Anthony Fauci, ex champion des super-virus et menteur, craint pour son matricule

Anthony Fauci

Anthony Fauci, super-vedette scientifique, anti Trump, star mondiale de la galaxie libérale libertaire, vient de se faire prendre en flagrant délit de fake news, les doigts tout poisseux juste sortis du pot de confiture du mensonge. Récit.

Fauci sauveur de l’Amérique

L’humanité fut assaillie en décembre 2019 par une terrible pandémie, et nous avons failli tous mourir. Fort heureusement les autorités sanitaires américaines réagirent magistralement contre le virus SARS-CoV‑2, en dépit de l’incompétence de Donald Trump. De plus avaient-elles également lutté efficacement contre les bobards complotistes promus par un président attardé et ses partisans. Fort heureusement encore, grâce à une légitime censure, la population se rangea au bon sens des experts, faisant preuve d’une discipline patriotique exemplaire. Mieux encore, grâce à sa sagacité, l’Amérique est désormais en vérité prête à affronter les futures vagues de ce virus naturel — nous disons bien naturel ! —, accompagnées de myriades de variants.

Merci au Docteur Anthony Fauci, 80 ans, directeur de l’Institut national des maladies infectieuses (NIAID), qui a répandu quotidiennement la bonne parole sur tous les médias depuis un an et demi, se partageant d’ailleurs le travail avec son vieil ami le Gouverneur de New York, Andrew Cuomo.

Merci donc à Anthony Fauci et Andrew Cuomo, modernes De Niro et Pacino, champions des médias qui ont su prendre en tenaille le nigaud Donald Trump qui n’avait rien compris à la scénarisation de la pandémie. Le naïf voulait faire payer la Chine parce que celle-ci aurait malencontreusement laissé échapper un SARS de 2e génération, manipulé. Dieu merci, la communauté internationale peut désormais réorganiser la bioéconomie mondiale, le dépérissement des peuples et états, afin d’assurer une meilleure distribution des richesses, autrement dit un meilleur retour sur investissement de l’übercapitalisme.

Also sprach die Wahrheit (pardon, ainsi parlait la Pravda!), coalescence de l’État profond, des médias, des übercapitalistes. C’était hier, presque avant-hier.

La surprise de juin 2021

De façon surprenante après cinq années de discipline de fer, les grands médias (bévue ou calcul, nous l’ignorons aujourd’hui), font éclater la Pravda officielle, et apportent de l’eau (pour ne pas dire un fleuve) au moulin des grands perdants de l’élection de 2020 : les partisans du « drain the Swamp » (drainons le marécage washingtonien), ou simplement ceux qui n’avaient pas encore voulu croire en l’existence dudit swamp..

Entre mai et juin 2021, ont en effet surgi les articles de Vanity Fair, du Wall Street Journal, et d’autres qui, assis sur la diffusion de plusieurs milliers de courriels entre le Dr Fauci et ses partenaires nationaux et internationaux obtenus par CNN, le Washington Post, puis BuzzFeed, projettent une tout autre histoire. Celle de la panique des bureaucrates, Fauci en tête, qui seront terrorisés à l’idée qu’un Tchernobyl biologique se déroule sous leurs yeux, et qui feront tout pour construire et inventer une autre histoire à l’intention du public, en mettant tous leurs alliés à contribution, car toute sortie officielle du dogme du-virus-naturel-qui-ne-provient-pas‑d’un-laboratoire-chinois ouvrirait une boite de pandore tant diplomatique que bureaucratique.

Pour lire la suite, c’est ici !

Faucigate : la fuite qui confirme les théories dites « complotistes »

Anthony Fauci

15/06/2021 – INTERNATIONAL (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Le docteur Anthony Fauci, ancien conseiller médical de Donald Trump et désormais conseiller principal de Joe Biden, se trouve dans l’embarras depuis début juin. Cet immunologue américain chargé de gérer l’épidémie de covid-19 se trouve au milieu d’un scandale alors que 3000 de ses mails privés écrits entre janvier et juin 2020 ont fuité vers le grand public.

En quoi la fuite de ces échanges fait-elle scandale ?

Les mails écrits par le Dr Fauci ont été rendus publics par une obligation de remise à certains organes de presse faisant valoir la loi Freedom of Information Act.

Ce que l’on y apprend est pour le moins interloquant : le port des masques en public serait inutile et déconseillé. Cela peut sembler ironique si l’on se rappelle que l’immunologue allait jusqu’à conseiller publiquement de porter deux masques pour s’assurer d’une protection suffisante.

Par ailleurs, l’hydroxychloroquine tant décriée serait une solution « efficace et sans danger » pour soigner les dégâts du covid, puisque le docteur incitait sa famille et ses proches à s’en procurer, tout en diabolisant le professeur Didier Raoult, principal défenseur de l’hydroxychloroquine.

Par ailleurs, ces mails viennent éclairer une question restée en suspens

En effet, le sujet délicat de la cause du virus a été abordée dans les courriels de l’immunologue avec le Dr Peter Daszak, chercheur ayant financé l’Institut de virologie de Wuhan. Celui-ci remercie le Dr Fauci d’avoir publiquement rejeté la théorie de la fuite en laboratoire au début de la pandémie. Ce même chercheur avait rejeté la notion de fuite de laboratoire près d’un an avant le début de « l’enquête », alors que d’autres chercheurs disaient que le virus semblait avoir été potentiellement fabriqué, notons que le Dr Daszak est lui-même président d’un groupe lié aux recherches sur les gains de fonction du laboratoire de Wuhan.

Pour résumer, la révélation de ces mails vient en quelque sorte confirmer les théories dites « du complot » au sujet de la crise du Covid-19. On s’y rend compte de la réelle volonté des autorités politico-sanitaires des pays occidentaux de créer une pandémie mondiale, destinée à un contrôle plus strict de la population. Les médias mainstream ont joué la carte de l’indifférence face à cette révélation des enjeux politiques derrière l’affaire du coronavirus.