Le score d’Arnaud Montebourg annonce de profonds bouleversements politiques

Le score d’Arnaud Montebourg annonce de profonds bouleversements politiques

11/10/2011 – 18h45
PARIS (NOVOpress) –
Le vrai gagnant de la primaire du Parti socialiste est Arnaud Montebourg. Et ce, sans aucun doute possible. Le député et président du conseil général de Saône-et-Loire obtient 17 pour cent des suffrages soit près du double des estimations qu’indiquaient les sondages. C’est lui qui fera le vainqueur du second tour de cette primaire. Plaçant au coeur de sa campagne la démondialisation, la morale publique, la lutte contre la corruption, Arnaud Montebourg a montré que ses électeurs voulaient des transformations profondes.

17% pour le candidat de la démondialisation, candidat décrié par l’hyperclasse mondiale (d’Alain Minc à Daniel Cohn-Bendit en passant par Manuel Valls et… les altermondialistes d’Attac), c’est la marque manifeste que les citoyens veulent se réapproprier leur destin, que les discours lénifiants sur la mondialisation heureuse ne fonctionnent plus, qu’une partie du peuple veut se faire entendre pour exprimer sa volonté d’en finir avec ces vielles élites qui nous ont menés à la crise.

Mais surtout ces 17% dépassent largement la simple candidature d’Arnaud Montebourg. Certains veulent amplifier la mise au premier plan de ce concept. Ainsi, le Bloc Identitaire, dans un communiqué, indique : « Allant toujours plus avant, les identitaires continuent à travailler à l’organisation d’Assises de la démondialisation transversales, dépassant les stériles clivages partisans. » Le Bloc Identitaire fait également remarquer que « les Identitaires ont une fois de plus joué leur rôle d’aiguillon dans ce scrutin. En soutenant Arnaud Montebourg, mais aussi en l’appelant à aller plus loin à travers une démondialisation intégrale ne se couchant pas devant le politiquement correct et visant à “fixer les populations dans leurs aires d’origine”, selon les mots de Walden Bello, créateur du concept de démondialisation. » Et « prouvant que leur combat est en phase avec une part chaque jour grandissante de la population. »

De plus, ces 17% dépassent la querelle entre Martine Aubry et François Hollande, chantres tous deux du social-libéralisme et du libre-échangisme. D’autant qu’en 2008, François Hollande avait affirmé que les politiques n’étaient pas là pour protéger les citoyens… Alors qu’Arnaud Montebourg lui demande, comme à Martine Aubry, de prendre clairement position sur les thèmes défendus par le président du conseil général de Saône-et-Loire.

En 2007, pour Arnaud Montebourg, le principal défaut de Ségolène Royal était… François Hollande [vidéo]

En 2007, pour Arnaud Montebourg, le principal défaut de Ségolène Royal était… François Hollande [vidéo]

10/10/2011 – 16h30
PARIS (NOVOpress) – Arnaud Montebourg est donc la personne incontournable du second tour de la primaire socialiste pour l’élection présidentielle de 2012. Les deux candidats encore en lice, Martine Aubry et François Hollande, vont tout faire pour le séduire.

Mais cela ira-t-il jusqu’à oublier quelques paroles malheureuses, comme celles prononcées par Arnaud Montebourg en 2007 ? A cette époque, Arnaud Montebourg était porte-parole de Ségolène Royal. Interrogé par Canal +, il avait indiqué que le principal défaut de la candidate socialiste était son compagnon, c’est-à-dire François Hollande…

Le Bloc Identitaire vote Montebourg

Le Bloc Identitaire vote Montebourg

08/10/2011 – 14h20
PARIS (NOVOpress) –
Ce matin Le Figaro titre un article “Le Bloc Identitaire soutient Montebourg”.
Le Bloc Identitaire appelle ses sympathisants à participer à la primaire socialiste [ce dimanche 9 octobre] en votant Arnaud Montebourg pour soutenir son concept de “démondialisation” “, indique le journal

Le Figaro rappelle que le Bloc, “spécialiste des coups médiatiques”, écrit dans un communiqué qu’il appelle, ainsi que le réseau ‘Une Autre Jeunesse“leurs adhérents et sympathisants à se déplacer en masse dimanche pour apporter leurs soutiens à la démondialisation, et donc à Arnaud Montebourg, dans le cadre des primaires citoyennes”.

Avec cependant un regret de la part du BI : “qu’Arnaud Montebourg et ses partisans ne (soient) pas encore prêts (…) à s’attaquer à cet aspect de la mondialisation que constitue l’immigration massive et incontrôlée” véritable outil de “délocalisation à domicile”.

En étendant le sujet, Le Figaro indique que Marine Le Pen, aussi, a déclaré plusieurs fois que c’est d’Arnaud Montebourg dont elle se sentait le plus proche parmi les candidats à la primaire socialiste. A la différence que Montebourg soutient un protectionnisme “européen” et non “national” comme le FN et ne demande pas la sortie de l’euro. Novopress remarque qu’il s’agit là de deux éléments de plus qui par contre rapprochent les positions du  Bloc Identitaire et de Montebourg

Agir pour la démondialisation sur le terrain : les Identitaires bourguignons se rendent dans le fief d’Arnaud Montebourg

Agir pour la démondialisation sur le terrain : les Identitaires bourguignons se rendent dans le fief d'Arnaud Montebourg

06/10/2011 – 16h30
MÂCON (NOVOpress) – Après Philippe Vardon et les militants de Nissa Rebela, les Identitaires bourguignons investissent la rue pour réclamer la tenue des Assises de la démondialisation. C’est la raison pour laquelle ils se sont rendus mercredi 5 octobre à Louhans (Saône-et-Loire), où se trouve la permanence d’Arnaud Montebourg. En effet, le candidat à la primaire socialiste et chantre de la démondialisation est député de cette circonscription bourguignonne.

Ils ont ainsi distribué des tracts (voir ci-dessous) pour saluer les propositions du candidat à la primaire socialiste (relocalisation de nos industries, création de barrières douanières à l’échelle de l’Europe …) et son engagement en faveur de la démondialisation, en rappelant que les Identitaires s’affirment, eux, anti-mondialistes depuis leur création en 2002.

[box class=”info”]Crédit photo : DR[/box]

Démondialisation : Philippe Vardon a participé à la réunion des partisans d’Arnaud Montebourg à Nice

Démondialisation : Philippe Vardon a participé à la réunion des partisans d'Arnaud Montebourg à Nice

05/09/2011 – 18h00
NICE (NOVOpress) – Ils étaient hier soir une quarantaine venus pour écouter David Nakache et ses amis présenter la candidature d’Arnaud Montebourg aux “primaires citoyennes” du PS, et évoquer plus précisément son projet de démondialisation. Parmi les participants, une dizaine de militants identitaires et Philippe Vardon (président de Nissa Rebela et membre du Bureau Politique du Bloc Identitaire) dont la présence n’est pas passée inaperçue, puisqu’il a été interviewé dès son arrivée par les médias locaux, manifestement troublés par cette convergence étonnante à leurs yeux. Pourtant, dans son récent ouvrage “Eléments pour une contre-culture identitaire”, Philippe Vardon a consacré une entrée à la démondialisation, et voici quelques jours seulement les Identitaires proposaient l’organisation d’Assises de la Démondialisation dépassant les clivages partisans.

Le projet n’est pas encore certain d’aboutir car, après des exposés techniques particulièrement intéressants, est venu le temps des questions et des crispations. Prenant la parole, Philippe Vardon a d’abord rappelé que le protectionnisme, défendu à la tribune par les cadres socialistes, ne pouvait aller de pair qu’avec une relocalisation de l’économie, c’est-à-dire des activités humaines. Et continuant sa démonstration, il les a appelés – et à travers eux Arnaud Montebourg – à être conséquents, prônant une “démondialisation intégrale”, passant aussi par la relocalisation des êtres humains. Comment dénoncer les délocalisations (comme le rappelle justement un orateur, on en vient aujourd’hui à délocaliser à l’intérieur même de la Chine, des côtes aux terres, pour abaisser les coûts salariaux !) sans dénoncer cette véritable délocalisation à domicile qu’est l’immigration massive et incontrôlée ? C’est la question que Philippe Vardon a adressée, en citant Walden Bello, le Philippin créateur du concept de déglobalisation, devenu la démondialisation une fois francisé, qui estime lui-même qu’il est nécessaire de “fixer les populations dans leurs aires d’origine”.

Pour répondre, les socialistes n’ont pas, pour leur part, convoqué Walden Bello ou d’autres théoriciens de la démondialisation (Jacques Sapir étant effleuré, et Hervé Juvin même pas évoqué,) mais simplement Pavlov et son chien. La simple évocation du sujet de l’immigration a entraîné des cris d’horreur et des mimiques de dégoût, David Nakache répétant “Non, non et non” et rajoutant à qui voulait bien l’entendre (ou plutôt le croire, car nous sommes là dans le domaine de la pensée magique et non de l’analyse) que “l’immigration est une chance”. Philippe Vardon tentait d’instaurer un dialogue, regrettant la position strictement idéologique et dogmatique des intervenants, et se réclamant d’une analyse pure et simple des faits et d’une position pragmatique (“L’immigration massive fait-elle le bonheur des immigrés et des autochtones ?”). Quelques cris plus tard, il abandonnait…

Néanmoins à la fin de la réunion, plusieurs socialistes mélenchoniens ainsi que des écologistes décroissants venaient, en catimini, lui assurer partager sa vision, alors qu’il conversait devant la salle avec Richard Garcia, membre du CAP Économie de Marine Le Pen et proche de Jean-Richard Sulzer.

Le débat a presque eu lieu, le dialogue beaucoup moins. Il n’en reste que pour être crédible et parler enfin au peuple (si cela les intéresse réellement), les partisans d’Arnaud Montebourg vont encore devoir faire du chemin pour se départir de leurs vielles lunes.

D’autant qu’ils risquent, pour l’instant, la chasse aux sorcières, comme l’indique le mensuel Causeur, dans un article sur la mondialisation et ses ennemis : “Le plus drôle dans l’histoire, ce n’est pas tant les efforts parfois pathétiques des uns pour faire bonne figure dans le grand chapiteau de l’antiracisme mais plutôt les limites du raisonnement par amalgame. Un professionnel de la vigilance aura noté que les Identitaires mènent campagne tambour battant en faveur de la démondialisation, quitte à afficher leur soutien explicite à Arnaud Montebourg – qui s’en passerait bien. Pour développer la brèche ouverte par le député socialiste, ils ont même créé un Collectif pour la démondialisation intégrale assorti d’un site qui ressemble à s’y méprendre à une plate-forme de campagne montebourgeoise.”

[box]Crédit photo : DR[/box]

Arnaud Montebourg/les Identitaires : “Je t’aime, moi non plus” [audio]

Arnaud Montebourg/les Identitaires : "Je t'aime, moi non plus" [audio]

05/10/2011 – 12h30
PARIS (NOVOpress) –
Quand un jeune militant socialiste demande à une responsable des MJS (Mouvement des jeunes socialistes) des informations sur un rapprochement entre le Bloc Identitaire et le PS (notamment Arnaud Montebourg) derrière la thématique de la démondialisation, la réponse semble témoigner d’un certain malaise…

[MEDIA not found]

Aéroport de Notre-Dame-des-Landes : Arnaud Montebourg est partisan du réexamen du projet

Aéroport de Notre-Dame-des-Landes : Arnaud Montebourg est partisan du réexamen du projet

04/10/2011 – 18h30
NANTES (NOVOpress Breizh) – « Il faut tout reprendre depuis le début ». Après Ségolène Royal, c’est au tour d’Arnaud Montebourg de proposer un réexamen du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Mais le candidat à la primaire socialiste, qui se distingue par ses prises de positions antimondialistes, brouille les cartes.

Estimant qu’aucun préalable à la négociation ne doit être posé – ni abandon du projet, ni  poursuite à l’identique – Arnaud Montebourg soutient que « l’aménagement du territoire du XXIème siècle ne peut plus se concentrer uniquement autour des grandes infrastructures ou équipements publics ; il doit également développer une vision des territoires avec et pour les citoyens qui y vivent. »

Cette prise de position a reçu aussitôt le soutien des principaux élus d’Europe Ecologie-Les Verts de la « région » Pays de la Loire, de François de Rugy (député) à Corinne Bouchoux sénatrice du Maine-et-Loire, en passant par Ronan Dantec, adjoint au maire de Nantes et sénateur de Loire-Atlantique.

Si les hiérarques socialistes n’ont pas encore officiellement réagi, les élus communistes de la région ont qualifié la prise de position du député de Saône- et-Loire  de « démagogique », rejoints sur ce point par les jeunes de l’UMP  qui évoquent une « méconnaissance du dossier ».

Dénonçant, dans un entretien au quotidien Le Progrès, «  l’aveuglement idéologique de la classe dirigeante française et européenne », Arnaud Montebourg fait remarquer, à propos du mondialisme, que «  partout ailleurs, les pays protègent leurs industries, leurs emplois, leurs agricultures. Nous sommes les seuls à être naïfs face à la concurrence déloyale mondiale. Nous acceptons que nos ouvriers européens qui ont deux siècles de lutte sociale à leur actif soient mis en concurrence avec les Asiatiques payés 40 fois moins cher et traités en esclaves par leur gouvernement ! » 

Une prise de position qui lui a valu d’être violemment attaqué par Daniel Cohn-Bendit député européen des Verts et « libéral libertaire » convaincu. Et de recevoir le soutien du Collectif pour une démondialisation intégrale qui constate que «  le basculement de l’altermondialisme à la démondialisation est bien plus qu’une victoire sémantique. C’est le premier pas vers un changement profond de ce système devenu cannibale pour ses propres populations. Ce retournement impensable il y a peu montre que la lutte ne sera jamais vaine. »

Soutenu par les Verts dans l’affaire de Notre-Dame-des-Landes, Arnaud Montebourg se voit donc contesté par les mêmes dans ses prises de positions antimondialistes et approuvé par la mouvance identitaire qui combat toutes formes de mondialisation depuis des années. Les clivages idéologiques classiques explosent, des lignes de partage se reforment et de nouvelles alliances, imprévues, commencent à s’esquisser. Le XXIème siècle commence.
[box class=”info”]Crédit photo : Lysandre78[/box]

Montebourg : « La mondialisation du football fait des dégâts dans les consciences »

Montebourg : « La mondialisation du football fait des dégâts dans les consciences »

04/10/2011 – 08h45
PARIS (NOVOpress) — Dans un entretien au journal Libération, le candidat à la primaire socialiste poursuit son combat pour la démondialisation dans le cadre du football.

Il rappelle les dégâts que le foot moderne fait sur les petits clubs, asphyxiés par les gros clubs riches et puissants. « Ce qu’on appelle le foot business a détruit l’économie réelle du sport, c’est-à-dire là où l’on forme, l’on entraine, l’on amène une population autour d’autres choses que du spectacle. ».

Gageons que l’intéressé poussera son raisonnement dans tous les domaines de la société.

Pierre Lartificier, pour Novopress

Crédit photo : Parti Socialiste / Philippe Grangeaud / Solfé communications – image sous licence creative commons

“Avec Arnaud Montebourg, un premier pas vers la démondialisation” : Appel d’un collectif

“Avec Arnaud Montebourg, un premier pas vers la démondialisation” : Appel d’un collectif

01/10/2011 – 22h00
PARIS (NOVOpress) –
Un “Collectif pour une démondialisation intégrale” vient de publier un manifeste appelant au rassemblement le plus large possible quelle que soit l’appartenance partisane pour défendre la démondialisation et pour organiser des assises de la démondialisation larges et ouvertes.

Pour le Collectif, “Les mondialistes” “et leurs alter égos altermondialistes ont monopolisé la parole politique.” ” Les identitaires s’affirmaient, eux, anti-mondialistes depuis leur création en 2002. Aujourd’hui ces derniers constatent en écoutant Arnaud Montebourg que leur ténacité a porté ses fruits ! Comme Arnaud Montebourg l’a écrit, il n’y a pas de mondialisation heureuse. Le mondialisme n’est ni souhaitable, ni réformable. Ne nous trompons pas, le basculement de l’altermondialisme à la démondialisation est bien plus qu’une victoire sémantique”.

Que ce soit pour Arnaud Montebourg ou pour les identitaires, c’est à l’échelle de l’Europe qu’il faut se protéger de la mondialisation, rappelle le Manifeste.

Arnaud Montebourg fixe comme objectif prioritaire la relocalisation de nos industries face à la délocalisation en particulier par les multinationales. Le Manifeste remarque que pour être efficace il faut ajouter “l’interdiction à ces mêmes multinationales de « délocaliser à domicile » en faisant venir ici une main d’œuvre étrangère” “Le concept de démondialisation inventé par le Philippin Walden Bello ne précise-t-il d’ailleurs pas de « fixer les populations dans leurs aires d’origine » !”

Pour le Collectif il faut “Penser global, agir local !”et c’est avec justesse qu’ “Arnaud Montebourg évoque les convergences de vue de la démondialisation avec les préoccupations des écologistes. Surtaxer des produits venant de l’autre bout du monde et produits dans des conditions douteuses, c’est favoriser une production locale, sans transport polluant inutile, et respectueuse de nos eco-systèmes !”

Le manifeste du “Collectif pour une démondialisation intégrale” peut être lu dans son intégralité sur le site votez-demondialisation.com.

Arnaud Montebourg souhaite la suppression de la télé-réalité

Arnaud Montebourg souhaite la suppression de la télé-réalité

30/09/11 – 12h40
PARIS (NOVOpress)
– Décidément, le candidat aux primaires socialistes Arnaud Montebourg, déjà félicité par les militants Identitaires pour ses prises de position sur la « démondialisation », ne manque pas d’idées audacieuses et radicales rompant avec les programmes aseptisés des autres prétendants.

Ainsi, invité spécial de Libération, Arnaud Montebourg, s’est exprimé sur les différents aspects de son programme politique. S’attardant sur les questions culturelles et médiatiques, le candidat socialiste a déclaré : « Les cahiers des charges de TF1 seront durcis au niveau culturel, en termes de pluralisme, la télé-réalité sera interdite... »

Une proposition originale et courageuse qui ne cède pas à la démagogie électoraliste, puisque les programmes de « télé poubelle » qu’Arnaud Montebourg se propose d’interdire sont suivis et appréciés par des millions de téléspectateurs et donc autant de possibles électeurs.

[box class=”info”]Crédit photo : Momo-M22/Flickr sous licence Creative Common [/box]

Pour les Inrocks, le Bloc Identitaire déclare sa flamme à Arnaud Montebourg

Pour les Inrocks, le Bloc Identitaire déclare sa flamme à Arnaud Montebourg

22/09/2011 – 19h00
PARIS (NOVOpress) –
Dans un article paru sur leur site Internet, les Inrockuptibles font état d’une “lettre d’amour” du Bloc Identitaire à Arnaud Montebourg. Comment cette flamme s’est-elle déclarée ? C’est le thème de la démondialisation, au cœur certes de la campagne d’Arnaud Montebourg pour la primaire socialiste, mais également au centre de celle des Identitaires pour l’élection présidentielle et au–delà.

Le Projet Apache avait déjà fait un acte de piraterie politique en indiquant soutenir la candidature Arnaud Montebourg à la primaire socialiste. Le Bloc Identitaire continue sur cette lancée et indique : “Nous lui demandons encore un petit effort pour rejoindre totalement nos positions”, comme l’indique Fabrice Robert aux Inrocks. D’autant que l’hebodmadaire précise : “Localiste et farouchement européen, le Bloc identitaire s’estime sur la même longueur d’onde idéologique qu’Arnaud Montebourg”.

De plus, Fabrice Robert indique : “Il n’y a aucune volonté de nuire à Arnaud Montebourg, simplement la volonté de provoquer un débat. Il reconnait lui-même que ce sujet doit dépasser les clivages politiques.”

Cependant, le Bloc Identitaire dans sa lettre ouverte soulève les contradictions d’Arnaud Montebourg, qui certes préconise la démondialisation mais ne veut pas mettre fin à l’immigration. En réponse à cela, le Bloc Identitaire affirme que la démondialisation est un “louable engagement auquel doit s’ajouter impérativement pour être efficace l’interdiction à ces mêmes multinationales de ‘délocaliser à domicile’ en faisant venir ici une main d’œuvre étrangère et corvéable à merci. Le concept de démondialisation inventé par le Philippin Walden Bello ne précise-t-il d’ailleurs pas de ‘fixer les populations dans leurs aires d’origine’ !”

Le Projet Apache adepte de la piraterie politique

Le Projet Apache adepte de la pirareterie politique

Projet Apache Arnaud Montebourg25/07/2011 15h30
PARIS (NOVOpress) – Les lignes politiques sont-elles en train de bouger ? C’est la question que l’on peut se poser au sujet du Projet Apache, les jeunes identitaires de Paris et d’Ile-de-France, qui a indiqué voter pour Arnaud Montebourg… dans le cadre de la primaire socialiste pour l’élection présidentielle (affiche ci-contre).

Cela a intrigué le site Préférence nationale qui indique que “les jeunes Identitaires ont décidé d’aller voter pour le député de Saône-et-Loire à la primaire socialiste. Le refus de la mondialisation devient ainsi une valeur transversale, de la gauche à la droite de la droite.”

Préférence nationale précisant : “Au-delà de la simple boutade, à laquelle les Identitaires, passés maître dans l’art de l’agitprop, sont coutumiers, on trouve une véritable adhésion à un concept qui semble aujourd’hui dépasser les clivages politiques traditionnels. Le refus de la mondialisation. Et, plus précisément, son exact inverse, la démondialisation.”

Boutade que Frédéric Robillard du Projet Apache explique ainsi : “‘Nous sommes en train de réfléchir à la manière dont nous allons procéder’, (…)pas le moins du monde gêné par l’obligation de signer une charte d’adhésion aux valeurs de la gauche, condition indispensable pour pouvoir participer au vote: ‘On aime certaines idées de gauche, comme on peut aimer certaines idées de droite’”.

Si le candidat des Identiatires pour l’élection présidentielle est Arnaud Gouillon, cette initiative marque bien un éclatement du clivage droite-gauche. Car Manuel Valls, autre candidat à la primaire socialiste et représentant de l’aile “droite” du PS, a affirmé hier dimanche 24 juillet au JDD que “ la ‘démondialisation’, thème de campagne d’Arnaud Montebourg, est un ‘concept ringard et réactionnaire, un retour aux années 80’”.

Samedi 9 juillet, Cercle Sainte-Geneviève (Paris) sur la “démondialisation”

Samedi 9 juillet, Cercle Sainte-Geneviève (Paris) sur la "démondialisation"
Samedi 9 juillet, Cercle Sainte-Geneviève (Paris) sur la "démondialisation"

Démondialisation : pourquoi les Identitaires parisiens appellent à voter pour Arnaud Montebourg (en plus d’Arnaud Gouillon). Le Cercle Sainte Geneviève aura lieu à Paris samedi 9 juillet à partir de 17 heures à la Barricade, foyer de l’identité parisienne, 8 rue de Cadix dans le 15èmearrondissement.