Manifestation monstre à Barcelone en faveur de l’indépendance catalane

Manifestation monstre à Barcelone en faveur de l’indépendance catalane

12/09/2012 – 20h00
BARCELONE (NOVOpress Breizh) – Un million et demi de manifestants ont envahi hier les rues de Barcelone à l’appel des organisations catalanes, pour réclamer l’indépendance de leur pays. Une démonstration de force contre Madrid, sur fond de crise économique.

Lire la suite

Espagne : Lancement des Jeunesses Identitaires pour la Catalogne

Espagne : Lancement des Jeunesses Identitaires pour la Catalogne

11/10/2011 – 12h30
BARCELONE (NOVOpress) –
Samedi dernier (8 octobre 2011), 150 personnes ont assisté au lancement des JIxC – Joventuts Identàries per Catalunya, à Sant Boi de Llobregat en Catalogne espagnole. Liées au parti identitaire catalan Plataforma per Catalunya, ces Jeunesses Identitaires pour la Catalogne s’inscrivent dans la dynamique de renouveau politique initiée depuis désormais presque une décennie par les jeunes identitaires européens, et notamment à partir de 2002 par les Jeunesses Identitaires en France.

L’Autre Jeunesse, réseau réunissant les jeunes identitaires francophones, a salué la création de ce mouvement dans un communiqué de presse,en affirmant notamment : “Nous serons bientôt côte à côte, car notre combat est le même.”

Josep Anglada, compagnon de route du Bloc Identitaire –ayant participé à deux conventions – et président de Plataforma per Catalunya, a pour sa part déclaré lors de cette réunion : “Qui a la jeunesse avec soi, possède le futur”. Il a aussi salué le choix de la croix de Saint-Georges (Sant Jordi) comme symbole des JIxC en évoquant “la Catalogne et l’Europe qui ont su lutter contre l’envahisseur musulman”.

Les Jeunesses Identitaires pour la Catalogne ne semblent pas être les seules à s’inspirer du mouvement français, puisque les militants d’extrême gauche protestant contre cette réunion scandaient pour leur part “Anglada pim-pam-pum“, slogan ressemblant à s’y méprendre au “Bim-bam-boum”, rendu populaire par les jeunes identitaires niçois de Jouinessa Rebela.

La Catalogne souhaite réduire les prestations sociales pour les immigrés arrivés récemment

La Catalogne souhaite réduire les prestations sociales pour les immigrés arrivés récemment

20/08/2011 08h30
BARCELONE (NOVOpress) – Même si l’on ne parle pas encore de préférence “nationale”, le gouvernement régional catalan (dirigé par la CiU [Convergència i Unió], coalition de deux partis catalans de centre-droit) a décidé de réduire fortement l’accès aux prestations sociales pour les immigrés arrivés récemment.

Ainsi, le ministère catalan de la Santé envisage de donner une carte de santé à ceux prouvant au minimum six mois de résidence, le ministère de l’Economie et du Travail veut faire passer de un à deux ans le temps de séjour pour avoir accès au revenu minimum (420 euros par mois) afin de lutter contre les fraudes, et le ministère des Affaires sociales entend exiger cinq ans de résidence légale des parents pour recevoir une aide de 638 euros par enfant de 0 à 3 ans.

Pour justifier de telles mesures, Josep Lluís Cleries, chef de la protection sociale, explique : “Nous voulons éviter le tourisme social, ce n’est pas de la xénophobie.”

De même, Le maire de Badalona, Xavier Garcia Albiol (Parti populaire, parti espagnol de droite), veut exiger jusqu’à sept ans de résidence légale dans la municipalité pour bénéficier de certaines prestations sociales.

À noter qu’un  sondage sur l’immigration auprès des Catalans en mars dernier est sans équivoque : près de 62% d’entre eux pensent que “les Catalans devraient avoir la préférence au moment de choisir une école pour leurs enfants.” 48% pensent la même chose au sujet de la  santé.

Ces décisions montrent que la droite catalane prend peur de l’influence grandissante des mouvements populistes. À tel point que certains élus veulent “acheter” les sufrages de ces mouvements. Ainsi, le maire de Salt a ni plus ni moins acheté deux conseillers municipaux membres de Plataforma per Catalunya (PxC). Ce qui n’empêche pas le président de PxC, Josep Anglada i Rius, d’appeler à manifester le 27 août prochain contre la construction d’une mosquée à Salt.

Plataforma per Catalunya (PxC) à l’assaut de l’Espagne ?

Plataforma per Catalunya (PxC) à l’assaut de l’Espagne ?

06/07/11 – 17h30
BARCELONE (NOVOpress)
– La nouvelle courrait depuis plusieurs semaines, corroborée par des défections dans divers petits partis nationalistes espagnols : Josep Anglada (photo), le président du parti identitaire Plataforma per Catalunya (PxC) a annoncé sa volonté d’essaimer dans l’ensemble de l’Espagne.

Fort de son décollage aux dernières élections municipales espagnoles (où il a obtenu près de 80 conseillers municipaux), PxC incarne un renouveau à la droite de l’échiquier politique espagnol, avec un positionnement politique ouvertement identitaire (PxC était représenté lors des Conventions Identitaires, organisées par le Bloc Identitaire, de 2007 et 2009) et une absence totale de filiation idéologique ou humaine avec le franquisme (ce qui n’est pas le cas de la plupart des petits partis nationalistes espagnols).

Il est encore difficile de dire si la « greffe » prendra au niveau national, que ce soit dans l’optique des prochaines élections législatives de 2012 ou européennes de 2014. PxC a en tous cas déjà reçu l’appui de plusieurs formations populistes européennes de renom, telles le Vlaams Belang ou le FPÖ autrichien.