Attentat terroriste dans la banlieue de Londres

22/06/2020 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Samedi vers 19 heures, alors que de nombreux Anglais profitaient de la soirée pour se détendre entre amis dans un parc de la ville de Reading, à une soixantaine de kilomètres de Londres, un forcené armé d’un couteau s’est rué au hasard en proférant des propos « inintelligibles », causant la mort de trois personnes et en blessant trois autres.

La police locale a-t-elle pu intervenir rapidement ?

Oui, moins d’une dizaines de minutes après les premiers signalements, plusieurs « bobbies » ont tout de suite maîtrisé le tueur, puis ont tenté de porter secours aux victimes. L’homme, âgé de 25 ans, est toujours en garde à vue et a été confié aux forces anti-terroristes britanniques, les enquêteurs ayant déclaré que les faits sont de « nature terroriste ».

Que sait-on plus précisément de cet individu arrêté ?

D’après les médias britanniques, c’est un demandeur d’asile libyen, surveillé par les le MI5, le contre-espionnage du Royaume-Uni, pour avoir eu des velléités de départ l’année dernière dans des zones d’activités terroristes au Moyen-Orient. Hier vers 23 heures une force de police est ainsi allée perquisitionner son domicile pour trouver des indices irréfutables sur l’aspect terroriste de cette action. Mais évidemment, « l’état mental » du meurtrier est aussi évalué pour, comme d’habitude, minimiser ce probable attentat islamique.

Ce type d’agression semble se multiplier depuis plusieurs années

Malheureusement oui : si la délinquance au quotidien se traduit entre autres par de nombreuses agressions au couteau, 120 par jours en France environ, c’est aussi devenu une pratique récurrente des islamistes solitaires bercés par l’idéologie de Daech et d’Al-Qaïda, et qui choisissent de frapper au hasard dans des endroits fréquentés à l’aide d’un simple couteau. Ces individus finalement assez discrets sont un véritable casse-tête pour les agences de renseignement qui ne peuvent les affilier à un réseau plus important et donc les surveiller : déjà le 29 novembre 2019 à Londres, deux personnes avaient perdu la vie de cette manière.