Vincent Bolloré, sans filtre, peut dire en petit comité : « Je me sers de mes médias pour mener mon combat civilisationnel. » Il a un problème avec « l’invasion migratoire »