Tag Archives: Didier Tauzin

didier-tauzin

Général Tauzin : « Je ne voterai pas pour Emmanuel Macron »

Général Tauzin02/05/2017 – FRANCE (NOVOpress) : Demeuré silencieux depuis son échec à se présenter à la présidence de la République, le général Tauzin prend position contre Emmanuel Macron. A cinq jours du second tour de l’élection présidentielle, Didier Tauzin affirme, dans un communiqué où il se refuse à donner une consigne de vote, pratique qui relève selon lui « d’une conception politicienne de la démocratie » et « du paternalisme des prétendues “élites“ des partis politiques envers “leurs“ électeurs :

« J’assure cependant, qu’à titre personnel je ne voterai pas pour Emmanuel Macron. À mon sens, ce candidat est totalement illégitime pour exercer la fonction à laquelle il prétend. »

Le président du mouvement Rebâtir la France ajoute :

« Son accusation de “crime contre l’humanité“ portée contre la France, ainsi que sa négation de la culture française, héritage de notre longue histoire, creuset de notre cohésion nationale et fierté de notre peuple, le rendent illégitime. Illégitime, Emmanuel Macron l’est aussi par sa trop évidente soumission aux puissances financières, bancaires et médiatiques, dont les intérêts divergent radicalement du bien commun national. »

Et, s’il n’appelle pas explicitement à voter pour Marine Le Pen, le général Didier Tauzin a cette phrase :

« Ce dimanche 7 mai 2017, nous, citoyens, seuls détenteurs de la souveraineté nationale, avons un choix fondamental à faire. Oubliant les intérêts catégoriels et les stratégies de partis, sachons être guidés par le seul intérêt supérieur de la France. »

Général Tauzin

Présidentielle : le général Tauzin estime être « l’homme de la situation »

31/01/2017 – FRANCE (NOVOpress) : Le général Tauzin est « plus que jamais » déterminé à être candidat à l’élection présidentielle. « J’arrive aujourd’hui à 300 promesses de parrainages », assure-t-il dans un entretien à TV Libertés. Depuis plus de deux ans, quadrillant le pays, le général Didier Tauzin va à la rencontre des maires de France pour obtenir les paraphes nécessaires pour être candidat à l’élection présidentielle.

Parallèlement, après le succès de son livre Rebâtir la France – qui est aussi le nom du mouvement qu’il a fondé –, il publie son programme pour le quinquennat dans lequel il détaille les principales mesures pour redresser la nation française. Il fait une présentation très précise de ses 100 premiers jours à l’Elysée et annonce la réalisation d’une « Grande Charte de France » soumise à référendum.