Tag Archives: Colloque de l’Iliade

Le cinquième colloque de l’Iliade rencontre un franc succès

09/04/2018 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Ce week-end l’institut Iliade pour la longue mémoire européenne, organisait son colloque annuel, le cinquième depuis la création de l’Institut en 2012. Le colloque de cette année avait pour thème : « Fiers d’être européens ».

Les interventions se sont succédées toute la journée sur ce thème.

L’accent avait été mis le matin sur le phénomène de repentance, en particulier historique que nous connaissons aujourd’hui. Les interventions de l’après-midi s’étaient donné pour objectif de voir comment nous pouvons mettre fin à cette repentance permanente dont souffrent actuellement les Français et plus généralement les Européens.

Le ballet des intervenants a été ponctué par plusieurs prises de paroles et animations plus courtes :

Par exemple, la présentation par l’un des membres de l’Institut de son projet de fin de formation : une carte numérique et interactive recensant les hauts lieux européens. Le millier de personnes présentes dans la salle ont aussi pu profiter d’une chanson chantée en directe par une artiste sur scène. A l’extérieur de la salle, on pouvait retrouver des stands d’artisans, de sites de réinformation ou encore des dédicaces d’auteurs.

L’institut Iliade pour la longue mémoire européenne a été créée en 2012, selon la volonté de Dominique Venner.

L’institut vise à lutter contre le Grand Effacement des mémoires. Chaque année, une quinzaine de participants suivent des formations sur 5 week-end et produisent un projet personnel. Toutes les informations sont à retrouver sur institut-iliade.com


Le programme du colloque de l’Iliade « Fiers d’être européens » est connu

29/03/2018 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Le samedi 7 avril se tiendra, à la Maison de la Chimie, le 5ème colloque de l’Institut Iliade, l’Institut pour la longue mémoire européenne. Il aura pour thème : « Fiers d’être européens ».

La journée commencera à 10h et aura pour premier thème : « En finir avec la culpabilisation des Européens ».

Pour cette partie matinale, Philippe Conrad et Thibault Mercier prendront la parole sur les attaques perpétrées contre l’histoire européenne et sur le droit des Européens à continuer leur histoire. Puis, le journaliste espagnol Javier Portella s’intéressera à la thématique : « Du nihilisme à l’ethno-masochisme ».

Ce sera aussi l’occasion d’une table ronde consacrée à la culture de la repentance à laquelle prendront place Martial Bild, Olivier Dard et Bernard Lugan.

L’après-midi, seront étudiées les pistes pour « redevenir ce que nous sommes ».

Hélène Gallois et Jean-François Gautier exposeront la richesse de l’identité européenne, par son histoire et ses œuvres.

Une seconde table ronde, composée de Rémi Soulié, Paul-Marie Coûteaux et Gérard Dussouy, se demandera : comment nous réapproprier notre identité ? Puis, Yann Vallerie de Breizh-Info et Ferenc Almassy du Visagrad Post donneront leurs observations du réveil des peuples irlandais et hongrois.

Enfin, le rédacteur en chef de la revue Éléments rappellera l’importance de gagner la guerre culturelle, avant la conclusion de cette journée prononcée par Jean-Yves Le Gallou.

Comment fait-on pour s’inscrire et participer à ce colloque qui aura lieu, rappelons-le, le samedi 7 avril prochain ?

Toutes les informations sont sur le site Internet de l’Institut Iliade : institut-iliade.com. L’inscription est à partir de 10€ et davantage pour les plus généreux. Cette journée sera aussi l’occasion de profiter de nombreux comptoirs, d’animations et séances de dédicaces.

Le prochain colloque de l’Iliade sera consacré à la fierté d’être européen

15/02/2018 – FRANCE (NOVOpress)
Le colloque annuel de l’Institut Iliade pour la longue mémoire européenne se tiendra le samedi 7 avril à partir de 10h à la Maison de la Chimie, 28 Rue Saint Dominique, Paris 7e. Il sera consacré à la fierté d’être Européen et à l’amour de nos racines.

Comme chaque année, plusieurs personnalités prendront la parole. Nous compterons notamment : Philippe Conrad, Olivier Dard, Bernard Lugan, François Bousquet, Rémi Soulié et Jean-Yves Le Gallou qui conclura cette journée. Réservez déjà votre 7 avril !

La transmission à l’honneur du colloque annuel de l’Iliade

20/03/2017 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
1 200 personnes ont assisté au colloque annuel de l’institut de la longue mémoire européenne. Un colloque dédié au thème : « Européens — transmettre ou disparaître ». Pour transmettre des valeurs, il faut d’abord résister à la déconstruction de notre culture. Pour ce faire, Philippe Conrad a rappelé la nécessité des médias de reinformation, citant notamment Radio Courtoisie.

Le focus a ensuite été mis sur l’éducation

François Bousquet a dénoncé l’égalitarisme de l’Education nationale et ses effets délétères sur le niveau d’instruction des élèves français. Une table ronde a mis en évidence l’impasse de l’école républicaine actuelle. Une faillite délibérée.

L’après midi a embrayé sur la « paideia », l’éducation du corps, de l’âme et de l’esprit

Un auditeur de l’Iliade a présenté un film sur le « kalos kagatos », l’homme accompli des Grecs. Une table ronde a ensuite réuni un chef scout, un maître artisan et une spécialiste de la littérature jeunesse. Autant de vecteurs d’éducation.

Par un éloge de l’entreprise, Philippe Christèle a rappelé la nécessité de convertir dans l’action les valeurs et savoirs transmis

Une troisième table ronde a réuni deux « Antigones » pour parler de la transmission féminine. Le rapport particulier des femmes au temps a été souligné, ainsi que la nécessité de résister à la dénaturation par la contraception hormonale.

L’art a également été mis à l’honneur

Thibaud Cassel, auteur d’une anthologie poétique, a superbement déclamé « la mort du loup » d’Alfred de Vigny. Un film de l’Iliade a ensuite mis en scène la fraternité des peuples européens et la renaissance espérée de la civilisation européenne.

Jean Yves Le Gallou a conclu la journée en proposant le recours à la civilisation face au risque du « dernier homme »

Dans l’histoire européenne, il n’y a pas de fatalité, a t il affirmé. C’est aux Européens de puiser dans leurs racines pour construire un nouveau monde sur les ruines de celui qui s’achève. Quoi qu’il advienne, « le temps de l’homme européen reviendra !».
Vous retrouverez les interventions de ce colloque dans le numéro spécial de la revue Livr’arbitres et sur le site de l’institut Iliade.