Tag Archives: Cimade

Campagne pro-immigration : la Cimade souhaite expliquer que “l’étranger n’est pas un problème”

30/03/2017 – FRANCE (NOVOpress)
« réprimer », « humilier », « exclure ». Tels sont les mots qui définissent la politique migratoire française selon la Cimade (sic).

Avec cette nouvelle campagne d’affichage, La Cimade se donne pour objectif d’interpeller l’opinion publique pour qu’elle se saisisse des enjeux migratoires. Comme si les Français ne subissaient déjà pas assez au quotidien les conséquences d’une invasion migratoire soutenue par les derniers gouvernements successifs.

La Cimade n’en a cure. Pour ces militants immigrationnistes, la priorité est plutôt de pointer les décisions des politiques qui n’en font surement pas assez à leur yeux pour accueillir toute la misère du monde.

Geneviève Jacques, la président de la Cimade déclare :

C’est à l’opinion publique que nous souhaitons nous adresser. L’enjeu est simple : souhaitons-nous une société fermée, d’exclusion, de suspicion, qui prend l’étranger comme bouc émissaire ? Ou voulons-nous un monde plus solidaire, qui ait à cœur de renforcer la cohésion sociale ?

Jean-Claude Mas, le secrétaire général de cette association, martèle que l’étranger ne saurait être un problème :

En plus des affichages urbains, nous avons adressé 6 200 affiches aux décideurs. Tous les maires des communes de plus de 5 000 habitants, les députés, mais aussi les collectivités territoriales doivent recevoir leur poster. Il faut changer de logiciel et faire comprendre que l’étranger n’est pas un problème.


Argent Tolkien

L’argent de Tolkien pour aider les migrants de Calais !

30/11/2016 – FRANCE (NOVOpress) : Sous le titre « Quand Tolkien finance l’invasion du Gondor ! », l’hebdomadaire Minute révèle ce matin que les droits d’auteur de l’auteur du Seigneur des anneaux servent en partie à financer l’accueil des migrants de Calais ! La Tolkien Trust, la fondation créée par les enfants de J.R.R. Tolkien, subventionne en effet la Cimade, « association militante », qui, comme elle le dit pudiquement, « accompagne les personnes étrangères dans la défense de leurs droits ».

« En 2015, écrit Minute, la fondation a versé 35 000 euros à la Cimade ! Dans quel but ? Interrogée, la Cimade ne répond pas. Mais il y a fort à parier que l’or anglais aura servi une fois de plus à quelque basse besogne. Des bourgeois à la Jungle, Calais reste un symbole de la mésentente franco-anglaise. Sous couvert d’aide aux réfugiés de guerre syriens, Tolkien Plus aura sans doute permis en 2015 à la Cimade d’intensifier son action dans cette zone de non-droit. »

« C’est d’ailleurs à ce titre, poursuit l’hebdomadaire, que la fondation, toujours en 2015, a financé à hauteur de 12 000 euros une bibliothèque dans la Jungle sous le nom de “Jungle Book Project“. Une bibliothèque présentée dans la presse comme animée par des “bénévoles“ grâce à des “dons“, et où, prétendument, outre les dictionnaires, les livres les plus demandés sont ceux de… poésie. Ben voyons ! A propos de jungle, trouvait-on sur les étagères Recessional, le poème de Kipling dans lequel il évoque les “races inférieures qui ignorent la loi“… ? On plaisante. »

Les mécanismes de l’immigration "humanitaire", par Françoise Monestier

Les mécanismes de l’immigration “humanitaire”, par Françoise Monestier

Intervention au colloque de L’Institut de géopolitique des populations du 3 avril 2014.

A l’heure de la communication mondiale instantanée, les mécanismes de l’immigration humanitaire sont naturellement le bouche à oreille, mais aussi et surtout le téléphone satellitaire qui permet de communiquer instantanément avec n’importe quel point du vaste monde et, depuis quelques années, pour un coût mineur. Aussi est-il courant de voir, avachies sur nos trottoirs parisiens, des matrones roms en grande conversation avec leurs correspondants restés au pays… tout en jetant un œil sur une soucoupe qu’elles voudraient voir se remplir au fur et à mesure de la conversation. On peut parler également des images diffusées par Internet ou les chaînes télévisuelles du câble et qui projettent des images paradisiaques de la vie en Europe.
Mais tout cela n’est rien comparé au rôle délétère des associations de soutien aux immigrés qui ont leurs relais en Afrique, en Asie et dans l’Europe orientale.


Il convient également de rappeler le détestable appui apporté par les organisations internationales onusiennes confites dans la dévotion à la bien-pensance et à l’antiracisme de rigueur et qui font pression de toutes les manières possibles sur les gouvernements pour imposer leurs funestes diktats.

Mais on ne saurait passer sous silence également les sermons et surtout directives de Bruxelles enjoignant aux gouvernements européens de boire le calice de l’immigration jusqu’à la lie.
Lire la suite