Des expulsions maintenant ! Des mesures d’urgence immédiatement !

02/11/2020 – FRANCE (NOVOpress)
Suite aux attentats islamistes qui frappent la France ces dernières semaines, Les Identitaires réclament – dans un communiqué de presse – des mesures d’urgence immédiatement.


Les Identitaires exigent depuis 2016 des mesures d’urgence pour combattre la menace islamiste. Pour protéger les Français nous demandons à nouveau :

Le gel de l’immigration légale non européenne.
La lutte accrue contre l’immigration illégale et l’expulsion des clandestins.
Le rétablissement des frontières nationales afin d’empêcher l’entrée de nouveaux djihadistes sur notre sol.
La fermeture administrative des mosquées islamistes.
Le gel de toute nouvelle construction de mosquées.
L’interdiction des organisations islamistes (qu’elles soient d’obédience salafiste ou liées aux Frères musulmans comme les Musulmans de France ex-UOIF).
L’expulsion de tout étranger lié aux réseaux islamistes.
L’application ferme de la déchéance de nationalité française pour tout binational impliqué dans une entreprise djihadiste, et de l’interdiction de territoire.
Un grand plan de désarmement des banlieues et le renforcement des moyens humains et matériels des forces de l’ordre et de l’armée.
La rupture des liens indécents entretenus par l’État français avec des pays liés au financement du djihadisme.

Si ces mesures avaient été prises à temps, bien des morts auraient pu être évités. Si le gouvernement trouve encore des excuses pour ne pas les appliquer, la situation s’aggravera immanquablement.

Ne perdons plus de temps, sans quoi nous laisserons grandir la menace islamiste et rendrons son anéantissement plus difficile encore dans les années qui viennent.

Plus d’infos : https://www.les-identitaires.com/2020/11/01/des-expulsions-maintenant-des-mesures-durgence-immediatement/

Nadine Morano : « Les islamistes nous ont déclaré la guerre, ce sera eux ou nous. Il faut protéger les Français ! »

Après l’attentat islamiste de Nice, où trois personnes ont été tuées à l’arme blanche, à la basilique Notre-Dame de l’Assomption, au micro de Boulevard Voltaire, réaction de Nadine Morano, qui dénonce « la lâcheté absolue » des terroristes islamistes et réclame la prise de mesures exceptionnelles.

A priori trois attaques terroristes au nom de l’islam ont visé la France, Nice, Avignon puis le consulat français en Arabie saoudite. Quel est votre sentiment ?

Ce sera eux ou nous ! Ils nous ont déclaré la guerre sur notre territoire et cela fait des mois que cela dure. On ne compte plus les morts. On va bientôt atteindre 300 morts assassinés sur notre territoire parce que des gens vivent chez nous et méprisent notre mode de vie. Ils nous veulent donc du mal. Ils n’aiment pas la France, ils n’aiment pas notre civilisation et ils n’aiment pas notre culture. Le mode opératoire de cet acte à Nice, ce matin, est une signature. C’est la signature d’un acte terroriste islamiste d’une lâcheté absolue. S’en prendre au gardien de l’église et à deux femmes au sein d’une église catholique est d’une lâcheté absolue. C’est, d’ailleurs, le terrorisme du pauvre qui utilise un couteau. C’est immonde et ignoble. Nous sommes clairement en guerre. Comme disait Christian Estrosi, c’est une guerre contre un fascisme islamiste.
Pour cela, il faut prendre des mesures de fermeté absolue dans un cadre exceptionnel. Je ne comprends pas pourquoi les 4.111 fichés S étrangers pour radicalisation ne sont pas encore expulsés du territoire français. Modifions notre législation. Il faut un organe judiciaire spécifique et les expulser du territoire. On nous dit qu’en France, il ne faut pas de camps comme Guantánamo. La seule préoccupation que j’ai, aujourd’hui, c’est de protéger les citoyens français et non de me préoccuper du bien-être de tel ou tel au regard des droits de l’homme. Il faut un dispositif de précaution vis-à-vis de nos concitoyens.

Impossible de voir ces attentats sans penser à ces militants turcs qui, hier, chassaient des Arméniens dans plusieurs villes de France. Impossible de ne pas penser aux appels d’Erdoğan à se mobiliser contre les caricatures de Mahomet. Impossible de ne pas oublier que la Turquie est encore en voie d’adhésion dans l’Union européenne. La Turquie d’Erdoğan est-elle notre partenaire ou est-elle notre adversaire dans cette guerre ?

Je l’ai dit et réclamé ! Je suis favorable à stopper immédiatement ce processus absurde de l’adhésion de la Turquie dans l’Union européenne. L’ambiguïté des responsables du monde musulman est grave et a beaucoup de conséquences. Erdoğan est dans une provocation et attise la haine contre la France. Encore une fois, je suis choquée d’entendre le ministre des Affaires étrangères marocain condamner les propos d’Emmanuel Macron. Nous respectons leur mode de vie, je demande à ce qu’il respecte le nôtre. Dans notre pays, c’est la liberté d’expression. Aujourd’hui, ils se victimisent pour un dessin. Dans une démocratie, on dépose plainte, mais on ne sort pas les couteaux.
Tous ceux qui ne veulent pas respecter notre mode vie, qui ne se sentent pas bien avec notre mode vie, alors qu’ils repartent dans leur pays pour vivre leur religion. Chez nous, nous sommes dans un pays aux racines chrétiennes dans un État laïc où chacun peut pratiquer sa religion, mais en respectant les lois de la République. Quand c’est insupportable à vivre, je dis au Maroc de reprendre ses ressortissants marocains qui vivent chez nous et qui considèrent qu’un dessin n’est pas acceptable. Qu’ils reprennent aussi tous les mineurs qui sont arrivés non accompagnés sur notre territoire et qui ont vocation à repartir chez eux. Nous n’avons pas vocation à prendre en charge leur jeunesse.
À un moment donné, il faut que nous soyons fermes. Nous sommes un État laïc et on doit respecter, où que l’on soit, notre mode vie. C’est trop facile de venir chez nous, d’avoir cette qualité de vie, d’acheter notre patrimoine et de ne pas vouloir respecter notre mode de vie. Stop ! La France doit rester la France.

C’est la République laïque, donc la République des caricatures, de Charlie Hebdo qui est visée, et pourtant l’attentat a eu lieu dans une église catholique à Nice. Comment expliquer ce geste qui, a priori, n’est sans aucun rapport ?

Parce qu’ils en font une guerre de religion. Ils n’acceptent pas notre liberté d’expression, notre mode de vie, notre culture et nos racines chrétiennes, alors que Charlie Hebdo a caricaturé toutes les religions et les élus – je suis bien placée pour le savoir et ne pas apprécier ce torchon. C’est notre mode de vie et, depuis des siècles, nous avons ce droit à la caricature en France et le droit de dire que cela ne nous plaît pas. On ne va pas se laisser assassiner parce que des gens n’apprécient pas un dessin dans une démocratie. Il faut donc que nous les combattions, que nous mettions en place un moratoire sur l’immigration en France, nous devons renvoyer chez eux tous ceux qui font des prêches contre la France, nous devons fermer toutes les mosquées salafistes dans ce pays et nous devons recenser tous les lieux de culte. Quand j’entends les propos tenus par Mohammed Moussaouï, que j’avais reçu quand j’étais ministre en charge de la famille pour lui dire que nous avions besoin de son soutien pour soutenir la loi d’interdiction du port du voile intégral, il m’avait répondu que c’était compliqué et que tout le monde allait faire l’amalgame avec les musulmans. C’est un discours d’ambiguïté permanent. Ici, on est en France et non dans un État musulman !

Tribune reprise de Boulevard Voltaire

I-Média – Confinement, attentats islamistes… La France sous pression

30/10/2020 – FRANCE (NOVOpress)
Ce nouveau numéro d’I-Média revient sur l’annonce par Emmanuel Macron d’un nouveau confinement avant de proposer une chronique intitulée “Les islamistes déclarent la guerre à la France”.
Entre les attaques d’Erdogan, les manifestations dans le monde entier et la menace intérieure liée à la démographie, la France semble sur le point d’entrer en guerre ouverte contre l’islamisme.


Attentats islamistes de janvier 2015 – Ouverture d’un procès hors normes

Pas moins de 171 tonnes de procédure, quelque 200 parties civiles, 144 témoins cités, 94 avocats, 5 juges professionnels et près de 50 jours d’audience prévus : 5 ans et 8 mois après les carnages perpétrés au nom d’Allah par les frères Kouachi et Amédy Coulibaly dans les locaux de Charlie Hebdo, à Montrouge et à l’Hyper Casher de la porte de Vincennes (17 morts au total), le procès hors normes de leurs 14 complices s’est enfin ouvert mercredi devant la cour d’assises spéciale de Paris. Un procès qui, contrairement à ce qu’affirment certains médias avec une volonté évidente de minimiser leur responsabilité, est loin de ne concerner que « de petites mains », et dont les Français attendent d’abord qu’il débouche sur des peines exemplaires.

Tous complices à des degrés divers

Rappelons en effet que, parmi ces 14 accusés, figurent notamment Mohammed Belhoucine, qui a écrit la prestation d’allégeance à l’EI de Coulibaly, et l’ex-dealer de l’Essonne passé à l’islamisme Ali Riza Polat, soupçonné, lui, d’avoir eu un rôle central dans les préparatifs des attentats, en particulier la fourniture de l’arsenal utilisé par le trio terroriste. Poursuivis pour « complicité » de crimes terroristes, ils sont passibles de la réclusion criminelle à perpétuité. Parmi les autres accusés, jugés quant à eux pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle », on trouve encore Nezar Mickaël Pastor Alwatik et Amar Ramdani, tous deux soupçonnés d’avoir fourni des armes à Coulibaly, avec l’aide de ces deux autres fous d’Allah que sont Saïd Makhlouf et Mohammed-Amine Fares. Autres impliqués dans le volet « armes », les « Belges » Michel Catino et Metin Karasular, ainsi que les « Français » Miguel Martinez (qui a reconnu avoir acheté du matériel et un véhicule pour Coulibaly) et Abdelaziz Abbad. Enfin, dans le volet « logistique », on trouve Willy Prévost, issu de la cité de Grigny, et Chritophe Raumel, seul accusé à comparaître libre sous contrôle judiciaire pour « association de malfaiteurs » simple.

« Une méconnaissance du processus d’élaboration d’un attentat »

Bref, comme le notait très justement Jean-Charles Brisard, président du Centre d’Analyse du Terrorisme, dans un entretien accordé récemment au Figarovox : « qualifier ces individus de “petites mains” ou de “seconds couteaux” comme j’ai pu le lire ici ou là reflète une méconnaissance du processus d’élaboration d’un attentat ». Car, « sans cette chaîne de soutiens, d’assistance et de fourniture de moyens, ces attentats n’auraient sans doute pas pu avoir lieu ». Reste quand même un regret : l’absence dans le box des accusés d’Hayat Boumeddiene, la très virulente compagne de Coulibaly et figure du djihadisme féminin, ainsi que des frères Belhoucine, tous trois partis quelques jours avant les attaques pour la zone irako-syrienne. Evoquée par diverses sources, la mort de ces derniers n’a cependant jamais été officiellement confirmée. Quant à Hayat Boumeddiene, un temps donnée morte, elle serait, selon les affirmations d’une « revenante » interrogée par nos services de renseignement, toujours en cavale en Syrie.

Franck Deletraz

Article paru dans Présent daté du 2 septembre 2020

Tous dans la rue le 25 novembre à Paris : « Face aux islamistes : défendons l’Europe ! »

Islamistes Attentats 321 Morts15/11/2017 – FRANCE (NOVOpress) : Ces dernières années, l’Europe est régulièrement frappée par des attentats commis au nom de l’Islam. Les islamistes ont déclaré la guerre à notre civilisation et leurs cibles sont notre peuple, notre mode de vie. Nous n’oublions pas leurs victimes et n’accepterons jamais de vivre sous leur menace !

Le temps n’est plus aux mots ni aux bougies. Nous devons réagir, manifester notre colère, mais surtout montrer notre détermination à ceux qui pensent pouvoir nous terroriser et nous intimider.

Samedi 25 novembre, deux ans après les attentats du Bataclan, Génération Identitaire organise une grande manifestation à Paris. Des bus seront organisés au départ des grandes villes de France. Face aux islamistes, défendons l’Europe !

Toutes les informations sur l’événement Facebook

Attentats de Londres et de Paris : comment les médias vous ont menti

Attentat Londres Terroriste

09/06/2017 – FRANCE (NOVOpress) : Attentats islamistes à Londres, attentats islamistes à Paris : à chaque fois, c’est la même manipulation par l’image, la même manipulation par la novlangue. A chaque fois, les médias mentent pour taire le caractère islamique des attentats. Les journaux ont trouvé le responsable : un camion tueur. La chaîne américaine CNN est, quant à elle, responsable d’une manipulation par l’image. Elle a filmé, en plans serrés, une manifestation d’une dizaine de musulmans venue rendre hommage aux victimes de l’attentat. Une véritable mise en scène qui laisse penser à une foule dense et compacte. C’est ce que démontre Jean-Yves Le Gallou dans cette nouvelle édition de décryptage des médias, I-Média, sur TV Libertés.

Egalement au sommaire de cette 155e émission d’I-Média :

Le Zapping d’I-Média
Propagande homosexualiste imposée dans la ville de Madrid. A l’occasion de la « Marche mondiale des fiertés », la mairie a installé 72 feux piétons gays et lesbiens. Au lieu de représenter un bonhomme asexué, les feux s’affichent avec des couples homosexuels décrits par la presse comme « amoureux ».

Antisémitisme musulman : Arte censure un documentaire
Arte innove et franchit non pas le Rhin mais le Rubicon. La chaine franco-allemande a censuré un documentaire au motif que le reportage mettait en lumière la haine antijuive qui progresse dans la sphère arabo-musulmane.

Les tweets de la semaine
Un bobard de plus pour RFI ! Pour illustrer un article sur des migrants syriens bloqués à la frontière marocaine, le journal utilise une photo montrant des migrants… africains.
L’hebdomadaire L’Express fait son coming-out et affiche son amour inconditionnel pour le nouveau président. La couverture du 7 juin est girly, du love paillette prépubère. Macron est consacré comme « sauveur de la planète ». On nage en pleine macronmania.

Portrait Piquant : Anne-Sophie Lapix, qui s’y frotte s’y pix.
C’est au tour de l’animatrice Anne-Sophie Lapix d’être visée par cette chronique de Nicolas Faure : comment la future présentatrice du 20 heures de France 2 – c’est elle qui succédera à David Pujadas après l’été – est devenue l’icône de la gauche bobo.

Le risque du terrorisme islamiste est jugé très élevé dans toute l’Europe

Terrorisme islamiste

Les mêmes causes produisant les mêmes effets, les grands pays voisins de la France s’inquiètent du risque extrêmement élevé lié au terrorisme islamique.

C’est ainsi que dans sa présentation au conseil des ministres italiens au début de la semaine, le chef du renseignement transalpin Alessandro Pansa s’est inquiété du retour des djihadistes « italiens » qui combattent au côté d’un Etat islamique en retrait sur son territoire, mais aussi du fait que les djihadistes en puissance qui ne peuvent désormais se rendre en Syrie ou en Irak pourraient bien désormais se contenter de viser les civils sur le territoire italien.

L’existence de l’espace Schengen est citée dans le rapport du renseignement italien comme un facteur de risque supplémentaire puisque cet espace rend plus difficile encore la surveillance des allées et venues de ces terroristes en puissance. Une autre source de terroristes islamiques, ainsi que l’affirmait début janvier le journal La Reppublica, c’est la présence dans la région des Pouilles de musulmans originaires de villages d’Albanie où l’on a vu flotter le drapeau de l’EI.

Même inquiétude exprimée la semaine dernière en Allemagne où le chef du renseignement intérieur (BfV) Hans-Georg Maasen a expliqué que ses services surveillaient désormais environ 1 600 islamistes résidant en Allemagne contre une centaine en 2013.

Sur ces 1 600, dont plusieurs centaines se seraient radicalisés au cours des derniers mois, 570 sont considérés comme particulièrement dangereux, c’est-à-dire à même de préparer des attentats terroristes. « Nous recevons chaque jour entre deux et quatre signalements crédibles sur des projets d’actions terroristes en Allemagne », a alerté Maasen.

Le son de cloche est similaire chez notre voisin britannique où, dans sa première grande interview dans la presse, en l’occurrence pour le Telegraph, Max Hill, le nouveau « gendarme » chargé de surveiller la légalité de l’action antiterroriste du gouvernement, explique que le risque d’attaques terroristes est extrêmement fort notamment du fait du retour des combattants de l’EI. Un risque d’attaques sur le territoire britannique estimé comme au moins aussi élevé qu’il l’était à Londres au moment des attentats à répétition de l’IRA dans les années 1970.

Dans ces trois pays, la radicalisation des jeunes musulmans sur internet est aussi citée comme une source majeure de danger.

Olivier Bault

Article paru dans Présent du 2 mars 2017

Comment répondre aux mensonges autour des migrants (argumentaire V des Identitaires) ?

01/12/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Les Identitaires publient des fiches argumentaires sur leur site web. Voici un extrait d’un cinquième document qui propose de répondre aux mensonges autour des attentats islamistes. Il s’agit de répondre à l’assertion selon laquelle les migrants sont des réfugiés politiques et qu’ils fuient avant tout la guerre.

Ils disent souvent “Les migrants sont des réfugiés politiques, ils fuient la guerre.”. Mais pourquoi le disent-ils ?

Le terme de «réfugié» désigne normalement des individus souffrant de persécutions dans leur pays d’origine et pouvant ainsi éventuellement prétendre au droit d’asile. droit qui a été largement dévoyé et s’est transformé en une nouvelle filière d’immigration en Europe. En parlant de «réfugiés» plutôt que de «clandestins», on vise à tromper les Européens en les poussant à s’apitoyer sur le sort des millions d’immigrés qui submergent leur continent.

Pourquoi c’est faux ? d’après le Haut-Commissaire de l’Agence des nations Unies pour les réfugiés (UnHCr), 72% des migrants
clandestins entrés en Europe sont des hommes (rapport de 2015). S’ils fuyaient la guerre, ces immigrés illégaux partiraient avec leur famille. Leur venue solitaire en Europe est la preuve que leur motivation est essentiellement économique.

Découvrir cette fiche-argumentaire : http://www.les-identitaires.com/2016/11/argumentaire-v-migrants-refugies-politiques-fuient-guerre/


Comment répondre aux mensonges autour des attentats islamistes (argumentaire III) ?

04/11/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Les Identitaires publient des fiches argumentaires sur leur site web. Voici un extrait d’un troisième document qui propose de répondre aux mensonges autour des attentats islamistes. Il s’agit de répondre à l’assertion selon laquelle la majorité des musulmans sont modérés

Ils disent souvent “La majorité des musulmans sont modérés”. Mais pourquoi le disent-ils ?

Répétée tel un exorcisme, cette affirmation n’a jamais été prouvée. Elle vise à faire croire qu’il n’y aucune sympathie dans la communauté musulmane pour les motivations des terroristes ou les thèses islamistes. Cet argument permet de dissocier l’immigration et le djihadisme, en
opposant «musulmans» et «islamistes». Pourtant, l’équation est simple : sans immigration musulmane, pas d’islamistes en France.

Pourquoi c’est faux ? Dans les études d’opinion : 54% des musulmans de France sont pour une application «totale» ou «partielle» de la charia en France. Presque 30% d’entre eux souhaitent son application intégrale.

Découvrir cette fiche-argumentaire : http://www.les-identitaires.com/2016/10/argumentaire-iii-majorite-musulmans-moderes


Comment répondre aux mensonges autour des attentats islamistes (argumentaire II) ?

28/10/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Les Identitaires publient des fiches argumentaires sur leur site web. Voici un extrait d’un deuxième document qui propose de répondre aux mensonges autour des attentats islamistes. Il s’agit de répondre à l’assertion selon laquelle les filières djihadistes ne recrutent et ne diffusent leur idéologie que sur internet.

Ils disent souvent “Les filières djihadistes ne recrutent et ne diffusent leur idéologie que sur internet”. Mais pourquoi le disent-ils ?

Cette affirmation fallacieuse constitue une fausse explication exploitée par les responsables politiques qui n’ont pas le courage ou la volonté de prendre une décision qui devrait aller de soi : fermer «certaines» mosquées. En effet, si le recrutement des djihadistes se passait sur internet, les mosquées et ceux qui y prêchent seraient hors de cause. La peur d’une réaction violente des banlieues pour la droite et l’aveuglement idéologique pour la gauche sont à l’origine de cette contre-vérité.

Pourquoi c’est faux ? Bernard Cazeneuve le répète souvent : 90% des djihadistes terroristes dans l’UE le deviennent via internet. Ce
chiffre est basé sur un échantillon de 160 familles «pas forcément représentatives de l’ensemble des familles dont les enfants sont impactés», selon le rapport lui-même. Cette source n’est ni fiable, ni scientifique donc

Découvrir cette fiche-argumentaire :

COMMENT RÉPONDRE AUX MENSONGES AUTOUR DES ATTENTATS
Second argumentaire
@les_ids :https://t.co/kBQvx431Rf pic.twitter.com/Fu3ZVvaAhV

— Les Identitaires (@les_ids) 28 septembre 2016

Comment répondre aux mensonges autour des attentats islamistes (argumentaire I) ?

26/10/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Les Identitaires publient des fiches argumentaires sur leur site web. Voici un extrait d’un premier document qui propose de répondre aux mensonges autour des attentats islamistes. Il s’agit de répondre à l’assertion selon laquelle de nombreux djihadistes seraient des convertis.

Ils disent souvent “La plupart des djihadistes sont des convertis”. Mais pourquoi le disent-ils ?

Cette thèse farfelue colportée notamment par Dounia Bouzar vise à innocenter la communauté musulmane tout en culpabilisant les Français de souche. Ainsi on détourne les Français du lien évident qu’il existe entre immigration et islamisme en invoquant la formule incantatoire
«pas d’amalgame». Elle affirme en effet que les familles qui l’ont contactée sont à 70% athées et 80% sans liens récents avec l’immigration (Libération, 14/09/2014).

Pourquoi c’est faux ? Tout d’abord, les djihadistes sont en majorité issus de l’immigration. Mais les convertis sont aussi très souvent d’origine africaine.
Enfin, les convertis français de souche ne deviennent pas islamistes en raison d’internet ; ils proviennent de quartiers à la population majoritairement immigrée et/ou fréquentent des mosquées.

Découvrir cette fiche-argumentaire : http://www.les-identitaires.com/2016/09/argumentaire-i-djihadistes-convertis/


L’ennemi public N°1 arrêté !

18/03/2016 – EUROPE (NOVOpress)
Salah Abdeslam, l’ennemi public N° 1 a été arrêté vendredi 18 mars à Molenbeek, une commune de Bruxelles. Il est suspecté d’avoir participé aux attentats de Paris, le 13 novembre dernier. Salah Abdeslam, qui a été touché au genou, a lui-même décliné son identité, laquelle a été confirmée quelques heures plus tard par l’analyse de ses empreintes digitales.
L’opération a été menée par des policiers belges et français et a conduit à l’interpellation de quatre autres personnes : trois membres d’une même famille, dont c’était le logement, ainsi qu’Amine Choukri, qui « avait été contrôlé en compagnie d’Abdeslam à Ulm en Allemagne en octobre 2015 », a précisé le parquet fédéral belge.


Arrestation de Salah Abdeslam ; les images de l’interpellation à Molenbeek


Ils s’apprêtaient à frapper Paris

17/03/2016 – FRANCE (Présent 8569)

Quatre islamistes soupçonnés de préparer un attentat imminent ont été interpellés mercredi en région parisienne par la DGSI. Ils avaient le projet de frapper Paris.
8569-Une
Trois hommes et une femme, tous fichés S pour leur appartenance à l’islam radical, ont été arrêtés à l’aube dans deux arrondissements parisiens et en Seine-Saint-Denis. Parmi eux, Youssef E., un islamiste franco-marocain de 28 ans déjà bien connu des services antiterroristes. Il avait été intercepté avec deux complices en 2012 à l’aéroport de Saint-Étienne alors qu’il s’apprêtait à partir faire le djihad en Syrie.

Condamné à cinq ans de prison en 2014 pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste », il avait été libéré en octobre dernier ! Ce qui lui a permis de préparer son djihad chez nous. Il était assigné à résidence depuis les attentats de novembre. Sa compagne ainsi que deux frères français d’origine turque, Aytac et Ercan B., ont été arrêtés avec lui.

Fan de Ben Laden et Merah

Lors des perquisitions, une cartouche de kalachnikov et un pistolet d’alarme ont été retrouvés. C’est surtout le matériel informatique que les enquêteurs sont en train d’étudier qui pourrait contenir d’autres éléments de preuve.

« On ne peut pas parler d’action imminente tant que les auditions n’ont pas été terminées », a tenu à nuancer le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. C’est vrai que la nuance, c’est très important.
Surtout quand on se souvient du profil nuancé de Youssef E. lors de son procès en 2014. Il avait déclaré que son objectif était de « nouer des contacts » en Syrie pour « s’entraîner au maniement des armes » : « J’ai jamais été radical. Je pratique ce qu’il y a à pratiquer. Je sais pas c’est quoi le fondamentalisme » (sic), avait expliqué ce bon père de famille, papa d’une petite fille prénommée djihad.
Surnommé « l’émir » il n’avait pas caché lors des audiences son admiration pour Oussama Ben Laden et Mohamed Merah. Voilà le genre de salopard que l’on garde complaisamment au chaud (et en liberté) chez nous. On peut s’étonner après que « le niveau de la menace reste très élevé » comme l’a confirmé François Hollande mercredi soir.

Caroline Parmentier

Arrestation de terroristes présumés : la filière turque

17/03/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Quatre personnes soupçonnées de terrorisme ont été arrêtées hier en Ile-de-France. Au moins trois sont Turcs d’origine. Bien sûr, PADAMALGAM !

Quatre personnes soupçonnées d’avoir projeté un attentat à Paris ont été arrêtées mercredi matin dans le 18e arrondissement de Paris ainsi qu’en Seine-Saint-Denis par la DGSE.
Le premier terroriste présumé est bien connu des services de police. Il s’agit de Youssef Ettaoujar, un homme d’origine turque né en 1987, qui avait été condamné à de la prison ferme en 2014 pour avoir essayé de rejoindre les rangs de Daech et avait été assigné à résidence dans le cadre de l’état d’urgence.
La compagne de Youssef Ettaoujar, née en juin 1994, a également été interpellée. Les deux autres suspects sont deux frères « français » d’origine turque Aytac et Ercan B, nés en 1985 et 1994. Tous sont fichés S pour radicalisation islamiste.

Si aucun attentat ne semblait imminent, les suspects n’ayant pas en leur possession d’armes ou d’explosifs, les soupçons de la DGSI ont été suffisamment forts et étayés pour provoquer cette arrestation préventive. Des munitions ont toutefois été saisies lors des perquisitions.
Les individus étaient apparemment en lien avec l’État Islamique en Syrie.

C’est en tout cas pratiquement la première fois que des ressortissants d’origine turque font la Une de ce type d’affaire.

Fusillade à Bruxelles dans le cadre de l’enquête sur les attentats islamistes de Paris

16/03/2016 – EUROPE (NOVOpress)

Une enquête liée aux attentats du 13 novembre à Paris a provoqué une fusillade au fusil à pompe et à la kalachnikov et l’assaut d’un appartement, mardi, dans la capitale belge. Quatre policiers, dont une Française, ont été blessés. L’homme abattu a été identifié ce matin comme étant Mohamed Belkaid, un Algérien en séjour illégal, condamné pour des faits mineurs en 2014, et qui ne figurait pas dans les fichiers des services antiterroristes. Il ne s’agit donc ni de Salah Abdeslam ni de trois autres hommes recherchés dans le cadre des enquêtes sur les attentats de Paris. Deux complices seraient en fuite, selon les médias belges.

Scènes de guerre à Bruxelles

16/03/2016 – EUROPE (Présent 8568)

Une perquisition qui tourne mal, des policiers blessés, un quartier en état de siège, un individu tué, un autre en fuite… La scène s’est déroulée mardi à Bruxelles dans la commune de Forest, un nid d’islamistes radicalisés et de terroristes en puissance comme il en existe un peu partout, notamment en Belgique, du fait d’une immigration massive subie par l’Europe et du laxisme des politiques.
8568P1
À l’origine de cette scène de guerre en plein jour : une opération antiterroriste menée conjointement en début d’après-midi par la police belge et des policiers français dans une « planque », dans le cadre du volet belge de l’enquête sur les attentats de Paris qui ont fait 130 morts et plus de 350 blessés le 13 novembre dernier.

En perquisitionnant dans cette maison (qu’ils pensaient vide) située rue du Dries et louée par un suspect qualifié de « très intéressant », les policiers franco-belges ont été accueillis par des coups de feu. Selon le parquet belge, un ou plusieurs hommes ont tiré à l’arme lourde sur les forces de l’ordre. Dans la fusillade imprévue, trois policiers, dont une Française, ont été blessés.

Quelques minutes après, deux hommes se sont enfuis par les toits, tandis qu’un ou deux autres se sont retranchés dans la maison. D’où branle-bas de combat, déploiement d’un vaste dispositif policier et quartier entièrement bouclé. Peu après, alors que le périmètre de sécurité avait été élargi, une nouvelle fusillade a éclaté, durant laquelle un quatrième policier a été blessé.

En début de soirée, l’assaut final a été donné par les forces de l’ordre. « Un corps a été retrouvé » dans la maison, a annoncé Éric Van der Sypt, porte-parole du parquet fédéral belge. L’identification de l’homme est en cours.

Si l’assaut lui-même s’est achevé mardi soir, les opérations antiterroristes se poursuivent. D’autant plus qu’un ou deux individus étaient toujours en fuite mercredi matin. La traque se poursuit.

Pierre Malpouge

Un attentat islamiste a frappé hier une station balnéaire de la Côte d’Ivoire

14/03/2016 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Un commando armé a ouvert le feu sur une plage, tuant 16 personnes, dont un Français. L’attentat a été revendiqué par Al-Qaida au Maghreb islamique. Six assaillants masqués et armés ont ouvert le feu à l’arme automatique aux abords d’un grand hôtel. L’un d’entre eux aurait crié Allah Akbar. Deux autres hôtels ont également été visés. François Hollande a dénoncé ce lâche attentat. Une enquête de la DGSI est ouverte.