Tag Archives: clandestins

Migrants africains : comment casser l’entonnoir libyen ?

Source : Blog officiel de Bernard Lugan

L’entonnoir libyen par lequel l’Afrique déverse son trop-plein de population en Europe est la conséquence de la guerre insensée menée hier contre le colonel Kadhafi. La déferlante est aujourd’hui encouragée par les technocrates bruxellois qui ordonnent aux peuples européens d’accueillir des intrus dont ces derniers ne veulent pas. Cependant, le phénomène n’est possible que parce que nos forces navales sauvent les forceurs de frontière de la noyade pour les transporter jusqu’en Italie…d’où ils seront répartis dans l’espace Schengen.

Au moment où, contre la volonté du Peuple, les dirigeants français ont décidé d’accueillir plusieurs dizaines de milliers de nouveaux clandestins-migrants qui seront discrètement “dilués” dans nos campagnes, l’urgence de salut public est de casser l’entonnoir mortifère.
En effet, sans d’immédiates et très fermes mesures, cette migration-peuplement va augmenter d’autant plus automatiquement, d’autant plus inexorablement, qu’elle est la conséquence d’une démographie devenue folle, qui tue l’Afrique à petit feu, exacerbe ses conflits et pousse ses enfants à risquer leur vie pour tenter d’atteindre le “paradis européen”.
Tous les projets de développement du continent postulés être des régulateurs démographiques ont échoué. Les futurs, à la condition qu’ils aient une meilleure réussite que les précédents, ne donneront, au mieux, des résultats que dans plusieurs décennies[1]. En attendant, la population africaine va donc continuer de croître. De 100 millions d’habitants en 1900, elle était passée à environ 275 millions dans les années 1950-1960, puis à 640 millions en 1990 et à un milliard en 2014. Dans les années 2050 les Africains seront entre 2 et 3 milliards (dont 90% au sud du Sahara), puis 4,2 milliards en 2100 et ils représenteront alors 1/3 de la population mondiale. En 2050, 40% des naissances mondiales seront africaines[2].

Dans l’immédiat, comme il nous est impossible d’agir sur cette démographie, notre seule marge d’action est défensive. Or, en ce domaine, nous ne sommes pas démunis: nous savons en effet d’où partent les “migrants” ; nous connaissons les filières mafieuses et islamistes qui les acheminent depuis le coeur de l’Afrique jusque sur le littoral libyen; les lieux de transit sont identifiés; nous connaissons à l’unité près les moyens de transport qu’utilisent les passeurs; nous avons les noms de leurs chefs, nous savons où ils vivent, quelles sont leurs habitudes, qui sont leurs correspondants-complices en Europe.
Les moyens d’action seraient donc rapides à mettre en oeuvre, efficaces et immédiatement dissuasifs. Mais ils déclencheraient l’hystérie émotionnelle médiatique. Or, nos hommes politiques sont tétanisés par une telle perspective. Voilà le vrai problème.

Bernard Lugan
11/07/2015

Paris : nouvelle évacuation du camp de clandestins dans le 18e

11/07/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Sans doute de peur d’une pétition d’artistes, c’est en demandant bien poliment que l’on a évacué une nouvelle fois le camp de clandestins de la halle Pajol. Enfin ceux qui voulaient bien…

Pas de CRS, leur présence énerve les clandestins et les bobos, mais des représentants de la ville de Paris accompagnés du directeur de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra). Voilà le nouveau dispositif pour évacuer les camps d’immigrés dans Paris. Ces braves gens ont donc invité les immigrés à monter dans les neuf bus spécialement affrétés pour rejoindre les huit centres d’hébergement mobilisés en banlieue parisienne qui contiennent 100 à 150 places disponibles. Certains n’aiment pas le bus, ou la banlieue, et ont refusé d’obtempérer. A la mi-journée, une vingtaine d’immigrés ayant refusé la solution d’hébergement se trouvait encore dans le camp.

A noter que pendant ce temps, des Français en règle, ayant cotisé et payé leurs impôts se voient refuser des aides… 

Crédit photo : Sylvia Fredriksson via WikiMedias (CC) = halle Pajol


Les douanes complices des passeurs : elles lancent un patrouilleur spécial clandestins!

09/07/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Devant l’afflux de clandestins en Méditerranée, les douanes lancent un patrouilleur capable d’en recueillir encore plus ! les passeurs se frottent les mains !

L’enfer est pavé de bonnes intentions. Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), quelque 1.770 clandestins sont morts ou ont disparu en Méditerranée depuis le début de l’année. Alors que le seul moyen d’arrêter ce drame humanitaire serait de rendre vain l’effort de traversée en reconduisant systématiquement les clandestins sur la rive sud de la Méditerranée, à l’instar du « No Way » australien, nos gouvernements font exactement l’inverse.

En témoigne le lancement en grande pompe du « Jean-François-Deniau », un patrouilleur des douanes de 50 m de long et 10 m de large,

conçu spécifiquement pour être en mesure de recueillir à bord des personnes en détresse

indiquent les douanes. Avec « un espace protégé dédié à l’accueil de naufragés », d’une capacité d’une quarantaine de personnes, plus une plate-forme extérieure capable également d’accueillir des réfugiés.

Le navire sera déployé dans le cadre de l’opération Frontex dans la zone sensible entre l’Italie et la Libye, bref, il va assurer le transport des clandestins à bon port. Ceux-ci pourront-ils choisir auprès de leur passeur quel navire sera chargé de les secourir, comme ils l’ont déjà fait, dédaignant les gardes-côte maltais ? Y aura-t-il un supplément pour être pris en charge par le « Jean-François-Deniau » ?


Mineurs, une filière d’immigration clandestine en pleine croissance

08/07/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Les structures d’accueil d’urgence pour mineurs sont à saturation dans les Alpes-Maritimes. Éric Ciotti demande des tests osseux pour identifier les clandestins vraiment mineurs.

On ne refoule pas les mineurs, c’est sur la base de cette disposition de Schengen que l’Italie demande à la France d’accueillir de plus en plus de jeunes clandestins.
Depuis le début du mois de juin, 170 migrants mineurs isolés ont ainsi été recueillis par des infrastructures du Foyer départemental de l’enfance chargé de l’accueil d’urgence, soit autant que pour l’ensemble de l’année 2014.

Le Foyer de l’enfance est désormais totalement saturé et des migrants mineurs isolés sont accueillis dans des structures hôtelières

a précisé le député Éric Ciotti, qui refuse d’assumer cette charge supplémentaire. Si la protection de l’enfance est l’une des compétences du département, le président du Conseil général des Alpes-Maritimes estime que ce phénomène en progression relève de la lutte contre l’immigration clandestine, du ressort de l’État, qui devrait en assumer le coût.

Éric Ciotti souhaite, avec la police de l’Air et des Frontières, mettre en place des tests osseux par radiographie, à réaliser durant les quatre heures de rétention des clandestins, afin de déterminer s’ils ont plus de 21 ans.
Le député craint que les filières de passeurs exploitent ce filon en séparant les mineurs de leurs familles lorsqu’elles passent la frontière.

Crédit photo : Marco Bernardini via Flickr (CC) = Menton


Italie : Après avoir obtenu l’air conditionné, les clandestins manifestent contre les moustiques

06/07/2015 – MONDE (NOVOpress)
Non contents de débarquer illégalement, les clandestins exigent des conditions de séjour optimales… et les obtiennent.

Il est décidément bien douloureux, le sort réservé en Italie à nos frères migrants venus à la recherche, selon la formule consacrée, d’une vie meilleure. Il ne se passe guère de jours sans qu’ils doivent protester contre le standing déplorable de leurs conditions d’accueil.

Le mois dernier, les « réfugiés » hébergés dans le camp de la Croix-Rouge à Bresso (dans la province de Milan, en Lombardie) s’étaient soulevés pour protester contre les températures trop élevées sous les tentes – eh oui, en Italie aussi il fait chaud – ainsi que contre un changement apporté dans les menus. À cause justement de la chaleur, la Croix-Rouge avait cru bien faire en leur servant du riz froid : « une nouveauté, écrivait très sérieusement La Repubblica qui, semble-t-il, n’a pas été appréciée ». Les responsables du camp n’avaient pu rétablir l’ordre, après avoir appelé les carabiniers à la rescousse, qu’en promettant de fournir immédiatement des ventilateurs. On a travaillé en outre, ces dernières semaines, « à l’installation de l’air conditionné sous chaque tente » – le camp en compte 54, dont chacune abrite entre 6 et 8 clandestins.

Las, d’autres tortures restaient réservées aux « réfugiés » de Bresso. Jeudi après-midi, une centaine d’entre eux ont à nouveau marché sur les bureaux de la direction pour exprimer leur mécontentement. « Cette fois-ci, ils dénoncent la piètre qualité du séjour. Il y a trop de moustiques dans les tentes ». Les malheureux immigrés ont donc exigé qu’on leur distribue tout de suite de la lotion antimoustiques,

en menaçant d’élargir leur protestation si leurs revendications n’étaient pas prises en compte.

Crédit photo : il Giornale, ultime notizie (CC) = Nel campo profughi di Bresso (MIlano)

Immigration sauvage, islamo-terrorisme, le gouvernement répond par… plus de laxisme à l’égard des étrangers !

01/07/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Bonne idée : en pleine crise migratoire et montée de l’islam-terrorisme, le gouvernement défend de nouveaux droits pour les étrangers en France. Le sens de l’à propos poussé à son paroxysme.

Le texte dormait place Beauveau depuis un an, le gouvernement attendant sans doute le bon moment pour sortir sa loi accordant de nouveaux droits aux étrangers qui entrent légalement ou illégalement en France. On parle un tout petit peu moins des vagues de clandestins qui arrivent de Méditerranée, attentats obligent ? Allez hop, un bon texte de préférence étrangère !

Concernant les immigrés légalement installés en France, le message gravé dans la loi est sans équivoque: «Les étrangers vont bénéficier d’un cadre administratif moins contraignant.» Ainsi, le gouvernement compte remplacer la carte de séjour annuelle par une carte valable quatre ans, après la première année de séjour. « À l’issue de cette carte, l’étranger aura accès à une carte de résident de dix ans. »
Et comme si nous n’avions pas assez de candidats à l’installation en France, Bernard Cazeneuve compte faire passer le nombre de titres de séjour « Mobilité des talents » de 300 délivrances annuelles à 10 000 ! La mesure vie en principe les jeunes diplômés, chercheurs, investisseurs, travailleurs hautement qualifiés, artistes…

Pour tous les étrangers en situation irrégulière d’où qu’ils viennent, il fait de l’assignation à résidence (domicile dont le clandestin peut entrer et sortir à sa guise) la règle et de la rétention administrative l’exception, traduisant ainsi fidèlement la «directive retour» des instances européennes qui trouvent les règles françaises actuelles trop attentatoires aux libertés.

Reconnaissons à M. Cazeneuve une certaine cohérence entre son action et ses propos : c’est le même homme qui encourageait il y a peu les clandestins de Calais à demander l’asile en France plutôt que d’essayer de passer en Angleterre et qui allait en accueillir d’autres comme des VIP dans un centre d’hébergement parisien, structures qu’il s’engage d’ailleurs à multiplier.


Commission européenne

Clandestins : L’UE abandonne les quotas obligatoires

26/06/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Au terme de négociations marathon, les Etats membres ont abandonné les quotas obligatoires pour les remplacer par des quotas volontaires.

Demi-victoire des anti-immigrationnistes : c’est sur la base du volontariat et non de quotas obligatoires que se fera la répartition des clandestins au sein des États membres de l’Union européenne.
Le sommet de Bruxelles consacré à l’accueil de 40.000 demandeurs d’asile actuellement en Grèce et en Italie et de 20.000 autres clandestins réfugiées hors des frontières de l’UE s’est clos ce matin après sept heures de négociation très tendues. La Hongrie, qui avait qualifié le plan d’absurde, la Bulgarie, l’un des États membres les plus pauvres, sont d’ores et déjà exemptés de ce dispositif. Pour les autres, les clefs de répartition volontaire en fonction de l’économie ou de la population de chaque État seront finalisées d’ici juillet.

Un dispositif volontaire ne peut pas être une excuse pour ne rien faire

a averti le président du Conseil européen Donald Tusk.

Le camp des immigrationnistes affiche sa déception, à l’instar du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, qui a regretté un plan à « l’ambition modeste » ou du chef du gouvernement italien Matteo Renzi qui a tancé ses collègues :

Ou vous êtes solidaires, ou vous ne nous faites pas perdre notre temps

Bien sûr, il n’a guère été question de traiter le problème à la source, hormis par le lancement d’une opération navale destinée à combattre les réseaux de passeurs en mer Méditerranée, qui se limitera pour le moment à une mission d’observation. On prédit déjà qu’elle servira d’appel d’air aux candidats à l’immigration clandestine, le surcroît de forces navales au large de la Libye forcée de secourir les naufragés ne pouvant qu’inciter les passeurs à leur jeter dans les bras plus d’embarcations.
Lire la suite

Vu sur Twitter

U.E. L’opération anti-passeurs de clandestins pourrait créer un appel d’air

Publié le

Islam et immigration : réveil des nations européennes

22/06/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Dominique Venner a-t-il été entendu ? Serait-ce enfin l’heure du réveil après tant d’années de dormition ? Dans la lignée des rassemblements Pegida en Allemagne, des milliers de personnes ont manifesté samedi à Bratislava, capitale de la Slovaquie, contre les quotas d’immigrants que l’Union européenne envisage de répartir entre les pays-membres. On pouvait lire entre autres sur les banderoles le slogan « Multiculturalisme = génocide ». Au Danemark, les dernières élections législatives ont placé en 2e la droite anti-immigration avec 21,1 % des voix. Cette percée spectaculaire a obligé le Premier ministre socialiste-démocrate à démissionner.

La Suisse connaît, elle aussi une forte mobilisation contre l’immigration…
En effet. La Suisse, connue pour son référendum anti-minaret, voit les lignes bouger sur la question migratoire. La journaliste genevoise Mireille Vallette, issue de la gauche, dont elle dénonce la bien-pensance, lance une plate-forme nommée l’Association Suisse Vigilance Islam. Il s’agira, je cite : « De défendre nos valeurs et notre civilisation, menacées par une religion totalitaire ». Fin de citation. Des gauchistes comme elle, on en redemanderait plus souvent.
Par ailleurs, le chef du gouvernement du Tessin souhaite fermer les frontières face à l’afflux des demandeurs d’asile. En première ligne face à l’Italie, Norman Gobbi membre de la Lega s’inspirant de la Ligue du Nord entend ainsi préserver la Suisse.

Les Européens prennent-ils enfin conscience de la fragilité de leur destin ?
Il semblerait. Partout en Europe, les esprits éclairés sont conscients qu’une société multiculturelle est par nature multi-conflictuelle. L’Autriche vient encore de nous en fournir la preuve. Un automobiliste a tué samedi trois personnes et blessé 36 autres en lançant son véhicule à pleine vitesse dans la foule. Présenté par les autorités et la presse complice comme un déséquilibré, Aymeric Chauprade a quant à lui dénoncé un attentat islamiste sur Twitter. Difficile en effet de ne pas faire le lien avec les événements similaires en France de décembre dernier. L’État islamique avait préconisé ce mode opératoire pour frapper l’Occident. Précisons à toutes fins utiles que le forcené ayant sévi en Autriche est d’origine bosniaque et n’était sous l’emprise d’aucune drogue ni alcool.

Crédit photo : Stefan W via Flickr (CC) = Bratislava

Dhimmitude et repentance pour les évêques italiens

19/06/2015 – MONDE (NOVOpress)
Italie : Pour les évêques, « accueillir les immigrés est une réparation pour la colonisation ». Où comment aller plus loin que le pape ou la conférence des évêques de France, qui poussent déjà assez loin le bouchon de l’immigrationnisme.

Alors que la résistance monte en Italie contre le déferlement sans fin des clandestins, la hiérarchie catholique s’est engagée dans une surenchère immigrationniste de plus en plus violente. Mercredi, lors de l’audience générale, le pape François, comme l’écrit Il Giornale « a lancé un anathème contre ceux qui refusent d’accueillir les immigrés » :

Je vous invite tous à prier, a-t-il lancé, pour que les personnes et les institutions qui repoussent ces frères demandent pardon.

Mardi après-midi, le secrétaire général de la Conférence épiscopale italienne, Mgr Nunzio Galantino a expliqué de son côté sur TV2000 (la télévision des évêques italiens) qu’

aujourd’hui, accueillir les immigrés est une sorte de réparation. Une réparation pour les dommages que nous avons accomplis pendant des années et les vols que nous avons commis.

Selon le prélat, « nous devons l’hospitalité aux migrants pour ce que nous avons fait par le passé dans leurs pays, où nous ne sommes allés que pour voler, coloniser et exploiter. Bref, nous avons été répugnants ».
Mgr Galantino a illustré ces propos par le cas du Congo (ex-Zaïre), où, d’après lui « la Belgique fit réaliser une très longue route, construite non pas pour les Congolais, mais pour mieux transporter les matières premières qui sont volées ». « Parler de honte, a-t-il conclu, n’est même pas assez fort ».

Il y a quand même un point difficile à comprendre. Comment l’accueil des immigrés peut-il être à la fois un enrichissement pour l’Europe et le moyen d’expier la colonisation de l’Afrique ? Si les immigrés sont une ressource si précieuse – on nous le ressasse assez –, où est la réparation ? Et inversement…

Crédit photo : Mike via Flickr (CC) = le Vatican


Vu sur Twitter

L’UE a dépensé 11,3 milliards d’euros depuis 2000 pour renvoyer les clandestins

Publié le

Les grandes mesures pour favoriser l’accueil des clandestins

18/06/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

L’Europe est submergée par l’immigration illégale. Elle vient majoritairement de la Méditerranée. Nul besoin de rappeler les descriptions de Jean Raspail dans le Camp des saints. Les multiples naufrages dont sont victimes les clandestins ont ouvert les yeux de nos gouvernants. Depuis janvier 2015, plus de 103 000 clandestins sont arrivés en Europe par la Méditerranée. Ce ne sont que les chiffres officiels.
Devant cette marée humaine, les pays européens tentent depuis plusieurs semaines de trouver une solution pour régler le problème. Plusieurs plans ont été proposés jusqu’ici, mais aucun ne propose de régler le problème à la source. Au niveau européen, les États se renvoient la patate chaude tandis qu’en France, on colle un pansement sur une jambe de bois.

Quelles solutions étaient envisagées par les États membres de l’Europe ?
Il y a d’abord un plan de la commission européenne censé limiter l’immigration. 10 mesures étaient présentées fin avril 2015. Il s’agit de renforcer l’opération Triton qui surveille la Méditerranée. Couper la route de la Libye qui est le principal point de sortie des migrants. Renforcer la lutte contre les passeurs. Rien cependant sur la Syrie, la fermeture des frontières ni l’expulsion.
Puis il y a les mesures de l’Union européenne pour l’accueil des migrants. C’est d’abord, l’histoire des quotas. 90 % des clandestins sont répartis sur seulement 8 des 28 pays de l’Union européenne. Après de nombreuses réunions, il était envisagé de mieux répartir les clandestins dans toute l’Union européenne. Heureusement, les négociations qui durent depuis plusieurs semaines n’ont toujours pas débouché. Les motifs des adversaires des quotas sont divers. Le Portugal et l’Espagne font référence à leur taux élevé de chômage. La Lettonie ne se sent pas encore prête. Les gouvernements français, italien et allemand sont plutôt favorables à cette solution. Ils n’arrivent pourtant pas à se mettre d’accord.
La question des quotas sera encore discutée pendant le sommet européen des 25 et 26 juin.
À défaut de stopper l’immigration, Bernard Cazeneuve organise un meilleur accueil des clandestins. Il présentait hier en conseil des ministres un plan d’accueil pour favoriser l’accueil des clandestins.

Crédit photo : capture d’écran de la vidéo tournée lors de la distribution d’aide alimentaire à Menton le 14/06/15


Calais « zone de guerre » : camions pris d’assaut par les clandestins

17/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Des touristes néo-zélandais ont filmé une scène choquante pour eux, hélas banale pour nous : les prise d’assaut de camions par des clandestins aux alentours de Calais.

La diffusion de cette vidéo intervient au moment où justement, les responsables d’un syndicat de transporteurs, Freight Transport Association, tirent la sonnette d’alarme et parlent désormais de « zone de guerre » pour décrire Calais. la vidéo fait grand bruit outre-Manche. On se souvient du cri d’alarme poussé par des chauffeurs anglais, boycottant Calais de peur que quelqu’un finisse par se faire tuer par les clandestins (voir tweet ci-dessous). Dans le même temps, des motards de la police ont filmé leur intervention sur la rocade de Calais, pour montrer à quel point la situation est tendue.

On ne peut interpeller personne, on les sort des camions et ils reviennent aussitôt. C’est sans fin…

explique David Michaux, du syndicat UNSA-Police. Il précise : “On veut aussi montrer que de nombreux migrants sont pacifiques mais aussi que certains, notamment les passeurs, n’hésitent pas à s’en prendre à nous, à nous provoquer, à avoir des comportements très limites.”

Crédit photo : capture d’écran de la vidéo de touristes montrant un camion pris d’assaut par les clandestins le 8 juin 2015

Continue reading

Publié le

Suède : Les propriétaires de garages doivent les transformer en logements pour immigrés

16/06/2015 – MONDE (NOVOpress)
Pour faire face à l’afflux d’immigrés, la Suède envisage d’inciter les habitants à transformer leur garage en habitation… avant de les y forcer ?

Les clandestins ne cessent d’affluer et il devient matériellement impossible de leur trouver un toit. On le constate dans tous les États d’Europe, mais au premier chef en Suède, dont les gouvernants ont mis en œuvre une politique d’« accueil » illimitée. C’est au point que le pape François l’a donnée en modèle, dans son fameux entretien de juillet 2014 au supplément Viva du quotidien argentin El Clarín. Déplorant que l’Europe « ait peur des immigrés », le pape a fait l’éloge de « la Suède qui, ces dernières années, a accueilli 800 000 migrants [sic] pour une population de 9 millions et demi d’habitants ».

Mais où loger ces frères migrants ? Le député suédois Fredrik Schulte a trouvé la solution, qu’il a exposée au Parlement le 5 juin dernier. La vidéo de son intervention, sous-titrée en anglais par The European Guardian est disponible ci-dessous. On notera au passage, à en juger par le nombre de fauteuils vides, que le Riksdag, en fait d’absentéisme, n’a rien à envier à notre Chambre des députés.

Le député est passablement bégayant, mais son propos est sans ambiguïté.
« Nous avons, fait-il observer, un gros problème avec le manque de logements. L’Autorité pour les migrations a, je crois, en ce moment 9000 personnes qui ont obtenu un permis de séjour permanent, mais n’ont aucun endroit où vivre et ne peuvent pas être installées dans des logements municipaux ». Si l’on veut maintenir « l’ouverture suédoise », il faut « faire en sorte que les gens ordinaires, comme on dit, s’impliquent dans l’accueil des nouveaux arrivants dans la société suédoise ». Pour ce faire, il faut mettre en place des incitations fiscales. « Par exemple, si vous avez un garage que vous reconstruisez pour en faire… euh… quelque chose de semblable à un appartement, que vous pouvez louer à une personne qui vient d’arriver ». « Les gens ordinaires » retireraient ainsi « un profit économique » de l’afflux des immigrés et « pourraient aussi servir de pilotes pour les gens qui sont en fuite et sont arrivés en Suède et y ont trouvé refuge ». « Les gens qui sont arrivés ici auraient les meilleures chances pour s’y installer ».

Il faut souligner que cette proposition n’est pas une lubie d’un député Vert ou d’extrême gauche. Le député Fredrik Schulte appartient aux Moderaterna, le Parti du rassemblement modéré, équivalent suédois de l’UMP (Les Républicains), à laquelle elle est associée au sein du Parti populaire européen. Les Moderaterna étaient au pouvoir encore très récemment, sous la direction de John Fredrik Reinfeldt, Premier ministre suédois de 2006 à 2014, qui avait mis en œuvre une politique dite « libérale-conservatrice », qui combinait privatisations massives et immigrationnisme débridé.

À ce stade, il ne s’agit que d’inciter les particuliers à accueillir des clandestins chez eux, en leur faisant miroiter des allégements fiscaux. Mais nul doute que la prochaine étape consistera à rendre cet accueil obligatoire, par exemple en taxant lourdement tous les garages qui n’auront pas encore été transformés en logements pour immigrés.

Crédit photo : capture d’écran de la retransmission des débats au parlement suédois : député “Moderaterna” Fredrik Schulte



Claude Bartolone accueille personnellement les clandestins à Paris

16/06/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

L’actualité parisienne de ces derniers jours est émaillée d’incidents de clandestins. Les médias préfèrent utiliser le terme vague de « migrants », mais ne nous y trompons pas, il s’agit bien de délinquants entrés illégalement sur le sol français. Il y a d’abord eu l’évacuation du bidonville du métro La Chapelle le 2 juin, pour des raisons sanitaires. La pression de ces clandestins est telle que pendant même l’évacuation une centaine d’autres clandestins attendait la place de pied ferme. Mais les 350 personnes évacuées n’ont pas à s’en faire. L’État est généreux. La majorité d’entre eux est alors accueillie dans un centre d’hébergement d’urgence tandis que 74 sont relogés dans des hôtels, en particulier les mineurs.

Cette évacuation a pourtant donné lieu à d’autres rebondissements
À l’initiative des associations de soutien, la halle Pajol dans le XVIIIe arrondissement de la capitale a été squattée quelques heures par plusieurs dizaines de clandestins. Ils ont finalement été évacués par la police. Le défenseur des droits a déjà été saisi pour qu’il se prononce sur les conditions de cette évacuation. C’est à cette occasion qu’Olivier Besancenot s’est fait bousculer par la police, alors qu’il tentait de s’interposer contre l’évacuation.

Quelle est la réaction des autorités face à cette situation ?
Le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, accompagné du maire de Paris est allé jusqu’à saluer personnellement les clandestins dans un centre d’accueil. Il estime que la mise en place d’accueil décent ne crée pas d’appel d’air. Il plaide donc pour un accueil d’urgence pour tous les migrants ainsi que pour une répartition sur tout le territoire, manière de lisser le problème et de le rendre plus supportable pour la population française. Gageons qu’il verrait les choses d’une tout autre manière s’il habitait Calais ou le XVIII arrondissement.

Le maire de Paris s’est également exprimé
Anne Hidalgo estime de son côté que les clandestins ne peuvent pas dormir dehors

Face à l’afflux de migrants auquel nous sommes confrontés, il faut ouvrir un centre qui permette de s’occuper des migrants qui ne savent pas où ils vont demander asile. Accompagnés par les associations, il faut un lieu où ils puissent se poser et réfléchir

a demandé la maire de Paris. Elle avait l’air moins gênée lorsqu’il ne s’agissait que de SDF français.

Une autre solution est pourtant possible
Bien sûr. L’Australie nous en a donné un exemple flagrant, il y a un an en interdisant drastiquement l’immigration clandestine. Plus récemment et plus près de nous, l’Autriche a gelé en fin de semaine dernière l’examen des demandes d’asiles. Elle souhaite ainsi inciter les autres pays européens à faire de même. Espérons qu’elle fasse des émules.

Crédit photo : FRANCOIS GUILLOT / AFP = évacuation d’un groupe de migrants à Paris

Manifestation pro-Palestine : après Barbès, émeutes à Sarcelles

Immigration, racailles, islamisme… La France au bord de la guerre civile ?

15/06/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
(TRIBUNE) Déferlement de clandestins, prolifération des zones de non-droit, islamisme de plus en plus pressant et violent, les Français n’en peuvent plus et leur colère monte. alors que les tensions sont à leur comble, allons-nous vers une situation de guerre civile ? Par Franck Guiot.

Depuis début 2015, on assiste à une explosion du déferlement migratoire sur l’Europe en provenance principalement d’Afrique, le nombre d’immigrés clandestins a été multiplié par 3 par rapport à 2014.
Une fois en Europe, ces clandestins se répandent à vitesse grand V dans les pays les plus attractifs en matière d’accueil. La France, véritable Eldorado pour clandestins, est leur destination privilégiée, non pas pour son climat, mais plutôt pour les multiples aides qu’elle leur offre au détriment de sa population autochtone. (AME, transports quasi gratuits, logement…)

Le problème a commencé à être soulevé à Calais ou plus de 3 000 migrants s’entassent dans des bidonvilles, Calais où l’association de défense des Calaisiens « Sauvons Calais » envisage de créer des comités de défense populaire pour aider les forces de l’ordre à venir à bout de la situation. Les policiers totalement démobilisés face à l’ampleur de la situation prédisent « un accident grave prochainement ».

immigrés clendestins

Immigrés clandestins à Calais

Le gouvernement semble pourtant avoir trouvé la solution puisque l’on a pu observer que certains des clandestins sont « dilués » dans les campagnes Françaises, comme à Pouilly-En Auxois ou encore près de Poitiers
Ce phénomène de « peuplement des campagnes » par d’autres populations « issus des quartiers défavorisés » (pour ne pas dire population issue de l’immigration ) a été encouragé par une déclaration de Manuel Valls en janvier 2015 appelant à une politique de peuplement, déclaration qui aura pour conséquence d’augmenter le débit de la pompe aspirante d’immigrés …

Mais c’est maintenant à Paris que la situation devient très tendue : Des clandestins occupent illégalement des casernes désaffectées ou des gares… Et s’affrontent avec les forces de police en bénéficiant du soutien de militants d’extrême-gauche et d’élus… Les clandestins errent ainsi près du métro « La Chapelle » rue Pajol et dans « un jardin associatif du 18e arrondissement », le bois-Dormoy, en jouant au chat et à la souris avec les forces de l’ordre avec la complicité bienveillante de la Mairie de Paris et des associations d’extrême-gauche…
Le Ministre de l’intérieur a d’ailleurs tenu à féliciter les clandestins fiers d’être hébergés par la Mairie de Paris alors que des SDF Français sont à la rue …
Attitude profondément Anti-France dans la droite ligne de celle qu’il avait défendue à Calais : « Nous devons leur faire comprendre clairement que l’asile en France est la meilleure chance pour eux ».

Dans une excellente vidéo, Nicolas Bay (Secrétaire Général du FN) a mis en garde sur le risque de terrorisme islamiste lié à cette invasion migratoire en proposant d’adopter la politique mise en place par l’Australie : NO WAY !
A ces déferlements de clandestins, s’ajoutent les faits de délinquance liés à l’immigration régulière ou irrégulière, les faits sont hélas trop nombreux pour les citer. Retenons les exemples de Tourcoing et de Metz, pour montrer que la délinquance en bandes s’étend hors des « zones de non-droits habituelles » comme Marseille, Roubaix, Sarcelles ou Grigny par exemple…

Lire la suite

Clandestins : de l’aide, oui, mais pas de n’importe qui

15/06/2015 – MONDE (NOVOpress)
Alors que les clandestins refusaient jusqu’alors toute aide de la part des Croix-Rouge française et italienne, ils acceptent désormais nourriture et vêtements de la part de musulmans français. La distribution est en cours. Certains d’entre eux jouent même le rôle de meneur en distribuant billets de train … Ce qui était jusque là un problème humanitaire devient une affaire religieuse.

Crédit photo : capture d’écran de la vidéo tournée lors de la distribution d’aide alimentaire à Menton le 14/06/15

Publié le