Attentats islamiques : « Je suis Charlie »… mais pas Hervé

29/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Les élus et mouvements politiques du régime ont abondamment commenté les derniers attentats islamiques, notamment en Isère. Aucun n’a rappelé le nom de la victime ni mentionné le mot musulman ou islam.

Pour rappel, avant que la presse officielle ne se dépêche de faire disparaitre toute trace de ce meurtre, la victime s’appelait Hervé Cornara, un père de famille âgé de 54 ans dirigeant d’une société de transport en pleine expansion et président d’une association locale de défense de locataires du quartier où il a passé toute son enfance.
Il a été décapité par Yassim Salhi, un musulman très pratiquant, qui a exposé sa tête entre deux drapeaux islamistes sur le grillage de la société où il a ensuite blessé plusieurs personnes. Notez bien que la plupart des images de cette scène macabre reprises dans nos médias sont en plan très large. volonté d’épargner au lecteur / spectateur la vision horrible d’une tête coupée ou la vision encore plus insupportable aux dévots du vivre-ensemble de cette même tête encadrée par des drapeaux islamistes ?

Lire la suiteAttentats islamiques : « Je suis Charlie »… mais pas Hervé

Attentat en Isère – un homme décapité par l’État islamique : l’heure des amalgames et des stigmatisations doit sonner

Attentat islamique en Isère

26/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Attentat islamique dans la société de gaz et produits chimiques Air Products à Saint-Quentin-Fallavier en Isère. Forte explosion, plusieurs blessés, un homme décapité par les terroristes.

« Tous les signaux étaient ces dernières semaines au rouge pour qu’un attentat de cette nature se produise sur le territoire national », selon une source des services de sécurité intérieure.
Ce matin, vers 10 h, une forte explosion retentit dans l’usine de gaz et produits chimiques Air Products, qui s’embrase. Le fort déploiement de pompiers et de gendarmes permet de circonscrire rapidement l’incendie, qui a néanmoins blessé plusieurs employés de la société, et de lever rapidement les doutes quant aux causes de la catastrophe.
Les premiers témoignages recueillis font en effet état de deux personnes impliquées : la première aurait pénétré dans l’entreprise et ouvert plusieurs bombonnes de gaz, revendiquant d’être de Daesh, des drapeaux islamistes en main.
On évoque aussi une voiture qui aurait fait irruption dans la société peu avant 10 heures, effectuant du rodéo dans la cour afin de percuter des bombonnes de gaz présentes sur le site.
Rapidement, la tête d’in homme décapité a été retrouvée accrochée au grillage de la société, couverte d’inscriptions en arabe. Il ne s’agirait pas d’un employé de la société Air Products.
Aussitôt, un important dispositif policier a été déployé pour quadriller la région et renforcer la sécurti

Peu avant 11 h 30, un homme connu de la DGSI et des services antiterroristes a été interpellé, nous ignorons à l’heure qu’il est s’il s’agit d’un des auteurs de l’attentat. Selon des informations du Dauphiné Libéré, un homme serait toujours activement recherché circulant à bord d’un véhicule ce matin avant l’attentat qui aurait fait des allées et venues devant la société ciblée. Depuis, l’un des suspects a été identifié et arrêté, selon Bernard Cazeneuve :

Une personne a été assassinée, décapitée et le parquet antiterroriste de Paris a été saisi de cette enquête. L’identité du criminel est en cours de précision. Il s’appelle Yassin Salhi. Il a fait l’objet d’une fiche S en 2006 pour radicalisation, non renouvelée en 2008. Aucun casier judiciaire. La victime est en cours d’identification.
Le sang froid d’un pompier a permis l’arrestation du criminel.

Lire la suiteAttentat islamique en Isère