Tag Archives: clandestins

Medvedev craint un califat mondial d’ici 20 ans

15/02/2016 – MONDE (NOVOpress)
‪À la conférence sur la sécurité de Munich, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a averti ses collègues « si rien n’est fait maintenant, on vivra tous d’ici 20 ans dans un Califat mondial‬ ». Il a exhorté les États qui mènent le monde à mettre de côté leurs différends qui mènent « vers une nouvelle guerre froide » et coopérer pour lutter contre le terrorisme international.
Des propos qui donnent un relief particulier à d’autres déclarations du même Medvedev à la presse allemande : « C’est juste stupide d’ouvrir les portes européennes et d’inviter tout le monde à y entrer. […] Certains de ses réfugiés, et pas seulement quelques individus, mais probablement des milliers entrent en Europe en tant que bombes humaines pouvant exploser à n’importe quel moment »

Publié le

Manifestation de Calais, prix du mensonge politique… i-média décrypte le mensonge médiatique

14/02/2016 – MÉDIAS (NOVOpress)
Samedi 06 février, PEGIDA manifestait à Calais aux côtés du général Piquemal, l’occasion d’une désinformation massive par occultation, mais aussi de bobards sur le mouvement PEGIDA. La veille, la caste des journalistes a décerné des prix pour les mensonges des politiques. Des journalistes qui voient les mensonges des politiques pour mieux cacher leurs erreurs. Paris XVIème arrondissement, l’installation d’un centre d’hébergement d’urgence pour migrant dans le XVIème arrondissement fait débat, Le Parisien bobarde en évoquant un centre d’accueil pour SDF.

Publié le

‪Manif pour défendre les libertés publiques‬ : les discours

13/02/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Retrouvez les principaux discours des intervenants à la manifestation pour défendre les libertés publiques, à Paris le jeudi 11 février 2016.
‪Béatrice Bourges,‬ Jean-Yves Le Gallou, Christine Tasin, Frédéric Pichon, Karim Ouchikh et Robert Ménard on évoqué le Général Piquemal, envoyé au ballon et qui se déballonne (peut-être sous pression), le recul des libertés publiques, le totalitarisme mou de la clique de Hollande… laissons conclure Jean-Yves Le Gallou, citant Hélie de Saint Marc : « un homme doit garder la capacité de résister, de s’opposer, de dire non. Ensuite il n’a pas à s’excuser. »






Calais: 1 semaine pour évacuer la moitié de la jungle

13/02/2016 – FRANCE (NOVOpress)
La préfète du Pas-de-Calais Fabienne Buccio a annoncé, vendredi 12 février, vouloir faire évacuer “à peu près la moitié de la jungle” de Calais, soit “800 à 1000 personnes” sur environ 4 000 migrants. Des déclarations qui montrent que :
1/ On se moque de nous, la jungle comptant bien plus que 4 000 personnes
2/ Mme le préfet n’a visiblement pas appris à compter, 1000 personnes ne constituant pas la moitié de 4000.
3/ la politique de dispersion des clandestins sur tout le territoire continue. Inutile (les clandestins reviennent à Calais pour tenter de passer en Angleterre), couteuse et nuisible (diluer le problème subrle territoire n’est pas le régler), elle symbolise bien l’action gouvernementale dans son ensemble.

Publié le

[Tribune libre] Mon Général, vous n’avez pas le courage civil

12/02/2016 – FRANCE (NOVOpress)

La scène, racontée par Barrès dans L’Appel au Soldat, est inoubliable. Le parti boulangiste en complète déroute au premier tour des élections municipales de 1890, les animateurs du Comité politique vont en délégation à Jersey, où Boulanger s’est enfui parce qu’il avait peur d’être arrêté. Ils veulent convaincre le Général Revanche de rentrer en France : « Son arrestation sensationnelle peut seule galvaniser les électeurs pour le second tour. Son procès, où nous serions impliqués, ressusciterait le parti. » Ils plaident en vain pendant des heures : Boulanger refuse de quitter son confortable exil, auprès de la femme qu’il aime. « Dieu lui-même, vous m’entendez, messieurs, viendrait me chercher que je ne rentrerai pas ». C’est alors que Déroulède, désespéré « et peut-être heureux de blesser », jette au héros déchu :

Général, on vous sait le courage militaire, mais vous manquez du courage civil.

Il était difficile de ne pas penser à ce mot terrible en voyant des généraux en retraite se hâter de prendre leurs distances avec le général Piquemal, puis surtout, hélas, en écoutant les palinodies du général Piquemal lui-même. Le grotesque (quand le brave général explique s’être trouvé à la manifestation de Calais par « une rencontre fortuite ») l’y dispute à l’odieux (quand il dénonce comme « racistes, xénophobes, islamophobes », « extrêmement intolérants voire un peu fascistes » ceux qu’il avait encouragés à manifester derrière lui). Mais le sommet de la lâcheté est ce mensonge délibéré, ce déni froid et conscient, de ses propres propos et de la réalité – à Jean-Jacques Bourdin qui lui reprochait d’avoir parlé « d’immigration de peuplement et de remplacement » : « On est très loin du Grand Remplacement, c’est une évidence ».
Lire la suite

Terrorisme sexuel

11/02/2016 – EUROPE (Présent 8544)

Les plaintes pour motifs sexuels ont été multipliées par quatre cette année lors du carnaval de Cologne, a annoncé mercredi la police de la ville. Mais peut-être est-ce par dix ou par cinquante, si l’on se réfère aux méthodes de dissimulation et de mensonge de la police allemande après les émeutes sexuelles massives de la nuit du 31 décembre dans la même ville.
8544_Une
Ce qui filtre aujourd’hui c’est que malgré l’exceptionnelle présence policière, malgré les caméras, les projecteurs géants, les parcs « sombres » fermés, les « points sécurité » pour que les femmes s’y réfugient en urgence (c’est qui les « réfugiés » ?) le carnaval de Cologne 2016 a été marqué par une forte augmentation du nombre d’agressions sexuelles et d’insultes à l’égard des femmes. 66 plaintes pour insultes et agressions sexuelles ont été déposées, contre 18 l’an dernier, selon un communiqué officiel. L’ampleur de cette augmentation a été largement relativisée au passage par la police : « L’une des explications possibles, c’est que les victimes portent davantage plainte qu’avant. »
En somme ce sont les plaintes qui ont augmenté, pas les agressions sexuelles ! Et l’autre des explications possibles ?

En Autriche, la mère du petit garçon de 10 ans violé par un migrant irakien a affirmé « regretter d’avoir inculqué à ses enfants d’être accueillants avec les réfugiés ». Les faits s’étaient déroulés le 2 décembre dernier, dans la piscine de Theresienbad à Vienne. Un sauveteur travaillant dans l’établissement a immédiatement appelé une ambulance après avoir découvert l’enfant blessé et en pleurs. Pendant ce temps, son violeur, un demandeur d’asile venant d’Irak, continuait tranquillement de s’amuser dans l’eau en sautant du plongeoir de la piscine.

En Autriche toujours, un demandeur d’asile gambien est accusé d’avoir assassiné une jeune Américaine de 25 ans qui l’avait aidé et accueilli chez elle. L’homme a été interpellé vendredi en Suisse.

En Norvège, plusieurs agressions sexuelles contre des migrants mineurs par d’autres migrants ont été recensées dans plusieurs localités du pays. Un phénomène passé sous silence par les autorités. Le 6 janvier dernier, un viol commis sur un enfant de trois ans à Stavanger dans un centre de réfugiés a provoqué l’effroi dans le pays.
L’un des costumes les plus tendance de ces Carnavals 2016 pourrait bien être la ceinture d’explosifs islamique. Quatre ceintures explosives ont été découvertes à la frontière syrienne par les soldats turcs dans les bagages d’un groupe de migrants dans le sud-est de la Turquie, que du coup on désigne sous le nom de « suspects » pour le PADAMALGAM. Le groupe était composé de 34 personnes, quatre hommes, dix femmes et vingt enfants… Entre 12 et 15 kg d’explosifs et quatre ceintures susceptibles d’être utilisées dans des attentats suicides ont été découverts dans leurs sacs. 30 000 civils syriens qui n’attendent que de pouvoir « migrer », sont depuis plusieurs jours massés à la frontière.

Le tout dans un silence assourdissant des gros médias dont l’intox chaque jour confrontée à la multiplication des faits ne semble jamais devoir faiblir.

Caroline Parmentier

Allemagne : les défilés de carnaval menacés par la censure

10/02/2016 – EUROPE (NOVOpress)
Plusieurs enquêtes pour incitation à la haine raciale de la justice allemande contre des défilés de carnaval. Les Allemands résistent encore à la censure du politiquement correct, comme le montre ce florilège de chars de carnaval.

Alors que l’année dernière plusieurs chars se moquaient ouvertement du politiquement correct comme ici à Dusserdorf où des barbus proclamaient comme les 3 singes que le « terrorisme n’a rien à voir avec la religion », le ton a bien changé cette année et la répression arrive en force sur une période où la liberté totale était encore la règle il y a un an.

À Solingen, une ville de Rhénanie, un char de carnaval représentant un u-boot N° U -96 (le même rendu célèbre par le film Das Boot), portant sur le côté ce message sans équivoque, « Ils doivent se battre pour leur patrie au lieu de toucher nos femmes » — une référence directe aux agressions sexuelles massives menées par des immigrants illégaux depuis leur arrivée en Allemagne durant 2015.

Dans la ville de Ilmtal, dans leThuringe, un char transformé en tank de la Seconde Guerre mondiale portait le message Ilmtaker Asylabwehr (« défense d‘Ilmtal contre les demandeurs d’asile ») sur un côté et « Package Asile III » sur l’autre en référence au « nouveau plan » du gouvernement d’Angela Merkel qui tente d’endiguer cette arrivée incontrôlée d‘immigrants.

À Düsseldorf un char du carnaval représentait le président turc Erdogan trinquant avec un combattant de l’État islamique (IS) pour fêter leur alliance contre les Kurdes, au moment où l’Union Européenne va débloquer des milliards pour financer la Turquie dans sa lutte contre l’EI.

À Wasungen nous avons le « Balkan Express », en référence aux milliers d’immigrants qui ont débarqué cet été dans la gare de Munich avec devant le message Die Plage kommt « : “la peste arrive” entouré de fêtards déguisés en sauterelles comme dans la Bible.

Tous les crocodiles ont pleuré l’« église » des « migrants »

09/02/2016 – FRANCE (NOVOpress)

Jamais une église n’avait tenu tant de place dans les gros médias. Pas un journal n’a manqué, la semaine dernière, de titrer sur « la destruction d’une église et d’une mosquée » dans la jungle de Calais, par ordre de la préfecture : et c’est immanquablement, de l’Humanité au Figaro la photo de ladite église, une grande croix au-dessus des décombres, qui a été choisie pour illustrer l’article.

Il fallait lire de très près pour découvrir, au détour d’une phrase, qu’il s’agissait d’une « église évangélique ». Or une « église évangélique », en français, cela s’appelle un temple. Le nom d’église est réservé aux lieux de culte catholiques ou orthodoxes, c’est-à-dire à des édifices consacrés, avec un autel sur lequel se célèbre le sacrifice. Ce n’est pas une chicane de théologie, c’est la définition du dictionnaire. Voyez le Trésor de la langue française : « église : édifice où les fidèles de la religion catholique ou orthodoxe se réunissent pour l’exercice du culte public ».

Un temple protestant, spécialement dans la tradition réformée à laquelle se rattachent les évangéliques, n’est en aucune manière un espace sacré, mais un simple lieu de réunion, au même titre qu’une salle de spectacle. « Il nous faut donner garde, avertit Calvin dans l’Institution de la religion chrétienne (livre III, chapitre 20), d’estimer les temples propres habitacles de Dieu (comme on a fait par longues années) et dont notre Seigneur nous prête l’oreille de plus près : ou que nous leur attribuions quelque sainteté secrète, laquelle rende notre oraison meilleure devant Dieu ». On a démoli dans la jungle de Calais, pour des raisons de sécurité, un baraquement où les clandestins se réunissaient pour pratiquer le culte évangélique : ils se réuniront ailleurs, voilà tout.
Lire la suite

Carnaval de Cologne : 400 plaintes, dont 35 pour agressions sexuelles

09/02/2016 – EUROPE (NOVOpress)
Malgré les mesures de sécurité renforcées, le carnaval de Cologne a vu le nombre des agressions se multiplier par huit et par près de 2,5 pour les agressions sexuelles.

Le message se veut rassurant, mais s’effondre face à la réalité des chiffres : selon la police, le carnaval traditionnel de Cologne se tient dans une « ambiance plus calme que l’année dernière ». Cependant, à la date du 7 février, plus de 400 personnes avaient déjà porté plainte à la police, contre en moyenne une cinquantaine les années précédentes, soit 8 fois plus.
Si la plupart de ces plaintes concernent des vols à la tire et des blessures, les services de l’ordre ont également enregistré 35 cas de violences sexuelles à date du 7 février. La première journée, la police a enregistré 22 plaintes, contre 9 l’an passé, soit près de 2,5 fois plus d’agressions sexuelles sur cette seule première journée.
Le carnaval, qui a débuté le 4 février, doit se poursuivre jusqu’à demain, mercredi des Cendres. Si les festivités n’ont pas connu d’agressions sexuelles massives similaires à celles du Nouvel An, la hausse importante des plaintes vient tout de même doucher l’enthousiasme officiel.


Dupont-Aignan : « pourquoi tous les pays du monde contrôlent leurs frontières sauf l’UE ? »

08/02/2016 – POLITIQUE (NOVOpress)
Invité du Grand Oral des Grandes Gueules, Nicolas Dupont-Aignan déplore que « dans notre pays, ce sont ceux qui protestent contre l’illégalité qui se retrouvent en procès ! » À l’inverse, il déplore que les clandestins qui cassent et volent jouissent non seulement d’une totale impunité, mais aussi touchent des prestations sociales et réclame leur retour dans leur pays, bref, que « l’État de droit s’applique », car « la jungle de Calais est une honte pour la République. »
Le président de Debout la France dénonce aussi l’Union Européenne qui ne défend pas ses frontières et l’hypocrisie qui consiste à stigmatiser la Hongrie pour avoir érigé des barrières à ses frontières et dans le même temps accomplir la même chose au nom de l’Angleterre.


Publié le

Calais, Cahuzac, symboles du mépris de nos politiques pour le peuple

08/02/2016 – POLITIQUE (NOVOpress)
À l’heure où commence le procès de Jérôme Cahuzac pour fraude fiscale, notre classe politique ne semble toujours pas être plus connectée à notre réalité. Au contraire, le mensonge, la faiblesse, la trahison et la lâcheté paraissent être devenus des traits de caractère qui lui sont de plus en plus familiers.

Cette affaire Cahuzac fut sans contestation possible l’un des nombreux révélateurs du délitement de l’État français. Avec cet ancien ministre du Budget, nous savons tous que le pire ne nous est pas révélé. Nous voyons juste que la partie immergée de l’iceberg. Avec ces politiques plus moralisateurs que l’abbé Pierre, avec cette République qui se veut soi-disant exemplaire, nous sommes contraints d’être lucides et clairvoyants. Nous ne pouvons plus nous laisser manipuler par des hommes et des femmes qui ne font que profiter, à des fins personnelles ou idéologiques, d’un système à bout de souffle.

Pour exemple, à Calais, la ville dans laquelle la loi et l’ordre républicain ont été volontairement abandonnés au nom de la nouvelle religion droits de l’hommiste et des directives de plus en plus autoritaires des technocrates de Bruxelles, la population se trouve dans l’obligation d’accepter des conditions de vie très compliquées du fait de l’abandon des politiques normalement élus pour assurer son premier droit qu’est celui de pouvoir vivre en toute sécurité chez elle !

Calais est devenu le véritable symbole du mépris qu’ont les politiques européens pour leurs peuples. En les faisant culpabiliser sur le sort de clandestins, entrés illégalement sur nos territoires, ils forcent les Européens à renoncer à leur cohésion. Tout est mis en œuvre, par les associations caritatives altermondialistes, généreusement subventionnées par des gouvernements acquis au mondialisme le plus sauvage, pour écraser de reproches les Européens, incapables aujourd’hui de défendre des intérêts nationaux.
Lire la suite

Hollande vient prendre les consignes à Strasbourg

08/02/2016 – EUROPE (NOVOpress)
Le « président » Hollande et la chancelière Merkel ont échangé lors d’un dîner sur les réfugiés en Europe et le « Brexit », à l’invitation du président du Parlement européen Martin Schulz.

Quand on connaît le suivisme de notre « président » à l’égard de l’Allemagne et de l’Union Européenne, on ne peut s’empêcher de penser que le dîner informel dimanche à Strasbourg entre Merkel, Hollande et Schulz ressemblait fort à une prise de consignes.
D’ailleurs, sans surprise, ce dîner et cette séance de travail hier à Strasbourg entre la chancelière allemande et le « président » français à l’invitation du président du Parlement européen a été l’occasion d’un bel unanimisme des protagonistes et pas seulement sur la qualité du « winstub », restaurant typique alsacien, qui les hébergeait.

Les dirigeants français et allemand ont évoqué la situation en Syrie, en particulier à Alep, exprimant « une vive préoccupation partagée », a-t-on indiqué dans l’entourage du « chef » de l’État. Ils se sont déclarés « pleinement d’accord » sur les moyens de résorber les flux de réfugiés, pour faire de la mise en œuvre du plan d’action européen une « priorité ». Normal, puisque c’est la nouvelle priorité de Merkel, en butte à une opposition croissante à sa folle politique migratoire. D’ailleurs, ils sont aussi d’accord pour s’inquiéter de la « montée des populismes en Europe », en clair de la grogne que suscite ladite politique migratoire.
Enfin, ils ont exprimé « une appréciation commune sur le projet d’accord avec le Royaume-Uni dans la perspective du prochain conseil européen », selon des sources proches de l’Élysée. Décryptage : Hollande et Merkel souhaitent que l’Angleterre reste dans l’UE, mais sans nouvelles concessions qui pourraient donner un fâcheux exemple à tous les pays mécontents du fonctionnement ubuesque des instances européennes.

C.D.


Interview du général Piquemal lors de la manifestation interdite de Calais

Source : Boulevard Voltaire
Le général Piquemal, général de corps d’armée quatre étoiles (de réserve) a commandé la Légion étrangère pendant cinq ans de 1994 à 1999. Il a tenu à être présent lors de la manif interdite de Calais, durant laquelle il s’est fait arrêter par les forces de l’ordre de la république de manière assez musclée. Juste avant son arrestation, il a accordé un entretien à Boulevard Voltaire durant lequel il parle de défense de la grandeur et de l’identité françaises. Il s’insurge contre le traitement que des gendarmes infligent à des patriotes qui défendent la France, qu’il qualifie « d’inacceptable ».


Publié le

Jeune fille de 17 ans violée à Ostende par cinq demandeurs d’asile irakiens

05/02/2016 – EUROPE (NOVOpress)

Le crime date de novembre, mais c’est seulement aujourd’hui qu’il est rendu public. À Ostende, une jeune fille de 17 ans a été abusée sexuellement par plusieurs agresseurs, dont cinq Irakiens demandeurs d’asile après avoir été séquestrée et assommée, ce qui a lui entraîné une perte de mémoire de plusieurs jours.
Les criminels ont été retrouvés par hasard quand la police a découvert une vidéo sordide sur le téléphone portable d’un jeune arrêté pour une autre affaire : accompagné de six autres garçons, on le voit abuser une fille apparemment inconsciente. Les auteurs de ce viol collectif rient, dansent et chantent en arabe, précise Het Laatste News.
Lors de leur interrogatoire, tous nièrent les faits, considérant parfois, comme le précise à nouveau Het Laatste News, qu’un viol collectif était une chose tout à fait normale ailleurs dans le monde. Selon l’un des auteurs de faits, elle ne devrait de toute façon pas se plaindre, « parce que les femmes ont seulement besoin d’écouter les hommes ».

De son côté Johan Vande Lanotte, le bourgmestre socialiste de la ville d’Ostende, craint surtout que la population ne fasse des généralités :” Quand un Belge commet un viol, on ne dit pas que tous les Belges sont des violeurs… Certains nouveaux arrivants ont une image de la femme qui est problématique. »
Le bourgmestre a raison, il ne faut pas faire d’amalgame. Tous les violeurs ne sont pas des clandestins, tant s’en faut. Ainsi, à Toulouse deux jeunes femmes, âgées de 19 et 20 ans, ont-elles été violées, pendant des heures et à de nombreuses reprises, par une dizaine d’hommes âgés de 18 à 27 ans et appartenant à la « communauté des gens du voyage », comme on désigne les Roms. Plus d’une centaine de policiers ont été mobilisés le 3 février pour aller les interpeller à Toulouse et à Oloron-Sainte-Marie, près de Pau (Pyrénées-Atlantiques). L’ADN des bourreaux présumés a été prélevé, afin d’être comparé à ceux relevés sur les victimes.



Ostende : une fille de 17 ans aurait &#233 ;t &#233 ; abus &#233 ;e par des r &#233 ;fugi &#233 ;s irakiens en novembre

Crise migratoire : « une menace pour les valeurs occidentales », selon le président finlandais

05/02/2016 – EUROPE (NOVOpress)
Les dirigeants européens se réveillent les uns après les autres sous le choc de l’invasion migratoire. Après Vaclas Klaus ou Victor Orban qui pointent le danger pour l’identité européenne, la Suède ou le Danemark qui durcissent leurs politiques d’asile, c’est le président finlandais qui dénonce la « menace pour les valeurs occidentales » que constitue la « crise migratoire ».

Sauli Niinisto, le président finlandais, met les pieds dans le plat. Il a dénoncé lors d’une intervention au parlement le manque d’action de l’Union européenne face à la crise migratoire qui devient, à son avis, « une menace pour les valeurs occidentales ».
L’Europe, la Finlande et la manière de penser occidentale, ainsi que nos valeurs ont été remises en cause par cette crise des migrants
a-t-il déclaré.
Dans le collimateur de Niinisto figurent en bonne place les Conventions de Genève qui, d’après lui, permettent à trop de gens de demander l’asile alors qu’ils n’en ont pas besoin. « Il faut qu’on se demande ce qu’on va choisir. Protéger les valeurs occidentales, son peuple et les gens qui sont en vrai danger ou s’en tenir à la lettre de nos obligations internationales sans prendre en considération les circonstances »,
« Nous devons aider ceux qui sont persécutés, mais nous ne pouvons rien faire pour les migrants qui cherchent une vie meilleure en Europe », a ajouté le chef de l’État finlandais.

Face aux 30 000 demandeurs d’asile accueilli en 2015, le pays s’estime d’autant plus débordé que cet afflux ne s’est pas fait sans heurts. Ainsi, les agressions sexuelles du Nouvel An par des clandestins ont aussi touché le pays et les Finlandais s’organisent afin de se protéger contre les migrants. L’un de ces groupes des défense, Les Soldats d’Odin, a été fondé dans le nord du pays à proximité d’un point de passage des migrants.

Michel Onfray : nous vivons déjà sous le régime de la soumission

05/02/2016 – CULTURE ([NOVOpress avec le bulletin de réinformation]

À la veille de la parution de son livre « Penser l’islam » en Italie, Michel Onfray a accordé un entretien au Corriere della Sera. Alors que le journaliste lui demande quelle a été sa réaction aux agressions sexuelles du 31 décembre, à Cologne, il répond « Je trouve sidérant que notre élite journalistique et mondaine, intellectuelle et parisienne, si prompte à traiter de sexiste quiconque refuse d’écrire professeure ou auteure, n’ait rien à dire au viol de centaines de femmes par des hordes d’émigrés ou d’immigrants, comme on ne dit plus, car le politiquement correct impose migrants ».
Il ajoute encore :

La France a renoncé à l’intelligence et à la raison, à la lucidité et à l’esprit critique. Houellebecq a raison : nous vivons déjà sous le régime de la soumission.