Photo du jour : Galerie des armes et armures au Musée de l’armée

Photo du jour : Galerie des armes et armures au Musée de l'armée

Dans la riche collection des armures de guerre et de parade, on est accueilli par quatre chevaliers fièrement carapaçonnés, décorés de scènes légendaires comme David et Goliath. L’armure d’Henri VIII, roi d’Angleterre, révèle bien combien il était corpulent. On trouve aussi, dans les petites salles adjacentes, l’armure du roi de France Henri II, véritable œuvre d’art décorée de la tête aux pieds. Source : Projet 1080 via Flickr (cc)

Syrie : Hollande va faire livrer des armes aux rebelles, pourtant acquis à l’islamisme radical

Syrie : Hollande va faire livrer des armes aux rebelles, pourtant majoritairement acquis à l’islamisme radical

22/09/2013 – 09h00
PARIS (NOVOpress via Kiosque courtois) –
François Hollande a réaffirmé jeudi à Bamako que la France livrerait des armes à l’Armée syrienne libre “dans un cadre contrôlé” et “élargi avec un ensemble de pays”. François Hollande a réaffirmé son soutien à l’opposition syrienne, qualifiée de « démocratique » dans une déclaration établie avec les représentants diplomatiques de pays aussi « démocratiques » que l’Arabie saoudite,  la Jordanie et les émirats Arabes unis.

Lire la suiteSyrie : Hollande va faire livrer des armes aux rebelles, pourtant acquis à l’islamisme radical

Cet été : retour vers le passé !

Cet été : retour vers le passé !

06/07/2013 – 08h00
PARIS (NOVOpress) –
Chaque année, lors de la période estivale, de nombreux spectacles médiévaux sont mis en scène à travers toute la France. Comme ceux du Puy du Fou, de Castillon-la-Bataille, ou encore Josselin et La Couvertoirade, allant de la bataille épique réunissant des centaines de figurants ou plus sobre jusqu’à la simple animation dans des petits villages de campagne. Nous avons rencontré Richard, médiéviste, forgeron et pratiquant des AMHE (Arts martiaux historiques européens).

Lire la suiteCet été : retour vers le passé !

Nantes : trois « jeunes » interpellés…et aussitôt relâchés

Nantes : trois « jeunes » interpellés…et aussitôt relâchés

24/06/2013 – 08H00
NANTES (NOVOpress Breizh) –
Dans la nuit de mercredi à jeudi, trois « jeunes » ont été interpellés dans le centre-ville de Nantes lors d’un banal contrôle de police. Selon une source judiciaire, les policiers ont découvert dans leur véhicule « une matraque, un couteau papillon et une arme de type air soft ».

Lire la suiteNantes : trois « jeunes » interpellés…et aussitôt relâchés

Syrie : l’UE autorise la livraison d’armes aux rebelles

Syrie : l'UE autorise la livraison d'armes aux rebelles

29/05/2013 – 16h30
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) – Au terme d’une journée de négociations marathon, les vingt-sept pays de l’Union européenne ont réussi in extremis à trouver un compromis quant au renouvellement des sanctions imposées à la Syrie.

Lire la suiteSyrie : l’UE autorise la livraison d’armes aux rebelles

Syrie : la livraison d’armes russes au cœur des négociations

Syrie : la livraison d'armes russes au cœur des négociations

16/05/2013 – 22H00
DAMAS (NOVOpress/Bulletin de réinformation) –
Le Premier ministre israélien était mardi à Moscou pour rencontrer Vladimir Poutine au sujet de la Syrie. Benyamin Netanyahou est venu lui demander de renoncer à livrer des missiles sol-air S-300 à Bachar al‑Assad. Ces armes, développées par l’URSS, sont encore assez efficaces pour intercepter en vol des avions et des missiles balistiques. Elles ont fait l’objet d’un contrat entre la Russie et la Syrie en 2010. Ces missiles pourraient permettre à la Syrie d’intercepter les attaques aériennes israéliennes contre son territoire, comme celles effectuées début mai.

Lire la suiteSyrie : la livraison d’armes russes au cœur des négociations

Paris veut armer les rebelles syriens malgré l’embargo

Paris veut armer les rebelles syriens malgré l’embargo

16/03/2013 – 08h00
PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation) –
La France et la Grande-Bretagne vont demander à l’Union européenne d’organiser rapidement une réunion sur l’embargo sur les armes pour la Syrie. Si aucun accord n’est trouvé à l’échelle européenne pour lever l’embargo sur les armes, Laurent Fabius a indiqué jeudi que la France et le Royaume-Uni agiront de leur côté.

Lire la suiteParis veut armer les rebelles syriens malgré l’embargo

Homicides : Washington plus dangereuse que le Mexique

Homicides : Washington plus dangereuse que le Mexique

10/02/2013 – 10h30
 WASHINGTON (NOVOpress) – Les Nord-américains ont une forte tendance à critiquer la violence chez leurs voisins d’Amérique centrale. Mais une étude sur le sujet, tout juste rendue publique, remet en cause cette idée reçue : le taux d’homicide dans les grandes villes américaines est plus élevé que dans la plupart de ces pays.

Lire la suiteHomicides : Washington plus dangereuse que le Mexique

Un clip de rap polémique met en scène la vie des manouches [vidéo]

Un clip de rap polémique met en scène la vie des manouches

13/12/2012 — 19h30
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) — Une fois de plus, le rappeur Morsay (Mohamed Mehadji) risque d’avoir franchi les bornes de la légalité. Le clip tourné près de Bordeaux, au Taillan-Médoc, concentre le cocktail détonnant de nombreux délits : Utilisation d’armes à feu, infractions au code de la route, insultes envers les forces de police (« baise tous les condés ») et menaces répétées (« on te braque à la kalache »).

Lire la suiteUn clip de rap polémique met en scène la vie des manouches [vidéo]

La Russie vigilante contre « l’islamisation »

La Russie vigilante contre « l'islamisation »

14/11/2012 – 15h00
MOSCOU (NOVOpress) – En début de semaine, six membres d’un groupe islamiste interdit en Russie, soupçonnés de recruter dans les mosquées de Moscou, ont été arrêtés par la police. Les personnes interpellées sont membres du Parti du Renouveau islamique, interdit en Russie après avoir été déclaré groupe terroriste international par la Cour suprême.

Lire la suiteLa Russie vigilante contre « l’islamisation »

Des gardes-frontières suisses participent à la lutte contre les trafics à la frontière entre l’Europe et le Maghreb

Des gardes-frontières suisses participent à la lutte contre les trafics à la frontière entre l'Europe et le Maghreb

26/07/2012 – 12h00
ALGESIRAS (NOVOpress) –  L’Administration fédérale des douanes (AFD) a annoncé mercredi qu’un garde-frontière suisse a découvert 1 227 kg de haschich à Algésiras (frontière hispano-marocaine). Le trafiquant marocain a été remis aux autorités espagnoles. Cette saisie intervient dans le cadre d’une mission de l’Agence européenne pour la coopération aux frontières extérieures (FRONTEX).

Dans ce cadre, trois gardes-frontières suisses et un chien ont été envoyés pour une durée de 93 jours dans le sud de l’Espagne. Une mission visant à lutter contre la déferlante migratoire en provenance des pays du Maghreb. Les agents affectés à cette opération sont confrontés à trois grands types de trafic : êtres humains, armes et drogue.

Crédit photo : Administration fédérale des douanes

La Russie continuera à honorer ses livraisons d’armes à la Syrie

La Russie continuera à honorer ses livraisons d’armes à la Syrie

03/02/12 – 13h00
MOSCOU (NOVOpress)
– La Russie continue à refuser de participer à l’hallali contre le régime de Bachar El-Assad.

Le vice-ministre russe de la Défense, Anatoli Antonov, a ainsi annoncé que la Russie poursuivra ses livraisons d’armes à la Syrie, en conformité avec les normes internationales et les engagements bilatéraux.

A l’heure actuelle, il n’existe aucune restriction concernant nos livraisons, nous devons remplir nos obligations, et nous le ferons. Nous ne violons aucun de nos engagements internationaux“, a déclaré M. Antonov.

Le quotidien russe Kommersant a, par ailleurs, indiqué que Moscou et Damas avaient signé un contrat sur la livraison de 36 avions d’entraînement et de combat Iakovlev Iak-130, pour un montant d’environ 550 millions de dollars.

Crédit photo : Dysanovic/Flickr sous licence CC.

“Faut il se préparer à prendre les armes ?” Par Rick Falkvinge, fondateur du Parti pirate suèdois (tribune libre)

"Faut il se préparer à prendre les armes ?" Par Rick Falkvinge, fondateur du Parti pirate suèdois (tribune libre)

Quand je constate que les abominations législatives intitulées SOPA, PIPA et NDAA se conforment au DMCA et au Patriot Act aux États-Unis, je prends conscience que le pire scénario possible concernant les libertés individuelles est en passe de se concrétiser.

Les discussions au sein du Parti pirate suédois ont longtemps eu pour sujet ce que nous pouvions faire pour empêcher l’Europe de s’enfoncer dans une sorte de totalitarisme fascisant. Les États-Unis sont déjà perdus, ils s’y enfoncent irrémédiablement. Notre travail consiste à empêcher l’Europe de suivre allègrement le même chemin, pour au contraire se libérer à temps de ses chaînes. C’était déjà perceptible il y a cinq ans, aujourd’hui c’est d’une évidence criante.

Un article difficile à rédiger : cela m’a pris plus de vingt-quatre heures pour rédiger cet article, après une semaine passée à glandouiller. D’habitude, c’est le genre d’article que je réalise en trente à quarante-cinq minutes dès que je sais quoi raconter. Dans le cas présent, le problème n’était pas de savoir quoi écrire, car il y a beaucoup à dire, mais de savoir jusqu’où aller. Au final, j’ai décidé de livrer le fond de ma pensée sans retenue.

J’utilise dans ce billet une image déjà employée par beaucoup, celle des quatre « boîtes ». La liberté se défend avec quatre boîtes : la caisse à savon, l’urne électorale, le tribunal (NdT: jury box, en anglais, soit « le banc des jurés ») et la boîte à munitions. À utiliser dans cet ordre.

Mon blog étant à vocation internationale, je me dois d’expliquer ici le sens de l’expression américaine. Ces « quatre boîtes » ne sont pas évidentes à identifier pour un non-anglophone qui en outre vit hors de la sphère culturelle américaine.

La suite ici

 

L’anti-terrorisme aux portes de la police new-yorkaise : une subsidiarité dangereuse ?

L’anti-terrorisme aux portes de la police new-yorkaise : une subsidiarité dangereuse ?

27/09/2011 – 15h00
NEW YORK (NOVOpress) – Un reportage qui risque de faire grand bruit. Le réseau CBS a en effet diffusé, quelques jours après l’anniversaire du 11 septembre, une émission « 60 minutes » (reportage en anglais, non traduit), où il est question d’armer la police municipale new-yorkaise. Armer la police non pas de pistolets, mais de quoi abattre un avion suspect survolant la Grande Pomme. Ou le glissement de prérogatives habituellement réservées à l’armée fédérale vers la police municipale…

Le chef du service de police de la ville de New York (NYPD) a affirmé que la police municipale serait désormais en mesure d’abattre un avion. Aux questions de savoir si la police de New York disposait de l’équipement et de la formation suffisants pour affronter un tel scénario, le Commissionner Ray Kelly a répondu, nullement embarrassé, par l’affirmative, sans toutefois entrer dans les détails. Cette décision pour le moins inattendue a été prise au lendemain des évènements du 11 septembre 2001 et a été motivée par le fait que la ville de New York ne devrait plus compter dans le futur sur la seule protection du gouvernement fédéral. Ray Kellt tient à rassurer en précisant qu’une telle décision serait prise en cas de dernier recours et réservée aux « situations extrêmes »

Mais il ne s’agit pas d’une mesure unique puisque la police new-yorkaise s’octroie d’autres prérogatives comme l’envoi d’agents à l’étranger, l’utilisation de détecteurs des radiations et la création d’un réseau de surveillance par caméras dans Manhattan.

Un reportage qui devrait certainement hérissé le poil du très laxiste député socialiste Jean-Claude Urvoas dont le cheval de bataille est d’interdire purement et simplement les armes au sein des polices municipales françaises.

La Corée du Nord a livré des armes à la junte birmane

La Corée du Nord a livré des armes à la junte birmane

05/09/11 13h30
PARIS (NOVOpress)
– C’est l’une des nombreuses révélations des publications de notes diplomatiques effectuées par Wikileaks, la Birmanie a exporté du riz en Corée du Nord en échange de livraisons d’armes.

Le document de l’ambassade américaine à Rangoon date de 2009, et affirme que la junte birmane a exporté quelque 20 000 tonnes de riz en Corée du Nord via la Myanmar Economic Holdings Ltd, une entreprise contrôlée par la junte. En échange de ces produits alimentaires, le régime communiste de Corée du Nord aurait fourni des armes aux militaires birmans.

Le document précise aussi que le riz exporté était de “très mauvaise qualité, quasiment impropre à la consommation”.

Ces révélations confortent l’idée de relations resserrées entre les deux dictatures, relations qui avaient déjà été pointées du doigt dans le cadre d’un possible développement d’un programme nucléaire commun.

Un rapport des Nations unies avait par ailleurs affirmé en novembre que la Corée du Nord vendait des armes nucléaires et balistiques en Birmanie, ainsi qu’en Iran et en Syrie.

La France sur le point d’acheter des drones israéliens

La France sur le point d’acheter des drones israéliens / crédit photo : Kobus Savonije

26/07/2011 – 18h30
PARIS (NOVOpress) — Selon le journal israélien Haaretz sur sa version en ligne, le groupe Israel Aerospace Industries (IAI) va vendre à la France son drone le plus gros et le plus sophistiqué, l’Eitan, 42 ans tout juste après l’embargo décrété par le Général De Gaulle sur la vente d’armes à Israël. La décision a été prise la semaine dernière par le ministre de la défense français. Si la vente se conclut, ce sera la première fois que l’Eitan (ou Heron TP) sera vendu à un pays étranger.

L’Eitan est le plus gros et le plus sophistiqué des drones fabriqués en Israël. Il est assemblé par le groupe IAI et a été mis en service dans l’armée de l’air israélienne il y a un an et demi. L’Eitan a une envergure de 26 mètres, la même qu’un Boeing 737. Il est capable d’effectuer des missions de reconnaissance et de renseignements à une altitude pouvant aller jusqu’à 40 000 pieds (environ 12 kms), ceci avec une autonomie de 36 heures. Sa grande taille lui permet de transporter un grand nombre d’équipements, comme des radars, des sondes et des caméras ainsi que, théoriquement, des missiles. Cette vente de matériel militaire israélien à la France est potentiellement la plus importante jamais effectuée, dix ans après une vente plus modeste constituée de plusieurs drones plus petits de type Heron.

L’embargo français eut deux effets : le premier fut qu’Israël commença à acheter des avions de chasse aux Américains, tels que des Skyhawk, des F-15, F-16 et plus récemment des F-35. Le second effet fut le développement accéléré de l’industrie aéronautique israélienne.

Le premier avion assemblé en Israël fut l’Eagle, en réalité un Mirage français à la sauce israélienne et dont les plans avaient été obtenus par espionnage industriel. Plus tard, le Kfir fut assemblé, suivi par le programme Lavi qui fut abandonné après deux prototypes.

L’échec du Lavi poussa le groupe IAI et d’autres entreprises telles que Elbit à se concentrer sur les drones sans pilote. Aujourd’hui, Israël est considéré comme le leader sur ce segment. Le groupe IAI a refusé de commenter la future vente à la France mais un haut responsable a parlé d’un “historique et juste retour des choses. L’embargo français et le refus de De Gaulle de nous fournir un avion de chasse français développé avec l’expertise israélienne a donné un coup de fouet à l’industrie nationale qui, aujourd’hui, équipe la France avec un avion israélien”.

[box]Rappelons à nos lecteurs l’attaque du 6 novembre 2004 en Côte d’Ivoire, à l’occasion de laquelle 9 soldats français furent tués et 37 gravement blessés ; il fut révélé à l’époque que des conseillers militaires israéliens en poste à Abidjan téléguidèrent les drones qui servirent à repérer les positions françaises.[/box]

Nouveaux tirs d’armes à feu contre des policiers

Nouveaux tirs d'armes à feu contre des policiers

24/07/11 – 17h00
PARIS (NOVOpress)
– Une patrouille de police a été visée par un tir d’arme à feu, sans être touchée, lors d’une patrouille dans le quartier multiethnique de la Grande-Borne à Grigny (Essonne).

Les tirs ont eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi selon parquet d’Evry, qui indique qu’il n’y a pas eu d’interpellation. Une enquête a été ouverte.

Cette fusillade fait suite à la découverte, la veille, de menaces de mort contre la police taguées dans divers endroits du quartier suite la condamnation à des peines de prison ferme de trois voyous par le tribunal correctionnel d’Evry.

Les trois condamnés avaient notamment été jugés pour “participation à un groupement formé en vue de la préparation de violence contre les personnes” (comprendre un caillassage de policiers).