Tag Archives: drépanocytose

Drépanocytose : le gouvernement casse un thermomètre du grand remplacement

05/09/2018 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Créée en 1972, l’Agence française pour le dépistage et la prévention des handicaps de l’enfant (AFDPHE) a fermé ses portes le 1er juillet dernier. Depuis sa création, 30 millions de nouveaux nés ont fait l’objet de dépistages.

Parmi les cinq maladies dépistées, l’une retient particulièrement l’attention : la drépanocytose.

En effet, il s’agit d’une maladie génétique rare qui dans les faits ne touche que des populations extra-européennes. Maladie génétique la plus répandue, avec 310 000 enfants touchés chaque année, elle est concentrée pour 80% en Afrique subsaharienne, à tel point que l’on a pu parler de « maladie des noirs ».

Dès lors, on peut retrouver cette maladie dans la diaspora africaine.

Exactement, et les chiffres publiés par l’Agence faisaient état de nombreux cas au sein de la population française. Or, il ne peut s’agir essentiellement que d’enfants issus de l’immigration subsaharienne, nord-africaine ou moyen-orientale. Le dépistage effectué en France était naturellement dirigé vers les naissances à risque, c’est-à-dire celles survenues dans des familles extra-européennes. Plusieurs associations s’étaient d’ailleurs indigné, estimant qu’un dépistage universel, bien que contre productif, eût été plus égalitaire.

Suivant une proposition du Défenseur des droits, l’actuelle ministre de la Santé semble plébisciter un tel dépistage généralisé en Île-de-France…

Effectivement, ce qui est une manière d’effacer l’indicateur migratoire que représentait ce dépistage. Selon la dernière carte publiée en 2016, les chiffres s’élevaient à 74% des nouveau-nés à risque dépistés en Île-de-France, et 56% en Corse, pour un total de 39% sur la France entière.

Ces chiffres étaient publiés par l’Agence française pour le dépistage et la prévention des handicaps de l’enfant.

On ne sait donc pas s’ils seront encore publiés à l’avenir, dès lors que cette agence est supprimée sans explication ni de sa part ni du Gouvernement. Or, en l’absence de statistiques ethniques, le ciblage des populations pour raison médicale fournissait un indicateur sur la réalité du bouleversement démographique en France. Un outil apparemment gênant pour le pouvoir.

Chronique du Grand remplacement : FdeSouche publie la carte 2016 de la drépanocytose

17/11/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Depuis bientôt dix ans, les statistiques ethniques sont interdites en France. En octobre 2007, le Conseil constitutionnel concluait à la non-conformité de tout traitement de données faisant apparaître « directement ou indirectement, les origines raciales ou ethniques » de la personne.

A la suite de cette censure, l’INED et l’INSEE, les deux principaux instruments de propagande statistique du régime, ont décidé de retirer toute précision sur la « race » des individus. Le dépistage de la drépanocytose permet néanmoins d’avoir une idée précise du nombre de naissances d’extra-européens dans notre pays. La drépanocytose est en effet cette maladie héréditaire du sang, appelée aussi « maladie des noirs » en ceci qu’elle n’affecte que les populations mélanodermes.

Notre confère FdeSouche publie la carte 2016 de la drépanocytose. Elle montre un accroissement vertigineux du phénomène de Grand Remplacement. En région parisienne, 74,6% des nouveau-nés ont subi le test de dépistage l’an dernier, contre 60% en 2010.

Consulter cette carte : http://www.fdesouche.com/906357-drepanocytose-la-carte-du-grand-remplacement-mise-a-jour-chiffres-2016

Le Grand remplacement en Suisse

06/10/10/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

La Suisse vient de publier des chiffres officiels montrant l’ampleur du Grand remplacement
Un communiqué de l’Office fédéral de la statistique estime que plus de 50 % des nouveau nés en Suisse ont au moins un parent issu de l’immigration. Ce rapport date de 2013, mais vient d’être diffusé par des médias de réinformation.
Les enfants de 0 à 6 ans sont donc aujourd’hui majoritairement issus de l’immigration.
En outre comme l’écrit le journal suisse Le Temps,

La moitié des mariages sont désormais conclus entre des conjoints suisses et étrangers, ou entre deux étrangers. Ces phénomènes semblent se produire au même moment. Comme si un point de basculement venait d’être atteint.

D’après un des responsables de l’office fédéral de la statistique « Ces mouvements ont été renforcés par les forts flux migratoires qu’on observe en Suisse depuis 2010 »

On peut d’ailleurs faire un parallèle avec la situation française
Tout à fait. L’association française pour le dépistage et la prévention des handicaps de l’enfant qui dépiste la drépanocytose chez les nouveau nés vient de rendre son rapport d’activité.
Avant de détailler les résultats, rappelons que la drépanocytose est une maladie génétique héréditaire touchant presque exclusivement les populations d’origine africaine subsaharienne ou des Antilles. C’est pourquoi son dépistage permet de quantifier approximativement les nouveau nés d’origine extraeuropéenne.
Le bilan est criant,

En métropole, 37 % des nouveau nés sont ciblés, ce pourcentage varie de 8,11 % en Bretagne à 69,1 % en Ile de France.

Les enfants atteints de drépanocytose d’Ile de France représentent 62 % des malades de métropole et 50 % des malades de toute la France.

Crédit photo : Milo Baumgarner via Flickr (CC) = campagne électorale pour l’interdiction des minarets en Suisse

Une étude indique l’ampleur du remplacement de population à l’œuvre en France

Une étude indique l’ampleur du remplacement de population à l’œuvre en France

13/12/2012 — 14h00
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) — L’Institut de veille sanitaire, établissement rattaché au ministère de la Santé, a publié en juillet 2012 une étude montrant le pourcentage de naissances en France concernées par le risque de drépanocytose en 2010. Cette maladie génétique a pour particularité de concerner quasi exclusivement les populations extra‑européennes, principalement « originaires des Antilles, d’Afrique noire mais aussi d’Afrique du Nord. »

Lire la suite