60 %

60 %

03/01/2012 -11h30
BERLIN (NOVOpress) – Les Russes font plus confiance à l’Eglise qu’aux partis politiques. Selon un sondage réalisé par l’agence allemande GfK Verein, les Russes accordent leur confiance à l’Eglise pour 60% d’entre eux, l’armée pour 58% et le gouvernement pour 46%.
Les partis politiques sont à la traîne avec seulement 23% de crédits accordés par les sondés. A noter que la cote de confiance des partis politiques est beaucoup plus faible en France (12%), en Espagne (9%), en Italie (9%) et même en Pologne 18%.

Le sondage fait également ressortir une baisse de confiance dans les institutions financières. Si la cote de confiance dans les banques et les compagnies d’assurances se situe en Russie à hauteur de 41%, elle est de 36% en Allemagne, de 30% en Espagne et de 24% en Italie. Dans le même temps, seuls 38% des Russes accordent leur confiance aux entreprises commerciales et 33% aux compagnies aériennes, ce qui constitue la cote la moins élevée parmi les 25 pays qui ont participé à l’étude.

Photo : Saint-Pétersbourg – L’église Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé. Sous la neige pour la Noël. Cliquer sur l’image pour l’agrandir. Crédit Novopress, licence CC.

Abdallah Zekri désinforme sur la réalité des profanations anti-religieuses en France

Abdallah Zekri désinforme sur la réalité des profanations anti-religieuses en France

29/12/2011 – 12h00
CARCASSONE (NOVOpress) –
Suite à la détérioration, lundi, d’une trentaine de tombes d’anciens combattants musulmans au cimetière de Carcassonne (Aude), Abdallah Zekri, président de l’Observatoire des actes islamophobes, a mis l’accent sur l’explosion des « actes d’islamophobie » dans les cimetières français. Cette déclaration, consistant une nouvelle fois à poser les musulmans comme les premières victimes des profanations de cimetières en France, cache une autre réalité.

Selon le groupe d’études sur la politique de prévention et de lutte contre les profanations des lieux de culte et des cimetières, ce sont les chrétiens qui sont particulièrement visés : + 33 % de profanations par rapport à 2009. En 2011, 434 actes de dégradation ont été enregistrés sur des sites chrétiens, 41 sur des sites musulmans et 34 sur les sites juifs. Plutôt qu’une réalité « islamophobe », il faudrait parler d’une actualité christianophobe dans l’Hexagone, mais c’est moins médiatique.

Série d’attentats anti-chrétiens au Nigeria

Série d’attentats anti-chrétiens au Nigeria

26/12/11 – 12h00
PARIS (NOVOpress)
– Une église chrétienne de la ville de Gadaka au Nigéria a été la cible hier d’une attaque terroriste. Cette attaque, perpétrée le jour de Noël, a fait suite à deux autres attentats meurtriers.

Plus tôt dans la journée, une explosion avait en effet tué plus de 25 paroissiens de l’église Sainte Theresa, dans la banlieue d’Abuja, et une autre bombe avait explosé près d’une église de Jos, dans le centre du pays.

Ces sanglantes agressions ont été revendiquées par le groupe islamiste Boko Haram qui milite pour une application stricte de la charia dans le pays.
Ce groupe terroriste a déjà revendiqué plusieurs dizaines d’attentats depuis la victoire du chrétien Jonathan Goodluck aux élections présidentielles du 16 avril dernier.
Ces actions auraient fait près de 500 morts.

Crédit photo : Selena marie via Flickr, licence CC.

Pour les chrétiens d’Irak, Noël se déroulera “en état de siège”

Pour les chrétiens d'Irak, Noël se déroulera "en état de siège"

13/12/2011 -10h55
BAGDAD (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
“Les traditions seront respectées à l’intérieur des maisons et dans les églises. La Messe se célèbre de jour pour des motifs de sécurité. Il s’agira d’un Noël entre la peur et la foi inébranlable”. Tels sont les mots de Monseigneur Jean Benjamin Sleiman, Archevêque de Bagdad, pour décrire l’ambiance qui règnera à Noël pour la communauté chrétienne d’Irak.

Au cours de ces dernières années, la situation des fidèles chrétiens s’est considérablement dégradée. Ils sont désormais considérés comme des « dhimmis » et sont donc juridiquement et socialement inférieurs, étant même contraints de payer la « jizya », le tribut islamique dû par les minorités non musulmanes afin de pouvoir pratiquer leur foi.

Crédit photo : DR

Un cimetière et une église profanés

Un cimetière et une église profanée

17/11/2011 – 15h30
PARIS (NOVOpress) –
Des faits dont personne ne parle : l’église Sainte Claire (photo) de Vauréal dans le Val d’Oise et le cimetière de Sussargues dans l’Hérault ont chacun connu des dégradations. Dans l’église le cierge pascal et les fonts baptismaux ont été détruits et l’extérieur de l’édifice a été tagué. Quant au cimetière des croix ont été renversées et posées devant les tombes à l’envers.

Peut-être pas assez porteur médiatiquement, ces faits n’ont révolté personne, gageons que si une mosquée ou une synagogue avait subi le même sort, on en entendrait autrement parler. Rappelons que ce sont les édifices chrétiens qui sont les premières victimes du vandalisme en France. A titre d’exemple, en 2007, parmi les 144 cimetières vandalisés, 130 étaient chrétiens, 9 étaient consacrés aux musulmans et 5 aux juifs.

Crédit photo : Alvar Lavague, licence CC.

“Hiver chrétien” en Égypte : l’eurodéputé FPÖ Franz Obermayr soutient les Coptes

"Hiver chrétien" en Égypte : l'eurodéputé FPÖ Franz Obermayr soutient les Coptes

08/11/2011 – 14h30
VIENNE (NOVOpress) — Le 25 octobre dernier, des Coptes de toute l’Europe s’étaient réunis devant le Parlement européen à Strasbourg pour une manifestation, afin d’attirer l’attention de l’Union Européenne sur la dramatique situation des chrétiens d’Égypte et les persécutions dont ils sont victimes.

Après un rassemblement public, les Coptes européens ont présenté un manifeste au président du Parlement de l’UE, Jerzy Buzek, dans lequel ils ont demandé un engagement accru de l’UE pour la sécurité des chrétiens égyptiens.

L'eurodéputé Franz Obermayr (FPÖ)
L'eurodéputé Franz Obermayr (FPÖ) se distingue pour son engagement public en faveur des chrétiens d'orient. Crédits photo : europa.eu

Ils ont pu compter notamment sur le soutien du député européen Franz Obermayr (Autriche, FPÖ). “Il est intolérable quand à la frontière de l’Europe les chrétiens soient massacrés, que l’UE détourne le regard. Ce n’est pas un cas isolé, mais un état permanent qui a atteint son paroxysme depuis la révolution de janvier dernier. L’UE a suffisamment d’opportunités pour exercer des pressions en matière de politique étrangère, nous devons enfin avoir le courage d’exploiter ces opportunités” a-t-il déclaré.

Entre autres choses, Obermayr a exigé la suspension de l’aide de l’UE à l’Égypte s’il n’est pas mis un terme aux violences contre les chrétiens. Le “printemps arabe”, si populaire en Europe, est bien en train de se transformer en “hiver chrétien”. Reste à savoir si les européens sont encore en mesure de soutenir les chrétiens d’orient, ou non.

Photo en Une : le parlement européen à Strasbourg. Crédit : Cédric Puisney.

“Après le printemps arabe, l’automne catholique” : Entretien avec Alain Escada, de l’institut Civitas [audio]

"Après le printemps arabe, l'automne catholique" : Entretien avec Alain Escada, de l'institut Civitas

31/10/11 – 14h00
PARIS (NOVOpress) –
Des milliers de jeunes catholiques ont manifesté samedi, dans les rues de Paris (photo), pour protester contre la pièce de théâtre de Romeo Castelluci, qui se joue actuellement au théâtre de la ville de Paris et durant laquelle le visage du Christ est maculé d’excréments.

Depuis plusieurs semaines, chaque soir, des centaines, des milliers de jeunes se réunissent pour protester contre la christianophobie qui se développe en France et dans le monde. L’organisateur de la manifestation de samedi Alain Escada, parle même d’un “automne chrétien”. Entretien avec le responsable de l’Institut Civitas.

[MEDIA not found]

Égypte : la situation se détériore de façon dramatique pour les Coptes

Égypte : la situation se détériore de façon dramatique pour les Coptes

29/10/2011 – 11h30
SCHWABISCH GMÜND (NOVOpress) —
La situation de la minorité chrétienne s’est dramatiquement détériorée en Égypte depuis le début de l’année.

Anba Damian, évêque des Coptes en Allemagne
Anba Damian, évêque des Coptes en Allemagne. Crédit : Wikipédia Commons
C’est ce qu’a rapporté l’évêque des quelques 6 000 chrétiens orthodoxes coptes vivant en Allemagne, Anba Damian (photo ci-contre), à l’occasion d’un congrès intitulé « la persécution des Chrétiens aujourd’hui », qui s’est déroulé du 23 au 26 octobre dernier* à Schwäbisch Gmünd (Baden-Württemberg, dans le sud de l’Allemagne).

Outre l’évêque Damian, se sont succédés à la tribune des intervenants tels que Hatune Dogan, religieuse orthodoxe syriaque venant en aide aux chrétiens persécutés ; Helmut Matthies, rédacteur en chef de l’hebdomadaire chrétien allemand Idea Spektrum ou Volker Kauder, président du groupe parlementaire chrétien-démocrate au Bundestag.

Épuration religieuse

Comme aux temps du président Hosni Moubarak déchu en février, les Coptes sont victimes de violences systématiques. “L’objectif est de débarrasser l’Égypte de ses Chrétiens”, a affirmé l’évêque devant quelques 400 congressistes. Il a reproché à l’armée de participer aux violences antichrétiennes.

L’armée a en effet, le 9 octobre, attaqué une manifestation pacifique de Coptes. 35 Chrétiens ont été tués à cette occasion et plus de 200 personnes auraient été blessés. Dans de nombreuses régions du pays, des églises sont incendiées, les messes empêchées et des jeunes filles seraient enlevées sans que les forces de l’ordre n’interviennent. Beaucoup de Chrétiens essaient de fuir à l’étranger.

Les portes de l’Europe seraient malheureusement « plutôt closes » : l’évêque a imploré l’opinion publique mondiale de suivre l’évolution religieuse en Égypte avec autant d’attention que l’évolution politique. Il s’est affirmé convaincu que la révolution n’aurait pas suivi un cours aussi peu sanglant s’il n’y avait pas eu la présence des observateurs étrangers. C’est d’une solidarité de ce type dont les Coptes ont maintenant besoin. Le gouvernement actuel ne reconnaîtra l’égalité des droits civiques des Chrétiens que s’il s’aperçoit que toute la chrétienté est derrière eux. Damian estime qu’environ 20% des quelques 83 millions d’habitants que compte l’Égypte appartiennent à l’église orthodoxe. Les musulmans constituant la majorité restante.

Autre intervenant, Hatune Dogan. Cette nonne orthodoxe syriaque originaire de Turquie s’occupe entre autres des Chrétiens persécutés en Syrie, en Égypte et en Irak, et est la fondatrice et dirigeante de l’association caritative « Helfende Hände für die Armen (aidons les pauvres) ». Selon elle, l’objectif des extrémistes serait de purifier leurs pays de toute présence chrétienne. C’est à cela que serviraient les attentats commis à l’encontre d’églises et d’institutions chrétiennes, tout comme les assassinats, les enlèvements et les viols. Leurs auteurs invoquent le Coran et d’autres livres saints de l‘Islam ; il y serait fait appel 32 000 fois à la guerre contre les « infidèles » et à leur meurtre. La conséquence est que de plus en plus de Chrétiens doivent fuir leur patrie. « Le climat d’insécurité et de peur est palpable », selon Dogan.

Une presse européenne qui, au mieux, minimise les événements

Le nombre des Chrétiens en Irak serait, depuis 2003, passé de 1,3 millions à moins de 300 000. Un exode a commencé en Égypte. En Syrie, le régime acculé par les rebelles chercherait à résoudre ses problèmes sur le dos des Chrétiens. « Malheureusement, les médias allemands ne prennent acte de ces évolutions ou minimisent les événements », a regretté Hatune Dogan. De son point de vue, de nombreuses rédactions craignent de tomber sous le feu de la critique d’extrémistes. La presse française est dans son ensemble soumise à la même omerta.

Une situation qui n’est pas sans rappeler celle des catholiques en Indonésie, et plus généralement des chrétiens dans l’ensemble des pays du Maghreb. Cela sera peut-être bientôt le cas en France ?

[box class=”warning”]*Plusieurs manifestations importantes se sont déroulées dans de nombreux points du globe : Londres le 16 octobre ; aux États-Unis, une manifestation de Coptes s’est déroulée le 19 octobre devant la Maison Blanche pour les mêmes raisons ; tandis qu’en Australie, une réunion publique avait lieu également, à l’instigation de la communauté copte. Un rassemblement de même nature a eu lieu à Toronto (Canada) le 23 octobre, et le 26 octobre, devant le parlement européen.[/box]
[box class=info]Photo en Une : capture d’écran de la vidéo de la destruction par l’armée du monastère Saint-Bishoy à Wadi el-Natrun en janvier 2011. Vidéo ci-dessous.[/box]

Un militant de l’Action Française écrasé par un véhicule de police [vidéo]

Un militant de l’Action Française écrasé par un véhicule de police

22/10/11 – 20h30
PARIS (NOVOpress) –
La mobilisation des milieux catholiques et de divers groupes de la droite patriote contre le spectacle blasphématoire de Roméo Castelluci, “Le concept du visage du fils de Dieu” (1) actuellement joué au Théâtre de la ville, a suscité une répression policière d’une rare violence.

Visiblement plus efficaces et moins terrorisés par la « bavure » en face des militants nationalistes que lorsqu’ils sont confrontés aux bandes ethniques de banlieues, les forces de l’ordre ont en effet réprimé de façon particulièrement « musclée » les manifestations organisées devant le théâtre parisien.

Outre une trentaine de jeunes militants du mouvement royaliste arrêtés, un jeune manifestant a eu la jambe écrasée par un car de police alors qu’il était menotté et maintenu au sol. Il a été conduit par les pompiers en urgence à l’hôtel Dieu.

On pourra s’étonner de l’assourdissant silence médiatique entourant cette bavure, alors même que les journalistes et autres associations sont d’ordinaire si prompts à dénoncer la moindre « violence policière » dès lors qu’elle touche un membre de l’une des désormais sacro-saintes « minorités ».

(1) On peut lire ici l’analyse par France Culture du spectacle quand il a été joué à Avignon.

La vidéo de la manifestation


Crédits photo et vidéo : Action française

Encore un assassinat de chrétien au Kosovo !

Encore un assassinat de chrétien au Kosovo !

21/10/2011 – 17h40
KOSOVSKA MITROVICA (NOVOpress) –
Un assassinat a encore eu lieu hier, jeudi 21 octobre, dans une enclave près de Pec au Kosovo. Un Serbe a été abattu et deux autres ont été blessés  par un musulman albanais qui souhaitait prendre possession de leur maison. Les blessés ont été transportés à l’hôpital serbe de Kosovska Mitrovica où ils doivent être opérés dans la journée. Le message que souhaite faire passer le meurtrier est très clair : soit les chrétiens vendent leurs biens et fuient, soit ils doivent mourir. Cette technique destinée à terrifier la population est mise en application depuis plus de dix ans au Kosovo. Cela a provoqué le départ forcé de 250 000 chrétiens qui ont dû trouver refuge en Serbie centrale.

La répression et les agressions contre les Serbes allant en s’accentuant depuis plusieurs mois, la situation humanitaire  s’en trouve grandement aggravée. Les pillages de maisons chrétiennes s’intensifient, la pression sur les écoles et les universités serbes s’accroît, les violences physiques contre la population continuent. Face à cela, l’association « Solidarité Kosovo » a décidé de ne pas baisser les bras, bien au contraire.

Pour répondre efficacement aux besoins des familles les plus démunies « Solidarité Kosovo » a mobilisé ses bénévoles pour la préparation du traditionnel convoi de Noël. « C’est probablement le plus attendu de tous nos convois de l’année, notamment par les enfants » nous dit Marion Chevtzoff, présidente de l’association. « Les bénévoles qui nous accompagnerons dans quelques semaines au Kosovo ont reçu leurs premières consignes : vérifier la validité de leurs passeports, noter les dates des rendez-vous d’organisation, transmettre les informations nécessaires à la souscription d’une assurance… Tout doit être en ordre avant de partir ! » poursuit-elle.

Une autre équipe volontaire de l’association s’efforce depuis  le mois de septembre de démarcher des entreprises donatrices, puis de réceptionner le matériel humanitaire et de le trier. Afin d’être le plus efficace possible « Solidarité Kosovo » loue depuis peu un nouvel entrepôt d’une capacité de stockage d’environ 130m3. Cette phase préparatoire est très importante.

C’est en donnant de leur temps que ces courageux bénévoles essayent de combler à leur niveau l’injustice que subissent les familles serbes du Kosovo. Cependant leurs actions ne seraient être possibles sans l’aide financière de généreux donateurs choqués par le sort réservé aux dernières populations serbes chrétiennes du Kosovo. La complémentarité des Hommes et des fonctions est l’élément fondamental d’une association humanitaire. « Solidarité Kosovo » en donne un bel exemple.

Si vous souhaitez soutenir l’association « Solidarité Kosovo » vous pouvez faire un don via Paypal ou bien par chèque.