Les campagnes s’appauvrissent, mais sont oubliées des actions de réduction des inégalités sociales

Les campagnes s’appauvrissent, mais sont oubliées des actions de réduction des inégalités sociales

15/06/2014 – PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation)
La ministre  Najat Belkacem (photo) propose de rénover la politique de la ville destinée à réduire les inégalités sociales entre territoires. L’objectif ? Recentrer la manne publique sur les seuls secteurs les plus nécessiteux. Seront concernées les zones de population dense, dont plus de la moitié disposent d’un revenu inférieur à 60 % du revenu médian national.

Or, 85 % des ménages pauvres n’habitent pas dans les quartiers dits « sensibles ». La pauvreté moyenne des campagnes est supérieure de 20 % à celle des zones urbaines. Pourtant, la part des prestations sociales dans leurs revenus est moins élevée qu’en ville. L’Etat a abandonné ces populations rurales au profit de la politique de la ville qui coûte des centaines de millions chaque année.

Pourtant, la pauvreté des campagnes n’engendre pas autant de délinquance qu’en ville. Le criminologue Xavier Raufer a réduit à néant les justifications de la culture de l’excuse, en démontrant clairement qu’à niveau de pauvreté similaire, la délinquance était très inférieure dans les campagnes que dans les banlieues de l’immigration. Des mal-pensants font remarquer que la composition de la population n’est pas la même.

Crédit photo : Parti Socialiste du Rhône, via Flickr, (cc).

Suède : nouvelles émeutes dans les banlieues ?

Suède : nouvelles émeutes dans les banlieues ?

27/05/2014 – STOCKHOLM (NOVOpress) – Aux premières heures du jour, lundi dernier, la police a fait face à des violences dans le secteur de Husby (ndlr : une banlieue de Stockholm essentiellement peuplée d’immigrés africains et turcs). Une patrouille qui voulait contrôler un conducteur ivre a été confrontée à plusieurs dizaines de jeunes qui ont lancé des pierres d’un pont. La police a dû tirer des coups de semonce pour se dégager.

Plusieurs voitures et containers ont été incendiés et, afin de ne pas laisser la situation dégénérer comme il y a un an presque jour pour jour où des émeutes avaient duré 5 jours, des hélicoptères, des véhicules anti-émeutes et des policiers lourdement équipés sont apparus dans plusieurs endroits comme Husby, Kista et Rinkeby.

Source : ny heteridag

Le directeur de l’IUT de Saint-Denis visé par des menaces de mort à caractère islamiste

Le directeur de l'IUT de Saint-Denis visé par des menaces de mort à caractère islamiste

20/05/2014 – via Le Figaro – Ces menaces interviennent alors que l’établissement vit une crise interne sans précédent. Le directeur vient de mettre fin à un système d’escroquerie où des vacataires étaient payés alors qu’ils n’assuraient aucun enseignement. « Tu vas mourir, toi et tes enfants. (…) J’appelle tous les musulmans à te punir. Tu dois payer.» Le directeur de l’IUT de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a reçu quinze lettres de menace de mort depuis le 4 février, indique ce lundi soir RTL. D’abord adressée à son bureau, cette prose terrifiante arrive maintenant directement à son domicile. Une lettre contenait même une photo de lui, le visage barré d’une croix, avec inscrit « mort.»
Qui pourrait en vouloir à ce point à cet homme ? Si aucun lien n’est encore établi par les forces de l’ordre, reste que ces menaces s’inscrivent dans un contexte de tension extrême au sein de l’IUT de Saint-Denis. La direction affirme avoir levé le voile sur un système de magouille extrêmement bien ficelée, qui reposerait sur des contrats avec des vacataires n’ayant simplement jamais enseigné.

Article intégral : lefigaro.fr

Etat de non-droit à Corbeil-Essonnes, la ville du sénateur Serge Dassault

22/04/2014 – CORBEIL-ESSONNES (NOVOpress)
Etat de non-droit à Corbeil-Essonnes, la ville du sénateur Serge DassaultUn tout petit article dans Le Parisien du 21 avril, et article payant sur la version en ligne de ce même journal, pour ce fait que la presse qualifie sans doute de “divers”.

Dans le quartier “sensible “de “Montconseil”, la police municipale était venue constater des dégradations commises sur le gymnase de quartier, un équipement public pour les “jeunes en difficulté”. L’article précise que la Police Nationale sécurise le quartier lorsque la Police Municipale intervient…

Les citoyens sont alors en droit de se demander à quoi sert leur police municipale si elle n’est pas capable de se rendre sur le terrain sans intervention de ses collègues de la Police Nationale ?

C’est alors que 40 “jeunes” ont lancé des parpaings et d’autres projectiles sur les policiers. Sur ces 40 racailles, uniquement 2 “jeunes” ont été interpelés et ont de bonnes chances d’être remis en liberté peu de temps après.

Lire la suiteEtat de non-droit à Corbeil-Essonnes, la ville du sénateur Serge Dassault

Banlieue : la machine sans compteur. Des milliards engloutis dans une politique inefficace

Banlieue : la machine sans compteur. Des milliards engloutis dans une politique inefficace ?

Par Michel Lhomme

L’été approche mais l’arrivée constante de clandestins mettra à nouveau, dans quelques mois, la politique d’hébergement d’urgence au pied du mur. En Seine-Saint-Denis, il y avait 7 000 sans-papiers recensés au 31 juillet 2011 et, un an plus tard, 1 000 de plus, soit une progression de 15 %. Par la Libye désormais incontrôlée mais aussi par la Macédoine et la Grèce, on parle d’une arrivée de 300 “réfugiés” par jour. La France ayant signé tous les accords européens sur la question ne peut les expulser.

Banlieue : la machine sans compteur. Des milliards engloutis dans une politique inefficace ?Alors Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault avait demandé à Cécile Duflot, à l’époque ministre du logement, de demander aux officines administratives en charge du problème de gérer au mieux et le plus efficacement cet afflux supplémentaire. On réquisitionne donc de nouveaux lieux d’hébergement vite pleins et qui commencent à atteindre leurs limites. Alors on a commencé à placer certains réfugiés en grande banlieue ou à la campagne.

Mais que se passait-il jusque là ? Principalement un hébergement provisoire : un hôtel à 70 euros la nuit, solution tue par les hôteliers qui y trouvent effectivement leur compte. L’hébergement d’urgence représente 20 à 30 % des chambres louées dans la région Ile-de-France ! Cela coûterait annuellement la coquette somme de 410 millions d’euros. Mais les caisses se vidant, Cécile Duflot, avant sa démission, avait réclamé un plan d’urgence supplémentaire de 50 millions d’euros.

Lire la suiteBanlieue : la machine sans compteur. Des milliards engloutis dans une politique inefficace

2014 : Élections, piège à abstentions / sanctions, par Raoul Fougax

2014 : Elections, piège à abstentions/sanctions, par Raoul Fougax

Notre analyse de la quenelle municipale confirmée au PS.

Nous avons été  parmi les premiers, sinon les premiers à lier indirectement l’affaire Dieudonné à l’élection municipale. C’était un symptôme entre autres de l’élargissement du rejet du PS dans les banlieues populaire, c’est à dire aujourd’hui immigrées. Pas besoin de grands sondages pour arriver à cette conclusion. Un peu de bon sens et d’analyse objective suffisent.

S’il y a débâcle municipale du parti socialiste, elle sera provoquée par une abstention des déçus des promesses de campagne et par un rejet sociétal communautaire. Le PS redoute une abstention massive de ses électeurs notamment de ceux des banlieues. Maintenant, il le dit et le président s’agite. Il multiplie les déplacements et les gestes vis-à-vis notamment des musulmans. C’est inutile.

Lire la suite2014 : Élections, piège à abstentions / sanctions, par Raoul Fougax

Trappes : Naïma Charaï (PS) veut « investir massivement dans les quartiers »

Trappes : Naïma Charaï (PS) veut « investir massivement dans les quartiers »

02/08/2013 – 17h00
BORDEAUX (via Infos-Bordeaux) –
Le sujet des émeutes ethniques de Trappes fait couler beaucoup d’encre. Après les interrogations du député maire de Bègles, Noël Mamère (« pourquoi interpeller en plein ramadan une jeune femme voilée ? »), c’est au tour de son ancienne suppléante, Naïma Charaï, d’écrire une tribune sur le sujet dans Libération. Naïma Charaï (photo en Une) est l’actuel président de l’Acsé (Agence nationale de la cohésion sociale et l’égalité des chances), nommé par décret du Président de la République du 3 octobre 2012.

Lire la suiteTrappes : Naïma Charaï (PS) veut « investir massivement dans les quartiers »

Scènes de guerre islamiste à Trappes

Scènes de guerre islamiste à Trappes

20/07/2012 – 17h30
TRAPPES (NOVOpress)
– Poubelles embrasées, abribus détruits, barricades dressées, rues dévastées… Trappes (Yvelines) a connu de nouvelles scènes de guerre dans la nuit de vendredi à samedi. Entre 200 et 400 personnes ont attaqué les forces de l’ordre dans le quartier des Merisiers. La cause de ce soulèvement semble être religieux. Sous couvert de l’anonymat, le responsable d’une association de musulmans interrogé par l’AFP (Agence France Presse), a expliqué que ce soulèvement faisait suite à l’interpellation jeudi d’un homme qui s’était opposé au contrôle par la police de son épouse portant un voile intégral.

Lire la suiteScènes de guerre islamiste à Trappes

Guérilla à Paris autour du sacre du PSG : les racailles de banlieue principaux responsables

Guérilla à Paris autour du sacre du PSG : les racailles de banlieue principales responsables

14/05/2013 – 22h00
PARIS (NOVOpress) –
Le bilan des émeutes multiethniques ayant ravagé le cœur de Paris, lundi, en marge de la cérémonie du troisième titre de champion de France du PSG, s’avère lourd. En terme d’image pour la France : les scènes de pillage tournent en boucle sur les chaînes de télévision du monde entier. Mais aussi sur le plan humain et matériel : on dénombre 32 blessés et 42 personnes interpellées, tandis qu’autour de la place du Trocadéro, des dizaines de vitrines de magasins ont été brisées par les voyous. Des deux roues et voitures ont aussi été défoncés ou brûlés en grand nombre.

Lire la suiteGuérilla à Paris autour du sacre du PSG : les racailles de banlieue principaux responsables

Redoine Faïd : nouvelle idole des “jeunes”

Redoine Faïd : nouvelle idole des "jeunes"

Redoine Faïd, célèbre figure du nouveau « milieu » issu de l’immigration, était déjà une star dans les banlieues chaudes. En s’évadant de prison à l’explosif et à l’issue d’une prise d’otages, il est en train de devenir une légende.

Lire la suiteRedoine Faïd : nouvelle idole des “jeunes”

Le Far West en plein Mulhouse : un coup de feu apparemment « gratuit » tiré contre un tramway bondé

Le Far West en plein Mulhouse : un coup de feu apparemment « gratuit » tiré contre un tramway bondé

12/03/2013 – 14h00
MULHOUSE (NOVOpress) – Vers 17 h 30 ce lundi 11 mars, en pleine heure de pointe, sur une ligne de tram (photo de cette ligne) entre la ZUP des Coteaux (qui est une “zone franche”) et le centre-ville de Mulhouse, une rame a été prise pour cible par un individu armé et cagoulé à la hauteur de la station Porte-Haute. Le projectile a fait voler en éclats une vitre latérale, heureusement sans faire de victime.

Lire la suiteLe Far West en plein Mulhouse : un coup de feu apparemment « gratuit » tiré contre un tramway bondé

Mohamed Merah compte ses fans sur Twitter

Mohamed Merah compte ses fans sur Twitter

11/03/2013 – 10h00
PARIS (NOVOpress) — Mercredi 6 mars 2013, France 3 diffusait un reportage sur Mohamed Merah, la “chance pour la France” qui a mal tourné. À la suite de cette émission, nombreux furent les internautes qui réagirent sur Twitter, s’indignant de la monstruosité du personnage, et appelant à la vigilance sur le danger que représente l’islamisme.

Il n’en fallait guère plus pour déclencher un véritable lynchage en ligne de la part des islamo-racailles qui considèrent Mohamed Merah comme un des leurs, et sanctionnent toute critique par des insultes racistes en série à l’égard des Blancs, agrémentées de menaces de mort : « j’espère que tu bruleras vif », « (…) j’ai envie de te buter pour les propos que tu tiens sale merde », « sale blanc nique ta mère plus loin », « Vous etes que des blancs vous valez rien » etc…

Lire la suiteMohamed Merah compte ses fans sur Twitter

La politique de la Ville : un échec à 90 milliards d’euros

La politique de la Ville : un échec à 90 milliards d’euros

21/02/2013 – 14h00
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
Mardi, le Premier ministre a présenté une énième réforme de la politique de la Ville. Elle prévoit une série de mesures visant notamment à concentrer les moyens existant vers les quartiers les plus en difficultés. En trente ans de « crise des banlieues », c’est près de 2.500 quartiers dits « difficiles » qui ont fait l’objet de programmes de rénovation de l’habitat, de subventionnement de l’emploi et associatif, afin de retrouver la paix sociale et l’emploi.

Lire la suiteLa politique de la Ville : un échec à 90 milliards d’euros

Naïma Charaï (PS) : « Des enfants boycottent la cantine parce qu’elle n’est pas halal »

Naïma Charaï (PS) : « Des enfants boycottent la cantine parce qu’elle n’est pas halal »

19/02/2013 – 10h00
PARIS (via Infos Bordeaux) – En octobre dernier, la socialiste Naïma Charaï a été nommée à la tête du conseil d’administration de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances. Née au Maroc, cette conseillère régionale d’Aquitaine, élue sur la liste d’Alain Rousset, gère donc un budget de 376 millions d’euros déversés en pure perte dans les banlieues à forte proportion d’immigrés, dans le but « d’éviter l’explosion sociale ».

Interrogée dimanche matin  dans les colonnes de Sud-Ouest (ci-dessus), celle-ci se déclare : « Abasourdie par ce que je vois en banlieue ». Semblant découvrir l’étendue des problèmes qui minent nos centres urbains, Naïma Charaï souhaite alerter l’opinion publique : « Sur la question de la laïcité, par exemple lorsqu’un préfet m’indique que des fillettes de 7 ou 8 ans portent parfois le voile, que des enfants boycottent la cantine parce qu’elle n’est pas halal. Ce sont des choses que l’on ne voyait pas il y a vingt ans ».

Crédit photo : Capture d’écran

L’immigration, cheval de Troie des puissances étrangères – par Jean-Yves Le Gallou

Charles Hammerman Rivkin, ambassadeur des Etats-Unis pour la France. Très actif pour l’ingérence de son pays au sein des banlieues de l’immigration.

10/01/2013 — 14h00
PARIS (via Boulevard Voltaire) — L’immigration est un boulet. Un boulet pour l’économie : elle pèse sur les déficits, elle aggrave le chômage. Un boulet social : elle tire les salaires à la baisse. Un boulet sécuritaire : inutile d’en dire plus… L’immigration est aussi devenue un vecteur d’influence pour les puissances étrangères.

Lire la suiteL’immigration, cheval de Troie des puissances étrangères – par Jean-Yves Le Gallou