Un attentat islamiste déjoué en Australie

Un attentat islamiste déjoué en Australie

20/09/2014 – BRISBANE (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Une opération anti-terroriste de grande envergure est menée depuis le début de la semaine dans les banlieues de l’immigration de Sydney et Brisbane.

Parmi les personnes appréhendées, un agent de l’Etat islamique qui avait reçu pour mission de « sélectionner des gens au hasard afin de les exécuter de manière plutôt horrible ». Ces exécutions barbares devaient être filmées, dénotant selon le procureur en charge du dossier « un degré inhabituel de fanatisme ». Ce vaste coup de filet des autorités australienne ne met naturellement pas fin aux menaces d’attentat de l’Etat Islamique, et l’Australie vient de relever sine die son niveau d’alerte.

Pour le ministre de l’Immigration « la menace très réelle [à laquelle l’Australie est confrontée], justifie une réponse musclée du gouvernement ». Le ministre poursuit « ces gens-là, j’ai le regret de le dire, ne nous haïssent pas pour ce que nous faisons, ils nous haïssent pour ce que nous sommes et la façon dont nous vivons ».

Photo en Une : Brisbane. Crédit photo : andzzz, via Wikipédia, (cc).

« Frontières souveraines » : un exemple qui nous vient d’Australie

« Frontières souveraines » : un exemple qui nous vient d'Australie

23/02/2014 – CANBERRA (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Depuis quelques mois, les Australiens ont fini de jouer les “bons pasteurs de Lampedusa”.

A la tête d’une coalition libérale-nationale lors des élections législatives de septembre 2013, l’actuel Premier ministre Tony Abbott (photo) a été plébiscité pour ses promesses de stopper les bateaux de clandestins. Le précédent gouvernement, de centre gauche, avait commencé à lutter contre les  clandestins venus du monde entier, mais son action avait été jugée insuffisante. Depuis 2001, tout demandeur d’asile arrivé par les voies maritimes était acheminé vers un centre de détention  situé sur l’Ile Christmas avant de rejoindre le camp de Nauru, en Papouasie. En échange de l’accueil de ces demandeurs d’asile, Nauru recevait d’importants subsides financiers de la part de l’Australie.

Avec l’opération « Frontières souveraines », Tony Abbott entend mettre un terme définitif à l’immigration clandestine. Dorénavant, les migrants sont interceptés par des navires de guerre et n’ont d’autre choix que de retourner dans leur pays ou de rester dans un centre de rétention avant leur expulsion. On leur distribue un document expliquant qu’ils sont rentrés illégalement sur le territoire australien…

Lire la suite« Frontières souveraines » : un exemple qui nous vient d’Australie

Australie : un père est inculpé après avoir autorisé sa fille de 12 à se marier

14/02/2014
SYDNEY (NOVOpress) – Une libération sous caution a été refusée au père de l’enfant de 12 ans mariée durant une cérémonie illégale malgré le fait qu’il proclame que sa fille « avait insisté » et « était amoureuse ».

Le père de 61 ans est accusé de complicité dans un délit de  relation sexuelle avec une mineure de 10 à 14 ans. Le juge a considéré que même si le prévenu pensait qu’il n’avait rien à se reprocher il montrait un total mépris des lois de cet état.

Le service de protection des mineurs l’avait arrêté mardi dernier alors qu’il avait donné son accord lors d’une cérémonie musulmane. L’homme de 26 ans d’origine Libanaise qui voulait se marier avec l’enfant reste aussi en prison avec 25 charges d’agressions sexuelles sur mineure retenues contre lui.

Le père a été interpellé le lendemain de l’arrestation du religieux musulman qui a officié pendant la cérémonie. Bien que plusieurs associations musulmanes aient exprimés leur réprobation, le président de l’association des musulmans Libanais, Samir Dandan, a tenu à préciser que de tels faits concernés aussi toutes les religions et pas seulement l’Islam

Source : Sydney Morning Herald

Crédit photo : interiorphotos via Flickr (cc)

Sécher les cours peut s’avérer dangereux… (vidéo)

Tailler les cours peut être dangereux (vidéo)

10/02/2014 – MELBOURNE (NOVOpress)
L’organisation australienne Learn for Life qui promeut l’éducation, diffuse une vidéo gore pour inciter les étudiants à ne pas sécher les cours car cela peut avoir des conséquences dramatiques.

L’OCDE a publié une enquête faite dans 63 pays et qui trouve que 18% des ados de 15 ans ont séché au moins un cours la quinzaine précédente. La France est en position moyenne.

On peut se demander si cette vidéo poussera les étudiants à ne pas sécher les cours. Ou bien s’ils en concluront, on peut tailler les cours à condition que les garçons ne perdent pas la tête et restent prudents malgré la compagnie de belles filles, et les filles de même malgré la compagnie de garçons attractifs !

Lampedusa aux antipodes de l’Australie – La compassion est un bon sentiment, ce n’est pas une politique

Lampedusa aux antipodes de l'Australie - La compassion est un bon sentiment, ce n’est pas une politique

L’horrible drame de Lampedusa est exploité médiatiquement et politiquement pour culpabiliser ceux qui veulent durcir les conditions des migrations notamment clandestines. Culpabiliser l’adversaire pour le neutraliser, c’est une stratégie bien connue.

En l’occurrence, l’ampleur du drame est incontestable, mais la mort de 300 migrants [NDLR : cet article a été écrit avant les nouveaux débarquements et noyades, moins nombreuses, de la fin de la semaine dernière], si elle est intolérable, n’est pas un argument objectif face a un problème mondial. Il faut cependant s’attendre à voir la France, le pays qui voulait faire la guerre à la Syrie au nom de ses valeurs humanistes, se retrouver en pointe dans la mobilisation des bons sentiments.

Lire la suiteLampedusa aux antipodes de l’Australie – La compassion est un bon sentiment, ce n’est pas une politique

Immigration : l’Australie expulsera tous ses clandestins

Immigration : l’Australie expulsera tous ses clandestins

20/07/2013 – 09h00
CANBERRA (NOVOpress) –
L’Australie ne compte pas baisser les bras face à l’immigration de masse. Ce pays-continent a annoncé vendredi la fermeture de ses frontières aux migrants clandestins. Si ces derniers atteignent l’Australie, ils seront désormais expulsés vers la Papouasie-Nouvelle-Guinée, une île de 7 millions d’habitants au nord de l’Australie. « A l’avenir, nos gouvernements ont l’intention de s’assurer que le message soit délivré clairement aux réseaux de passeurs à travers le monde et aux criminels qui les soutiennent en Australie : les espoirs qu’ils vendent à leurs clients sont de faux espoirs », a déclaré Kevin Rudd, le Premier ministre australien.

Lire la suiteImmigration : l’Australie expulsera tous ses clandestins

L’Australie élimine Jésus-Christ de l’histoire

L’Australie élimine Jésus-Christ de l’histoire

06/09/11 – 08h30
CANBERRA (NOVOpress) –
« Avant Jésus-Christ » et « après Jésus-Christ » (BC et AD en anglais) sont désormais des formules interdites dans les écoles australiennes. Le nouveau programme d’histoire introduit par le gouvernement travailliste prescrit d’employer des termes « neutres », BCE (avant l’ère commune), BP (avant le présent) et CE (ère commune).

La décision a suscité une vive polémique en Australie. The Daily Telegraph de Sydney (le principal quotidien conservateur) titre « La brigade politiquement correcte élimine Jésus-Christ ». L’archevêque anglican de Sydney, Peter Jensen, un évangéliste connu pour son franc-parler (il est l’une des principales figures de la résistance à la dérive politiquement correcte de la communion anglicane à travers le monde), a dénoncé « une tentative intellectuellement absurde pour effacer le Christ de l’histoire humaine. C’est absurde parce que la venue du Christ demeure le point fixe des dates et parce que la formule “ère commune” n’a aucun sens et induit en erreur. C’est du même ordre que d’appeler Noël “fêtes de fin d’année” ». Christopher Pyne, porte-parole pour l’éducation de l’opposition libérale, a déclaré : « L’Australie est ce qu’elle est aujourd’hui à cause des fondements de notre nation dans l’héritage judéo-chrétien que nous avons reçu de la civilisation occidentale. Se prosterner devant le politiquement correct en retirant “avant Jésus-Christ” et “après Jésus-Christ” des programmes officiels, relève de l’erreur fondamentale de nier qui nous sommes en tant que peuple ».

En compensation, « le multiculturalisme sera ancré dans les programmes en tant que première étape pour contraindre la société à respecter les autres cultures. Les élèves seront formés à la “compétence culturelle” en classe, dans le cadre du plan du gouvernement fédéral pour stimuler le soutien au multiculturalisme et combattre les attitudes négatives ». Le gouvernement commence ainsi à répondre à un rapport rédigé en 2010 par « le Conseil multiculturel australien », qui avait entre autres recommandé « que le gouvernement établisse une stratégie anti-raciste et mette en place un programme d’éducation pour tous les Australiens, en insistant particulièrement sur les discriminations, les préjugés et le racisme ».

Selon des enquêtes sociologiques, un Australien sur dix est encore opposé aux mariages inter-ethniques: proportion évidemment intolérable pour le gouvernement. La rééducation de la société commence à l’école.

[box] Photo : Tombeau du pape Grégoire XIII. La sculpture met en évidence l’introduction en 1582 par ce pape du calendrier Grégorien qui est actuellement le calendrier international utilisé par la plupart des pays. Ce calendrier a corrigé une dérive des dates existant dans le calendrier précédent, dérive due à un calcul insuffisamment précis des années bissextiles. [/box]