Chrétiens jetés à la mer : politiciens et prélats excusent les assassins musulmans

Chrétiens jetés à la mer : politiciens et prélats excusent les assassins musulmans

19/04/2015 – ITALIE (NOVOpress)
Sale affaire, pour le lobby immigrationniste italien, que l’arrestation de quinze clandestins africains, inculpés d’« homicide multiple, aggravé par la haine religieuse » pour avoir jeté à la mer douze de leurs congénères, au seul motif qu’ils étaient chrétiens. Voilà qui risquerait de contrarier des décennies d’efforts acharnés pour convaincre les autochtones d’accueillir toujours plus de « pauvres réfugiés » et autres « frères migrants ».

Aussi les propagandistes en chef de l’immigration en Italie, laïcs et ecclésiastiques, se sont-ils précipités pour édulcorer les événements. Laura Boldrini, présidente ultra-immigrationniste de la Chambre des députés – qui s’était signalée en ricanant ostensiblement à l’évocation des victimes de Kabobo, le tueur anti-Blancs de Milan –, a sorti tous les clichés de la novlangue technocratique. « Il faut, a-t-elle déclaré, comprendre les dimensions du problème et ne pas simplifier. Le problème doit être abordé de manière lucide et il faut comprendre que les simplifications n’aident pas à la compréhension du phénomène. »

Chrétiens jetés à la mer : politiciens et prélats excusent les assassins musulmansConcrètement, selon Mme Boldrini, « il y a toujours des niveaux de violence sur ces embarcations, des personnes qui veulent l’emporter sur les autres » – bref, pas de quoi fouetter un chat et, surtout, rien à voir avec l’Islam. « Je ne crois pas, a-t-elle ricané, que ces personnes aient eu une discussion théologique à bord ».

Même déni chez Mgr Giancarlo Perego, directeur général de la Fondation « Migrantes », créée par la Conférence épiscopale italienne pour l’accueil des immigrés. Ce n’est qu’un « épisode de désespoir », a-t-il expliqué sur Radio Vatican, « un triste épisode dans lequel il ne faut pas exaspérer la haine religieuse. Il souligne tout le désespoir des migrants dont chacun cherche à sauver sa peau dans un petit espace ».

Interrogé par la Repubblica, le prélat a tenu le même discours. « La tragédie de la nuit du 14 avril, comme tant d’autres tragédies de la mer, n’est qu’un terrible drame du désespoir et de la misère humaine. Je n’insisterais pas sur la circonstance de la haine religieuse ».

Mgr Perego a même profité de l’occasion pour exiger, au nom du pape François, que l’Italie accueille encore plus de clandestins, surtout dans les régions du Nord : il a explicitement dénoncé la Vénétie comme manquant à son « devoir d’accueil ». La même obligation vaut, selon lui, pour toute l’Europe. « N’oublions pas, que sur les 170.000 personnes qui ont débarqué en Italie l’année dernière, deux sur trois ont continué leur chemin vers d’autres pays européens. Il est vrai que, sur les 28 pays européens, seulement cinq, aujourd’hui, ont une politique très forte d’accueil pour les demandeurs d’asile : l’Allemagne, l’Italie, la Suède, le Danemark et en particulier la France ».

Lire la suiteChrétiens jetés à la mer : politiciens et prélats excusent les assassins musulmans

Profanation du cimetière de Castres : festival de novlangue, encore un “déséquilibré” musulman

Profanation du cimetière de Castres : festival de novlangue, encore un "déséquilibré" musulman

18/04/2015 – FRANCE (NOVOpress via Kiosque courtois)
A Castres, ce sont des tombes chrétiennes qui ont été profanées (215 tombes). Dans ces conditions, la majorité des médias a préféré parler de tombes « dégradées »  ou « vandalisées ». Il en est de même de François Hollande. Le terme « profané » est réservé aux tombes juives et musulmanes, les seules jugées sacrées. Comme l’explique Madame Léridon, directrice de l’information de l’AFP : « On pèse les mots. »

La procureure‑adjointe a déclaré « N’avoir vu aucune connotation à caractère religieux ou racial ».

Pourtant, de nombreuses croix ont été cassées ou jetées à terre. « Ce sont clairement des atteintes aux symboles de la foi chrétienne. », a déclaré le maire de Castres.

Le suspect interpellé était en djellaba et récitait des prières musulmanes ! Mais, selon la procureure adjointe, « étant dans un état délirant inaccessible à la communication, le suspect a été hospitalisé d’office ». Bon sang, mais c’est bien sûr, encore un « déséquilibré ».

 

 

 
Crédit photo : DR.

Immigrés clandestins en route vers l’Italie : des chrétiens noyés en mer par les musulmans !

Nouveau drame de l’immigrationnisme : 155 clandestins de plus sur le sol européen de Lampedusa

17/04/2015 – ITALIE (NOVOpress)
Les vagues de clandestins continuent d’affluer, récupérées par les gardes-côtes et la marine italienne. Environ 10 000 clandestins ont été secourus en Méditerranée en une semaine, 950 auraient péri dans des circonstances diverses : naufrage, rixe à bord des embarcations…

Des clandestins musulmans en route pour l’Europe ont trouvé le remède à la surpopulation à bord des embarcations : arrivés mercredi en Sicile, 15 clandestins ivoiriens, maliens et sénégalais ont en effet été inculpés dès le lendemain d’« homicide multiple, aggravé par la haine religieuse » pour avoir jeté par-dessus bord une douzaine d’autres clandestins juste parce qu’ils étaient chrétiens. Les autres chrétiens n’ont échappé à la noyade qu’en formant une chaîne humaine…

Rome a exprimé sa colère envers l’Union européenne : “Le problème est européen mais le remède est italien, ça ne va pas. La surveillance et les secours en mer pèsent à 90 % sur nos épaules” a ainsi déclaré le ministre italien des Affaires étrangères Paolo Gentiloni.



D’ici 2050, les Musulmans seront presque aussi nombreux que les Chrétiens

03/04/2015 – MONDE (NOVOpress)
D’après une étude réalisée par le Pew Research Center et intitulée “L’avenir des religions dans le monde : projections 2010-2050“, si les tendances continuent, d’ici 2050 dans le monde, “le nombre des Musulmans égalera presque celui des Chrétiens”.

Le Pew Research Center est un think tank américain qui fournit des informations sur les sujets controversés en général relatifs aux attitudes et tendances qui influencent les États-Unis et le monde. Pour établir ce rapport de 245 pages, des chercheurs ont analysé près de 2 500 sources, notamment les recensements, couvrant 175 pays et 95% de la population mondiale. Ils ont ainsi établi des projections en prenant en compte le taux de fertilité, la jeunesse des populations, les migrations ou les tendances aux conversions.

D’ici 2050, grâce à une population jeune au taux de fertilité élevé, l’Islam grandira plus vite que n’importe quelle autre religion.


Cazeneuve chouchoute les musulmans (Présent 8306)

Cazeneuve chouchoute les musulmans (Présent 8306)

03/03/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Cazeneuve, c’est cet inquiétant ministre de l’Intérieur – et des Cultes – qui refuse d’interdire de vente dans les librairies (1) les brûlots islamistes. Au motif que « prôner le djihad n’est pas un délit ». Pas un délit chez les dingos d’Allah sans doute, mais en Europe où l’on tue au nom du djihad ?

Cazeneuve chouchoute les musulmans (Présent 8306)Vous aurez noté que, par une sorte de contorsion kamasoutresque, le gouvernement et la majorité des médias dhimmitisés ont retourné le problème. Ce sont des musulmans (pervertis, ignorants, fanatiques, déjantés, tout ce que vous voudrez, mais des musulmans revendiqués) qui ont tué en janvier dernier.

Dans les journaux, ça devient : « Depuis les attentats de janvier, les milieux musulmans sont la cible (sic) d’une flambée (resic) d’actes de vandalisme et de violence. »

C’est bien dommage, car surtoutpasdamalgame. Mais la faute à qui ? Est-il permis de demander à la communauté musulmane fréquentable (et pas au seul cacochyme Boubakeur) ce qu’elle fait concrètement pour endiguer et annihiler des gens qui, nolens volens, se réclament de l’islam ? Et qui, en tout état de cause, ne sont pas des extra-terrestres sortis de nulle part ?

La semaine dernière, Cazeneuve est allé à Bordeaux, la ville du dhimmi Juppé qui l’accompagnait, « pour apaiser » nous dit-on. Pour apaiser qui ? Les chrétiens et les juifs qui sont les cibles – et plus souvent qu’à leur tour – des djihadistes ? Non. Pour apaiser les milieux musulmans !

L’espace d’un après-midi, il a ainsi visité trois lieux de culte musulmans. A la mosquée Al-Houda, il a été reçu par le grand imam de Bordeaux (eh, oui, ça existe…) Tareq Oubrou.

Lire la suiteCazeneuve chouchoute les musulmans (Présent 8306)

France : La christianophobie d’Etat en progression

La christianophobie d’Etat en progression

Ci dessus : Pierre Bergé et François Hollande.

22/02/2015 – PARIS (NOVOpress via Kiosque courtois)
Ces derniers jours, le gouvernement et le président de la République se sont à nouveau distingués par leur ignorance délibérée de la religion chrétienne.

Le récent communiqué de l’Elysée suite à une vidéo montrant l’égorgement de 21 coptes égyptiens par l’Etat islamique est particulièrement révélateur de cet état d’esprit. Le communiqué condamne : « Un assassinat sauvage », en éludant le motif de leur religion, faisant seulement mention de « ressortissants égyptiens ». Le texte évoque « la haine religieuse des terroristes », sans préciser que celle‑ci est d’origine islamique et antichrétienne.

Il s’agit d’un exemple typique de langue de bois socialiste.

Il est vrai que les actes antichrétiens n’attirent jamais l’attention des pouvoirs publics contrairement aux actes antisémites ou islamophobes

Dernièrement, des crucifix ont été vandalisés dans le Calvados sans que cela émeuve le gouvernement. Pourtant, les actes anti‑religieux frappent bien plus souvent les Chrétiens que les Juifs et les Musulmans.

Le dernier recensement des profanations de sépultures sur l’année 2014 montre que les profanations de cimetières musulmans s’élèvent ainsi à 4, de cimetières juifs à 6, contre 206 profanations dans les cimetières municipaux, où l’on compte une grande majorité de tombes chrétiennes.

Précisons que les cimetières réservés aux Juifs ou aux Musulmans ne respectent pas l’obligation républicaine d’être enterrés au cimetière municipal, où les défunts sont enterrés toutes confessions confondues. Les Chrétiens, contrairement aux Juifs et Musulmans, acceptent cette loi et montrent jusqu’en leur dernière demeure qu’il n’y a pas de différence entre les hommes. Un message de paix qui semble pourtant attirer la haine et l’hostilité, y compris en France.

Lire la suiteFrance : La christianophobie d’Etat en progression

Manuel Valls “le départ de cent mille juifs infligerait un coup plus dur à la France que celui de cent mille chrétiens”

Manuel Valls "le départ de cent mille juifs infligerait un coup plus dur à la France que celui de cent mille chrétiens"

29/01/2015 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
La phrase du jour est de notre très “républicain” Premier ministre, Manuel Valls.

Ses propos ont été rapportés par l’écrivain israélien, Avraham Yehoshua, le 22 janvier dernier, dans une tribune de Libération. «Le Premier ministre français, Manuel Valls, avec une grande générosité d’esprit, a proclamé que le départ de cent mille juifs infligerait un coup plus dur à la France que celui de cent mille chrétiens ».

Cette déclaration est paradoxale, de la part d’un parangon des valeurs républicaines !

Il semblerait aussi que la république laïque, une et indivisible, reconnaisse désormais officiellement des catégories de citoyens en France, des religions, des communautés !

Crédit photo : Roy Lindman, via Wikipédia, (cc).

Jumelage Béziers-Maaloula : affirmons nos valeurs ! (Présent 8202)

Jumelage Béziers-Maaloula : affirmons nos valeurs ! (Présent 8202)

03/10/2014 – BEZIERS (NOVOPress)
L’acte est hautement symbolique. Ainsi l’a voulu Robert Ménard. En organisant le jumelage de sa commune avec la ville martyr de Maaloula (photo), le nouveau maire de Béziers, qui n’hésite pas à proclamer sa foi catholique au grand désespoir des médias laïcards, a en effet voulu témoigner avec force aux chrétiens d’Orient la solidarité des Biterrois et de la vraie France face à la barbarie islamiste.

Une du numéro 8202 de "Présent"
Une du numéro 8202 de “Présent”
De tradition catholique

Celui qui, pour la première fois, a exigé et obtenu qu’une messe soit célébrée cette année en ouverture de la Féria de Béziers et rappelait quelques jours plus tard sur RMC que « ce pays est de tradition catholique et j’y tiens », l’avait annoncé fin août. Alors que plus d’un millier de personnes, anonymes et élus, s’apprêtaient à se rassembler, place de la Madeleine, pour « apporter leur soutien aux chrétiens et aux minorités d’Irak », Robert Ménard, via le service communication de la Ville, indiquait avoir noué « des contacts en Syrie pour faire part de sa proposition, qui a été très bien accueillie, d’un jumelage avec Maaloula ». Et il précisait : « Depuis des mois, des populations entières du Moyen-Orient sont persécutées par des fous d’Allah en raison de leur foi. Les chrétiens sont particulièrement menacés. Face à ces persécutions, la municipalité de Béziers ne peut rester inactive. Elle a décidé de témoigner de sa solidarité et de sa compassion. »

Invité jeudi sur Radio Bleu Hérault, Robert Ménard a annoncé cette fois-ci son départ, le 10 octobre prochain, pour Maaloula la chrétienne, « qui a été martyrisée, occupée par les islamistes, libérée, occupée, libérée » et qu’« on ne peut pas laisser tomber ». Aux journalistes, semble-t-il perplexes, l’ancien président de Reporter sans Frontières a expliqué : « Je suis différent des autres maires. Ils font des jumelages pour avoir des voyages faciles. Moi, (…) je justifie un jumelage, s’il y a un sens et pour affirmer des valeurs, ou s’il y a un intérêt économique. » Avant d’ajouter, non sans émotion : « Maaloula, c’est le dernier village où l’on parle l’araméen, la langue du Christ. Ce n’est pas rien… »

Maaloula, ville martyr

Située à une cinquantaine de kilomètres au nord de Damas, Maaloula, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, l’un des berceaux du christianisme, connue dans le monde entier pour ses habitants parlant l’araméen, pour ses refuges troglodytiques datant des premiers chrétiens ou encore pour la ferveur avec laquelle on y célébrait chaque année la fête de l’Exaltation de la Croix, était la merveille chrétienne du Proche-Orient. Et puis, en huit mois, la ville est tombée par deux fois aux mains des djihadistes du Front al-Nosra, qui l’ont entièrement vidée de ses milliers d’habitants chrétiens.

Lire la suiteJumelage Béziers-Maaloula : affirmons nos valeurs ! (Présent 8202)

Italie : Attaquée à coups de couteau et étranglée par un musulman parce qu’elle portait une croix

Italie : Attaquée à coups de couteau et étranglée par un musulman parce qu'elle portait une croix

24/09/2014 – FOGGIA (NOVOpress) – C’est arrivé dans « le ghetto de Rignano », près de Foggia, dans les Pouilles, un vaste campement où, depuis des années, dans des conditions sanitaires épouvantables, se sont entassés des immigrés clandestins, employés au noir comme ouvriers agricoles : la police est au courant mais se garde bien d’intervenir. L’autorité est assurée par « les chefs noirs, des Africains qui sont là depuis longtemps » et qui servent d’intermédiaires entre les propriétaires et les travailleurs, en prélevant au passage leur (large) part.

Depuis quatre jours, Simon Couloubali, un Malien de 32 ans, persécutait une Nigériane de 57 ans, qui tient un petit point de restauration à l’intérieur du camp. « Il ne supportait pas qu’elle porte au cou un crucifix, symbole de sa foi religieuse. Des menaces, il est passé à l’agression. Il l’a d’abord frappée à coups de poing et de pied, puis lui a arraché sa chaîne et sa croix, en tentant aussi de l’étrangler. » Lorsqu’il est en venu aux coups de couteau, les témoins se sont décidés à appeler les carabiniers.

Les carabiniers ont trouvé Couloubali encore armé de deux couteaux et d’une chaîne, « en présence d’une foule nombreuse de ses compatriotes ». Ils sont cependant parvenus à le maîtriser. Le Malien a été arrêté : il devra répondre des chefs « de tentative de meurtre, de résistance à agent de la force publique et de port d’armes prohibées ». La Nigériane a été conduite à l’hôpital de Foggia, où elle est soignée pour un fort traumatisme craniofacial, des coupures à l’oreille gauche et des contusions au visage et aux côtes.

Crédit photo : Simon Dean, via Flickr, (cc).

Maaloula, village-symbole du martyre des chrétiens en Syrie, renaît de ses cendres

Maaloula, village-symbole du martyre des chrétiens en Syrie, renaît de ses cendres

14/09/2014 – MAALOULA (NOVOPress)
Le village de Maaloula, symbole du martyre des chrétiens en Syrie, renaît de ses cendres. Un an après sa prise par les terroristes djihadistes et six mois après sa reconquête par l’armée syrienne et le Hezbollah, Maaloula dont l’une des singularités est d’avoir une partie de ses habitants parlant encore la langue du Christ (l’araméen) a célébré dans la nuit du 13 au 14 septembre, la fête de l’Exaltation de la Sainte-Croix en illuminant une croix sur l’une des collines surplombant le village. Le tout sous l’œil attentif des groupes d’auto-défense chrétiens.

Djihadistes : Exécution de chrétiens, enlèvements et destructions religieuses

Le 4 septembre 2013, après avoir attendu plusieurs mois sur les collines dominant le village, les djihadistes du front Al-Nosra prenaient d’assaut Maaloula. C’est un attentat-suicide (vidéo ci-dessous) perpétré par un combattant jordanien sur le poste de contrôle de l’armée syrienne à l’entrée du village qui va lancer les hostilités. De septembre 2013 à avril 2014, le village de Maaloula va être être le champ de bataille entre djihadistes et l’armée syrienne, avant la reconquête définitive par les troupes de Bachar el-Assad et du Hezbollah. Les monastères et églises vont connaître, durant les quelques mois de son occupation par les islamistes, une destruction des bâtiments et le vol des icônes, statues et peintures.

http://youtu.be/4ZXjkNy_U5g?t=5m5s

Du côté de la population, malgré la fuite d’une bonne partie d’entre elle, trois chrétiens vont être immédiatement tués par les djihadistes et six autres vont être kidnappés. A ce jour, leurs familles n’ont toujours aucune nouvelle de leur sort éventuel.

Par ailleurs, douze religieuses orthodoxes du monastère Sainte-Thècle seront enlevées par les djihadistes et détenues plusieurs mois avant d’être libérées grâce au paiement d’une rançon de 7 millions de dollar par le Qatar.

Mais ce que beaucoup de chrétiens vont vivre comme une trahison, c’est le fait que des habitants musulmans sunnites vivant en paix au milieu d’eux, vont accueillir les islamistes comme des libérateurs !

Lire la suiteMaaloula, village-symbole du martyre des chrétiens en Syrie, renaît de ses cendres

[Tribune] La crise de l’Eglise

[Tribune] La crise de l’Eglise

03/09/2014 – LYON (NOVOpress) – Face à la crise identitaire que nous vivons, face à l’éternelle repentance dans laquelle se sont enfermées nos sociétés occidentales, l’Eglise catholique française n’est pas exempte de reproches. Comme nos hommes politiques, elle peut plaider coupable.

Michel de Saint Pierre, dans son ouvrage Eglises en ruine Eglise en péril, édité en 1973, pronostiquait avec lucidité les problèmes que rencontre l’Eglise d’aujourd’hui. Il dénonçait déjà « les progressistes qui règnent dans l’Eglise de France, avec leur presse vendue dans nos églises et politiquement engagée à gauche. » Il n’hésitait pas à dire que « l’Evangile nous dit que les mauvais arbres portent de mauvais fruits. Le mauvais fruit, c’est notre hémorragie sacerdotale et religieuse et le mauvais arbre » était selon lui ce néo-modernisme qui s’était introduit dans l’Eglise à tous les niveaux de sa hiérarchie. Dans ce livre témoin, il nous parle des jeunes novices qui quittaient les séminaires car « ils étaient dégoûtés de la confusion des valeurs et du relativisme, des ouvertures toujours plus grandes sur le monde, sur le siècle, qui correspondent au relâchement fatal de la doctrine et des mœurs. »

Avec son relativisme doctrinal, son mépris du sacré et son point de vue égalitariste que toutes les religions se valent, l’Eglise de France n’a pas rempli son rôle et de ce fait notre approche des questions religieuses est devenue confuse. Nous justifions le pluralisme religieux comme nous le faisons avec la société multiculturelle. L’Eglise elle-même ne sait plus défendre ses valeurs et ses principes. En se voulant seulement universaliste, comme la nouvelle religion des « droits de l’homisme », elle en a oublié l’Europe qui l’a fait naître. Au nom de l’œcuménisme et du dialogue interreligieux, qui équivaut au mondialisme et au multiculturalisme, nombreux sont les prêtres et évêques à minimiser les différences fondamentales qui existent entre les diverses religions présentes sur notre territoire.

Lire la suite[Tribune] La crise de l’Eglise

Louis Aliot : “Accueillir les chrétiens d’Irak n’est pas la réponse” (Présent n°8157)

Louis Aliot : "Accueillir les chrétiens d’Irak n’est pas la réponse" (Présent n°8157)

31/07/2014 -PARIS (NOVOpress)
Sa déclaration, reprise en boucle par les médias, a suscité la polémique et l’étonnement. Louis Aliot (au premier rang sur la photo), vice-président du Front national, avait en effet affirmé à l’AFP qu’il n’était pas favorable au fait que la France accueille les chrétiens d’Irak. Contacté par “Présent”, il s’explique.

Etes-vous opposé à ce que la France accueille les chrétiens persécutés en Irak ?

La dépêche publiée par l’AFP a surjoué mes propos. Je ne m’y oppose pas mais, oui, je n’y suis pas favorable. Bien sûr, il y a le droit d’asile et ils peuvent l’invoquer légitimement, car ils sont réellement persécutés dans leur pays. Pourquoi alors prendre cette position ? Si nous acceptons de les accueillir, nous acceptons par là même qu’il n’y ait plus de chrétiens en Orient ; alors que c’est le berceau de notre religion. Les chrétiens y sont depuis 2 000 ans. En outre, si la France se croit le devoir d’accueillir tous les gens qui se trouvent dans la misère cela fera beaucoup de monde. La France doit se protéger, particulièrement en période de crise.

Pourquoi alors le gouvernement a-t-il fait cette proposition de donner asile aux chrétiens d’Irak ?

Tout d’abord à cause de la pression immense dont il commençait à être l’objet : il devait faire quelque chose. Même dans les rangs de la majorité, cela commençait à murmurer. Ensuite, je soupçonne le gouvernement de vouloir, par ce biais, mélanger les différentes émigrations et montrer que la France est accueillante quelle que soit la religion et la nationalité.

Vous soutenez que notre pays est responsable de ces misères actuelles ?

Oui, nous avons une part de responsabilité dans ces persécutions ; tout simplement parce que, en Orient, des régimes ont été renversés avec l’appui de la France. Les personnages qui étaient à la tête de ces Etats étaient certes des dictateurs, mais désormais ce sont des partis islamistes qui ont pris le pouvoir, ce qui n’est pas mieux, vous en conviendrez. D’autant que dans ces cas-là ce sont les populations chrétiennes qui souffrent le plus. Lors d’une intervention au Parlement européen, il y a quelques semaines, j’avais souligné le fait que 4 persécutés sur 5 dans le monde sont chrétiens, et victimes de persécutions à cause de leurs opinions religieuses.

Lire la suiteLouis Aliot : “Accueillir les chrétiens d’Irak n’est pas la réponse” (Présent n°8157)

Irak : le Califat est une menace pour la France (Présent n° 8156)

Le bourreau de James Foley identifié : combien d’Abdel-Majed Abdel Bary outre-Manche ? (Présent n°8173)

30/07/2014 – MOSSOUL (NOVOpress)
Au chevet des chrétiens d’Irak avec Mgrs Gollnisch et Dubost, le cardinal Barbarin a déclaré mardi qu’il fallait encourager les chrétiens d’Irak persécutés par les jihadistes à rester dans ce pays où ils ont développé depuis des siècles « un art de vivre ensemble qui est aussi une grande richesse pour l’humanité ». Les ministères des Affaires étrangères et de l’Intérieur français ont en effet annoncé être prêts à accorder l’asile aux chrétiens d’Orient menacés par les islamistes. C’est un peu tout ce qu’ils savent faire. Mgr Barbarin s’est dit inquiet de telles mesures « parce qu’on va aggraver l’exode et on va aggraver la situation ».

Louis Aliot, rejette, lui aussi, l’initiative du gouvernement. « La France ne peut plus recevoir d’immigration ».

Dans un pays où la politique d’immigration aurait été pensée et contrôlée (et ce depuis des décennies), il est bien évident que les chrétiens d’Irak devraient être accueillis en priorité. Au nom de leurs racines chrétiennes et des liens historiques qui unissent la France aux Eglises d’Orient. On sait que c’est loin d’être le cas. C’est même tout l’inverse qui a été mis en place par toute une génération de responsables politiques pour lesquels « la foi est un objet non identifié », selon la formule de Famille Chrétienne. Le gros malaise de François Hollande face à la question est manifeste. On a accueilli en priorité et en masse les immigrés dont les religions, les cultures et les coutumes étaient les plus éloignées, les plus opposées voire les plus hostiles aux nôtres.

Ne pas les accueillir tous ne signifie pas les abandonner. Ce qui est le cas actuellement. La France n’est absolument « pas à la hauteur de l’enjeu », comme l’a justement fait remarquer l’ancien ministre UMP des Affaires européennes Bruno Le Maire, qui appelle à une intervention diplomatique et politique sur un pertinent argument : « L’installation d’un califat islamique à Mossoul est une menace pour nos intérêts, pour nos valeurs, on ne peut pas laisser passer ça sans intervenir et prendre les initiatives diplomatiques nécessaires ». « Il n’y a pas d’initiative forte avec Barack Obama, avec Angela Merkel, ni avec d’autres Européens, pour appeler à la défense des chrétiens d’Orient », poursuit Lemaire.

Lire la suiteIrak : le Califat est une menace pour la France (Présent n° 8156)

[Lu sur Internet] La cause des chrétiens d’Orient mérite l’union des Français ! – par Charlotte d’Ornellas

[Lu sur Internet] La cause des chrétiens d’Orient mérite l’union des Français ! - par Charlotte d'Ornellas

29/07/2014 – PARIS (via Boulevard Voltaire)
Pendant qu’en Irak les chrétiens sont chassés de leur terre et menacés de disparition par les djihadistes de l’État islamique, en France on fait la fine bouche…

Le collectif de « gens bien » qui a organisé la manifestation de dimanche sur le parvis de Notre-Dame s’était publiquement dissocié du rassemblement prévu samedi après-midi au Trocadéro (photo ci-dessus), craignant qu’il soit l’initiative de mouvements « proches de l’extrême droite ».

Le motif ? « Il ne faut demander rien d’autre que la paix en Irak. Des messages de haine et de violence auraient des répercussions graves sur place, ça s’est vérifié dans le passé. » Intéressante, cette manière de prendre « l’extrême droite » pour un ramassis d’imbéciles incapables de comprendre que ces chrétiens aspirent d’abord à la paix. Et pourtant, les chrétiens irakiens, eux, étaient nombreux samedi comme dimanche, et les prières entrecoupées de leurs chants sur le parvis du Trocadéro n’avaient vraiment rien d’un appel au massacre…

(…)

Et puis allons plus loin. Non à la récupération politique ? Très bien. Samedi, seuls les drapeaux français, assyriens et irakiens flottaient au Trocadéro, et le micro se passait de bouche en bouche pour entonner chants ou prières.

Lire la suite[Lu sur Internet] La cause des chrétiens d’Orient mérite l’union des Français ! – par Charlotte d’Ornellas

Rassemblement en soutien aux chrétiens d’Irak mercredi 30 à Dijon

Rassemblement en soutien aux chrétiens d’Irak mercredi 30 à Dijon

29/07/2014 – DIJON (NOVOpress) – Un rassemblement silencieux aura lieu à Dijon pour afficher le soutien aux populations chrétiennes d’Irak persécutées en particulier par les djihadistes de l’EIIL (Etat islamique en Irak et au Levant). Par exemple dans la grande ville irakienne de Mossoul les chrétiens ont eu à “choisir” entre 1) se convertir, 2) payer l’impôt et porter les armes avec « l’Etat Islamique » 3) partir sans rien emmener 4) ou bien mourir.

Le rendez-vous est fixé place de la Libération mercredi 30 juillet à partir de 18h30 (suivre sur Facebook).

Rassemblement en soutien aux chrétiens d’Irak mercredi 30 à DijonLes organisateurs demandent aux participants de« n’apporter ni banderoles ni affiches mais uniquement une feuille sur laquelle aura été imprimée la lettre en caractère arabe « N » [ ن  image ci-contre], lettre qui a été peinte sur les maisons et résidences des chrétiens à Mossoul [photo en Une], terme méprisant pour désigner les chrétiens, et qui signifie “Nassarah” ou “Nazaréens”».

Crédit photo en Une : DR.

Chrétiens d’Irak : à Lyon avec Christophe Boudot (Présent n°8154)

Chrétiens d'Irak : à Lyon avec Christophe Boudot (Présent n°8154)

28/07/2014 – LYON (NOVOpress)
Environ 600 personnes se sont rassemblées samedi à Lyon place Saint-Jean devant la primatiale (photo). Les participants, qui portaient sur le torse le sigle signifiant « Nazaréen », peint sur les maisons des chrétiens, devenues propriété de l’État islamique, étaient rassemblés derrière des banderoles proclamant en français et en anglais : « Tes frères se font tuer, et toi, que fais-tu ? »

Ce rassemblement était organisé par un collectif assyro-chaldéen, soutenu par le diocèse de Lyon. Le Front national était largement représenté par de nombreux élus (Blanche Chaussat, Sandrine Ligoud, Antoine Melies, etc.) avec à sa tête le conseiller municipal FN de Lyon et ami de notre journal, Christophe Boudot, qui n’a pas manqué d’épingler le maire Gérard Collomb et l’inertie du gouvernement : « L’État français se montre coupable d’inaction, il doit s’engager au côté des chrétiens persécutés, nous devons exiger que la diplomatie française si prompte à intervenir d’habitude, puisse peser de tout son poids dans la défense des chrétiens et de leurs intérêts en Orient. Où est le maire de Lyon, Gérard Collomb ? Il devrait être là aujourd’hui, au côté des persécutés ! »

Plusieurs élus UMP étaient présents : Cochet, Mariton, Verchère et Guilloteau ainsi que l’ancien député européen du Mouvement pour La France, Patrick Louis.

Christophe Boudot n’a pas manqué de féliciter le cardinal Barbarin de son initiative diplomatique et de l’assurer de son soutien et de ses prières pour son voyage en Irak en compagnie de Mgr Gollnisch (frère cadet de Bruno Gollnisch) et de Mgr Dubost qui va découvrir enfin que les victimes peuvent être aussi chrétiennes… (Cf. son communiqué de fin de Ramadan dans Présent de vendredi).

Lire la suiteChrétiens d’Irak : à Lyon avec Christophe Boudot (Présent n°8154)

L’adjoint d’Anne Hidalgo, Patrick Klugman, copieusement sifflé à la manifestation pour les chrétiens d’Orient

L'adjoint d'Anne Hidalgo, Patrick Klugman, copieusement sifflé à la manifestation pour les chrétiens d'Orient

28/07/2014 – PARIS (via LTL News)
Certains osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnait. Cet adage est parfaitement adapté au cas de Patrick Klugman. En effet, l’adjoint au maire de Paris Anne Hidalgo a eu le culot d’intervenir au nom de cette dernière lors de la manifestation en soutien aux Chrétiens d’Orient organisée dimanche 27 juillet devant la Cathédrale Notre-Dame à Paris. S’il est un élu de Paris, Patrick Klugman est surtout l’avocat de Femen, qui avaient profané la cathédrale parisienne. C’est pourquoi, comme on peut le voir dans cette vidéo, il a été hué par les manifestants. Il n’a pu terminer son discours.

https://www.youtube.com/watch?v=Kjub5M6GN-E