Tag Archives: Dalida Tour

Folliot Homos Egypte

Philippe Folliot, député LREM, veut envoyer les homos se faire voir en Egypte !

C’est une vraie série : les députés macronistes n’en ratent pas une. Cette semaine, c’est au tour de Philippe Folliot, député LREM du Tarn et président du groupe d’amitié France-Egypte, de décrocher le pompon. Cet ex-UDF, ex-Nouveau Centre, ex-UDI et désormais La République en Marche, veut faire de l’Egypte une destination touristique « gay friendly » !

Pour se faire une idée simple de la façon dont les autorités égyptiennes considèrent l’homosexualité, il suffit de taper les termes « homosexuels en Egypte » sur un moteur de recherche. Très vite, le lecteur se rend compte que la Gay Pride au pied des pyramides, ce n’est pas pour demain. Florilèges de titres de presse de ces dernières semaines : « Le Figaro », 27 septembre 2017 : « 6 personnes arrêtées pour un drapeau gay brandi » ; « Jeune Afrique », 1er octobre 2017 : « 17 hommes présentés comme homosexuels jugés pour “débauche“ et “incitation à la débauche“ » ; « Le Monde », 4 octobre 2017 : « En Egypte, l’étau se resserre sur la communauté homosexuelle » ; Europe 1, 24 octobre 2017 : « L’Egypte mène une véritable chasse aux homosexuels », etc. […]

C’est pourtant bien là, en Egypte, que le député LREM du Tarn, Philippe Folliot, veut envoyer en vacances la clientèle homosexuelle. Pourquoi ? Il l’a lui-même expliqué la semaine dernière, à l’occasion de la réunion du groupe d’amitié France-Egypte.

My gay is rich

Le 14 novembre dernier, le député Folliot lance les activités du groupe d’amitié parlementaire entre la France et l’Egypte, qu’il préside depuis déjà cinq ans. […] En guise d’introduction, le président Folliot détaille le programme des prochains mois : réception de l’ambassadeur, déplacement en Egypte, etc. Et soudain, entre deux considérations sur ses rencontres avec le président-maréchal Abdel Fattah al-Sissi, « à la pointe de la diplomatie parlementaire » (ci-dessus Folliot en compagnie de Claude Bartolone, alors président de l’Assemblée nationale, recevant al-Sissi en 2014) et le récit de ses aventures outre-Méditerranée, Folliot raconte sa conversation toute récente, « samedi dernier », avec un député égyptien. Et pas n’importe lequel, puisque il s’agit du président de la commission des droits de l’homme du Parlement égyptien.

Un échange « un peu langue de bois, mais franc et direct », selon les propres termes de Folliot. Sont notamment abordées la question des droits de l’homme et celle de la répression contre les Frères musulmans (que Folliot approuve), puis la dangerosité pour les femmes de se promener dans les rues du Caire, et, enfin, les droits des homosexuels. […]

« L’effondrement du tourisme, continue-t-il, fait partie de l’effondrement de l’image de l’Egypte vis à vis des droits de l’homme. Par exemple, en France, les homosexuels, c’est une communauté généralement avec un bon pouvoir d’achat, qui pourrait être une clientèle cible » !

A quand un « Dalida Tour » ?

Oui, pour le député macroniste Philippe Folliot, la baisse de la fréquentation touristique est due aux atteintes aux droits de l’homme, parmi lesquelles les persécutions contre les homosexuels. Oui, si l’Egypte veut sortir son secteur touristique du marasme économique, il lui faut récupérer le pognon des homosexuels français ! Et pour cela, il faut que le pouvoir égyptien respecte les « droits » des homosexuels égyptiens ! Bref, en organisant des visites « gay friendly » des pyramides pour homosexuels français – forcément fortunés –, l’économie égyptienne retrouvera ses couleurs !

Un pigiste de « Têtu » dénoncerait les affreux clichés homophobes de cette assertion, tel celui qui consiste à dire que les homosexuels ont forcément de l’argent : comme les juifs ?

A « Minute », on se contentera de dénoncer l’imbécillité du propos. Dans sa rubrique de « conseils aux voyageurs » qui partent en Egypte, le ministère des Affaires étrangères explique que « la menace terroriste est chronique sur le territoire égyptien », une menace islamiste dont nous ajouterons qu’elle ne ferait que se démultiplier si le pays devenait soudain un havre d’accueil des homosexuels.

N’en déplaise à Philippe Folliot, ce sont les attentats et massacres islamistes, à l’égard des coptes mais aussi dans les stations balnéaires, qui ont fait chuter le tourisme en Egypte, et ce n’est pas la création d’un « Dalida Tour » pour aller visiter la maison natale de l’icône des gays à Choubra qui y changera quelque chose, bien au contraire.

Lionel Humbert

Extrait d’un article paru dans le n° 2848 de Minute daté du 22 novembre 2017