Réforme du droit d’asile : une accélération du “Grand Remplacement” ?

Réforme du droit d’asile : une accélération du « Grand Remplacement » ?

02/10/2014 – PARIS (via Polémia)
André Posokhow, consultant pour Polémia, fait le point sur la prochaine réforme du droit d’asile qui risque de dégrader encore la situation.

♦ Les SDF français ont de plus en plus de mal à trouver des hébergements à Paris comme en province : centres d’accueil et hôtels pour précaires sont pleins ; pleins de vrais (ou faux) demandeurs du statut d’asile qui bénéficient d’une priorité de fait.

Polémia


Chacun le sait, dans les préfectures comme dans les associations, mais tout le monde se tait : l’omerta administrative et médiatique règne sur ce qui est une préférence étrangère de fait. Le constat est général : le système français du droit d’asile est à bout de souffle et sa situation très dégradée. Assiégé par un nombre croissant de demandeurs d’asile (70.000 en 2012), considéré comme laxiste par beaucoup et comme trop rigoureux et inhumain par les immigrationnistes, le droit d’asile français mécontente tout le monde. Même Manuel Valls, lorsqu’il était ministre de l’Intérieur, a reconnu que « le droit d’asile est dévoyé et détourné » par des migrants économiques venus chercher du travail.

Le gouvernement actuel, stimulé par ce constat, a entrepris de réformer non seulement le droit d’asile mais également le droit des étrangers. La motivation du gouvernement n’est pas de préserver la France du raz de marée humain que nous connaissons année après année, mais de promouvoir l’immigration et le droit d’asile. Comme l’a dit Bernard Cazeneuve dans un entretien dans Libération : « La France est une terre d’immigration et une terre d’asile. Elle doit le demeurer : les pays refermés sur eux-mêmes sont condamnés au déclin. » De la part de tels gouvernants tout est à craindre.

Lire la suiteRéforme du droit d’asile : une accélération du “Grand Remplacement” ?

L’amateurisme du ministère de l’Intérieur face à la lutte contre le terrorisme djihadiste

L’incroyable amateurisme du Ministère de l’intérieur face à la lutte contre le terrorisme djihadiste

24/09/2014 – PARIS (NOVOpress)
Ce qui vient de se passer sur le territoire français relève d’un amateurisme total de la part du ministère de l’intérieur et des services de renseignements : dans un premier temps, l’on apprend le 23 septembre que 3 djihadistes proches de Mohamed Merah, dont le mari de Souad Merah, avaient été arrêtés à Orly. Quelques heures plus tard, ils seraient restés finalement en Turquie n’ayant pu embarquer à la suite d’un contrôle, puis finalement débarqués tranquillement à Orly par un autre vol sans avoir été contrôlés ni arrêtés par la police… Le 24 septembre, l’on apprend encore qu’ils sont finalement à Marseille.

Comment ont-ils pu échapper au contrôle à la douane ? Pour Europe 1 Matin, le service informatique de contrôle « Kéops » serait en panne… Pas de chance pour les services de police et pour Bertrand Cazeneuve, qui a pourtant martelé que « la France n’avait pas peur…»

Lire la suiteL’amateurisme du ministère de l’Intérieur face à la lutte contre le terrorisme djihadiste

Les Cristeros de Mossoul (Présent n° 8152)

Les Cristeros de Mossoul (Présent n° 8152)

24/07/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve (PS) a fait très fort dans le sectarisme républicain de gauche dont les gens de sa famille politique sont coutumiers. Le ministre français, dans un tweet (rapidement retiré) a manifesté sa « solidarité pour les enfants de Gaza, les Chiites de Mossoul et les jeunes Syriens ». Oubliant ou balayant au passage les chrétiens d’Irak. En réponse, l’écrivain Christian Combaz s’est fendu d’une excellente lettre ouverte dans laquelle il le sèche sur place, en beauté.

Le tweet de Bernard Cazeneuve
Le tweet de Bernard Cazeneuve

Lisez-la en entier sur le site Figarovox, elle vaut le coup de clic : « Visiblement quand on est Républicain à votre manière on n’honore que le malheur musulman, servilement, au moment où des milliers de Chrétiens fuient la ville de Mossoul après avoir été placés devant le choix de l’abjuration ou de l’exil ».

Une du n° 8152 de "Présent"
Une du n° 8152 de “Présent”
Cette façon de penser et cette indignation sélective sont tout à fait représentatives de la classe politique française au pouvoir. La purification religieuse planifiée par l’Etat islamique est en marche, les chrétiens de Mossoul sont écrasés, persécutés, spoliés, réprimés dans une quasi-indifférence générale qui rappelle l’indifférence internationale qui a entouré le massacre des Cristeros, au Mexique, dans les années 20. A Mossoul, le bilan est effroyable pour les églises de l’occupation islamiste (les 30 églises ou couvents chrétiens sont tous sous la coupe de l’État Islamique, toutes les croix ont été arrachées sur tous les lieux de culte chrétien, beaucoup de ces lieux de culte ont été brûlés ou détruits après avoir été pillés).

En ordre dispersé

Il se trouve des dizaines de milliers de Palestiniens en France, soutenus et encadrés politiquement et syndicalement (et comment !) pour descendre dans nos rues, tous drapeaux et banderoles déployés (dont la bannière de l’Etat Islamique en Irak et au Levant, qui persécute précisément les chrétiens d’Irak). Mais nous n’avons que sept malheureux députés et à peine 60 justes (60 !) pour protester contre le sort des chrétiens de Mossoul : Hervé Mariton, Xavier Breton, Dominique Tian, Alain Leboeuf, Yannick Favenec, Meyer Habib et Yann Galut. Ces parlementaires ont tous participé mardi à un rassemblement place du Palais-Bourbon pour marquer leur soutien aux chrétiens d’Irak. Un petit “flash mob” silencieux, mobilisation spontanée organisée par un groupe d’amis et relayée sur Facebook et Twitter. Ainsi qu’une pétition. Les initiatives fleurissent ces jours-ci, entre une journée de prières et jeûne vendredi, des manifestations à Paris et Lyon samedi, ainsi que les prières universelles prévues pour les célébrations de dimanche (le président de la Conférence des évêques de France, Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille, a incité les fidèles catholiques à prier et à soutenir matériellement les chrétiens de cette région du monde).

Lire la suiteLes Cristeros de Mossoul (Présent n° 8152)