Aux origines de l’échec français au Sahel, par Bernard Lugan

Bernard Lugan

L’échec de la France au Sahel était prévisible.

Ce naufrage politique et non militaire est dû à six principales causes :

1) Corsetés par leur idéologie, les responsables français considèrent que l’enraciné et légitime droit des Peuples doit s’effacer devant les nuées des « droits de l’Homme », les chimères de la « bonne gouvernance » ou l’éthéré postulat du « vivre ensemble », idéologies inadaptées au Sahel où elles amplifient les problèmes.

2) Ces mêmes décideurs français ont privilégié les analyses économiques et sociales en s’accrochant au mirage du « développement ». Selon leur présupposé universaliste, les Africains étant des Européens pauvres à la peau noire, les recettes qui avaient marché en Europe ne pouvaient, selon eux, qu’être transposables aux Afriques. Funeste illusion et coupable aveuglement…

3) Ils ont superbement ignoré l’histoire et les réalités ethniques, oubliant les sages recommandations faites en 1953 par le Gouverneur de l’AOF : « Moins d’élections et plus d’ethnographie, et tout le monde y trouvera son compte ».

4) Sans mémoire et sans culture historique régionale, les décideurs français n’ont pas vu qu’à la fin du XIXe siècle, la colonisation eut deux conséquences contradictoires. Elle libéra les sudistes de la prédation nordiste, mais, en même temps, elle rassembla victimes et bourreaux dans les mêmes limites administratives.

5) Ces mêmes responsables français n’ont pas davantage vu que dans la décennie 1960, avec les indépendances, les délimitations administratives de l’ancienne AOF devenues frontières d’Etats, s’étaient transformées en autant de prisons de peuples. Or, à l’intérieur de ces artificielles frontières, comme ils sont les plus nombreux, les lois de l’ethno-mathématique électorale donnent automatiquement le pouvoir aux sudistes. Résultat, au Mali, au Niger et au Tchad, dès les années 1960-1965, les Touareg et les Toubou qui refusaient d’être soumis à leurs anciens tributaires sudistes se soulevèrent.

6) Les irresponsables qui définissent la politique africaine de la France n’ont pas davantage compris que le Sahel est le domaine du temps long où l’affirmation d’une constante islamique radicale est d’abord la surinfection d’une plaie ethno-raciale millénaire que nous ne sommes, et par définition, pas en mesure de refermer.

Alors que la politique africaine de la France aurait dû être confiée à des hommes de terrain héritiers de la « méthode Lyautey » et de l’approche ethno-différentialiste des anciennes « Affaires indigènes », elle a, hélas, été gérée par des « petits marquis » issus des Sciences Po. Insignifiants et prétentieux, ces sectaires enkystés au Ministère de la Défense et aux Affaires Etrangères portent, avec les ministres qui en théorie les dirigent, la terrible responsabilité de l’échec français au Sahel.

Bernard Lugan

Texte repris du Blog de Bernard Lugan

Compte Personnel de Formation (CPF) : le bide de l’usine à gaz

Echec du CPF

22/04/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Lancé à grand renfort de tambour et trompettes technocratiques (« renforcement de l’employabilité », « portabilité des droits » ou « latéralisation des potentialités salariales »), le compte personnel de formation (CPF) connaît un échec retentissant : sur 23 millions de bénéficiaires potentiel, une seule formation a été dispensée depuis la création du dispositif il y a trois mois.
Dispositif lancé à la hâte, coordination interministérielle et inter-organismes défaillantes, problèmes informatiques ou d’ergonomie du site, mais aussi de contenu des formations éligibles, tout a concouru à ce bide retentissant. Lequel est bien sûr financé avec nos impôts et a pour conséquence la plus directe une baisse de 15 à 20 % du chiffre d’affaires du secteur de la formation.

Crédit photo : Behrooz Nobakht via Flickr cc


La révolution fiscale de Jean-Luc Mélenchon fait un flop…

La révolution fiscale de Jean-Luc Mélenchon fait un flop...

09/01/2014 – 16h50 – Mise à jour – Citée par L’Express, la chef de file du Parti de gauche à Paris, Danielle Simonnet, préfère s’en prendre à Novopress plutôt que de répondre sur le fond. Extrait.

La controverse sur les chiffres de la marche du 1er décembre pour « une révolution fiscale » en serait la preuve. Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Front de gauche, avait été accusé d’avoir mis en scène son interview sur TF1. « On se tape une polémique qui part quand même d’un site facho à la base! » s’emporte Danielle Simonnet, faisant référence au site Novopress fondé par un responsable du Bloc identitaire. Lequel avait, parmi d’autres médias, relayé les photos diffusées par un journaliste correspondant en France de la télévision publique néerlandaise, Stefan de Vries. Sur ces images, on pouvait voir que la foule apparaissant à l’image n’était en fait qu’une poignée de militants tassés derrière Jean-Luc Mélenchon.


01/12/2013 – 21h15
PARIS (NOVOpress) –
Croyant récupérer le mouvement de colère et de ras-le-bol contre la fiscalité du gouvernement socialiste, Jean-Luc Mélenchon avait appelé à une marche de révolution fiscale ce dimanche.

Las, ce fut un flop, car entre les chiffres annoncés par les organisateurs et ceux présentés par la préfecture de police, ça fait peu de militants (quelques milliers et encore…) pour les nombreuses organisations de gauche radicale qui avaient appelé à cette manifestation.

Une fois de fois de plus, le choc du réel est dur pour la gauche. Surtout pour celle qui veut se poser en opposante au gouvernement socialiste…

https://twitter.com/iVerger/status/407223529206075392

Lire la suite

Jean-Marc Ayrault passera- t-il l’hiver ? Hollande n’en veut plus… mais !

Jean-Marc Ayrault passera- t-il l’hiver ? Hollande n’en veut plus… mais !

On ne change pas un premier ministre qui perd à deux mois des élections. Malgré la boulette de trop sur le rapport des « fous » de la France migratoire, il pourrait passer les fêtes. Au retour, il devra assumer la campagne des municipales, voire des européennes et ensuite gicler. Mais le président trouve le temps long et ne le supporte plus. Il est à la recherche d’un plan B et d’une fenêtre de tir, juste avant le 1er de l’an.

On dit que Delanoë serait très intéressé malgré ses démentis. Mais l’entrée en fanfare du « mariage pour tous » à Matignon en fait encore hésiter certains.

Lire la suite

Échec retentissant des manifestations contre le racisme

Echec retentissant des manifestations contre le racisme

30/11/2013 – 19h00
PARIS (Novopress) –
Malgré la propagande médiatique, malgré la mobilisation des « intellectuels », les marches organisées aujourd’hui contre le racisme ont connu un échec retentissant.

Et pourtant toutes les associations antiracistes ont sonné le tocsin afin de mobiliser les foules. Las, elles ont dû se contenter de peu de marcheurs mais surtout de leur public habituel de retraités ou de fonctionnaires au comportement moutonnier…


https://twitter.com/Herissident/status/406803975212515328
https://twitter.com/Manza_Mojito/status/406821516027125760

Lire la suite

Le fondateur de SOS Racisme craint une défaite idéologique face à la droite populaire et identitaire

Le fondateur de SOS Racisme craint une défaite idéologique face à la droite populaire et identitaire

11/07/2013 – 14h00
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
Julien Dray (ci-dessous) a récemment accordé une entrevue au quotidien Le Monde. Vice‑président du Conseil régional d’Ile‑de‑France, il est l’un des principaux fondateurs du groupe de pression anti‑français SOS Racisme. Il s’y inquiète ouvertement d’une « dynamique de rassemblement de l’électorat de la droite et du Front national ».

Selon le hiérarque socialiste, cette dynamique est liée au succès de la mobilisation contre le mariage homosexuel
Il constate en effet que ce combat contre la dénaturation du mariage a rapproché les militants des différentes composantes de la droite. Et plus largement, l’ensemble des opposants au projet de loi ont pu se retrouver derrière des élus comme Marion Maréchal‑Le Pen. La députée Front national s’est de fait imposée comme la porte‑parole, à l’Assemblée nationale, de la jeunesse qui manifestait.

Lire la suite

La Gay Pride fait un flop

La Gay Pride fait un flop

Jean-Vincent Placé, président du groupe Europe-Ecologie-Les Verts au Sénat, faisant ouvertement du lobbying pour la PMA samedi lors de la Gay Pride.

01/07/2013 – 12h00
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
Pour la première marche des fiertés lesbiennes, gays, bi et trans à Paris depuis l’instauration du mariage homosexuel, les organisateurs espéraient 500.000 personnes.

Lire la suite

A Vincennes, le premier salon du mariage homosexuel s’est soldé par un bide

A Vincennes, le premier salon du mariage homosexuel s'est soldé par un bide

24/06/2013 – 18h00
VINCENNES (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) – Beaucoup de bruit pour rien. Le titre de la pièce de Shakespeare pourrait s’appliquer au 1er salon du mariage dit « gay », qui n’a accueilli que 150 visiteurs en tout et pour tout.

Lire la suite

Le Forum des droits de l’Homme nantais n’a pas fait recette

Le Forum des droits de l’Homme nantais n’a pas fait recette

L’entrée du Forum à la Cité des congrès de Nantes : un désert désespérant. Crédit photo : Novopress Briezh.

28/05/2013 – 14h20
NANTES (NOVOpress Breizh) –
La municipalité nantaise n’est pas parvenue à faire décoller son Forum international des droits de l’Homme, créé de toutes pièces il y a près de dix ans. Son échec est spécialement net cette année.

Lire la suite

Nouvelle flambée de violence au Xinjiang (Chine)

Nouvelle flambée de violence au Xinjiang

21/07/11 – 16h00
PARIS (NOVOpress)
– La province chinoise du Xinjiang connaît un nouvel embrasement ethnique qui fait suite aux célèbres émeutes d’Urumqi où 200 morts et 1 700 blessés avaient été recensés il y a deux ans. Des scènes de guérilla se sont produites au sein de cette province du Nord-Ouest, où se concentre une forte population ouïgour turcophone et musulmane. Le bilan temporaire s’élève selon la police chinoise à « 18 morts dont 14 émeutiers, deux policiers et deux otages. »

Deux versions s’opposent sur la genèse de ces nouveaux incidents. Du coté des autorités chinoises, les officiels parlent « d’attaque terroriste, préméditée et organisée » de la part des Ouïgours qu’ils accusent d’une attaque contre un commissariat. Les Ouïgours armés de couteaux, cocktails Molotov et autres engins explosifs ont donné l’assaut aux cris de « Dieu est grand » et brandissaient des banderoles où étaient inscrits des slogans religieux hostiles. Ils auraient alors pris en otage deux femmes d’ethnie han [l’ethnie majoritaire en Chine], et les auraient tuées.

Selon des sources ouïgoures, cette flambée de violence intervient suite à la répression d’une manifestation par les forces de l’ordre. Les manifestants protestaient contre une série d’arrestations.

Quelles que soient les causes de ces nouvelles tensions ethniques, rien n’y fait. Ici ou ailleurs le casse-tête de la société multiculturelle ou le dogme du vivre-ensemble constitue un écueil pour une société pérenne et se heurte aux tensions communautaires. Ou comment la « Nature humaine » reprend ses droits.