Allemagne : Vifs débats sur l’immigration massive et clandestine !

22/10/2015 – EUROPE (NOVOpress)
L’Allemagne pourrait accueillir entre huit cent mille et un millions de réfugiés en cette fin d’année 2015 ce qui inquiètent beaucoup les allemands ! Même les médias officiels français finissent par s’en rendre compte, c’est dire… On peut aussi lire la révélatrice analyse de l’OJIM sur la gueule de bois des médias allemands à propos la crise migratoire. Mais nous n’en sommes pas encore là en France.

«Nous venons en paix» , mais ça va vous coûter cher, les Allemands !

21/10/2015 – EUROPE (NOVOpress)
«Nous venons en paix», c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants » / « réfugiés » / Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, petit passage en Allemagne, où nos voisins sont en train de déchanter… même ceux qui se fichent de la perte d’identité de leur pays sont en train de réaliser que la vague migratoire va les taper ou ça fait mal… au porte-monnaie ! Les observateur prévoient des « Hausses d’impôts massives » pour financer les clandestins.

« 409 000 immigrés supplémentaires » : ce sont les chiffres officiels du gouvernement allemand pour la période comprise entre le 5 septembre et le 15 octobre, soit environ 10 000 nouvelles arrivées par jour. À ce rythme, le seuil du million sera dépassé avant la fin de l’année.

De plus en plus d’observateurs relèvent que cette gigantesque vague d’immigration sera tout simplement ingérable. L’économiste Bernd Raffelhüschen, professeur de finances publiques à l’université de Fribourg en Brisgau, a ainsi averti que « les systèmes allemands de protection sociale ne sont prêts en aucune façon pour l’immigration de plus d’un million de personnes. Les conséquences seront des hausses d’impôts massives ».

Le Professeur Raffelhüschen a souligné que l’Allemagne comptait déjà plusieurs centaines de milliers de chômeurs sans qualification. « Il arrive maintenant jusqu’à 1,5 million de personnes supplémentaires, dont environ 70 % sont également sans qualification ». L’économiste doute que la majorité des immigrés puisse être intégrée dans le marché du travail : « Il s’agira plutôt d’une intégration dans les systèmes de protection sociale ». Or le coût en incombera forcément au contribuable. « Il n’y a aucune alternative ».

Le Professeur Raffelhüschen prévoit en outre, dans les décennies à venir, une forte augmentation de la pauvreté des personnes âgées. « En effet, des personnes qui arrivent en Allemagne à 30 ans n’ont aucune chance de pouvoir cotiser les 45 années requises pour la retraite ». Là encore, la prise en charge des immigrés âgés ne pourra être financée que par l’impôt.

Autant de conséquences inéluctables que le gouvernement d’Angela Merkel semble pourtant n’avoir pas pu, ou pas voulu, envisager.

Angela Merkel fait des appels de pied à la Turquie

21/10/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Alors que les migrations, légales comme illégales, venues des pays musulmans inquiètent chaque jour davantage les opinions européennes, la chancelière Angela Merkel a réaffirmé son soutient à l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne. La réouverture des négociations est proposée afin d’encourager la Turquie à aider l’Europe face à l’afflux de clandestins. Ainsi, l’Allemagne propose, pour lutter contre l’immigration illégale, de signer un traité communautaire avec un pays de 75 millions de musulmans qui fera exploser l’immigration légale en Europe. D’ici là, les citoyens turcs bénéficieraient de davantage de visas et d’une aide financière. Lutter contre l’immigration illégale en nourrissant l’immigration de peuplement légale, voilà qui ne sera pas pour rassurer les autochtones d’Europe.


Allemagne : le scepticisme croissant à l’égard des clandestins

21/10/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Il y a quelques semaines, c’était l’envolée humanitaire. Avec un lyrisme prêt à faire pleurer dans les chaumières, Angela Merkel déclarait que l’Allemagne était prête à accueillir des réfugiés. Mais voilà : le scepticisme va croissant dans la population allemande, y compris dans des secteurs favorables au grand remplacement.

Expliquez nous cela
400 000 clandestins sont arrivés depuis septembre 2015, ce qui entraîne l’épuisement compréhensible des bénévoles. Associatifs ou fonctionnaires montrent des signes évidents de faiblesse. Plus généralement, la contestation monte dans différents milieux.

Quels sont ces milieux de plus en plus sceptiques
Le patronat pourtant favorable à ce bouleversement démographique pour des raisons économiques. On apprend ainsi que le président de la fédération du BTP, dénonce « L’euphorie peu nuancée d’une grosse partie de l’industrie » et la « naïveté » de ceux qui « sous-estiment les risques liés à une immigration forte et incontrôlée ». Par ailleurs, on apprend que 22 % des clandestins seraient sans diplômes, ce qui fait naître des doutes sur leur intégration. L’Allemagne ne pourra digérer aussi facilement ce mouvement massif. Financièrement, à flux constants de clandestins, un tel effort d’accueil exigerait entre 20 et 30 milliards d’euros annuels.

Y a-t-il une traduction politique de ce mécontentement ?
On peut d’abord comprendre la faible popularité de la chancelière allemande, avec seulement 37 % d’opinions favorables. Mais il y a aussi le développement de PEGIDA qui a su tirer les marrons du feu : nous en avions parlé hier. Le parti anti-euro AFD serait un grand bénéficiaire de cette gronde allemande. Depuis deux semaines, les intentions de vote en sa faveur sont en augmentation constante. Affaire à suivre.

Un média allemand admet sa partialité
Le responsable de l’information sur ARD, une chaîne publique allemande, vient d’admettre que celle-ci donne une vision tronquée des réfugiés. Il a notamment déclaré : « Quand des cameramen filment des réfugiés, ils choisissent des familles avec des petits enfants aux yeux écarquillés. Mais en réalité, 80 % des réfugiés sont de jeunes hommes, solidement bâtis et célibataires ».


PEGIDA : un an après, le renouveau

20/10/2015 – EUROPE (NOVOpress)
La manifestation anniversaire de PEGIDA a rassemblé 20 000 à 40 000 personnes, selon les estimations, dans les rues de Dresde en Allemagne de l’Est. Le second souffle pour ce mouvement qui avait connu une éclipse de quelques mois.

Le 20 octobre 2014, 350 personnes s’étaient rassemblées dans les rues de Dresde. Un mois après, elles étaient 10 000, avant un record en janvier avec 25 000 participants. Un an après et une éclipse de quelques mois, le mouvement anti-immigration de masse allemand repart de plus belle.
Le mouvement des « patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident » est devenu le symbole d’une Allemagne qui refuse le grand remplacement à marche forcée voulu par Merkel et la classe dirigeante. . Son responsable, Lutz Bachman, qualifie la chancelière de dictatrice, et souhaite faire de Dresde, qui a vu naître l’organisation, le « centre de la résistance » contre le gouvernement allemand.

Plusieurs contre-manifestations rassemblant, selon le site Zeit online, plus de 14 000 personnes leur ont fait face, au milieu d’un important déploiement de police. Plus de 1 000 fonctionnaires étaient mobilisés. Malgré ce dispositif, un militant de PEGIDA a été roué de coups « par un ou des inconnus » alors qu’il se rendait à la manifestation, a annoncé la police sur son compte Twitter, ajoutant qu’il était « gravement blessé ». Gageons qu’il en faudra plus pour décourager les résistants à l’invasion migratoire en Allemagne.


Lire la suitePEGIDA : un an après, le renouveau

Hollande vice-chancelier ? un bon toutou prêt à défendre sa patronne, plutôt !

17/10/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Marine Le Pen qualifiait François Hollande au parlement européen de « vice-chancelier de la province France », c’était lui faire encore beaucoup d’honneur. Écoutez cette interview donnée en marge du dernier sommet européen, elle vaut le détour. Notre « président » n’a de mots que pour l’Allemagne, que pour ses intérêts, en bon serviteur docile.

Certes, la construction européenne suppose des solidarités entre pays, mains le niveau de soumission de Hollande à Merkel que révèle cette interview est sidérant. Le « président » de la France se présente comme le VRP des intérêts allemands et n’a pas un mot pour ceux de son pays. Il déclare :

Oui, il s’agit maintenant de faire sen sorte que l’Allemagne, puisse, avec d’autres pays, être sûre que nous pourrons contrôler les frontières extérieures […] pour éviter qu’il y ait de nouveaux accueils de populations, car l’Allemagne ne pourra le supporter et nous devons le comprendre.


« Nous venons en paix » : comme les Allemands, apprenez à vos enfants à devenir de bons dhimmis !

« Nous venons en paix », c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants »/« réfugiés »/Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, retour en Allemagne ou dans le cadre de travaux pratiques, des collégiens doivent faire les lits, cuisiner et nettoyer un foyer d’immigrés musulmans en Allemagne. Incontestablement, le dhimmi du jour est le Ministère de l’Éducation et la formation professionnelle du Schleswig-Holstein !

Voilà comment un pays d’accueil devient inféodé aux envahisseurs. Les parents d’enfants d’une école primaire Bavaroise avaient déjà été incités à bien couvrir leurs filles pour ne pas tenter les musulmans réfugiés dans le gymnase voisin.
Et maintenant cela. Dans le cadre d’un projet d’école, des enfants sont tenus de cuisiner, de nettoyer et changer les draps de réfugiés. Des parents sont outrés. Et avec les immigrés qui ont fait leurs besoins par terre, les enfants devront nettoyer cela, aussi ?
C’est de la folie.

toilettes migrants

La lettre envoyée aux parents indique que leurs enfants se rendront dans un hébergement pour « réfugiés » et « feront les lits, trieront des vêtements et aideront à la cuisine », entre autres choses.
Cette lettre envoyée par le Ministère de l’Éducation et la formation professionnelle du Schleswig-Holstein, précise que « les élèves passeront une journée dans un centre de transit et aideront par exemple, à monter des lits ainsi qu’à la collecte de dons. »
Et cette « sortie » fait partie de « la semaine d’aide aux réfugiés ».

ordures migrants 1

Une mère a publié un extrait d’une lettre reçue de l’école d’une amie. Y sont décrites les activités de la semaine du projet, y compris l’aide à apporter dans un centre d’asile. Cela a provoqué une vague d’indignations et d’incrédulité, mais un journal local a confirmé l’histoire.

Ministère de l'éducation et la formation professionnelle du Schleswig-Holstein

Le ministère de l’Éducation de Kiel a aussi reconnu que la lettre était authentique. Déjà cette semaine, comme décrit ci-dessus, les élèves d’une école à Lübeck ont changé le linge des lits, dans un centre d’hébergement pour les immigrés en transit. Cela a eu lieu dans le cadre d’une semaine de projets destinés à préparer les élèves de troisième [âgés d’environ 13 à14 ans] à acquérir une expérience pratique de travail manuel.

Cela leur apprendra surtout à devenir de bons dhimmis !


https://twitter.com/JeuneAthena/status/653892318269952000


https://twitter.com/christl_vd_post/status/652406812503896064

«Nous venons en paix» : et maintenant des passes gratuites pour les «réfugiés» ?

13/10/2015 – EUROPE (NOVOpress)
« Nous venons en paix », c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants »/« réfugiés »/Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, retour en Allemagne, où les aficionados des « migrants » ne savent plus quoi inventer pour le confort de leurs chouchous. Là, c’est un pasteur qui a proposé la mise à disposition gratuite de prostituées pour éviter les crimes sexuels. Comment ? Les gentils migrants seraient capables de crimes ??

niqab
Femme portant le niqab. c’est sûr, ça donne moins envie… 

Quand nous lisions dans ces colonnes une étude liant explosion du nombre de viols en Allemagne et flux migratoires, on pensait à une mauvaise propagande de vilains fascistes refusant le vivre-Ensemble et les joies de la société métissée. Pas possible que nos chers « migrants » puissent s’adonner à de répréhensibles pratiques ! Et puis on lit ailleurs qu’il est conseillé aux jeunes Allemandes d’éviter jupes courtes et décolletés pour éviter les malentendus…
Mais bon sang, mais c’est bien sûr ! Dans leur culture si supérieure à la nôtre, la femme est bâchée pour éviter aux hommes de brusques et incontrôlables montées d’hormones… Toute femme ne respectant pas ce code vestimentaire de bon sens envoie donc un message clair à tout « migrant » : « prends-moi ! » Sans doute au Moyen-Orient et en Afrique les seules productions cinématographiques européennes à être diffusées sont-elles classées « X » chez nous…

C’est ce qu’a bien compris ce pasteur allemand, qui propose, sûrement le temps que les Allemandes s’habituent au niqab, d’offrir des prostituées aux migrants.
Le journal bavarois Merkur rapporte

L’idée m’est venue quand un ami m’a raconté que dans son village se sont installés 100 demandeurs d’asile et maintenant les gens ont peur que tant d’hommes puissent harceler les femmes du village.

Le tout pourrait être financé par une action humanitaire qui s’appellerait « Amour libre pour être humains libres », ou la générosité de patrons de maison close. C’est bien connu, le meilleur moyen de faire passer une tentation étant d’y céder immédiatement, les troubles pensées de nos chers « réfugiés » à la vue de femmes indécemment vêtues passeront mieux s’ils peuvent se défouler sur des personnes mandatées à cet effet…
Autre effet bénéfique, la mesure risquerait de conforter les clandestins dans leurs penchants, leur inculquant par là l’un des sommets de la civilisation occidentale : la soumission à toutes ses pulsions, les préparant ainsi à devenir de bons consommateurs, acheteurs compulsifs de tous les gadgets sans lesquels il n’est pas de bonheur terrestre possible, à défaut d’être des voisins paisibles…
Nous serons pour notre part curieux de savoir à quelle église appartient le bon pasteur, pour ainsi prôner « l’amour libre » au lieu de la vertu et la justification des pulsions au lieu du respect de la femme (la sienne et celle d’autrui…)

200 000 Allemands défilent contre le TAFTA !

12/10/2015 – EUROPE (NOVOpress)
C’est décidément le réveil du peuple allemand ! Après le succès des manifestations anti — invasion migratoire, c’est au tour du TAFTA d’être dans le collimateur de nos voisins, qui se sont levés en masse contre le traité de libre-échange transatlantique.

Les Allemands secouent la goug !
La République Fédérale, était jusqu‘alors perçue comme la bonne élève de la mondialisation, d’autant plus aux ordres de Washington et Bruxelles que le pays était un bénéficiaire économique du système. Mais trop, c’est trop, et les Allemands ne semblent plus décidés à se laisser endormir par la puissance de leur économie et le mirage de l’euromark. Après le succès des dernières manifestations de PEGIDA et le retournement de l’opinion face à l’invasion migratoire brutale encouragée par Angela Merkel, c’est au tour du TAFTA/TTIP et du CETA (son pendant Canada/UE) d’en prendre pour son grade chez nos cousins germains.

La fronde contre le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement, ce traité discuté dans la plus grande opacité par Bruxelles et Washington a rassemblé environ 200 000 personnes à Berlin (150 000 selon la police, 250 000 selon les organisateurs. C’est la plus grande manifestation qu’a connue le pays depuis de nombreuses années.
L’ampleur de la contestation allemande se mesure également sur Internet : la pétition en ligne « Stop TTIP and CETA », remise mardi à Bruxelles, a rassemblé plus d’un million et demi de signatures outre-Rhin. C’est presque la moitié du total recueilli (3,2 millions de signatures), trois fois plus qu’au Royaume-Uni, cinq fois plus qu’en France, vingt-deux fois plus qu’en Italie.

Les révélations d’Edward Snowden sur la surveillance états-unienne de l’État et des citoyens allemands a été un déclencheur fort pour les Allemands, mais c’est sans doute l’affaire Vattenfall qui a été pour eux le plus grand révélateur : ce groupe énergétique suédois traîne en effet l’État allemand en justice pour sa décision d’arrêt du nucléaire devant une juridiction arbitrale basée à Washington. Vattenfall réclame 4,7 milliards d’euros de dommages et intérêts à l’État allemand devant l’un de ces fameux tribunaux privés qui permettent aux entreprises de contester les décisions des États, et que le TAFTA entend généraliser.


Marine Le Pen attaque

08/10/10/2015 – POLITIQUE (Présent 8457)

Merkel et Hollande, en se présentant ensemble au Parlement européen, voulaient sans doute entrer dans l’histoire comme Mitterrand et Kohl, en 1989, quelques semaines après la chute du mur de Berlin. Mais il y a un quart de siècle, il s’agissait de célébrer à Strasbourg la liberté recouvrée de nations captives, alors qu’aujourd’hui, au contraire, leurs successeurs veulent museler celles qui entendent se libérer de la tutelle allemande et qui refusent qu’on leur impose d’abandonner des pans de leur territoire à des « réfugiés », des clandestins et parmi eux nombre de terroristes.
8457-une
Merkel et Hollande n’ont pas joué la difficulté, ils ont prêché devant un parterre majoritairement composé de convaincus, ils ont obtenu de faciles applaudissements. S’il n’y avait eu la présence de Marine Le Pen et ses quatre minutes d’une intervention aussi vigoureuse que pertinente, nul n’aurait porté la voix des millions d’Européens qui refusent cette Europe de l’austérité, des frontières ouvertes aux étrangers, une Europe de la contrainte pour ses ressortissants, de la punition pour les nations indociles.

Le chef du gouvernement allemand et celui de l’État français ont en commun un manque certain d’imagination ! Pour porter remède à une crise, celle des « réfugiés », que tout le monde s’accorde à juger sans précédent, ils n’ont que leurs vieilles recettes, que dis-je, leur seule recette, ainsi rappelée par Angela Merkel : « Il nous faut plus d’Europe ».
Depuis Maastricht, nous avons eu toujours plus d’Europe et toujours moins de liberté, moins de croissance, moins d’emplois et plus d’immigrés. Ça ne fait rien, continuons quand même, les lendemains chanteront un jour, foi de Merkel !
Et Hollande, celui que Marine Le Pen appelle avec justesse « le vice-chancelier », de renchérir dans le style « je dirai même plus » : « Le débat, il n’est pas entre moins d’Europe et plus d’Europe, il est entre l’affirmation de l’Europe ou la fin de l’Europe. » Comme si l’Europe n’avait pas existé avant l’Union européenne !

Que se passerait-il s’il n’y avait pas « plus d’Europe » ? Ce serait « le retour des frontières nationales, le démantèlement des politiques communautaires, l’abandon de l’euro », a dit le président français. Ce que François Hollande présente aux élus européens comme l’Apocalypse serait pour des millions d’Européens la libération à laquelle ils aspirent, ce dont témoignent les élections dans de nombreux pays, dont le nôtre.
Si le débat est entre l’aggravation de leur Europe ou sa fin, il convient de le trancher et non point de le fermer. C’est aux peuples européens de se prononcer. Mais ni Hollande ni Merkel, ces grands démocrates, ne veulent leur poser la question. Ils savent ce qui est bon pour nous et que nous répondrions « mal ».

On avait omis de nous préciser que le « oui » à Maastricht, prononcé du bout des lèvres il y a 25 ans, était irréversible et qu’il nous engageait pour toujours, le droit à la parole nous étant dès lors interdit, sauf pour acclamer le numéro de duettistes exténués de Merkel et Hollande.

Guy Rouvrais

Hollande et Merkel au Parlement européen de Strasbourg le jour anniversaire de Lépante

08/10/10/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Hier, François Hollande, président français, et Angela Merkel, la chancelière allemande, discouraient devant le Parlement européen. Au menu : crise des clandestins, accueil des réfugiés, crise en Syrie et en Ukraine, menaces terroristes islamistes, dépression économique. Les deux chefs d’État se sont exprimés tour à tour.
François Hollande a surtout annoncé un partenariat avec la Turquie qui est, je cite : « Nécessaire si nous voulons que la Turquie nous aide nous mêmes ». Fin de citation.
Aurait il oublié l’histoire ? Son discours a été prononcé le jour anniversaire de la bataille de Lépante, où les Européens ont vaincu les turcs.



Marine Le Pen : Hollande, « vice-chancelier de la province France », Merkel « irresponsable », « le peuple a soif de France ! »

08/10/10/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)
Marine Le Pen avait prévenu que sa réponse au discours du couple Merkel/Hollande au parlement européen allait marquer les esprits, elle n’a pas menti ! Fustigeant en deux minutes trente l’inexistence politique de Hollande sur le plan national et international, la volonté hégémonique de l’Allemagne couplée à l’irresponsabilité de Merkel dans la crise migratoire et l’échec de l’Union Européenne à mener une politique de prospérité et de liberté, elle a parfaitement résumé le sentiment de très nombreux Français et Européens.


Lire la suiteMarine Le Pen : Hollande, « vice-chancelier de la province France », Merkel « irresponsable », « le peuple a soif de France ! »

Explosion du nombre de clandestins potentiellement accueillis en Allemagne

07/10/10/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

L’Allemagne avait annoncé plus tôt dans l’année sa volonté d’accueillir 800 000 clandestins d’ici à la fin de l’année. Fin août, 450 000 clandestins étaient déjà arrivés en Allemagne, et les prévisions du gouvernement montrent que le flux risque de s’intensifier.
En effet, avec des prévisions tablant sur 7 000 à 10 000 entrées illégales par jour pour le quatrième trimestre, l’Allemagne s’attend à voir arriver 920 000 clandestins entre octobre et décembre selon un document confidentiel cité par la presse allemande. Cela porterait donc le nombre de clandestins accueillis à 1,5 million d’ici à la fin de l’année, soit quasiment le double du chiffre précédemment annoncé par le gouvernement allemand.

À partir de ce chiffre de 1,5 million de clandestins entrés sur le territoire, le rapport confidentiel estime à 7,36 millions le nombre de clandestins qui, profitant du regroupement familial, pourraient se voir accorder le droit d’asile d’ici à la fin de l’année. C’est donc à une crise sans précédent, bien loin des 800 000 clandestins initialement annoncés, que l’Allemagne va devoir faire face.
Le réveil va être brutal pour un gouvernement allemand qui est en train d’être rattrapé par le réel et qui s’étonne à présent de constater que les clandestins,

Quittent les centres d’accueil, commandent un taxi et disposent étonnamment de l’argent nécessaire pour parcourir des centaines de kilomètres à travers l’Allemagne [et qu’ils] font la grève, parce que leur logement ne leur convient pas et font des histoires, car ils n’aiment pas la nourriture.

Face à l’éternel retour du réel, l’Europe a des soucis à se faire quant aux conséquences des politiques irresponsables de ses gouvernants.


Lire la suiteExplosion du nombre de clandestins potentiellement accueillis en Allemagne

Invasion migratoire : délation de patriotes allemands par le Huffington Post

Source : Résistance Républicaine
Horreur ! heures les plus sombres ! Fasci… Ah, non, là, c’est permis, c’est le Huffington Post allemand qui publie la photo et le nom de ceux qui s’opposent à l’invasion migratoire de leur pays. Rien de tel qu’une bonne séance de délation de patriotes pour vous mettre un petit Kapo du politiquement correct de bonne humeur le matin. C’est bien aussi pour faire peur à tous ceux qui seraient tentés d’exprimer leur rejet de cette folle politique. Déjà que Markel pousse Facebook à censurer les comptes des internautes critiques envers la déferlante migratoire… Le procédé est d’autant plus vicieux qu’en fait ce mur d’image est la reprise près de quatre fois d’un seul groupe de photos, comme l’ont constaté des lecteurs de Résistance Républicaine.

Screen-Shot-2015-10-01-at-10.17.03-AM

« Nous venons en paix »… en porcs ? Les clandestins inondent de pisse un centre de réfugiés

02/10/2015 – EUROPE (Junge Freiheit, traduction NOVOpress)
« Nous venons en paix », c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants »/« réfugiés »/Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, encore une visite dans les centres de réfugiés en Allemagne. Nos amis teutons ont décidément une bien étroite notion de l’hygiène et de la propreté, ils se plaignent que les centres de réfugiés soient envahis par la pisse.

Erfurt — Allemagne. La Bundeswehr (armée allemande) s’est plainte des conditions d’hygiène inacceptables dans le centre d’admission des demandeurs d’asile d’Erfurt. L’armée qui gère ce centre passe son temps à nettoyer l’urine sur le sol et limiter les cas de harcèlement sexuel, selon une lettre interne classée au commandant des forces territoriales que s’est procurée le journal Junge Freiheit.
La lettre fait référence à un rapport d’un superviseur des services de santé de la Bundeswehr. Il indique textuellement que

Les salles sont nettoyées deux fois par jour. Néanmoins, à mon avis cela ne sert à rien, car les ordures sont jetées sur le sol. Uriner dans tous les coins est devenu une routine. Des individus mâles provenant d’autres pays se soulagent dans les logements réservés aux femmes célibataires, même si les femmes dorment à côté. Le harcèlement sexuel est une constante.

La Bundeswehr a confirmé l’authenticité du document à la demande de Junge Freiheit. « Tout est écrit, » a déclaré le directeur des relations publiques des forces territoriales, le lieutenant-colonel Ingo Kunze. Vous pouvez aller vérifier l’exactitude de ces conditions.

Lire la suite« Nous venons en paix »… en porcs ? Les clandestins inondent de pisse un centre de réfugiés

Les États-Unis provoquent une nouvelle escalade nucléaire

Source : Russie politics
En annonçant leur volonté de déployer en Allemagne des armes atomiques nouvelle génération, les États-Unis provoquent une rupture de l’équilibre des forces dans la région. La réaction russe est attendue et la réponse américaine est prête. Simplement, personne ne sait où cela va s’arrêter.

Les médias allemands, la chaîne ZDF en tête, lâchent l’info qui surprend le pays entier : les États-Unis vont déployer très prochainement sur une base navale allemande des missiles nucléaires américains nouvelle génération, qui rompent la frontière entre armes tactiques et stratégiques.
Cette décision surprenant d’autant plus que, même si des armes nucléaires américaines sont toujours sur le territoire allemand depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la décision avait été prise en 2009 de les faire sortir du pays. Le Parlement allemand ayant pris la décision que le pays ne serait pas en possession d’armes nucléaires. La décision n’a toutefois jamais été appliquée.
Il semblerait que cela ne dérange pas les plans américains dans un pays souverain, car en fait ce pays, aussi fort et puissant semble-t-il vu depuis la France, n’est qu’un pion de plus dans un jeu qui le dépasse.

Car la réaction attendue est celle de l’autre grande puissance, qui malheureusement n’est plus l’Europe et ne peut être l’UE. La Russie annonce que si une telle violation de l’équilibre des forces est réalisée par les États-Unis sur le territoire européen, dans ce cas, elle se doit de sortir

Champignon nucléaire
Champignon nucléaire

du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire.

Rappelant avec le réalisme brut qui est parfois le sien, que tout pays qui possède l’arme nucléaire risque une réponse nucléaire !

Lire la suiteLes États-Unis provoquent une nouvelle escalade nucléaire

L’Allemagne sonne-t-elle le glas de Schengen ?

14/09/2015 – EUROPE (NOVOpress)
L’Allemagne a pris tous ses « partenaires » européens de court en annonçant le rétablissement des contrôles à ses frontières. Mesure pragmatique face à la vague migratoire sans précédent, réflexe sécuritaire devant le danger terroriste ou moyen de pression à l’occasion du conseil extraordinaire de l’UE sur les migrants ? Il est en tout cas certain que les accords de Schengen ont pris un coup dont ils auront du mal à se remettre.

Impériale. La « Mutti » allemande se comporte avec les institutions européennes comme en terrain conquis. Telle l’autocrate d’un nouvel empire… non plus Saint et Romain, mais juste Germanique et Européen, Angela Merkel entend faire plier les autres pays à son interprétation des lois de l’Union Européenne quand cela l’arrange et les plie elle-même à sa volonté.

controles_frontaliers_allemagne2
Contrôle frontalier entre l’Allemagne et l’Autriche, ce lundi 14 septembre

Après avoir unilatéralement suspendu les accords de Dublin pour gérer elle-même les demandeurs d’asile présents sur son territoire, la voilà qui s’affranchit – provisoirement, bien sûr — des accords de Schengen et rétablit les contrôles aux frontières allemandes. Non que l’en blâmions sur le principe – au contraire —, mais le procédé ne manque pas d’air quand on se souvient des menaces à peines voilées de Mme Merkel à l’encontre de la Hongrie et d’autres pays qui entendaient simplement faire respecter leur intégrité territoriale… et protéger les frontières extérieures de l’UE, conformément aux fameux accords de Schengen.
Piquant aussi de constater que ce rétablissement des contrôles frontaliers intervient quelques jours seulement après qu’elle eut plaidé auprès de ses partenaires européens pour un accueil des réfugiés sans limites de nombre ni de temps…

Le tabou levé par le Grand Frère allemand, d’autres pays n’ont pas traîné à s’engouffrer dans la brèche : l’Italie, qui a fermé sa frontière avec l’Autriche, la Hongrie, la Slovaquie et la République tchèque ont elles aussi suspendu Schengen, tandis que la Pologne affirme être prête à en faire de même. L’Autriche déploie l’armée pour tenter de maîtriser les flux migratoires, tandis qu’il y a quelques jours, le Danemark fermait partiellement sa frontière avec l’Allemagne. Même les très libéraux Pays-Bas ont annoncé un renforcement des contrôles aléatoires aux frontières
Au même moment, à Bruxelles, le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères Jean Asselborn, qui présidait un conseil extraordinaire des ministres de l’Intérieur de l’UE, mettait en garde les dirigeants européens.

Si nous ne nous ressaisissons pas ensemble aujourd’hui, l’Europe sera totalement déchirée.

À noter que le gouvernement français n’envisageait pas semblable mesure, se contentant de soutenir et justifier la position de Merkel. Selon Bernard Cazeneuve, l’Allemagne

rétablit aux frontières des dispositifs de contrôle de manière à s’assurer que ceux qui viennent sur le territoire allemand ont bien le statut de réfugiés et que les pays en amont ont respecté les règles de Schengen.

Ah, les joies de la soumission ! inféodé aux Américains pour la politique internationale, fidèle vassal de l’Allemagne pour les questions européennes, le gouvernement français, par la voix de son ministre de l’intérieur, met le doigt sur l’un des nœuds de l’affaire.

Lire la suiteL’Allemagne sonne-t-elle le glas de Schengen ?