarde et de protection de la Bretagne sur une des trop nombreuses zones bretonnes souillées par des individus non seulement peu soucieux des règles élémentaires de propreté mais plus grave encore totalement indifférents à la préservation de notre terre, celle que nos aïeux nous ont léguée et sur laquelle, depuis des siècles, tant de courageux Bretons ont œuvré et continuent à le faire.”

Considérant que le “patrimoine environnemental doit être conservé et préservé, les Identitaires bretons de Jeune Bretagne, ayant pleinement conscience des dangers qui le menace se trouveront désormais partout où ils le jugeront utile”.

Enfin, la BARID invite toutes celles et tous ceux qui souhaitent franchir le pas de spectateur sensibilisé à celui d’acteur mobilisé à la rejoindre.

Notre-Dame-des-Landes : une balle dans le pied droit, la gangrène dans le gauche

Fête de la nature : Randonnée découverte du 22 mai 2011 organisée par les opposans à "l'Ayraultport" © ACIPA

08/07/2011 – 09h00
NANTES/NAONED (NOVOpress Breizh) – À Notre-Dame-des-Landes, tandis que l’écologie politique joue de plus en plus un rôle d’appoint auprès du socialisme bétonneur, la droite non bétonneuse est rejetée. Une attitude à l’exact opposé de celle des défenseurs de la forêt de Khimki, en Russie, dont l’inspiratrice a été l’invitée vedette du rassemblement organisé ce week-end.

Les 8, 9 et 10 juillet, un rassemblement a été organisé à Notre-Dame-des-Landes par les opposants à la création d’un nouvel aéroport qui doit consommer 2.000 hectares de terres agricoles au Nord de Nantes. Si le programme est fourni sur le papier, l’ambiance n’est pas au beau fixe sur le terrain. Car le doute s’insinue de plus en plus chez les adversaires de « l’Ayraultport » quant à la sincérité écologique de certaines composantes du mouvement.

Ainsi, on vient de l’apprendre, un candidat Europe Écologie-Les Verts, Ronan Dantec, figurera en troisième position entre deux socialistes et une communiste sur la liste du Parti socialiste aux élections sénatoriales. La liste est conduite par Yannick Vaugrenard, chargé du budget au conseil régional des Pays de la Loire et connu comme un chaud partisan du futur aéroport. Les intérêts politiques ont donc pris le pas sur la défense des terres agricoles, et l’opposition des écologistes politiques au projet de bétonnage semble de plus en plus rhétorique.

La carte générale du scénario mis à l’étude © Aéroport Grand Ouest 2009-2011
La carte générale du scénario mis à l’étude © Aéroport Grand Ouest 2009-2011

Dans le même temps, les organisateurs du rassemblement ont décidé d’interdire de parole l’un des orateurs prévus, le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan, jugé « trop proche du Front national » bien qu’il soit le fondateur de Debout la République, un parti qui se revendique du gaullisme. « Je crois que c’est plié », déplore un Orvaltais adversaire de l’aéroport depuis les débuts. « Alors que son pied gauche est gangrené, le mouvement se tire une balle dans le pied droit. »

Ancrage à une gauche sourde et aveugle à la protection de la nature d’une part, refus d’appuis venus de la droite d’autre part : la priorité donnée à la politique sur la défense du territoire est d’autant plus étonnante que l’une des vedettes du rassemblement de ce week-end aura été la militante russe Evgenia Chirikova. Cette jeune chef d’entreprise est entrée en résistance quand elle a appris que la nouvelle autoroute Moscou-Saint-Pétersbourg passerait en pleine forêt près de la ville de Khimki, où elle avait choisi de s’installer avec sa famille pour profiter de la nature (1). Elle préside aujourd’hui un mouvement d’opposition très dynamique, sans exclusive politique.

Son dernier rassemblement festif, du 17 au 20 juin dernier, tout à fait comparable dans son principe à celui de Notre-Dame-des-Landes, a vu cohabiter toutes les tendances politiques : écologistes, poutinistes du mouvement Nashi, Front de gauche de Sergei Udaltsov, centre-gauche d’Une Russie juste, centre-droit de Yabloko, nationalistes centristes du Parti libéral-démocratique, libéraux du Mouvement Sakharov, militants du mouvement contre l’immigration illégale DPNI d’Alexander Belov, récemment interdit par le pouvoir, Parti national-bolchevique de l’écrivain franco-russe Edouard Limonov, qui allie nostalgie du communisme et nationalisme radical, etc. Dès le début du rassemblement, Evgenia Chirikova avait tenu à préciser deux règles intangibles : le respect des opinions politiques différentes et l’interdiction de l’alcool ! Et tout s’est très bien passé.

(1) * C’est peut-être à cause de ce côté « écolo chic » que la députée européenne Karima Delli titrait « Sauvons les riches et la forêt de Khimki ! » un récent post de son blog sur la visite d’Evguenia Chirikova à Paris à l’occasion de l’assemblée générale de Vinci, constructeur de l’autoroute russe aussi bien que de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes !

Rendre les quartiers à leurs habitants

Rendre les quartiers à leurs habitants

02/07/2011 – 13h30
REGGIO DI CALABRIA (NOVOpress) –
La rue appartient à celui qui y descend comme le proclame le vieux chant. C’est fort de ce principe que deux groupes de la droite alternative italienne ont décidé de nettoyer et de réembellir des places et des rues de leurs villes pour rendre ces lieux à leurs habitants. A l’image de ce que Jeune Bretagne effectuera le 10 juillet à Nantes.

Lire la suite

Revers de la médaille : la Chine dans une situation écologique « très grave »

Revers de la médaille : la Chine dans une situation écologique « très grave »

09/06/2011 – 13h08
PEKIN (NOVOpress)
– Le développement économique accéléré de l’empire chinois a une face sombre : son coût social mais aussi environnemental. En effet, d’après son ministère de l’Environnement, la Chine, qui a mené une politique de développement économique à tout prix pendant de nombreuses années, se trouve aujourd’hui dans une situation écologique « très grave ». Cette déclaration a été faite dans le cadre d’une évaluation des problèmes auxquels est confronté le pays le plus peuplé au monde, qui a aboutit à un rapport signé par des responsables du ministère de la Protection environnementale.

Lire la suite