Vidéo : la montée sans violences de Génération Identitaire sur le toit du siège du PS

Vidéo : la montée sans violences de Génération Identitaire sur le toit du siège du PS

29/05/2013 – 12h00
PARIS (NOVOpress) – Nous avons relaté l’occupation temporaire pacifique du toit du siège du Parti Socialiste par Génération Identitaire dimanche. Toit sur lequel ces jeunes gens ont déployé une banderole “Hollande démission”. Nous avons aussi relaté les suites judiciaires de ce que Harlem Désir, premier secrétaire du PS a qualifié d’attaque du siège du Parti socialiste”. A la kalach ou bien au camion bélier ? Sans compter les appels à la dissolution de Génération Identitaire par des représentants du PS pour ce sacrilège : être monté sur le toit du siège du Parti Socialiste.

Mais nous n’avions pas publié la vidéo qui montre le caractère non-violent et sans effraction de la montée sur ce toit.

Lire la suite

Génération identitaire occupe temporairement le toit du siège du PS en demandant la démission de Hollande

Génération identitaire occupe temporairement le toit du siège du PS en demandant la démission de Hollande

26/05/2013 – 18h40
PARIS (NOVOpress
) – Cet après-midi en marge de la grande manifestation contre le mariage homosexuel, une quinzaine de membres de Génération identitaire ont occupé temporairement le toit du siège du Parti Socialiste, rue de Solférino à Paris, en déployant une banderole demandant la démission de François Hollande. Ils sont montés sur ce toit à l’aide d’une échelle.

Voici quelques copies d’écran de tweets de Génération identitaire (en Une de cet article et en fin d’article) relatant l’opération.

Lire la suite

Berlusconi revient en politique : Mario Monti démissionne

Berlusconi revient en politique : Mario Monti démissionne

10/12/2012 — 14h45
ROME (NOVOpress avec le blog de Valentin Beziau) —
Ce qui est fascinant avec Silvio Berlusconi (photo ci-dessus), c’est qu’il ne cesse de créer la surprise au sein de la vie politique italienne (et européenne…). Alors que l’on pouvait penser qu’il s’était retiré, du moins pour une longue période, du devant de la scène, le Cavalier annonce non seulement son retour en voulant diriger la campagne du centre-droit pour les prochaines élections législatives, mais surtout il provoque la démission de Mario Monti de la présidence du Conseil italien.

Vendredi dernier, en effet, le PdL (Peuple de la Liberté) a voté contre la loi de stabilité qui devait être votée à la Chambre des députés et au Sénat. Il a ainsi mis en difficulté le gouvernement du technocrate et agent de Goldman Sachs Mario Monti. Ce dernier a annoncé samedi au président de la République Giorgio Napolitano qu’il a l’intention de présenter sa démission « irrévocable » après le vote du budget.

Lire la suite