Tag Archives: clandestins

Bari, capitale de l’accueil aux frères migrants et des tabassages de chauffeurs de bus

17/12/2015 – EUROPE (NOVOpress)

Bari, la capitale des Pouilles, a une longue expérience de l’accueil des frères migrants. C’était au centre d’identification et d’expulsion de Bari qu’avait d’abord séjourné Mada Adam Kabobo, le tueur à la pioche de Milan, après avoir débarqué dans les Pouilles à bord d’un bateau d’immigrés clandestins.

Depuis cet automne, par surcroît, « après l’appel du pape François qui a demandé d’accueillir les migrants dans les structures ecclésiastiques », de nombreuses paroisses de Bari se sont transformées en annexes pour clandestins. « À Bari, s’était alors félicitée l’adjointe au maire, Francesca Bottalico, il y a un réseau de solidarité des citoyens qui sont prêts à accueillir les migrants et à collaborer avec la mairie pour des projets d’intégration ».

Le 6 décembre, le pape François avait du reste fait l’éloge de l’Italie du Sud qui, en accueillant Kabobo et les autres, avait « été un exemple de solidarité pour le monde entier ».

211152349-1676b298-8335-4af8-b4bb-535a5b9d5246

L’abbé Angelo Cassano, l’ami des migrants

Tout n’est pourtant pas encore parfait à Bari, comme l’avait souligné en septembre l’abbé Angelo Cassano, un curé spécialisé dans l’accueil des clandestins. Tout en se réjouissant hautement des propos de François pour « réveiller le sens de la solidarité » dans la ville, il ne s’en disait pas moins « inquiet du niveau d’agressivité », qui se manifestait, à l’en croire, par « les agressions dans la rue contre les frères migrants, les nombreux, trop nombreux, petits épisodes d’intolérance raciale ».

L’ecclésiastique n’avait pas jugé bon d’évoquer la situation des chauffeurs de bus, qui sont en première ligne dans les échanges avec les immigrés. La mise en place, en 2009, d’une navette gratuite réservée à ces derniers entre le Cara (centre d’accueil pour les demandeurs d’asile) et la gare de Bari, n’a pas empêché les autobus et leurs chauffeurs d’être régulièrement pris pour cible.

Lors de la grande émeute de Bari en août 2011 – avec la participation de notre frère migrant Kabobo –, les clandestins avaient pris d’assaut un autobus, faisant de nombreux blessés. On avait échappé de peu à un massacre puisque les Africains allaient mettre le feu au véhicule, où se trouvaient encore le chauffeur et trois femmes, si un policier n’était courageusement intervenu tout seul pour les en empêcher.

Bari rivolta al centro Cara

Emeutes de clandestins à Bari, en 2011. La violence des clandestins à l’encontre de leur pays d’accueil n’est hélas pas une nouveauté

La litanie, depuis lors, est très longue. En décembre 2014, « deux Nord-Africains » s’étaient déchaînés à coups de pied et de poing contre un conducteur, auquel ils reprochaient de ne pas leur avoir ouvert la porte qu’ils voulaient. Ils lui avaient enfoncé les doigts dans les yeux et avaient tenté de les lui crever. Bilan : l’un des deux agresseurs s’était enfui, l’autre, « un Tunisien déjà connu des services de police », avait été arrêté, le chauffeur avait eu quinze jours d’ITT. Le journal local parlait alors « d’épisodes toujours plus fréquents » et citait un représentant syndical : « les chauffeurs vivent dans la terreur, surtout quand ils travaillent de nuit ». Le lendemain même, un autre chauffeur avait été passé à tabac par « un groupe de jeunes de couleur qui retournaient au centre d’accueil ».

Dernier épisode en date, il y a quelques jours, un conducteur a été agressé par un immigré qui réclamait des renseignements. « Le chauffeur, ne parvenant pas à comprendre ce que demandait l’individu, puisque celui-ci ne parlait pas l’italien, n’avait pu fournir les informations demandées ». Furieux, l’immigré s’est jeté sur lui et a tenté de l’étrangler.

Il est décidément urgent de donner aux chauffeurs de bus de Bari – et de toute l’Italie – une formation au bangala, au swahili, au kikongo, au wolof, etc., etc. Les paroisses pourraient peut-être organiser des cours du soir. Il est vrai que les chauffeurs de bus ne sont guère les bienvenus dans les églises italiennes, depuis que le pape François les a plus ou moins excommuniés pour racisme, dans un discours fameux – « Je me souviens de tant d’occasions ici à Rome, je montais dans l’autobus, quelques Tsiganes montaient, et le chauffeur disait : “Attention à vos portefeuilles”. Ça, c’est du mépris. C’est peut-être vrai, mais c’est du mépris. » Et n’avoir toujours pas appris la langue des frères migrants, ça aussi, c’est du mépris.

Flavien Blanchon

Allemagne : explosion des vente de « faux hymens » pour les femmes musulmanes

16/12/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Signe des temps : une société allemande qui vend de faux hymens pour simuler la virginité des femmes est en plein essor. La cible ? Les femmes musulmanes, dont la vie dépend parfois de tels artifices.

Les affaires sont florissantes pour une société allemande de marketing qui vend de la « virginité » aux femmes musulmanes pour que leurs futurs époux croient jusqu’au bout à leur chasteté. Et l’afflux massif de réfugiés de pays principalement musulmans a contribué à stimuler les ventes. Le concept de l’hymen qui peut être acheté en ligne provient de Chine et visait le marché moyen-oriental. Mais beaucoup de gens étaient préoccupés par la qualité du produit.
Maintenant le made in Allemagne a pris le relais et il répond à un besoin désespéré parmi nombre de musulmanes à prétendre qu’elles soient vierges avant le mariage. Le succès est là, car ce procédé revient à une fraction des 2500 € moyens qu’il en coûte pour une intervention chirurgicale pour remplacer l’hymen féminin. Ces produits sont achetés rapidement et anonymement par des femmes dont la vie pourrait littéralement en dépendre.
virginité musulmanes
Virginia Care vend sur Internet un paquet contenant deux membranes ultra minces qu’une femme peut insérer elle-même pour faire croire que son hymen est intact. Il est vendu sur le site Internet de la société avec l’orgueilleux : « Qualité allemande. » Chaque membrane est composée de deux peaux de cellulose, entre lesquelles une poudre stérile de sang lyophilisé a été injectée.
La membrane est conçue afin de se fixer elle-même grâce à la chaleur et à l’humidité interne du corps féminin, et puis quand elle est percée pendant les rapports sexuels le mélange de sang fournit la « preuve » de la virginité.

virginia care 02

Le produit est proposé en deux variantes de couleur.

La société possède des témoignages de clientes musulmanes qui disent que ce produit leur sauva la vie. On peut lire : « Si votre produit n’existait pas, je n’existerai pas moi non plus. » Une autre a écrit : « je ne peux pas vous dire combien vous m’avez aidé. Tous les remerciements du monde. » Le prix de base est de 49,50 euros.
Un porte-parole de la société a déclaré : « ce produit a été bien conçu et ne peut pas glisser hors du vagin. Après le rapport sexuel, il fournit un résultat apparent naturel avec une trace de sang mélangé avec les fluides corporels. »
La question du sexe avant le mariage pour les femmes musulmanes dans les familles strictes est un dangereux — même mortel — problème. Ce mois-ci, un couple originaire du Pakistan vivant dans la ville allemande de Darmstadt a été condamné pour avoir tué leur fille de 19 ans lorsqu’ils ont appris qu’elle avait eu des relations sexuelles avec un garçon qu’ils rejetaient.

Ce service a toutefois provoqué l’indignation en Égypte où les politiques ont demandé à ce qu’il soit déclaré illégal.
La société a de son côté précisé qu’ils livrent le produit partout dans le monde, mais que presque tous les clients étaient des femmes d’origine musulmane, avec maintenant une véritable explosion auprès de musulmanes vivant en Europe.
Le paquet est livré également avec des instructions indiquant à la cliente comment prétendre qu’elle n’a pas eu de relations sexuelles. Il est indiqué que : « la femme doit montrer de la douleur. C’est exactement ce que l’homme attend d’une femme ayant des rapports sexuels pour la première fois. »
La société offre même différentes textures, l’une est la Virginie Care Original et a une couleur rouge-brune visant principalement à prouver sa virginité à des parents et beaux-parents le lendemain de la nuit de noces. Le second package propose un look plus « sang frais » plus léger, conçu lui pour convaincre un nouveau mari soupçonneux.

Crédit photo : Publicité pour les faux Hymens qualité allemande Virginia Care à destination du marché turc. /small>

Le flot d’immigration n’est pas près de se tarir

15/12/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Le HCR, ou Haut commissaire des Nations-Unies pour les réfugiés, a enregistré 4,2 millions de clandestins venant de Syrie depuis le début de l’année. Mais ce chiffre est semble-t-il largement sous-évalué. Fabrice Balanche, chercheur à l’institut de Washington et maître de conférences à l’université de Lyon a mené une étude sur les flux migratoires syriens. Selon lui, l’Europe doit s’attendre à voir arriver plus du double de clandestins dans les prochains mois. Dans un article paru sur le site Atlantico, il explique que la principale source d’immigration est la politique européenne

L’Allemagne leur a largement fait comprendre qu’ils étaient les bienvenus. Ils affluent donc vers l’Europe. Parmi les réfugiés syriens, il y a beaucoup de pères qui ont laissé leurs familles en Syrie. Ils la feront venir, une fois qu’ils auront obtenu leur visa. Car les réfugiés peuvent bénéficier du regroupement familial proposé dans la charte des droits de l’homme depuis 2003. Ils vont donc venir avec leurs femmes, leurs enfants.

Il souligne également que « Nous avons un million de réfugiés qui sont arrivés en Europe. Seulement, parmi eux il n’y en a réellement que 500 000 de Syriens. Les autres sont des Afghans, des Irakiens, ou des Libanais qui se font passer pour des Syriens en achetant des faux papiers en Turquie ».

Une rixe oppose plusieurs centaines de clandestins en Grèce

14/12/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Ce week-end près d’Athènes, une bagarre impressionnante a explosé entre deux groupes de clandestins. Cette rixe est survenue dans l’ancien stade olympique de Palaio Faliro réaménagé en camp d’accueil. L’altercation aurait fait suite à la proposition mafieuse d’un groupe d’immigrés marocains, qui souhaitait monnayer leur protection aux autres résidents du stade.
Refusant de se soumettre certains clandestins ont laissé exploser leur haine et une bagarre générale a débuté. Suite à l’émeute, la police grecque a interpellé une centaine d’immigrés qui risquent d’être renvoyés dans leurs pays.
En surpopulation et mélangeant indifféremment les migrants de toutes nationalités, le camp de fortune est au bord de l’explosion. En début de semaine trois personnes avaient déjà été blessées dans une histoire de vol de téléphone.


Clandestins : la nouvelle « New Jungle » près de Calais

14/12/2015 – FRANCE (NOVOpress)
La commune de Grande-Synthe, à 40 kilomètres à l’est de Calais, connaît désormais les affres de la grande invasion, avec un camp passé en quelques semaines de 300 à plus de 2 000 clandestins.

Située à proximité d’un port de fret qui rejoint l’Angleterre, Grande-Synthe fait désormais figure de point de passage « à al mode » parmi les clandestins désireux de franchir la Manche. Ils espèrent sans doute des conditions de sécurité moins draconiennes qu’autour du tunnel sous la Manche, objectif affiché des quelque 6000 habitants de la New Jungle, le grand camp à proximité de Calais.
Si une partie des clandestins vient du camp voisin de Téteghem, évacué en novembre, c’est tout simplement le nombre toujours croissant de « migrants » qui explique la croissance de ce nouvel abcès de fixation, au grand dam des riverains.


Le terrorisme chez les jeunes « Français »

11/12/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Notre président de la République ne cesse de vanter les mérites de la jeune génération, la plus « touchée » par les récents attentats. Cependant paradoxalement cette jeune génération ne cesse de décevoir. Effectivement, pas un jour ne se passe sans que les médias ne relayent tel jeune « converti au jihad », parti en Syrie, ou même s’activant sur le sol français. Ainsi, le 18 novembre dernier, trois jeunes hommes de 19 à 23 ans avaient effrayé les passagers d’un train dans le sud de la France en faisant croire à un attentat et en proférant des chants en arabe et des menaces de mort via les haut-parleurs. Le jeudi 10 décembre, un lycéen de 18 ans a été condamné à deux ans de prison pour avoir posté plus de 70 pages de tweets pleins de louanges à l’égard de l’islam et du terrorisme. Les exemples sont nombreux et quotidiens. Alors oui, il s’agit de s’intéresser à cette jeunesse, mais en lui donnant de sérieux motifs et de vrais moyens pour changer.


Allemagne : + 45% de salafistes en deux ans

08/12/2015 – CULTURE (NOVOpress)

Est-ce l’impact de leurs distributions massives de corans dans les villes allemandes ? Ou plutôt un effect mécanique de l’accroissement constant de l’immigration ? Hans-Georg Maaßen, président de l’Office fédéral de protection de la Constitution (Bundesamt für Verfassungsschutz) a révélé dans un entretien au quotidien berlinois Tagesspiegel
que le nombre des salafistes repérés en Allemagne avait battu « un nouveau record » pour atteindre près de 8000. Il y a deux ans, ils n’étaient que 5500. En outre, « les salafistes cherchent, comme par le passé à gagner de nouveaux partisans dans les centres pour réfugiés ». M. Maaßen se félicite, en revanche, que « le nombre de départs pour faire le djihad en Syrie et en Irak, qui s’élève à 760 dont environ un tiers de retours en Allemagne, augmente moins vite que l’année dernière » – où il avait carrément doublé pour passer de 270 à 550.

À la question de savoir s’il n’avait pas sous-estimé la possibilité que des terroristes puissent se rendre en Allemagne mélangés au flot de « réfugiés », M. Maaßen prétend avec aplomb que « son service, au cours des dernières semaines et des derniers mois, avait toujours indiqué cette possibilité ». Mais il tient à souligner qu’il « serait faux de considérer en bloc les nombreux demandeurs d’asile comme une menace terroriste ».

Le plus grand souci de M. Maaßen reste donc « l’extrême droite » qui « rend les politiciens, y compris la chancelière [Angela Merkel], et même les médias responsables de la situation actuelle en ce qui concerne les réfugiés, et des attentats de Paris. Selon leurs accusations, l’ouverture des frontières est originellement responsable de ce que nous vivons aujourd’hui ». On se demande où « l’extrême droite » va inventer des choses pareilles !

« Sur internet, se lamente M. Maaßen, on constate un durcissement du vocabulaire employé, dans le sens d’une opposition de la société civile contre “le système dominant”. » Il est même probable que « l’extrême droite » prenne occasion des événements « pour faire de l’agitation sur le thème de l’“anti-asile” ». « Dans ce domaine, conclut M. Maaßen, nous envisageons l’évolution de la situation avec beaucoup d’inquiétude ». Une accentuation de la répression s’impose de toute évidence.

«Nous venons en paix», mais nous sommes des voleurs (et parfois ça tourne mal)

03/12/2015 – EUROPE (NOVOpress)
«Nous venons en paix», c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants » / « réfugiés » / Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, passage en Finlande. Alors qu’en Allemagne on déconseille de porter plainte pour les vols commis par les clandestins soit-disant réfugiés, qu’en France les transports sont gratuits pour eux et que les associations d’aides cachent les agressions sexuelles auprès de leurs membres, quelques résistants comme cette jeune Finlandaise n’hésitent pas à faire valoir leurs droits. Elle défend sa boutique contre les rapines répétées des voleurs “réfugiés”.


Djihad offensif: la Catapulte et le Cheval de Troie, par Hélios d’Alexandrie

Source : Poste de Veille

Paris a-t-il vécu son 11 septembre le Vendredi 13 novembre 2015 ?
Telle est la question que plusieurs se posent. En termes de statistiques New York et Washington l’emportent et de loin : quatre gros avions de ligne détournés et détruits, le World Trade Center et une partie du Pentagone entièrement détruits, plus de 3000 vies sacrifiées, le transport aérien en Amérique du Nord paralysé pour plusieurs jours, les centres financiers mondiaux fortement secoués, etc. Comparé au 11 septembre, le 13 novembre ne fait pas le poids : aucun avion détourné, aucun édifice détruit, à peine 130 morts, peu d’impact sur le plan économique et pourtant…

La Catapulte
Le 11 septembre 2001, l’islam frappait un grand coup, la « ghazwa (la razzia) bénie de New York » inaugurait le Djihad offensif contre l’Occident infidèle.
Le coup a été soigneusement préparé, il fallait atteindre l’Occident en plein cœur et lui infliger une cuisante défaite, une première qui, avec la volonté d’Allah, devrait être suivie de plusieurs autres, jusqu’à la victoire finale et l’humiliation de l’ennemi. Mais le fossé scientifique et technologique séparant l’islam des infidèles était tel, qu’il semblait de prime abord impossible de le combler dans un avenir prévisible ; l’islam était extrêmement faible et incapable de produire des armes en quantité et en qualité suffisantes pour espérer vaincre l’ennemi dans une guerre conventionnelle. Conscient à la fois de son désir de détruire et de son extrême faiblesse, l’islam a eu recours à deux armes alternatives : la première il l’a trouvée en lui-même et la seconde chez son ennemi.
helio02
L’islam a intériorisé la haine d’Allah et en a fait une arme de destruction massive, sans elle et avant elle il était impuissant et soumis à la civilisation occidentale. C’est la haine divine que le djihadiste prend à son compte chaque fois qu’il s’apprête à tuer et à mourir, c’est elle qui le rend à la fois puissant et furtif, insensible à la souffrance de l’autre et impassible devant la mort. Allah ne s’y est pas trompé lui qui a dit :

Ô Prophète, incite les croyants au combat ! Vingt volontaires parmi vous vaincront deux cents, cent d’entre les croyants massacreront mille infidèles, car ce sont des gens dénués d’entendement.(Coran : 9:5)

Lire la suite

Messieurs les curés, ne vous trompez pas d’assassins !

30/11/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Flavien Blanchon réagit à la tribune de l’abbé Hervé Benoît, « Les Aigles (déplumés) de la mort aiment le diable ! », qui comparait terroristes et victimes des attentats du 13 novembre.

J’ai coutume de dire que Vatican II, comme la plupart des révolutions, a abouti au pire du nouveau tout en conservant le pire de l’ancien. Le jugement est peut-être un peu injuste. Il s’applique en tout cas parfaitement à la manière dont certains commentateurs catholiques se sont efforcés, depuis quinze jours, d’établir une espèce d’équivalence entre les victimes des attentats et leurs assassins, comme si les uns et les autres n’étaient, au fond, que deux faces d’une même crise spirituelle de la « jeunesse française ».

Cette thèse a trouvé son expression la plus grossière dans la fameuse tribune de l’abbé Hervé Benoît, « Les Aigles (déplumés) de la mort aiment le diable ! », où les victimes du Bataclan, « pauvres enfants de la génération bobo » sont qualifiés de « morts-vivants. Leurs assassins, ces zombis-haschischins, sont leurs frères siamois. Mais comment ne pas le voir ? C’est tellement évident ! Même déracinement, même amnésie, même infantilisme, même inculture… »
Si l’on revient sur ce texte, ce n’est pas pour s’acharner sur l’auteur – mis au pilori par les médias et d’ores et déjà frappé par son évêque, avec une célérité qui n’était pas de mise quand il s’agissait de prêtres pédophiles. C’est que la tribune de l’abbé Benoît révèle les tares de tout un milieu catholique que, pour faire vite, on peut qualifier de conciliaire conservateur. Le moralisme pharisien (le pire de l’ancien) s’y marie au politiquement correct dhimmisé (le pire du nouveau), pour produire une impuissance complète à remonter aux vraies causes du carnage : à l’immigration de masse, ses fauteurs et ses complices.
Lire la suite

Immigration : et pendant ce temps, la Grande invasion continue… 

28/11/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Sur l’île grecque de Lesbos, les canots pneumatiques continuent de déverser leur flot de clandestins à un rythme soutenu. Si la voie maritime semble moins « à la mode » depuis que des cohortes innombrables ont choisi de passer par l’Europe centrale au départ de la Turquie, la Méditerranée reste un point d’entrée essentiel pour l’immigration clandestine. Lesbos, île grecque à quelques encablures des côtes turques est en première ligne pour les « migrants » du Moyen-Orient et d’Asie Centrale (Syrie, Irak, Afghanistan…), tandis que la voie « Sud », au départ de la Libye est privilégiée par les candidats venus de toute l’Afrique, que les mauvaises conditions météo ne suffisent pas à décourager.

Publié le

12 migrants chrétiens, jetés par-dessus bord par des musulmans, ont péri en Méditerranée

27/11/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

15 migrants musulmans ont été arrêtés par les autorités italiennes, accusés d’avoir jeté par-dessus bord 12 migrants chrétiens originaires du Nigéria et du Ghana.

Les faits se sont déroulés le 17 novembre dernier, dans un canot pneumatique parti des côtes libyennes faisant route vers le nord.
Ce sont des occupants du canot qui ont dénoncé les coupables aux autorités. Des rescapés qui, eux-mêmes menacés, ont réussi à s’opposer « en constituant une chaîne humaine » sur le canot, selon une déclaration de la police de Palerme.

Ce scénario s’est déjà produit le 16 avril dernier, 12 personnes avaient péri en Méditerranée.
Nous n’avons à ce jour aucune information signalant que des migrants chrétiens auraient jeté par-dessus bord des migrants musulmans.

Nous sommes en guerre, mais ils réclament la suppression des frontières

Source : Boulevard Voltaire
Les immigrationnistes ne désarment pas. Le 22 novembre, ils étaient plusieurs centaines à manifester pour réclamer la suppression des frontières et l’accueil massif de nouveaux immigrés clandestins.

Alors que la France est encore sous le choc des attentats islamistes qui ont frappé Paris, les immigrationnistes ne désarment pas. Le 22 novembre, ils étaient plusieurs centaines à manifester pour réclamer la suppression des frontières et l’accueil massif de nouveaux immigrés clandestins sur le territoire national. Ce rassemblement venait, notamment, conclure la signature d’une lettre commune intitulée « Migrants bienvenus ».

Qu’il s’agisse du DAL, du NPA ou du syndicat SUD, ces organisations se sont transformées en bras mou de l’invasion programmée. Des slogans pro-migrants ont ainsi retenti sur le parvis de l’opéra Bastille, tandis qu’était déployée une grande banderole réclamant l’ouverture des frontières. Sur place, des clandestins applaudissaient sans être le moins du monde inquiétés. Puis, allant toujours plus loin, malgré la situation chaotique dans laquelle est plongé notre pays, les militants ont scandé « état d’urgence, état policier ! On ne nous enlèvera pas le droit de manifester ».
Lire la suite

Quand l’État Français bafoue ses propres lois en faveur des Roms (2/2)

24/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Contre la population et contre ses propres lois, L’État français s’obstine à vouloir favoriser l’implantation des Roms en région lyonnaise. Gérald Pichon a mené l’enquête pour NOVOpress. Découvrez aujourd’hui comment l’État contourne la loi en faveur des Roms, les faveurs à l’hébergement qui leur sont accordées et comment l’État reconnaît implicitement leur caractère criminogène.

L’État contourne la loi
De 2011 à 2014, alors que les Roms (le plus souvent de nationalités roumaine ou bulgare) ne pouvaient pas travailler en France, le préfet de Rhône-Alpes et du Rhône de l’époque, Jean-François Carenco, et la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) « imaginent un système qui leur donne ce droit. »
L’Etat va leur octroyer un titre de séjour, des droits sociaux, un accès illimité au marché du travail et un hébergement provisoire en contrepartie de plusieurs engagements.
Coût total du dispositif Andatu : 2 650 000 euros, financés par l’État, le Fonds social européen, le Grand Lyon et la fondation Abbé Pierre. Il a coûté au Conseil Général 814 000 euros de RSA.

Le nombre :
En 2013, le département du Rhône comptait 2 000 Roms (Bulgares ou Roumains en majorité) et 4 347 demandeurs d’asile.
Ce nombre ne cesse d’exploser avec une augmentation de 67 % des demandeurs d’asile en un an en 2013. Les Roms seraient 17 000 en France. (Le Progrès, 19/01/2014)

Dix-neuf squats à Lyon
En mars 2015, le maire de Lyon indiquait qu’il existait « sur le territoire de la ville de Lyon 19 squats » et qu’il ne voulait « pas encourager les squatters, il n’y aura pas de régularisations. » (Le Progrès, 17/03/2015)
Lire la suite

Quand l’État Français bafoue ses propres lois en faveur des Roms (1/2)

24/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Contre la population et contre ses propres lois, L’État français s’obstine à vouloir favoriser l’implantation des Roms en région lyonnaise. Gérald Pichon a mené l’enquête pour NOVOpress. Découvrez aujourd’hui en quoi les Roms en sont pas inexpulsables, contrairement à ce que prétendent certains et comment l’État contourne ses lois en leur faveur. Demain, suite de l’enquête avec les faveurs à l’hébergement et comment l’État reconnaît implicitement le caractère criminogène des Roms.

Le préfet de Rhône-Alpes, Michel Delpuech, s’obstine à imposer l’installation de cent soixante Roms à Saint-Genis-les-Ollières. Plus grave, cet acharnement découle d’un refus de l’Etat de respecter sa propre Constitution et ses propres lois, alors que la présence de plusieurs milliers de Roms dans l’agglomération lyonnaise pose déjà des problèmes majeurs, qui pourraient être résolus si la préfecture faisait preuve de volonté politique au lieu de les aggraver.

1/Les Roms, des citoyens européens inexpulsables ?
Avec les Roms, l’État contourne ses propres lois et n’applique même pas les directives européennes. Ainsi, la législation de l’Union européenne interdit aux ressortissants européens de vivre uniquement de prestations sociales du pays d’accueil ! Or, actuellement, des milliers de Roms de nationalités roumaine ou bulgare n’ont pour ressources officielles que les prestations sociales versées par l’État.

Que faire pour conserver votre droit de séjour ? Comment conserver votre droit de séjour ?
Vous et les membres de votre famille conservez le droit de séjour tant que les conditions auxquelles il est subordonné sont remplies. Vous pouvez ainsi perdre votre droit si vous ne travaillez plus, si vous n’avez plus le statut de travailleur salarié ou si vous terminez vos études et ne disposez pas de ressources suffisantes pour couvrir votre séjour.

Devenir une charge pour le système d’assistance sociale peut compromettre votre droit de séjour.
Si votre droit de séjour dépend du fait que vous disposiez de ressources suffisantes pour ne pas devenir une charge pour le système d’assistance sociale de l’État membre d’accueil (notamment lorsque vous n’exercez pas d’activité économique), il peut être annulé dès que vous devenez une charge déraisonnable pour le système d’assistance sociale. Ceci ne signifie pas que vous ne pouvez pas demander une assistance sociale dans cet État si vous en avez besoin.
Vous avez le droit de bénéficier des prestations d’assistance sociale dans les mêmes conditions que les ressortissants de l’État membre d’accueil. Cependant, l’État membre d’accueil est autorisé à vérifier les circonstances de votre demande. Il peut examiner si votre besoin d’assistance résulte de difficultés temporaires. Il tiendra compte de la durée de votre séjour, de votre situation personnelle et du montant des prestations d’assistance sociale octroyées. Si l’État membre d’accueil conclut que vous êtes devenu une charge déraisonnable pour son système d’assistance sociale, il peut procéder à votre éloignement. Cependant, cette mesure d’éloignement ne peut en aucun cas être la conséquence automatique du recours au système d’assistance sociale.
Extrait de « Circuler et séjourner librement en Europe » de la Commission européenne, Direction Générale Justice.

La quasi-majorité des Roms est expulsable : l’exemple du squat boulevard Yves Farges
Dans ce squat fermé en avril 2015, 70 % des adultes sont en situation irrégulière et sont donc expulsables ! Selon les propres chiffres de la préfecture, sur les 90 adultes, « 62 personnes sont en situation irrégulière dont 25 s’étaient déjà vu notifier une décision d’obligation de quitter le territoire français, trois avaient bénéficié d’une aide au retour et 34 ne se sont jamais manifesté auprès des services de la préfecture. ». (« 62 personnes en situation irrégulière selon la Préfecture », Le Progrès 16/04/2015)

roms_evacues_d_un_campement_sauvage

Et quand les demandeurs d’asile, le plus souvent des Roms, voient leurs demandes rejetées (75 %), sont-ils expulsés ? « La préfecture refuse là aussi de donner les chiffres. Certains se maintiennent dans les Cada et chambres d’hôtel. On sait, par ailleurs, que tous les pays ne reconnaissent pas leurs ressortissants, de sorte qu’ils peuvent se maintenir sur le territoire français. Depuis l’arrivée de François Hollande, les familles ne sont plus astreintes à résider dans les centres de rétention administrative, mais “assignées à résidence” dans leur logement. Si le jour du départ forcé, un enfant manque à l’appel, la famille n’est pas au complet, elle est inexpulsable. Des personnes, dont certaines rejoignent ensuite les squats et campements… Un peu comme si la France jouait à cache-cache avec ses candidats au séjour. Et vice-versa. » (Le Progrès, 29/05/2013)

« On peut sans doute garder dans notre pays un certain nombre de Roms, cela demandera un énorme travail social.
Gérard Collomb, maire de Lyon

Gérald Pichon

Pierre Vimont : “Désormais, le lien entre terrorisme et immigration est présent dans les esprits”

24/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Deux des trois kamikazes du Stade de France avaient été contrôlés en octobre en Grèce, avant de rejoindre la France. Une donnée qui complique considérablement la gestion de la crise migratoire en Europe, estime Pierre Vimont, diplomate et «senior associate» à la fondation Carnegie Europe.

Pour Pierre Vimont :

Le risque d’infiltration terroriste parmi les migrants est une réalité à prendre en compte pour renforcer les contrôles à nos frontières. Mais le discours selon lequel tous les réfugiés sont des terroristes potentiels n’est pas acceptable. Aujourd’hui, les gouvernements d’Europe sont sous la pression des partis populistes et de l’opinion publique. Cela conduit d’ailleurs a un changement de perception de ces migrants: Au début de l’été, ils étaient considérés comme des personnes en détresse à aider. Puis les dirigeants européens ont modifie peu à peu ce discours. Ils ont estimé qu’on ne pouvait pas tous les accueillir, et qu’ils devaient accepter la répartition qu’on leur proposait au lieu de vouloir systématiquement rejoindre l’Allemagne et la Suède. Enfin, depuis les attaques de Paris, le lien entre immigration est terrorisme est présent dans les esprits.


Le Pape contre les murs

23/11/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)

« Quelle est la plus grande tentation en temps de guerre, comme en ce moment ? Les murs. C’est de se défendre, ce sont les murs ». Recevant, samedi 21 novembre, 2000 responsables scolaires et universitaires au Vatican, le pape François s’est lancé dans une dénonciation passionnée des « murs ». L’Europe, a-t-il conclu d’après la RAI, « doit être rééduquée aux valeurs de l’inclusion ».

C’était déjà la morale tirée par François des attentats de Paris, le 15 novembre, lors de sa visite à la communauté luthérienne de Rome. Une militante de l’accueil des « réfugiés d’Afrique du Nord » l’avait interrogé : « que pouvons-nous faire, en tant que chrétiens, pour que les gens ne construisent pas de nouveaux murs ? » En réponse, François avait commenté à sa façon l’épisode biblique de la Tour de Babel. « Le récit de la Tour de Babel est l’attitude de l’homme et de la femme qui construisent des murs, parce que construire des murs revient à dire : “Nous sommes les puissants, vous dehors”. […] Faire un mur, c’est pour exclure, cela va dans ce sens. […] L’égoïsme humain veut se défendre, défendre son propre pouvoir, son propre égoïsme, mais en se défendant ainsi, il s’éloigne de la source de la richesse. Les murs à la fin sont comme un suicide, ils t’enferment. C’est une vilaine chose d’avoir le cœur fermé. Et aujourd’hui nous le voyons, le drame… Mon frère pasteur [le pasteur luthérien] aujourd’hui a cité Paris : des cœurs fermés. Le nom de Dieu est aussi utilisé pour fermer les cœurs ».
Lire la suite

Liens entre infiltration de djihadistes et de filières de clandestins : Valls passe aux aveux

20/11/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)

Manuel Valls a avoué hier au « 20 heures » de France2 qu’il y a bien un lien entre infiltration d’islamo terroristes et arrivée massive de clandestins sur le sol européen. À propos des auteurs des attentats sanglants de vendredi dernier, le Premier ministre a déclaré, je cite : « Ces individus ont profité de la crise des réfugiés (…) de ce chaos, peut être, pour, certains d’entre eux, se glisser », fin de citation. Comprendre : « se glisser en France et en Europe ».

Une information stupéfiante qui devrait provoquer un séisme dans la classe politique
Elle met en évidence l’action criminelle du président Hollande et de ses complices européens, Merkel en tête, qui ont délibérément fait entrer des troupes djihadistes sur notre sol. Ces gens là ont du sang sur les mains. Valls a également avoué ne pas savoir, je cite : « Si des groupes, des individus, qui sont directement liés à l’attaque de vendredi soir sur Paris, sur Saint-Denis » étaient encore actifs. Ajoutant : « Nous ne le savons pas encore. On peut l’imaginer. Et c’est la raison pour laquelle la menace est toujours présente et va être longue et permanente ».

Ce qui n’a pas empêché l’Élysée d’annoncer, hier également, l’arrivée de 30 000 clandestins supplémentaires dans notre pays au cours des deux prochaines années
Une décision proprement aberrante et criminelle. Il faudra un jour se souvenir qu’« ils » ont fusillé Brasillach pour « intelligence avec l’ennemi ».