Tournage du Guépard (Il Gattopardo), de Luchino Visconti

Le Guépard (Il Gattopardo) est un film franco-italien réalisé par Luchino Visconti, adapté du roman homonyme de Giuseppe Tomasi di Lampedusa, sorti en 1963.

Gérard Depardieu dans SoFilm

Gérard Depardieu dans SoFilm

16/05/2014 – PARIS (NOVOpress) – SoFilm, un mensuel dédié au cinéma, consacre son numéro 20 à Gérard Depardieu. Au menu, quelques 150 pages dédiées à l’une des plus grandes gueules et l’un des meilleurs acteurs du cinéma français, avec en prime quelques pépites. Extrait.


SoFilm : Alors pourquoi il y a eu cette collaboration avec Godard ?
GD : Parce que c’est lui qui me l’a demandée. Moi je fais le boulot, j’en ai rien à foutre. Je ne vais pas faire comme ces connards de chanteurs qui disent : « Je ne vais pas chanter dans une ville FN. » Ce sont des cigales, alors qu’ils aillent faire la cigale.

SoFilm : Vous n’avez pas pris de plaisir en tournant avec Godard ?
GD : Mon seul plaisir est de lui avoir fait extrêmement peur. Je l’ai bloqué sur un pont à Nyon. Il ne restait plus que lui et moi (…).


Cinéma : Laurent Dandrieu présente son dictionnaire à Bordeaux

Cinéma : Laurent Dandrieu présente son dictionnaire à Bordeaux

02/04/2014 – BORDEAUX (via Infos-Bordeaux)
Pour les amoureux du cinéma il ne faudra pas rater la présentation de l’ouvrage de Laurent Dandrieu à la librairie Mollat, mercredi 9 avril à 18h00.

Son Dictionnaire passionné du cinéma : 6 000 films à voir ou à fuir donne l’occasion de passer en revue l’ensemble du cinéma de ses origines à nos jours accompagné des commentaires sans concession du chroniqueur cinématographique de Valeurs actuelles. Amateur de la critique-promotion s’abstenir.

Photo du jour : le célèbre « Cabaret normand », à Villerville

Photo du jour : le célèbre « Cabaret normand », à Villerville

05/12/2013 – 19h30
TIGREVILLE (NOVOpress) – Un singe en hiver, film mythique tourné en 1962 avec les deux « poids-lourds » Jean-Paul Belmondo et Jean Gabin et réalisé par Henri Verneuil est tiré du roman éponyme de l’écrivain Antoine Blondin. Le Cabaret Normand y tient une place particulière : Albert Quentin (Jean Gabin) et Gabriel Fouquet (Jean-Paul Belmondo) y prennent une cuite monumentale, l’un rêvant de tauromachie et d’Espagne, l’autre des nuits de Chine et de sa canonnière du Yang-Tsé-Kiang… Le Cabaret Normand existe toujours : Un singe en hiver a en effet été tourné à Villerville, petite ville de la côte normande aux environs de Deauville, et il n’est pas rare d’y croiser des pèlerins venus du monde entier pour trinquer à leur santé.

Attention aux roches, et surtout, attention aux mirages ! Le Yang-tsé-Kiang n’est pas un fleuve, c’est une avenue. Une avenue de 5000 km qui dégringole du Tibet pour finir dans la mer Jaune, avec des jonques et puis des sampans de chaque côté. Puis au milieu, il y a des… des tourbillons d’îles flottantes avec des orchidées hautes comme des arbres. Le Yang-tsé-Kiang, camarade, c’est des millions de mètres cubes d’or et de fleurs qui descendent vers Nankin, puis avec tout le long des villes ponton où on peut tout acheter, l’alcool de riz, les religions… les garces et l’opium…

Crédit photo : Dantou007 via Flickr (cc)

De nombreux hommages à Georges Lautner suite à son décès

De nombreux hommages à Georges Lautner suite à son décès

23/11/2013 – 13h15
PARIS (NOVOpress) – Figure emblématique d’un cinéma français populaire de qualité, Georges Lautner (ci-dessus en 1966) nous a quitté hier le 22 novembre.  Il fut le réalisateur de films qui sont devenus de grands classiques comme Les Tontons flingueurs, Les Barbouzes, Le Professionnel ou Mort d’un pourri. De nombreux hommages se sont succédé. Florilège.

Lire la suite

Culture : Maurice Ronet, les Vies du feu follet (extrait)

Culture : Maurice Ronet, les Vies du feu follet (extrait)

09/11/2013 – 10h00
PARIS (NOVOpress) – Jean-Pierre Montal a récemment publié aux Éditions Pierre-Guillaume de Roux son premier ouvrage, un portrait intime de Maurice Ronet, monument du cinéma français des années 60 et 70, qui aura notamment joué le personnage d’Alain Leroy dans une interprétation magistrale du roman de Drieu, Le Feu follet. Novopress l’a lu avec plaisir, et vous en livre un court extrait.

(…) Louis Malle et Maurice Ronet sont aussi d’accord sur ce qu’ils nomment le « vrai » sujet du film : l’insupportable fin de la jeunesse. « Alain se tue car il ne peut pas endurer les compromis indispensables à la vie d’adulte », explique Malle sur un plateau de télévision, à côté d’une Françoise Sagan qui a l’air de très bien saisir. « Ils parlent de sincérité, les salauds, et ils se jettent dans leur basse besogne », lâche Jeanne Moreau dans le film, en parlant de ses amis rangés.

Lire la suite

Alain Delon et le succès populiste en Europe : « Je l’approuve, je le pousse et le comprends parfaitement bien »

Alain Delon et le succès populiste en Europe : « Je l’approuve, je le pousse et le comprends parfaitement bien »

10/10/2013 – 08h00
GENEVE  (NOVOpress) – Dans un entretien accordé au journal suisse « Le Matin », Alain Delon déclare comprendre « parfaitement bien » le succès populaire du Front national. Ami de longue date de Jean-Marie Le Pen, l’acteur, véritable mythe vivant du cinéma français à l’international, se félicite aussi de la nouvelle notoriété du Mouvement Citoyens Genevois, parti populiste ayant connu une forte progression dimanche lors d’élections à Genève. « La poussée du MCG, comme celle du Front national, c’est tout à fait édifiant », souligne le comédien.

Lire la suite

A Cannes, une nouvelle fois, le Système nous a fait son cinéma

A Cannes, une nouvelle fois, le Système nous a fait son cinéma

Steven Spielberg, le roi de la fiction, présidait le jury.

Le cinéma est un art trompeur par excellence. Car l’image subjugue le public comme cela fut perceptible dès la première projection de L’Entrée en gare de La Ciotat, au tout début du cinéma. Cet effet n’a pas diminué, bien au contraire, avec l’explosion des techniques cinématographiques et des « effets spéciaux » en tout genre. M.G.

Lire la suite

Festival de Cannes : où passe le pognon ? Leur petite entreprise ne connaît pas la crise

Festival de Cannes : où passe le pognon ? Leur petite entreprise ne connaît pas la crise

Photo ci-dessus : Gilles Jacob, président de l’association qui gère le festival.

Du 15 au 26 mai se déroule le 66e festival de Cannes. Et la Palme d’or… massif est décernée aux organisateurs ! L’association loi de 1901, qui tient la caisse du Festival, affiche un budget officiel de 20 millions d’euros, dont 50 % de subventions publiques. Et elle fait des bénéfices ! « Minute » vous révèle les sous et dessous d’un business pas toujours très transparent…

Lire la suite

[Cinéma] Un superbe hymne à la pensée : « Hannah Arendt », de Margarethe von Trotta

[Cinéma] Un superbe hymne à la pensée : "Hannah Arendt", de Margarethe von Trotta

09/05/2013 – 17h15
PARIS (NOVOpress Breizh) – En 1961, la philosophe Hannah Arendt est envoyée à Jérusalem par l’hebdomadaire The New Yorker pour couvrir le procès d’Adolf Eichmann, poursuivi pour son rôle dans la déportation des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale. Les articles qu’elle publie et sa théorie de « la banalité du mal » vont déclencher une controverse sans précédent. Au-delà de toute polémique sur la question de la Shoah, la réalisatrice Margarethe von Trotta nous offre avec « Hannah Arendt », son dernier opus, un superbe hymne à la pensée.

Lire la suite