Tag Archives: dons

Comment contourner la répression grâce au Bitcoin – Jérôme Barbet (Les Identitaires)

Depuis plusieurs mois, nos opposants politiques cherchent à nous asphyxier financièrement en faisant fermer nos comptes bancaires et nos plateformes de paiement en ligne. Il est désormais possible de contourner ces moyens de paiement traditionnels grâce aux cryptomonnaies. Vous pouvez soutenir les identitaires en faisant un don en Bitcoin ou en Etherum.

Qu’est-ce que le Bitcoin ?

Le Bitcoin est une nouvelle monnaie virtuelle dont on entend de plus en plus parler dans les médias. Bulle spéculative ou révolution, des points de vue très tranchés existent et s’affrontent. Cette cryptomonnaie est un OVNI : elle bouleverse tous les schémas établis, réunissant parmi ses utilisateurs les milieux du web-anarchisme, les libertariens et dorénavant les identitaires. Parmi ses plus fervents opposants, on trouve les banques (centrales ou d’affaires), des économistes médiatiques, certains financiers et des politiques de tous bords.

La blockchain, qu’est-ce que c’est ?

Le Bitcoin a un futur incertain, en revanche une chose est sûre, il s’appuie sur une technologie nouvelle qui va probablement envahir notre quotidien dans les prochaines années. Il s’agit de la blockchain (dont la traduction en français est chaîne de blocs), une technologie qui permet de stocker et transmettre des informations de manière transparente, sécurisée et sans organe central de contrôle. La blockchain peut être utilisée de trois façons : pour du transfert d’actifs (monnaie, titres, actions…), pour une meilleure traçabilité d’actifs et produits, et pour exécuter automatiquement des contrats (des smart contracts). La grande particularité de la blockchain est son architecture décentralisée, c’est-à-dire qu’elle n’est pas hébergée par un serveur unique mais par une partie des utilisateurs. Il n’y a aucun intermédiaire pour que chacun puisse vérifier lui-même la validité de la chaîne. Les informations contenues dans les blocs (transactions, titres de propriétés, contrats…) sont protégées par des procédés cryptographiques qui empêchent les utilisateurs de les modifier a posteriori.

Comment utiliser les Bitcoins ?

Le Bitcoin est le cas d’usage le plus connu de la blockchain. Il désigne à la fois un protocole de paiement sécurisé et anonyme et une crypto-monnaie. N’importe qui peut accéder à cette blockchain et donc utiliser des bitcoins. Pour ce faire, il suffit de créer un portefeuille virtuel, en passant par exemple par ce site. La crypto-monnaie permet d’acheter des biens et services et peut être échangée contre d’autres devises.

Le Bitcoin en politique

Au-delà de l’innovation technologique considérable représentée par la blockchain (permettant d’effacer les intermédiaires), qui est en soi politiquement neutre, plusieurs courants idéologiques ont décidé de s’en emparer et d’en faire la promotion. Les milieux patriotes par exemple voient d’un bon œil la possibilité d’un outil leur permettant d’outrepasser la censure des GAFA (Google Amazon Facebook Apple) et des différentes plateformes de paiements soumises à des pressions politiques. Steve Bannon, l’ancien proche conseiller de Donald Trump en fait sans cesse la promotion et le Bitcoin est également utilisé par la célèbre YouTubeuse américaine Lauren Southern (proche de Génération Identitaire), plusieurs fois bannie par certaines plateformes de paiements.
Le Bitcoin pour contourner la répression

Tant que nos mouvements (comme Génération Identitaire récemment, dont les moyens de paiements ont été supprimés sous pression de l’extrême-gauche, quelques mois après la perte du compte bancaire de l’association suite à une campagne de harcèlement) continueront d’être dans le viseur du pouvoir, toute initiative visant à gagner en autonomie et en indépendance vis-à-vis de l’État, des GAFA et du système bancaire est à encourager. Que le Bitcoin soit une réelle alternative monétaire ou non, il est en tout cas aujourd’hui le moyen idéal pour contourner la répression dont nous sommes la cible.

La Blockchain comme alternative aux GAFA

La blockchain va apparaître de plus en plus comme la possibilité de créer une alternative aux GAFA (Google Amazon Facebook Apple), éventuellement avec des réseaux sociaux décentralisés s’appuyant sur cette technologie. Nous assisterons donc à l’émergence d’un pôle de résistance et de liberté se dressant en contre-modèle face à cette tentative monopolistique de créer une dictature numérique par ces géants du web. Un contre-pouvoir rendu chaque jour plus nécessaire, tant les libertés sur internet ne cessent de reculer.

Jérôme Barbet

Texte repris du site de : Les Identitaires

Vous pouvez facilement vous procurer et envoyer du Bitcoin en passant par ce site. Une fois votre compte créé, il vous suffira de l’alimenter par virement bancaire, puis vous pourrez effectuer très facilement des paiements depuis la rubrique retirer des bitcoins.

Les identitaires acceptent les dons en cryptomonnaies :
Adresse Bitcoin : 1EQXFUhbbxsgBbQ5cpujtkp5pMDxGWfiJi
Adresse Etherum : 0x88FC007c6bA257CC01ceA697513587fFBb1b1BeC

Génération Identitaire accepte également les dons en cryptomonnaies :
Adresse Bitcoin : 1JAWpHj7B3n1t4Xa3iQB2Bcq64v64ofz4B
Adresse Etherum : 0x0CDE4EbdFF145Fd1583287a00992de4c935c4f15

Quand Google lance un appel aux dons pour soutenir l’invasion migratoire

18/09/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Le géant de l’internet n’est jamais en retard d’une cause politiquement correcte. En témoigne sa campagne en faveur des dons pour les « réfugiés » : vous donnez, ils doublent la mise. Et pour la remigration, ils feront aussi un effort ?

Alors que l’Europe doit faire face à une invasion migratoire sans précédent, Google vient de lancer une initiative destinée à développer « l’aide humanitaire aux réfugiés et aux migrants ». Le message, qui s’affiche sur la page d’accueil du moteur de recherche, propose tout simplement de doubler les dons reçus et de reverser la somme à plusieurs organisations : Médecins Sans Frontières, l’International Rescue Committee, Save the Children ainsi que le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.

Sur son blog en français, Google prend l’exemple édifiant d’une jeune afghane qui a quitté Kaboul pour l’Europe :

Je m’appelle Rita Masoud, je suis née à Kaboul, et je suis issue d’une famille de réfugiés. Lorsque j’avais 7 ans, ma famille a quitté l’Afghanistan alors en pleine guerre, avec une seule valise pour tout bagage. Notre chemin vers l’Europe fut une longue suite de trajets clandestins en train et en bus. La faim, la soif, le froid et la peur étaient notre lot quotidien. Fort heureusement, nous avons trouvé refuge aux Pays-Bas. C’est là que j’ai enfin connu la sécurité et que j’ai pu me construire un avenir. Aujourd’hui, je travaille pour Google en Californie.

J’ai eu beaucoup de chance. Mais à l’heure où la crise des migrants et des réfugiés s’intensifie, de nombreuses familles telles que la mienne ont besoin d’aide. La semaine dernière, Google annonçait qu’il faisait don de 1 million d’euros à différentes organisations qui agissent sur le terrain pour apporter une aide humanitaire aux réfugiés et aux migrants dans le monde entier. Aujourd’hui, nous vous invitons à nous rejoindre. Et pour que votre générosité ait encore plus d’impact, nous doublerons vos dons à hauteur des 5 premiers millions d’euros jusqu’à ce que le total de nos dons combinés atteigne les 10 millions d’euros dans le monde.


 

 

 

 

Goodeed permet d’effectuer des dons sans dépenser un centime

16/07/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Goodeed est un site internet qui permet d’effectuer des dons sans dépenser un centime.

En acceptant de visionner une vidéo publicitaire de 20 secondes minimum, il est ainsi possible de générer des revenus dont 80% sont reversés aux ONG participantes – le Programme alimentaire mondial, Unicef ou d’autres. Les 20% restants servent au bon fonctionnement de l’entreprise.

Une idée à creuser pour développer le soutien à des projets identitaires et enracinés ?


SOS Chrétiens d'Orient lance au appel aux dons pour construire un puits en Irak

SOS Chrétiens d’Orient lance au appel aux dons pour construire un puits en Irak

31/07/2014 – QARAQOSH (NOVOpress)
SOS Chrétiens d’Orient communique :

Avec ses 50.000 habitants, Qaraqosh est la principale ville chrétienne du pays. Située à quelques kilomètres de Mossoul, elle est protégée des djihadistes par les forces kurdes mais n’est plus alimentée en eau depuis l’instauration de l’Etat Islamique.

SOS Chrétiens d’Orient est actuellement à Qaraqosh et a commencé à investir pour la réalisation d’un puits profond qui permettra d’alimenter la ville en eau potable. Le retour de l’eau courante à Qaraqosh et dans les villages voisins est indispensable au maintien sur place des chrétiens.

Le dispositif comprend un puits de 140 mètres de profondeur qui alimentera 6 cuves de 30.000 litres chacune. L’appel aux dons permet de financer la prospection, le forage, l’achat des deux pompes et des six cuves et l’installation des canalisations pour apporter l’eau dans la ville.

Budget total : 21 000 €
Déjà investis par SOS Chrétiens d’Orient : 5 600 €
Début des travaux : Mercredi 30 juillet 2014.

La Serbie va t'elle sacrifier le Kosovo pour intégrer l'Union Européenne ?

SK : un convoi de Noël qui conclut une année de réussite humanitaire

[box] L’association Solidarité Kosovo nous communique [/box]

Les bénévoles de l’association « Solidarité Kosovo » sont rentrés hier en France. Partis le 26 décembre à l’aube, les dix membres de l’équipe ont parcouru 2000 kilomètres avant d’atteindre les villages serbes du Kosovo.

Composé de trois camions de 12m3 et d’une voiture logistique, le convoi français a traversé, successivement et sans difficultés, les douanes italiennes, slovènes, croates et serbes. C’est en tentant de franchir le dernier passage, entre la Serbie et le Kosovo, que le convoi s’est retrouvé bloqué une nuit durant. Les longues heures d’attente au poste frontière ont ajouté à l’impatience des bénévoles français à accomplir la mission si bien qu’une fois rentrés au Kosovo, c’est sous un rythme effréné que l’aide humanitaire a été distribuée dans de nombreuses enclaves du Kosovo et de la Métochie. Le convoi de Noël 2011 aura ainsi permis de dispenser au total plus de 30 000€ de matériel humanitaire dont une partie sera redistribuée par Bojan, permanent du bureau humanitaire financé par Solidarité Kosovo.

Des Monastères aux écoles en passant par les villages où vivent les familles les plus isolées, le convoi de Solidarité Kosovo a réussi à se frayer un chemin dans les coins les plus reculés de la province afin de distribuer en main propre plus de 36m3 de vêtements chauds et matériel scolaire récoltés en France. Les routes sinueuses et gelées n’auront pas eu raison de la volonté et du dynamisme des français qui ont notamment manié la pelle à neige pour rejoindre un monastère isolé en plein centre du Kosovo le soir du 31 décembre !

Les familles serbes du Kosovo ont été ravies de la qualité du matériel apporté qui nul n’en doute adoucira leur quotidien particulièrement rude et précaire. L’équipe rentre du Kosovo la tête remplie de souvenirs et le cœur plein d’espoir. Tout au long de ce séjour humanitaire, l’émotion était palpable et les remerciements nombreux de la part des familles serbes particulièrement touchées par cette solidarité franco-serbe.

Le compte-rendu détaillé est en cours de rédaction. Vous recevrez dans les jours qui viennent les photos ainsi que la vidéo de ce convoi humanitaire de Noël 2011.

L’équipe de « Solidarité Kosovo » vous remercie de votre fidèle soutien et vous souhaite une heureuse année 2012 !

Collectes de l'association humanitaire Solidarité Kosovo pour la Noël

Collectes de l’association humanitaire Solidarité Kosovo pour la Noël

01/12/2011 – 11h30
PARIS (NOVOpress) –
En vue de son convoi de Noël, les collectes parisiennes de l’association humanitaire Solidarité Kosovo auront lieu les 4 et 18 décembre 2011 de 10h à 12h quai François Mauriac, au dessus de la piscine Joséphine Baker, dans le 13ème arrondissement de Paris. Pour Aix-en-Provence et Lyon voir sur le site.

Les serbes des enclaves comptent sur votre soutien et sont heureux de savoir que des français leurs viennent en aide.

L’association Solidarité-Kosovo souhaite faire parvenir à ces familles isolées, des jouets, des fournitures scolaires, des articles de sports, du matériel médical (compresses, pansements, etc. mais pas de médicaments) et tout ce qui concerne l’ameublement de la maison (clic-clac, gazinière, tables et chaises pliantes). Solidarité Kosovo est à la recherche de fournitures complètes et en bon état.
Si vous avez d’autres pistes, communiquez-les à l’association.

Les particuliers et les entreprises peuvent participer à ces collectes Pour les entreprises cela peut être l’occasion de se “débarrasser” de stocks d’invendus, par exemple, et profiter, après avoir évalué la marchandise donnée, de déductions fiscales à hauteur de 60%. Des dons en argent peuvent également être effectués.

Toutes les infos sur la situation extrêmement difficile des serbes des enclaves se trouvent sur le site de l’association Solidarité Kosovo.

Solidarité Kosovo : péage autoroute

Nous sommes arrivés au Kosovo !

L’association humanitaire Solidarité Kosovo nous communique

C’est de Lyon que se sont lancés dimanche les huit bénévoles de l’association Solidarité Kosovo.

Après un départ dynamique, la fermeture d’un important tronçon nous force à prendre la longue route nationale en direction de Turin. Malheureusement, celle-ci se trouve bloquée par une manifestation contre le passage du TGV dans la vallée. Après deux heures à rouler au pas, nos camions reprennent enfin une allure normale.

L’équipe arrive alors à la frontière slovène sans trop de difficulté. Malgré nos efforts multipliés pour faciliter nos passages en douanes, nous nous retrouvons confrontés à des formalités douanières inventées voici peu…

Nous sommes toujours en territoire slovène lorsque nous crevons sur l’autoroute. Après avoir changé la roue, nous nous arrêtons pour dormir à la belle étoile.

Nous repartons tôt lundi matin en direction du sud de la Serbie. Zagreb, Belgrade, les kilomètres et la fatigue s’accumulent, mais nous réussissons à arriver vers 3h du matin à Kosovka Mitrovica, ville serbe au nord du Kosovo.

Demain une longue journée dans les enclaves nous attend. Nous continuerons de vous tenir informé de l’avancée de notre mission jour après jour.

L’équipe de Solidarité Kosovo

Solidarité Kosovo
BP 1777 – 38220 VIZILLE
www.solidarite-kosovo.org
Soutien aux Serbes du Kosovo Métochie depuis 2004 !