Censure à l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice ?

Censure à l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice ?

[ADDENDUM au 13/03/2013 – Il y a quelques jours, Novopress signalait la disparition de 3 rapports “Grand Angle” du site de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice. L’un de ces rapports établissait un lien entre immigration et taux de criminalité. Suite à notre article, ces documents ont été réintégrés, et nous nous en félicitons.]

05/03/2013 – 15h25
PARIS (NOVOpress) — Censure ? Un rapport mettant en évidence le lien entre criminalité et immigration disparait du site de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice.

En février 2012, l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice a publié un rapport grand angle numéro 29 intitulé “Français et étrangers mis en cause par la police et la gendarmerie pour atteintes aux biens ou pour atteinte volontaires à l’intégrité physique de 2006 à 2011“.

Ce rapport met en avant qu’en 5 ans, la part des étrangers au sein des mis en cause est nettement en hausse pour les atteintes aux biens, passant de 12,8 % en 2006, à 17,3 % 2011, et est légèrement en baisse pour les violences et menaces hors vol, passant de 14,2 % à 12,4 %.

Lire la suiteCensure à l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice ?

[Lu sur le Net] La vraie neutralité du Net, c’est la protection de la liberté d’expression

[Lu sur le Net] La vraie neutralité du Net, c’est la protection de la liberté d’expression

25/02/2013 – 21h30
PARIS (Ecrans.fr via Polemia) – « A ce jour, Internet est le seul outil qui fasse de la liberté d’expression autre chose qu’une pétition de principe. Au lieu de chercher à l’encadrer, il faudrait enfin commencer à la protéger. » Un point de vue du blogueur Laurent Chemla opposé à toute réglementation liberticide et favorable à la protection judiciaire des libertés contre les censures abusives des fournisseurs d’accès (FAI).

Lire la suite[Lu sur le Net] La vraie neutralité du Net, c’est la protection de la liberté d’expression

Bordeaux : La Licra veut interdire le spectacle de Dieudonné

Bordeaux : La Licra veut interdire le spectacle de Dieudonné

23/02/2013 – 12h00
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) –
Nouvellement élue, la présidente locale de Licra, Clothilde Chapuis, souhaite faire parler d’elle. Dans un communiqué de presse, celle-ci demande à la ville de Bordeaux, ainsi qu’à la préfecture « d’interdire le spectacle de Dieudonné à la patinoire de Mériadeck compte tenu de son antisémitisme revendiqué », spectacle qui se tiendra le 4 avril prochain.

Pour cette association, dont l’influence est inversement proportionnelle au nombre de ses adhérents, « l’annonce de ce spectacle constitue en elle-même un trouble à l’ordre public. La Licra demande donc au Maire de Bordeaux ainsi qu’au Préfet, en vertu de leurs pouvoirs de police, de faire cesser ce trouble, en interdisant purement et simplement la tenue de cette représentation ».

Lire la suiteBordeaux : La Licra veut interdire le spectacle de Dieudonné

[Lu sur le Net] Le gouvernement compte revoir le cadre de la liberté d’expression

[Lu sur le Net] Le gouvernement compte revoir le cadre de la liberté d'expression

21/02/2013 – 18h00
PARIS (via Numérama) – Au Sénat, plusieurs parlementaires préparent la constitution d’un groupe de réflexion sur la liberté d’expression. Il s’agit d’imaginer plusieurs réformes pour encadrer plus fermement ce droit fondamental, en particulier sur Internet. La révision de la loi sur la liberté de la presse de 1881 est notamment envisagée. De son côté, le gouvernement soutient cette réflexion et compte y participer.

Lire la suite[Lu sur le Net] Le gouvernement compte revoir le cadre de la liberté d’expression

L’Union européenne dévoile son plan d’attaque contre les eurosceptiques

L'Union européenne dévoile son plan d’attaque contre les eurosceptiques

18/02/2013 – 14h00
BRUXELLES (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
Le bureau du Parlement européen (ci-dessus) a décidé qu’il allait former du personnel sur Internet en vue des élections européennes de 2014. Le personnel pourra ainsi aller sur les différents réseaux sociaux afin de « corriger », entre guillemets, c’est le mot qui a été choisi, toute méprise pouvant exister au sujet de l’Union européenne (UE).

Le budget sera compris entre deux et trois millions d’euros. Au‑delà d’une utilisation des fonds plus que contestable, cette mesure en dit long sur la soi‑disant neutralité politique de l’Union européenne. Nigel Farage, député du Royaume-Uni au Parlement européen, n’hésite plus à comparer l’UE à une république bananière.

Sur Internet, ce type de comportement est fréquent, ces intervenants ont été surnommés des Trolls, sûrement une référence à des êtres mythologiques peu doués pour la réflexion et l’autocritique.

Crédit photo : ama via Wikipédia (cc).

Le Sénat français a adopté à l’unanimité une loi socialiste visant à restreindre la liberté d’expression

Le Sénat français a adopté à l'unanimité une loi socialiste visant à restreindre la liberté d'expression

Le palais du Luxembourg, siège du Sénat. Crédit photo : Xeph via Wikipédia (cc).

11/02/2013 -14h30
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) – Jeudi 7 février, le Sénat français a adopté à l’unanimité une loi socialiste visant à proroger de trois mois à un an les délais de prescription relatifs à des insultes “sexiste”, “handiphobe” et “homophobe”.

Cette polémique est en contraste avec l’actualité d’outre-Manche. La section 5 du Public Order (loi datant de 1986, sanctionnant des propos et des comportements insultants) vient d’être abrogée. Grâce à l’initiative contestatrice de l’acteur vedette Rowan Atkinson, célèbre pour ses prestations humoristiques dans la série Mr. Bean. A l’instar de Rowan Atkinson , nombreux sont ceux qui s’inquiètent d’une évolution vers une société de moins en moins libre.

Une décision de justice oblige Twitter à faciliter la poursuite des auteurs de propos réprimés par la loi française

Une décision de justice oblige Twitter à faciliter la poursuite des auteurs de propos réprimés par la loi française

28/01/2013 – 18h00
PARIS (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation) – Assignée par l’Union des étudiants juifs de France (UEJF), Twitter a été condamné jeudi dernier à livrer toutes les informations dont il dispose sur les auteurs de propos jugés litigieux, afin de faciliter leur poursuite par la justice. Elle devra également permettre la dénonciation de tels propos par n’importe quel utilisateur.

L’UEJF avait saisi la justice après l’apparition des mots-clés #unbonjuif, et #unjuifmort, diffusés notamment par des utilisateurs issus de l’immigration. Les associations agréées, appuyées par le gouvernement, entendent désormais s’en prendre aux auteurs de propos jugés « homophobes ».

Crédit photo : DR

Vienne : agitation de la gauche contre le bal des Académiciens

Vienne : agitation de la gauche contre le bal des Académiciens

11/01/2013 — 16h00
VIENNE (NOVOpress) — Qu’approche la fin janvier, et voici à nouveau une certaine gauche viennoise qui s’agite. Au menu : coups de pressions, notamment médiatiques, autrement dit tentatives d’intimidation, pour faire interdire le fameux bal des corporations à la Hofburg (ancien Palais impérial). Bal au sujet duquel, en référence à la visite éclair l’an dernier de Marine Le Pen, Libé avait titré : « Valse brune à Vienne »

Aujourd’hui la donne est changée. Le bal des Corporations a dansé son ultime valse l’an dernier. Rebaptisé cette année bal des Académiciens, il est désormais organisé par le FPÖ (Parti de la Liberté) et il serait bien délicat d’opposer un refus à un parti représenté au Parlement, et qui de plus se revendique aujourd’hui ouvertement pro-israélien. Pour s’imprégner de l’ambiance locale, rien ne vaut la lecture (ci-dessous) du courrier (traduit par Novopress) adressé par ce “groupe de pression anti-bal”, à la gestionnaire de la Hofburg, Renate Danler.

Lire la suiteVienne : agitation de la gauche contre le bal des Académiciens

Bilderberg, Trilatérale, récession économique italienne… Comment Mario Monti censure Wikipedia

Bilderberg, Trilatérale, récession économique italienne... Comment Mario Monti censure Wikipedia

05/01/2013 — 18h00
ROME (NOVOpress) — « Interdit de dire la vérité sur Monti » : c’est ainsi que Il Giornale résume l’affaire, qui commence à faire du bruit en Italie.

Le site internet d’extrême gauche Il Buio avait été le premier, fin décembre, à attirer l’attention sur d’étranges manipulations sur Wikipedia, en particulier dans les articles « Commission Trilatérale » et « Groupe Bilderberg ». Trois administrateurs, toujours les mêmes, intervenaient systématiquement pour éliminer toute mention de Mario Monti – membre du comité de direction du groupe Bilderberg et président de la section Europe à la Commission Trilatérale, ce qui n’est quand même pas rien, de 2010 à sa nomination comme président du Conseil en novembre 2011.

Lire la suiteBilderberg, Trilatérale, récession économique italienne… Comment Mario Monti censure Wikipedia

Arabie Saoudite : la critique de l’islam mène en prison

Arabie Saoudite : la critique de l’islam mène en prison

05/01/2013 – 16h00
RIYAD (NOVOpress) – Une pétition a été lancée en faveur de Turki Al-Hamad (photo ci-dessus). Cet écrivain a été arrêté le 24 décembre dernier sur ordre du ministre de l’intérieur saoudien. L’intellectuel avait dénoncé sur Twitter un « nouveau nazisme qui se profile dans le monde arabe et qui est l’islamisme extrême », regrettant le « fossé » qui se creuse entre le « monde contemporain » et les pays musulmans. Les signataires de la pétition demandent une « libération immédiate et inconditionnelle » de Turki Al-Hamad.

Lire la suiteArabie Saoudite : la critique de l’islam mène en prison

États-Unis : la Bible corrigée « pour exclure les interprétations homophobes » – par Flavien Blanchon

États-Unis : la Bible corrigée « pour exclure les interprétations homophobes »

18/12/2012 — 12h00
WASHINGTON (NOVOpress) —
« Une Bible fabuleuse ». « Imprimée et reliée aux États-Unis sur du papier épais de qualité supérieure. C’est la Bible parfaite pour les cérémonies, l’étude, le sermon, pour offrir en cadeau ou simplement pour exposer à la maison ou à l’Église ». Seulement 34 dollars 95 sur Amazon !

Il s’agit d’une réédition corrigée de la King James Bible (du nom du roi Jacques VI d’Écosse devenu Jacques Ier d’Angleterre), la traduction de référence dans la culture anglicane, dont le quatrième centenaire a été célébré l’année dernière. Le roi Jacques ayant eu un goût marqué pour la compagnie de beaux jeunes gens, cette nouvelle édition a été finement rebaptisée The Queen James Bible (photo ci-dessus)…

Lire la suiteÉtats-Unis : la Bible corrigée « pour exclure les interprétations homophobes » – par Flavien Blanchon

“La France a un incroyable talent”: SOS Racisme fait la police de la pensée

23/11/2012 — 18h00
PARIS (NOVOpress) —
Le fait que l’un de ses fondateurs soit désormais Premier secrétaire du PS (Harlem Désir) semble donner des ailes à SOS Racisme pour contrôler encore plus les pensées et appliquer une censure contre tout ce qui peut passer comme une critique de l’idéologie du vivre-ensemble.

Dernière preuve en date, le fait que le lobby « antiraciste » s’attaque à des candidats de l’émission “La France a un incroyable talent”, pour des paroles d’une ancienne chanson.

Lire la suite“La France a un incroyable talent”: SOS Racisme fait la police de la pensée

Censure par la préfecture des Alpes-Maritimes : Jean-Marie Le Pen s’insurge

Censure par la préfecture des Alpes-Maritimes : Jean-Marie Le Pen s'insurge

20/11/2012 — 21h00
NICE (NOVOpress) — Révélée il y a quelques jours par Novopress, la censure de la présence de Jean-Marie Le Pen sur les photos de la préfecture des Alpes-Maritimes diffusées sur les réseaux sociaux n’a pas manqué de faire réagir le président d’honneur du Front national. Dans un communiqué, Jean-Marie Le Pen indique : “pupille de la Nation, député européen de la circonscription Sud-Est et conseiller régional élu dans les Alpes-Maritimes et président du groupe des 20 conseillers Front national au conseil régional de Provence-Alpes-Côte-D’azur, [je] dénonce la piteuse manœuvre du préfet des Alpes-Maritimes qui a fait retirer ma photo du groupe des officiels lors de la cérémonie du 11 novembre au Monument aux morts de Nice.”

Crédit photo : Manuel via Wikipédia (cc).

À Oxford, les étudiants de droite deviennent une minorité protégée

À Oxford, les étudiants de droite deviennent une minorité protégée

19/11/2012 — 10h00
OXFORD (NOVOpress) — Les Junior Common Rooms des collèges d’Oxford (équivalents des BDE des grandes écoles françaises) ont l’habitude des motions canularesques, dont le journal étudiant, Cherwell, se fait fidèlement l’écho : ainsi, au début du mois, quand Merton College a décidé d’adopter un tapir du zoo plutôt que d’acheter une tortue, mascotte traditionnelle des collèges.

Lire la suiteÀ Oxford, les étudiants de droite deviennent une minorité protégée

“Qui veut la peau de François Desouche ?” [audio]

"Qui veut la peau de François Desouche ?” [audio]

Pierre Premier, animateur du site fdesouche.com, était reçu le 16 novembre 2012 par Pierre-Alexandre Bouclay dans le Libre Journal de l’identité de Radio Courtoisie. Pierre Premier était l’intervenant de la deuxième partie de l’émission qui était consacrée aux attaques contre le site François Desouche.

Lire la suite“Qui veut la peau de François Desouche ?”

Jean-Marie Le Pen enlevé de la photo diffusée par la préfecture des Alpes-Martimes sur les réseaux sociaux

15/11/2012 — 15h20
NICE (NOVOpress) — Les grandes heures du stalinisme, où on enlevait ceux qui étaient tombés en disgrâce des photos officielles, sont-elles de retour ? En tout cas, la préfecture des Alpes-Maritimes ne fait pas dans la dentelle.

C’est un journaliste de l’édition niçoise du quotidien Métro qui nous l’indique. En effet, il fait remarquer que sur la photo de la cérémonie officielle pour le 11 novembre (ci-dessus), diffusée par la dite préfecture sur les réseaux sociaux, Jean-Marie Le Pen, pourtant présent, a disparu.

La censure c’est maintenant ?

Les journalistes de “Complément d’enquête” ne souhaitent pas diffuser les images de l’incident avec Philippe Vardon devant une mosquée

Les journalistes de “Complément d'enquête” ne souhaitent pas diffuser les images de l'incident avec Philippe Vardon devant une mosquée

Olivier Sibille et son équipe de Complément d’enquête interrogeant de jeunes militants lors de la Convention Identitaire. Crédit photo : DR

09/11/2012 — 14h00
Nice (NOVOpress) — Voici une semaine, NOVOpress rapportait l’agression (verbale, mais manifestement il s’en est fallu de peu pour que cela ne prenne une toute autre tournure) dont Philippe Vardon – porte-parole de Nissa Rebela et membre de la direction du mouvement identitaire – avait fait l’objet alors qu’il était interrogé par une équipe de Complément d’enquête devant la mosquée de la rue de Suisse à Nice. Une mosquée, rappelons-le, devant laquelle les musulmans priaient en bloquant la circulation jusqu’à ce qu’ils obtiennent satisfaction de leur exigences, c’est-à-dire rachat des locaux par la municipalité de Christian Estrosi qui leur loue désormais à prix modique (Nissa Rebela a engagé une procédure à ce titre devant le tribunal administratif).

Lire la suiteLes journalistes de “Complément d’enquête” ne souhaitent pas diffuser les images de l’incident avec Philippe Vardon devant une mosquée

La fin de l’Internet illimité

La fin de l’Internet illimité

12/10/2012 — 18h00
PARIS (Novopress via le bulletin de Réinformation) — Selon la confidentielle Lettre A de cette semaine, Orange « prépare activement des offres de débits différenciés ». Ce qui revient à dire que des formules d’abonnements Internet « à tiroir » verront le jour : un forfait de base pour l’accès aux moteurs de recherche et aux réseaux sociaux.

Mais pour avoir par exemple accès à des plates‑formes vidéos, il faudra payer plus cher. Et encore plus cher pour utiliser Skype, ou des logiciels de téléchargement, etc. Cette « formule différenciée » sonne la fin de l’Internet illimité.

Plus grave, Orange pourrait faire appel à la technologie dite du « Deep packet inspection » dont le principe repose sur l’inspection des connexions Internet pour en déterminer leurs contenus, pratique très bien connue des dictatures. Une phase de test aurait été menée en concertation avec la Cnil, organisme pourtant censé défendre la vie privée sur les réseaux. Des tests réalisés « pour mieux cerner la consommation réelle et trouver des axes de différenciation des services ».

Crédit photo : DR