Islamisation : Où que nous soyons, le problème est le même – Par Vincent Revel

Islamisation : Où que nous soyons, le problème est le même - Par Vincent Revel

Photo : le tueur islamiste d’Ottawa (22 octobre 2014). DR.

26/10/2014 – PARIS (NOVOpress) – L’islamisme ne connaît pas de frontières. Cette idéologie s’adapte à son environnement là où on la laisse s’installer. Le Canada vient de découvrir cette triste réalité. Ce pays, qui accueille chaque année des dizaines de milliers de migrants dans un modèle de société communautariste, se trouve face à la même problématique qui se pose à l’Europe : comment faire pour cohabiter avec l’Islam lorsque l’on apprend depuis longtemps aux jeunes générations la détestation de soi ? Comment faire pour ne pas voir des jeunes, paumés, en perte d’identité, devenir des fous d’Allah ?

Pour lutter pleinement contre les discriminations (version canadienne du bien vivre ensemble), le Canada a toujours voulu être le bon élève de la classe ! Désirant autoriser les tribunaux islamiques à se prononcer sur les affaires familiales, les autorités canadiennes ont provoqué l’indignation de nombreuses associations laïques et féministes. Au nom de la multiculturalité et du droit à la différence, le Canada était prêt, en 2005, à se compromettre avec les pires des radicaux, qui étaient conscients de leur force et de leur capacité à profiter de la naïveté de leurs hôtes.

Avec la montée d’un communautarisme nouveau, une petite ville du Québec, Hérouxville, osa s’élever contre le politiquement correct en condamnant fermement les crimes d’honneur, la lapidation des femmes, l’excision et d’autres pratiques monstrueuses promues par les extrémistes islamistes. La municipalité de ce bourg québécois s’insurgea contre les revendications de la communauté musulmane modifiant radicalement les habitudes et les traditions humanistes du Canada. Le fait que les musulmans demandent que garçons et filles ne se baignent pas ensemble dans les piscines municipales, révolta le conseiller municipal André Drouin. Hérouxville espérait que son action soit entendue comme l’expression «d’un cri du cœur», dénonçant un danger bien réel, entretenu par des radicaux décidés à faire du Canada une plateforme d’expansion de l’islam en Amérique du Nord. Cependant lors des élections fédérales partielles du 17 septembre 2007, l’islam remporta une nouvelle victoire en arrachant une décision aux autorités électorales canadiennes permettant aux femmes musulmanes de pouvoir voter sans avoir à montrer leur visage.

Lire la suite

Canada : Portraits des deux tueurs terroristes islamistes

Canada : Portraits des deux tueurs terroristes islamistes

24/10/2014 – OTTAWA (NOVOPress)
Les auteurs des actes terroristes de lundi et mercredi, Martin «Ahmad» Rouleau-Couture et Michael Zehaf-Bibeau étaient des convertis à l’Islam radical. Michael Zehaf-Bibeau est le fils de Bulgasem Zehaf, un immigré libyen, et… de la Vice-Présidente de la Section de l’Immigration au Canada.

Le Canada victime de plusieurs attaques terroristes [MàJ]

Le Canada victime de plusieurs attaques terroristes

22/10/2014 – OTTAWA (NOVOPress)
Voici une image du suspect de l’attaque terroriste qui a frappé Ottawa. Probablement un djihadiste qui a donc agi en plein coeur du Canada. Né au Canada, et d’origine libyenne.

 


22/10/2014 – OTTAWA (NOVOpress)
Membre de la coalition internationale contre l’Etat islamique, le Canada connait depuis quelques jours des attaques terroristes sur son sol. Dernière en date, ce mercredi à Ottawa, où le parlement fédéral était notamment visé. Un soldat est décédé suite à cette attaque, ainsi qu’un assaillant. A l’heure où nous publions cet article, nous n’avons pas plus d’informations.


 

 

 

 

 

Lire la suite

Rémi Tremblay : “Le Québécois du XXIème siècle se coupe de ses racines”

Rémi Tremblay : "Le Québécois du XXIe siècle se coupe de ses racines"

19/07/2014 – MONTREAL (via Présent)
Nous reproduisons avec leur aimable autorisation un entretien réalisé par nos confrères de Présent, pour le numéro 8148, avec Rémi Trembaly de la Fédération des Québécois de souche.


La Fédération des Québécois de souche (FQS) se présente comme « un réseau d’hommes et de femmes, Québécois de souche, partisans du principe de l’union sacrée entre une terre et son peuple ». Outre l’animation de son site Internet, la FQS publie une revue papier, Le Harfang, pour laquelle notre dessinatrice Chard a fourni quelques dessins… A l’origine du Harfang, Rémi Tremblay. Il est membre de la FQS depuis 2011 et l’un des porte-parole de l’organisation. Il nous donne un aperçu du Québec version « pays réel ».

Propos recueillis par Samuel Martin


Tout d’abord, pouvez-vous dresser un état des lieux rapide des forces politiques au Québec ?

Avant toute chose, je crois qu’il est important de spécifier qu’au Québec nous vivons dans une monarchie de type britannique. Bref, chaque comté élit un député qui, lui, élira le Premier ministre. Donc, pas de proportionnelle ni d’élection du chef d’Etat. Cela crée évidemment des problèmes pour les petits partis qui, bien qu’ils reçoivent un certain pourcentage de votes, n’obtiendront pas de députés. Ce système, loin d’être parfait, explique pourquoi, aux élections du printemps, le Parti libéral fut élu avec une majorité des sièges bien que seulement 18 % des Québécois en âge de voter l’aient fait pour eux.

Si les Français croient que le PS et l’UMP c’est du pareil au même, ils seront estomaqués de constater la similitude entre les trois grands partis au Québec. Nous avons le Parti libéral (centre gauche, fédéraliste), le Parti québécois (centre gauche souverainiste) et la Coalition Avenir Québec (centre gauche, autonomiste). Bref, au plan des idées, les trois partis ont un programme interchangeable. Ils s’entendent comme larrons en foire sur tous les sujets (immigration, justice, taxation, enjeux sociétaux…), sauf sur le statut du Québec au sein du Canada.

Le Parti québécois (PQ) n’est-il pas proche de la droite nationaliste ?

Vu de l’étranger, peut-être, mais c’est une mauvaise perception. Le PQ est très semblable au Scottish National Party (Parti national écossais, note de Novopress), un parti impossible à taxer de droite. Pour ce qui est de la droite, il n’existe qu’un parti libertarien (Parti conservateur), mais même ce parti ne fait que récolter quelques milliers de votes sans aucun espoir de faire élire un député.

Il existe également un parti de gauche extrême, semblable au Front de Gauche de Mélenchon, mais celui-ci est relativement marginal, avec seulement trois élus.

C’est dans la société civile que les groupes nationalistes sont plus actifs. Il existe une multitude de groupes défendant notre langue et certains groupes plus nationalistes mais, à l’exception de la Fédération des Québécois de souche, tous nient le volet ethnique de notre identité.

Nous, Français, sommes mal renseignés sur la réalité de l’immigration au Québec. Quelle image avez-vous, de votre côté, de l’état actuel de la France ?

Nous devons malheureusement dire que nous utilisons souvent la France comme un exemple de ce qui attend le Québec si nous ne modifions pas de façon drastique nos politiques d’immigration. Ici, il est bien connu que l’immigration de masse est un fléau pour la France, avec tous les problèmes que cela amène. Les émeutes des banlieues et l’islamisation continuelle ont été médiatisées au Québec, mais étonnamment, personne ne semble être en mesure d’apprendre des erreurs des autres, et nous accueillons au prorata plus d’étrangers que la France.

Lire la suite

Québec : un camp d’été pour les enfants transgenres de 7 à 15 ans

Québec : un camp d’été pour les enfants transgenres de 7 à 15 ans

13/06/2014 – MONTRÉAL (NOVOpress) – Comme une odeur de pourri dans la Belle Province ? Un camp pour jeunes de 7 à 15 ans vient d’ouvrir au Québec pour recevoir cet été les enfants intersexes, c’est-à-dire, selon la définition officielle, des enfants qui aiment des vêtements ou des activités différentes de ceux reconnus habituellement par la société.

Québec : un camp d’été pour les enfants transgenres de 7 à 15 ans
Québec : un camp d’été pour les enfants transgenres de 7 à 15 ans

La brochure promotionnelle donne mieux le ton : « S’adressant aux jeunes trans, intersexes et non conformes dans le genre de 7 à 15 ans, le Camp des Six Couleurs [faisant référence au drapeau arc-en-ciel des lobbies homosexuels, note de Novopress] est le premier camp au Québec à offrir un séjour gratifiant à ces jeunes souvent mis en retrait des camps traditionnels. Se voulant être un espace sécuritaire d’épanouissement, le Camp des Six Couleurs permettra à ces jeunes de vivre une expérience unique, durant laquelle leur réalité physique ou leur expression et identité de genre ne seront pas facteurs de discrimination ». Plus on est de fous, plus on rit : « Les frères et sœurs des participants sont également les bienvenus ! »

Le formulaire d’inscription, hallucinant, demande aux parents d’indiquer la préférence de genre de l’enfant, “afin qu’il soit placé dans un dortoir avec d’autres enfants partageant les mêmes intérêts”

Si l’on peut s’inquiéter que les enfants soient marqués comme transgenres si jeunes, le directeur d’une clinique transgenre, partisan de ce projet, le Dr Ghosh, assure les transgenres se repèrent très vite (selon quels critères ? Dès 7 ans, on remarque que la petite fille est plutôt garçon manqué ?) et que « c’est presque toujours évident avant l’âge scolaire ». Ce médecin n’hésite d’ailleurs pas à prescrire aux enfants des bloqueurs d’hormones pour ralentir la puberté, avant de passer à des traitements hormonaux à la testostérone ou aux œstrogènes.

Pour consulter le programme : Camp des six couleurs – Source : Metro

Photo peu flatteuse de Barack Obama : un étudiant forcé de faire une autocritique publique

Photo peu flatteuse de Barack Obama : un étudiant forcé de faire une autocritique publique

26/02/2014 – QUEBEC (NOVOpress) – Fait divers typique du continent Nord-Américain, où le politiquement correct atteint des sommets de ridicule : un étudiant de la célèbre université Canadienne de McGill a été oblige de s’excuser formellement pour avoir envoyé un courriel contenant une photo peu flatteuse du Président Obama, au motif que d’autres étudiants ont trouvé cela « raciste ».

Cette image est en fait une copie d’écran d’une émission de télévision parodique, “The Tonight Show”, où on voit le président Barack Obama ouvrir une porte à coup de pied. Le texte du mail envoyé par Brian Farnan indiquait : « ils craquent tous à la moitié de son mandat ». Un autre étudiant a porté plainte au sujet de cette image, qu’il a estimée hostile vis-à-vis des Noirs.

Dans son autocritique publique, l’étudiant mis en cause a dû écrire que « cette image était raciste car elle incitait à penser que les gens de couleur étaient violents et que j’ai utilisé un medium universitaire (intranet) pour véhiculer une image négative sur une minorité ».

Source : Daily Caller

Extrait de l’Âge des ténèbres (2007), de Denys Arcand

Le gouvernement du Québec désire choisir les immigrants selon leurs compétences

Le gouvernement du Québec désire choisir les immigrants selon leurs compétences

18/02/2014 – Parmi les caractéristiques visées par la réforme proposée par Diane De Courcy, Ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles au Québec, on retrouve plusieurs domaines : formation, diplômes obtenus, métiers et secteurs de travail convoités ainsi que la région visée par le candidat. Québec souhaite en finir avec cette époque où les demandes des candidats à l’immigration étaient analysées en fonction du critère « premier arrivé, premier servi ». Une telle pratique a été instaurée en Australie et en Nouvelle-Zélande. À l’échelle canadienne, Citoyenneté et Immigration Canada adoptera cette méthode à compter de janvier 2015. Source : La Presse.ca

Crédit photo : dougtone via Flickr (cc)

Montréal : Une femme meurt après s’être coincé son hijab et ses cheveux dans un escalator du métro

Montréal : Une femme meurt après s’être coincé son hijab et ses cheveux dans un escalator du métro

01/02/2014 – 12h00
MONTRÉAL (NOVOpress) –
Un témoin a trouvé la victime au pied de l’escalator à la station de métro Fabre à l’est de Montréal vers 9h15 avant-hier matin. Il a alerté des employés qui ont appelé la police. Quand les premiers secours sont arrivés la femme était sans connaissance. « Nous avons tenté de la réanimer sur place mais nous avons pu la sauver », a déclaré l’auxiliaire médical Bob Lamle à l’Agence QMI.

Les circonstances exactes de la mort de cette femme se sont pas encore claires, mais le porte-parole de la police de Montréal Jean-Pierre Brabant a déclaré qu’il semble bien que la victime se soit coincé son voile intégral dans le dispositif de l’escalier mécanique. “S’est-elle étranglée ou a-t-elle eu un malaise avant de tomber? C’est trop tôt pour le dire,” a ajouté Brabant.

La police a fermé le métro pour les besoins de l’enquête. Les enquêteurs vont examiner les bandes vidéo de la station pour obtenir plus d’informations.

Source : Toronto Sun

Crédit photo : shahdi via Flickr (cc)

Démocratie : histoire d’un malentendu [vidéo]

Démocratie : histoire d'un malentendu (vidéo)

04/12/2013 – 09h30
MONTRÉAL (NOVOpress) –
Pour Francis Dupuis-Déri, écrivain et professeur de science politique à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), la démocratie n’est pas celle que l’on croit et son histoire est encore plus méconnue. Détestée et ridiculisée pendant des siècles, la démocratie était vue comme le pire des régimes pendant des générations en Occident. Dans Démocratie. Histoire politique d’un mot (Lux éditeur, 2013), le professeur au Département de science politique de l’UQAM conclut avec fracas : le Canada n’est pas une démocratie et ne l’a jamais été.

«[Les Français ?] Il y en a pas mal qui se rendent compte qu’ils ne sont pas en démocratie en ce moment même… »

Le Canada réforme sa politique d’immigration

Le Canada réforme sa politique d’immigration

03/04/2013 – 15h30
OTTAWA (NOVOpress via le Bulletin de réinformation ) – En publiant le nouveau guide d’accueil des immigrés, le ministre canadien Jason Kenney (ci-dessus) a dévoilé les nouvelles orientations de son gouvernement conservateur en matière de politique migratoire. De 50 pages dans la précédente mouture, le guide est passé à 150. Les nouveaux chapitres sont édifiants : monarchie, armée canadienne, ou encore importance fondamentale du mariage dans la société.

Lire la suite

Mise en orbite d’un satellite “chasseur de météorites” par le Canada

Mise en orbite d'un satellite "chasseur de météorites" par le Canada

26/02/2013 – 15h00
OTTAWA (NOVOPress) – Le Canada a lancé ce lundi 25 février 2013, NEOSSat, le premier télescope spatial ayant pour objectif la surveillance permanente d’éventuels astéroïdes et autres objets menaçants, a annoncé mardi Julie Simar, de l’Agence spatiale canadienne (CSA).

Lire la suite

“Un regard canadien sur les cultures, les identités et la géopolitique”, par Georges Feltin-Tracol

“Un regard canadien sur les cultures, les identités et la géopolitique”, par Georges Feltin-Tracol

19/11/2012 — 08h00
PARIS (via Europe Maxima) — Dans les années 1990, deux géopoliticiens canadiens, Gérard A. Montifroy et Marc Imbeault, publiaient cinq ouvrages majeurs consacrés à la géopolitique et à ses relations avec les démocraties, les idéologies, les économies, les philosophies et les pouvoirs dont certains furent en leur temps recensés par l’auteur de ces lignes. Aujourd’hui, Gérard A. Montifroy et Donald William, auteur du Choc des temps, viennent d’écrire un nouvel essai présentant les rapports complexes entre la géopolitique et les cultures qu’il importe de comprendre aussi dans les acceptions d’identités et de mentalités. Ils observent en effet qu’en géopolitique, « les mentalités constituaient un premier “ pilier ”, se prolongeant naturellement avec les données propres aux identités, celles-ci débouchant sur le contexte dynamique des rivalités (p. 7) ».

Lire la suite

Bas les masques !

Bas les masques !

07/11/2012 — 12h30
OTTAWA (NOVOpress) — Que les porteurs de masques de cochon hâtent leurs pas, en espérant que cette nouvelle législation canadienne n’inspire pas notre ministre de la Justice en France !
En effet, le parlement canadien vient d’adopter une loi menaçant de dix ans de prison quiconque portera un masque lors d’une manifestation.

Lire la suite

Elections législatives au Québec : les indépendantistes en tête des sondages

Elections législatives au Québec : les indépendantistes en tête des sondages

11/08/12 – 19h00
MONTREAL (NOVOpress)
– Selon un nouveau sondage paru dans la presse de la Belle Province, les indépendantistes du Parti québécois (PQ) pourraient remporter les législatives au Québec. Selon ces résultats, ils pourraient même former un gouvernement majoritaire.

En effet, le PQ, dirigée par Pauline Marois obtient 32 % des intentions de vote contre 29% pour le Parti libéral du Premier ministre Jean Charest. Ensuite, on retrouve la Coalition Avenir Québec de François Legault (centre droit) avec 21 %, et Québec Solidaire (gauche indépendantiste) avec 8 %.

Toutefois rien n’est évidemment joué puisque, outre la faillibilité des sondages, il reste encore un mois de campagne électorale avant que les Québécois ne choisissent les 125 représentants de leur Assemblée.

Crédit photo :  -eko- via Flickr (cc)

« Il n’y a de dieu que Allah » : l’islam fait sa pub dans le métro canadien

« Il n’y a de dieu que Allah » : l’islam fait sa pub dans le métro canadien

19/04/2012 – 10h00
TORONTO (NOVOpress) –
Des publicités officielles à la gloire de l’islam fleurissent dans le métro de Toronto (Canada). Elles sont financées par le Centre d’information islamique de la ville, avec la bénédiction de la « Toronto Transit Commission » (TTC), la société gérant le métro canadien. Les affiches affirment qu’il « n’y a de dieu que Allah et Muhammad est Son messager. Découvrez l’islam en 85 langues. Distribution gratuite d’exemplaires du Saint-Coran et livres islamiques ».

« Il n’y a de dieu que Allah » : l’islam fait sa pub dans le métro canadien
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Une islamisation qui s’affiche sans complexe. « Nous essayons de donner un message de notre croyance et c’est à nos amis canadiens de décider s’ils l’acceptent ou le refusent » a déclaré Mohammed Obaidullah du Centre d’information islamique. La semaine dernière, c’était cette fois le métro parisien qui était au centre d’une nouvelle polémique islamique : un individu armé d’un pistolet automatique de gros calibre menaçait les passagers de la ligne 13, au nom de Mohamed Merah, le tueur musulman de Toulouse et Montauban.

Québec : une mairie recommande aux immigrés d’éviter les odeurs

Québec : une mairie recommande aux immigrés d’éviter les odeurs

10/12/2011 – 08h45
GATINEAU (NOVOpress) — 108 nationalités présentes dans la ville, 1500 immigrés supplémentaires accueillis en 2010, soit une augmentation de 28 % de la population immigrée par rapport à 2009 (la deuxième plus forte augmentation de tout le Canada), et le maire qui trouve tout cela merveilleux : la municipalité de Gatineau au Québec ne saurait a priori être soupçonnée de braver le politiquement correct.

Marc Bureau, maire de Gatineau. Crédit : Ville de Gatineau - gatineau.ca
Marc Bureau, maire de Gatineau. Crédit : Ville de Gatineau - gatineau.ca

Le guide Énoncé des valeurs : des clés pour mon intégration (disponible en téléchargement), que « la Section de la diversité culturelle du Service des arts, de la culture et des lettres de la Ville de Gatineau » vient de publier à l’intention des immigrés est du reste tout dégoulinant de bons sentiments multi-ethniques. La couverture est ornée de la photographie d’une vieillarde (la population québécoise de souche) qui tient dans ses bras une petite fille blonde et un petit Noir, conformément aux canons de l’imagerie métisseuse – toujours un Noir et une blonde, jamais l’inverse. Sous le titre « Bienvenu à Gatineau ! », l’introduction annonce aux immigrés : « La Ville de Gatineau souhaite la bienvenue à toutes les personnes qui ont décidé de s’y établir et de devenir des Gatinoises et des Gatinois. Notre communauté s’enorgueillit de la richesse de sa diversité culturelle alors que plus d’une centaine de pays d’origine différents forment sa population. Ce petit livret a été conçu pour vous aider à réaliser pleinement votre projet d’intégration ». La conclusion est consacrée à « la promotion de l’inclusion et de la lutte contre le racisme et la discrimination ».

Las, même les municipalités les plus politiquement correctes font parfois des erreurs. Au chapitre 12, on trouve cet avertissement : « les citoyens porteront une attention particulière à la propreté, l’hygiène corporelle et la salubrité des lieux publics et privés. Le respect de la qualité de vie d’autrui fait également référence à des facteurs dérangeants ou nuisibles comme le bruit et différentes odeurs perçues désagréables comme la fumée de cigarette, les odeurs d’usines et de moteurs ainsi que les odeurs fortes émanant de la cuisson ».

Il n’en fallait pas plus pour que la mairie de Gatineau se retrouve sur le banc des accusés. Médias et associations antiracistes comparent son guide au célèbre « code de vie » adopté en 2007 par la petite ville d’Hérouxville, qui avait fait scandale parce qu’il interdisait entre autres la lapidation des femmes. « Le ton est infantilisant aux yeux de certains groupes œuvrant auprès des communautés immigrantes ». Pour Baka Asha Tshimanga, du Centre catholique pour immigrants, qui accueille chaque année des centaines de nouveaux arrivants, « ça manque de subtilité ». Le guide « est un peu paternaliste ». « Je ne sais pas, poursuit Baka Asha Tshimanga, dans quelle culture les gens ne se lavent pas ».

Au journal télévisé, le maire de Gatineau, Marc Bureau, a été accusé de vouloir obliger les immigrés à « manger comme des Québécois de huitième génération ». « Et s’ils ont envie de se cuisiner un plat qui dégage des odeurs plus fortes, avec du curry, je ne sais quoi ? » a demandé avec indignation le journaliste. « Ce n’est pas comme Hérouxville, il y a une grande différence », a expliqué le maire de Gatineau, Marc Bureau, qui a souligné que le guide n’imposait rien. « Ce n’est pas un code de conduite ».

Photo en Une : crédit Dulcie via Flickr (cc)