Terroristes musulmans : les identitaires ont lancé l’alerte voilà déjà 2 mois

Aujourd’hui djihadistes en Syrie, demain terroristes en France.

Expulser les vacanciers ! Mais où va-t-on ?

Expulser les vacanciers ! Mais où va-t-on ?

25/05/2014 – PARIS (NOVOpress via Kiosque courtois)
– Vous connaissez cette histoire de « Français » partis en grandes vacances en Syrie ?

– Je suis tout ouïe

– Ces vacanciers s’appellent des « djihadistes ». Et quand ils partent en vacances, ils disent qu’ils vont mener le « Djihad ». Sept suspects ont été arrêtés et écroués mardi dernier à Strasbourg, car soupçonnés de s’être rendu en Syrie pour le « Djihad ». Ils ont entre 23 et 25 ans et n’étaient pas jusqu’à présent « défavorablement connus des services de police ». Mis en examen pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste », ces sympathiques jeunes hommes ont déclaré s’être rendus en Syrie, de décembre 2013 à mars 2014, en vacances ou pour faire de l’humanitaire.

– Ah ! Vous voyez ! Ils étaient bien en vacances !

– A ce jour, 285 ressortissants français sont encore sur le territoire syrien et une centaine de « djihadistes » sont revenus, parmi lesquels figurent les sept « vacanciers » de Strasbourg. Une pétition a été lancée pour réclamer la déchéance automatique de la nationalité française et l’expulsion de ces anciens « djihadistes » revenus de Syrie.

– Ecoutez, si on se met à expulser les vacanciers, maintenant, non mais où va-t-on ?!

Crédit photo : Deutsches Bundesarchiv, via Wikipédia, (cc).

Djihadistes “français” en Syrie : combien sont-ils ?

Djihadistes "français" en Syrie : combien sont-ils ?

08/05/2014 – PARIS (NOVOpress) – Selon les informations qui ont été communiquées à Novopress, confirmées par plusieurs sources, près de 300 “français” se battent ou se sont battus au sein des groupes de djihadistes en Syrie, contre Bachar-El-Assad. Seulement 25 d’entre eux sont morts dans les combats. Une centaine d’entre eux sont malheureusement revenus du voyage et leur présence est confirmée dans l’hexagone : cela fait autant de Mohamed Merah potentiels. Menace terroriste oblige, une initiative, menée par le Bloc identitaire, et relayée à l’Assemblée nationale par le député Jacques Bompard, vise à interdire de séjour les djihadistes de retour de Syrie.

[vidéo] Un ancien militaire français dans les rangs des djihadistes en Syrie

https://www.youtube.com/watch?v=TLGIE5EIjRY&feature=youtu.be

22/04/2014 – (NOVOpress)
Dans cette vidéo postée sur Youtube, l’on voit un jeune Français, qui se présente comme un ancien parachutiste, expliquer pourquoi il a rejoint les milices islamistes qui combattent Bachar el-Assad. Pourquoi a-t-il rejoint les rangs des djihadistes ? : « Un jour, grâce à Dieu, je me suis réveillé »…

Djihadistes “français” : Jacques Bompard relaie la proposition des Identitaires et interroge le gouvernement

Djihadistes "français" : Jacques Bompard relaie la proposition des Identitaires et interroge le gouvernement

14/04/2014 – PARIS (NOVOpress)
Début avril, le Bloc Identitaire lançait une campagne afin de déchoir de notre nationalité les centaines de musulmans djihadistes partis faire la guerre en Syrie. En effet, plus de 700 de ces “Français”, ayant parfois conservé la nationalité de leur pays d’origine, ont montré par leur engagement que pour eux il n’existait qu’une patrie, l’oumma, la communauté mondiale musulmane.

La déchéance de nationalité est possible de par la loi française. Le cas des djihadistes correspond parfaitement à ce cadre juridique.

L’initiative lancée par le Bloc Identitaire est d’ores et déjà relayée à l’Assemblée nationale par le député Jacques Bompard qui vient de s’emparer de la proposition des identitaires en posant une question écrite au gouvernement (ci-dessous, en exclusivité pour Novopress).

Une fois encore, fidèle à son rôle d’aiguillon idéologique, l’action du Bloc Identitaire a permis de mettre en branle un mouvement qui traverse l’ensemble des droites.


Ministère interrogé : INT – Ministère de l’intérieur

Question n° 15-00383

M. Jacques Bompard alerte M. le ministre de l’intérieur sur les menaces inquiétantes du retour des djihadistes français de Syrie. M. Manuel Valls en janvier 2014, alors ministre de l’Intérieur, estimait que 700 Français se seraient enrôlés dans les troupes rebelles en Syrie. La menace est réelle que ces terroristes perpètrent à leur retour des attentats sur le sol français. Les articles 25 et 25-1 du Code Civil permettent la déchéance de nationalité d’une personne s’étant livré « à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciables aux intérêts de la France », s’étant « produits antérieurement à l’acquisition de la nationalité française ou dans le délai de dix ans à compter de la date de cette acquisition ». M. Jacques Bompard demande à M. Le ministre de l’Intérieur de déchoir de la nationalité française tous les combattants français partis accomplir la « guerre sainte » en Syrie, remplissant les conditions prévues aux articles susvisés, au nom de la protection de l’ordre public.

Comment le djihad recrute sur internet en France (vidéo)

Comment le djihad recrute sur internet ?

29/01/2014 – 08h00
PARIS (NOVOpress) –
Plusieurs centaines de Français ou résidents en France, dont au moins une douzaine de mineurs, font le djihad en Syrie contre Bachar el-Assad. Deux mineurs originaires de Toulouse sont rapatriés en France ce mardi après avoir été localisés transitant en Turquie pour passer en Syrie.

La plupart de ces jihadistes ont suivi les étapes d’un processus d’auto-radicalisation et d’embrigadement depuis internet.
Mais après tout Laurent Fabius et François Hollande ne voulaient-ils pas “punir” Bachar el-Assad et lui faire la guerre. Internet n’est pas le seul responsable.

http://www.youtube.com/watch?v=MhrExEcWJ9M