Tag Archives: Amérique du Sud

Intersectionnalité anti-Blancs

Enseigner la haine du Blanc, par Caroline Parmentier

Après le festival « afroféministe » Nyansapo, après le camp d’été « décolonial », le stage de profs interdit aux Blancs. Le faux antiracisme s’affirme de plus en plus ouvertement comme ce qu’il est : un authentique racisme anti-blanc.

Jean-Michel Blanquer porte plainte contre la tenue d’un stage d’enseignants interdit aux Blancs, organisé en Seine-Saint-Denis par SUD-éducation 93. Parmi ces fauteurs de guerre civile, on retrouve toute la clique habituelle des racistes et des islamo-collabos : le syndicat SUD, le CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France), les compagnons de route des Indigènes de la République, Nacira Guénif, vice-présidente de l’Institut des cultures d’islam ou encore Marwan Muhammad (qui revendique le droit de se battre en France « pour que notre pays devienne musulman dans les trente ou quarante prochaines années »). Muhammad tiendra une conférence sur l’islamophobie dans l’éducation nationale. Il ne manque que Danièle Obono.

Intitulé « Au croisement des oppressions – Où en est-on de l’antiracisme à l’école ? » et prévu les 18 et 19 décembre, le stage syndical de SUD-éducation 93 prévoit des ateliers et réunions réservés aux « personnes racisées » c’est-à-dire non accessible aux Blancs : « Outils pour déconstruire les préjugés de race, de genre et de classe » et « Atelier récit d’expérience : quelle vie professionnelle pour les enseignant-e-s racisé-e-s ? ». En écriture inclusive of course. Il est particulièrement rassurant d’apprendre que 70 professeurs dont on imagine la bonne influence et le genre de savoir transmis aux élèves, sont déjà inscrits.

« On parle de non-mixité raciale, de blanchité, de racisés […] les mots les plus épouvantables du vocabulaire politique sont utilisés au nom soi-disant de l’antiracisme alors qu’ils véhiculent évidemment un racisme », a réagi le ministre de l’Education devant l’Assemblée nationale. « C’est pourquoi, puisque ce syndicat a décidé de parler aussi de racisme d’Etat, j’ai décidé de porter plainte pour diffamation à l’encontre de SUD-éducation 93. »

Le syndicat national SUD a apporté tout son soutien à sa section de Seine-Saint-Denis, assurant que « le ministre de l’Education n’a pas à intervenir sur le contenu des stages syndicaux ». Inutile de préciser que le premier syndicat de droite qui aurait appelé à une réunion interdite aux Noirs, aurait été immédiatement interdit et dissout, ses responsables lynchés dans les médias et traduits en justice. Marine Le Pen qui a salué l’intervention salutaire du ministre, a demandé des « sanctions exemplaires » contre « les professeurs fautifs ».

L’article annonçant le stage ségrégationniste a été publié sur le site internet de SUD-éducation 93 le 19 octobre, mais il a fallu attendre le 20 novembre, un mois plus tard, pour qu’il suscite des réactions, d’abord via les réseaux sociaux. Repéré dans un tweet par Nassim Seddiki, secrétaire général du Printemps républicain, il a été repris par le toujours très vigilant Fdesouche, qui en a fait un article qui a largement circulé. Dans cette gauche qui s’écharpe sur le racisme antiraciste, la Licra condamne les ateliers interdits aux Blancs mais également l’utilisation du terme « racisé » dans le programme : « Nous refusons d’étiqueter les enfants des écoles de la République et leurs enseignants en fonction de critères dignes d’une exposition coloniale. »

Caroline Parmentier

Article paru dans Présent daté du 23 novembre 2017

Colombie : les FARC décrètent un cessez‑le‑feu unilatéral de 30 jours

Colombie : les FARC décrètent un cessez‑le‑feu unilatéral de 30 jours

10/12/2013 – 10h00
BOGOTA (NOVOpress/Bulletin de réinformation) –
Avant-hier, à la Havane, les FARC ont décrété un cessez‑le‑feu unilatéral de 30 jours à compter du 15 décembre, en précisant que le gouvernement de Juan Manuel Santos devait faire de même.

« Dans le même temps, nous ordonnons à rester en alerte face à toute opération ennemie, à laquelle il devra être répondu sans délai », a déclaré le commandant guérillero Pablo Catatumbo à la fin des négociations dans la capitale cubaine. Les FARC espèrent que le gouvernement suspendra ses opérations. De son côté la délégation gouvernementale n’a pas fait de déclarations. Les pourparlers doivent reprendre le 17 décembre.

Mais pour l’instant un nouvel attentat a eu lieu samedi dans le sud-ouest de la Colombie tuant cinq militaires, un policier et 2 civils.

Photo : manifestation contre les actions violentes des FARC. Crédit photo : kozumel via Flickr (cc)

Bolivie : les indiens refusent le calumet de La Paz

Bolivie : les indiens refusent le calumet de La Paz

04/07/2013 – 16h00
LA PAZ (NOVOpress/Bulletin de réinformation) – Le combat contre la dénaturation du mariage a pu focaliser notre regard sur la politique intérieure ; mais grâce à l’ancien agent de la CIA Snowden, on découvre qu’à l’extérieur aussi, notre gouvernement patauge.

En effet, alors que Snowden nous a donné les preuves de l’espionnage américain de nos antennes diplomatiques, le gouvernement n’a rien trouvé de plus intelligent que d’empêcher le survol de notre territoire par l’avion transportant le président de Bolivie, Evo Morales, sous prétexte d’une rumeur infondée disant que Snowden s’y trouvait.

Lire la suite

Une maison identitaire en Uruguay

Une maison identitaire en Uruguay

23/08/2011 – 09h50
MONTEVIDEO (NOVOpress) — A la suite des maisons identitaires créées en Europe, vient de s’ouvrir la première maison identitaire de Montevideo. À l’enseigne du fournier roux (hornero), animal fétiche qui sous ces latitudes a remplacé le sanglier des identitaires européens, une équipe de jeunes uruguayens a remis en état une maison du quartier Malvin de la capitale pour accueillir une jeunesse à la recherche d’un idéal enraciné.

Sur les murs de la maison, outre des affiches dans un style que ne renieraient pas les Identitaires français, on trouve les portraits de nombreux intellectuels européens comme Alain de Benoist, Ernst Jünger, Oswald Spengler ou encore Alexandre Soljenitsyine. Du côté des gloires locales on remarque le portrait d’Alberto Buela, philosophe et géopolitologue argentin.

Défendant des valeurs et une approche antimatérialistes, ces jeunes disent se réunir non pour vivre ensemble mais pour bâtir quelque chose ensemble.

[box class=”info”]En savoir plus : casaidentitaria.wordpress.com[/box]

Touristes françaises assassinées en Argentine : un premier suspect arrêté

Touristes françaises assassinées en Argentine : un premier suspect arrêté

[box]

ADDENDUM 19h14

L’épouse du suspect dément toute participation de son mari dans le meurtre des deux touristes françaises.[/box]

01/08/2011 – 17h20
BUENOS AIRES (NOVOpress) — A l’aube, la police de la province de Salta a interpelé un suspect originaire de la petite ville de San Lorenzo. Incarcéré dans le locaux du tribunal local, il sera présenté au cours des prochaines heures devant le juge d’instruction chargé de l’enquête du double homicide des touristes françaises. Contrairement aux trois autres personnes arrêtées hier dimanche, le suspect arrêté aujourd’hui lundi l’a été dans le cadre d’une procédure préliminaire pour homicide.

Selon les informations recueillies auprès de la police, le suspect serait un loueur de chevaux qui fournit en montures les touristes venant visiter la région de la Quebrada de San Lorenzo. La politique politicienne a fait son apparition dans l’affaire car c’est le ministre de l’Intérieur de la province de Salta, Pablo Kosiner en personne, qui s’était fait remarquer jusqu’à ce jour par son silence le plus complet sur cette affaire, qui a rendu publique cette interpellation au micro d’une radio de la capitale argentine.

Un rappel des faits en vidéo (BFM TV)