L’affaire des contrats de Benalla se précise

13/02/2019 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Il s’agit là encore d’une enquête réalisée par Médiapart, que les poursuites engagées par le parquet de Paris sur ordre de Matignon et la tentative de perquisition de ses locaux n’a pas découragé.

Les premiers contrats ont été passés par la société Mars

La société dirigée par Vincent Crase a agi dans ce cadre en tant que sous-traitant de la société Velours. Les négociations, qui se sont déroulées au Damas Café et au siège de La République en marche, ont eu lieu de mars à juin 2018. Elles ont abouti à la signature d’un contrat de protection de la famille de l’oligarque russe Iskander Makhmudov lors de ses déplacements en France. Un premier versement de 294.000 € à la société Mars a ensuite eu lieu, bien que la famille de Makhmudov n’ait pas posé le pied en France à cette période.

Puis, de la société Mars, on passe à France Close Protection

L’éclatement de l’affaire Benalla a attiré l’attention sur ses tractations douteuses. Par ailleurs, le versement sur le compte de la société Mars de l’énorme commission de 122.000 € sur le premier contrat, versement en provenance d’un compte domicilié à Monaco, a inquiété la Société générale. Pour couper tout lien en apparence avec Vincent Crase et éviter les saisies conservatoires, Alexandre Benalla a fondé une deuxième société : France Close Protection. Elle est officiellement dirigée par Yoann Petit et compte un seul actionnaire de 18 ans, vraisemblablement proche de Benalla.
Dès le dépôt de ses statuts le 2 octobre dernier, elle a reçu un premier versement de 294.000 €, dans le cadre d’un contrat de protection de 980 000 € pour Iskander Makhmudov. Benalla en a touché plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Un autre contrat a ensuite été passé avec un deuxième oligarque russe

Signé le 2 décembre 2018 pour 980.000 €, ce contrat prévoit la protection de Farkhad Akhmedov et de ses enfants lors de leurs déplacements en France et dans certains pays d’Europe. Une équipe de sept personnes doit assurer cette mission. Pourtant, le premier versement a été touché par Benalla uniquement, après avoir transité sur le compte de sa société Insta Conseil basée au Maroc. En bref, on se demande pour quels services il est rémunéré si grassement.

Arabie Saoudite : un Anglais condamné à 350 coups de fouet pour possession de vin. Valls en VRP trouve que tout va bien…

14/10/2015 – MONDE (NOVOpress)
Un Britannique de 74 ans a été condamné en Arabie Saoudite à un an de prison et 350 coups de fouet pour avoir dissimulé des bouteilles de vin artisanal dans sa voiture. Sa famille craint qu’à son âge, la sanction n’équivaille à une condamnation à mort. Au moment où sa famille se mobilise, Valls fait sa tournée de VRP et justifie le commerce avec cette dictature par des comparaisons douteuses.

Karl Andree avait été arrêté en août 2014 à Jeddah (ouest) en possession de bouteilles de vin artisanal puis condamné à un an de prison et 350 coups de fouet. Sa famille intercède auprès du Premier ministre britannique, James Cameron pour faire libérer cet homme de 74 ans avant l’application du châtiment corporel.
Il a fait son temps en prison, il devrait être libéré. En raison de son âge, nous craignons qu’il ne survive pas au fouet, déclare son fils Simon, 33 ans, sur les ondes de la BBC.
Le Foreign Office affirme suivre l’affaire de près et tout mettre en œuvre pour faire libérer le retraité.

valls_en_arabie
Valls en déplacement en Arabie Saoudite

Cependant, l’Arabie Saoudite, fief du wahhabisme, n’est pas réputée, à l’inverse de la France de Taubira, pour ses remises de peine. Ce pays qui a été cet été nommé à la tête du « panel de la commission des droits de l’homme » de l’ONU a encore récemment défrayé la chronique pour vouloir décapiter et crucifier un jeune homme de 21 ans pour avoir participé à une manifestation. Ce même pays vanté il y a quelques jours à peine par une collaboratrice de Taubira à l’occasion d’un « Forum franco-saoudien pour le dialogue des civilisations » qui aiderait à « trouver des solutions face à l’intolérance »… Pays qui par ailleurs mène une guerre d’agression contre son voisin yéménite.

Dans le même temps, Manuel Valls annonce 10 milliards de contrats avec ce pays et assume commercer avec un pays pratiquant la peine de mort en le comparant aux États-Unis…


Lire la suiteArabie Saoudite : un Anglais condamné à 350 coups de fouet pour possession de vin. Valls en VRP trouve que tout va bien…