Philanthropie : Le capital se fout de la charité

11/02/2020 – INTERNATIONAL (NOVOpress)
Ah les belles fortunes de ce monde et leur immense générosité ! L’éducation, l’art, la faim dans le monde : rien n’est trop beau, rien n’est trop grand. À condition d’y gagner en visibilité… Et de pouvoir faire une belle opération fiscale au passage.

Et si parfois, ces opérations sentent bon le conflit d’intérêt, il ne faudrait tout de même pas cracher dans la soupe. La générosité ça ne se discute pas. Mais au fait, elle vient d’où cette richesse ?


[Tribune Libre] Une charité intéressée ?

[Tribune Libre] Une charité intéressée ?

Il y a quelques jours, lors d’une rencontre organisée à Londres par la Fondation Bill & Melinda Gates, l’Organisation des Nations Unies et le Gouvernement britannique, l’épouse du fondateur de Microsoft a annoncé qu’au cours des huit prochaines années, elle dépensera 450 millions d’euros pour rechercher de nouvelles techniques de contrôle des naissances, améliorer l’information sur la contraception et rendre disponibles des instruments et des services dans les pays les plus pauvres de la planète, l’Afrique en tête.

Lire la suite[Tribune Libre] Une charité intéressée ?