Jean-Frédéric Poisson : « On ne sait plus ce que pensent Les Républicains »

Jean-Frédéric Poisson

20/06/2017 – FRANCE (NOVOpress) : Jean-Frédéric Poisson, président du Parti chrétien-démocrate (PCD), a été battu aux élections législatives par la candidate de La République en marche (LREM), Aurore Bergé. Il s’exprime sur le plateau de TV Libertés sur ses combats, mais surtout sur la signification de la domination sans partage d’Emmanuel Macron et sur l’absence d’opposition crédible ou même tout simplement audible. Une analyse de haute tenue, comme toujours avec Jean-Frédéric Poisson, qui porte également sur l’entrée dans une ère, qu’il espère la plus courte possible, de domination de l’économie sur le politique.

Pour la girouette Aurore Bergé, Edouard Philippe “est quelqu’un d’extrêmement loyal”

15/05/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Aurore Bergé, investie aux élections législatives par La République en marche, était invitée ce lundi matin de BFMTV pour dresser le portrait du possible futur Premier ministre Edouard Philippe, qu’elle a eu comme professeur à Sciences Po et côtoyé lors de la campagne de la primaire de droite d’Alain Juppé.

C’est quelqu’un d’extrêmement loyal“, a estimé Aurore Bergé. Une déclaration qui ne manque pas de saveur quand on connaît le parcours politique d’Aurore Bergé qui n’a pas brillé par sa constance et sa loyauté. Membre actif de la campagne pour Paris de Nathalie Kosciusko-Morizet en 2014, Aurore Bergé a ensuite rejoint Alain Juppé. Puis, elle a intègré « DroiteLib », un mouvement pro-Fillon qui se veut le « missile anti-Macron » pour finalement, rejoindre l’équipe de campagne et le comité politique du mouvement En Marche…

Le député Jacques Miard a même tweeté le message suivant : “Désormais ne dites plus #girouette mais #auroreberge”.



Après échec cuisant aux municipales, Aurore Bergé, militante UMP pro-mariage gay, cherche place aux européennes

Après échec cuisant aux municipales, Aurore Bergé, militante UMP pro-mariage gay, cherche place aux européennes

06/04/2014 – PARIS (NOVOPress)
Cette jeune femme de 27 ans s’est fait connaitre à l’UMP en participant à une manifestation de soutien à la loi Taubira sur le mariage homo, et en soutenant le droit du sol. Benoist Apparu, ancien ministre délégué au Logement sous Sarkozy, a dit d’elle qu’elle “tient la route” et a un “fort potentiel”, elle “sort du lot” “même si c’est un peu tôt pour parler de relève”.

Après un cuisant échec aux municipales (17 % derrière le vainqueur), Aurore Bergé voudrait être en 6ème position sur la liste UMP d’Île-de-France pour les européennes (les places précédentes étant déjà prises).

 

Dérapage cathophobe d’un député socialiste

Dérapage cathophobe d'un député socialiste

07/03/2013 – 22h50
PARIS (NOVOpress) – Nicolas Bays, député socialiste, est coutumier des provocations, souvent de mauvais goût. Il s’était déjà illustré en embrassant sur la bouche le député Yann Galut pour signifier leur soutien au “mariage pour tou”s, en précisant qu’ils étaient tous deux hétérosexuels.

Lire la suiteDérapage cathophobe d’un député socialiste

Crise identitaire à l’UMP : vers une stratégie de l’échec ?

Crise identitaire à l'UMP : vers une stratégie de l'échec ?

Photo : séminaire des cadres UMP le 9 février 2013. Crédit : UMP Photos via Flickr (cc)

25/02/2013 – 08h00
PARIS (NOVOpress) — La campagne électorale en vue des élections municipales de mars 2014 est l’occasion de s’interroger sur l’état de santé de l’ex Union pour la majorité présidentielle. Deux constats s’imposent : d’un côté, une base qui a soutenu la ligne “identitaire” impulsée par Patrick Buisson lors de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy en 2012 puis la ligne de “droite décomplexée” conduite par Jean-François Copé. La même base militante s’est clairement prononcée en faveur d’alliances locales avec le Front National, et aura fourni le gros des troupes de la Manif pour tous contre l’adoption d’enfants par les homosexuels. D’un autre côté, des prises de position de responsables UMP aux antipodes de ce virage “droitier”. Sans prédire une explosion en plein vol, il y a de quoi s’interroger sur le devenir de cette formation politique, alors que FN et Bloc Identitaire appellent à des unions sacrées à droite.

Lire la suiteCrise identitaire à l’UMP : vers une stratégie de l’échec ?