Tag Archives: Albanais

10 ans d’« indépendance » du Kosovo : bienvenue dans le pandémonium de l’Europe – par Nikola Mirkovic

Le Kosovo demeure une zone très instable qui peut de nouveau embraser la région.

Avant toute chose, il faut clarifier la situation du Kosovo, qui n’est pas « indépendant », comme certains veulent nous le faire croire. Des Albanais du Kosovo ont déclaré leur indépendance le 17 février 2008, mais cela n’en fait pas un pays indépendant pour autant. La résolution 1244 de l’ONU souligne que le Kosovo fait partie de la Serbie et l’ONU elle-même ne reconnaît pas le Kosovo indépendant. C’est, d’ailleurs, la position officielle du Vatican, de la Russie, de l’Espagne, de l’Inde… et de nombreux pays qui refusent de reconnaître l’indépendance de cet « État » artificiel, haut lieu du crime organisé et calvaire des orthodoxes serbes.

La situation du Kosovo, aujourd’hui, est catastrophique. Plus de 1.000 Serbes ont été assassinés et 250.000 Serbes chrétiens ont dû fuir la région depuis l’arrivée de l’OTAN. 150 églises chrétiennes ont été détruites pendant qu’en même temps, 800 mosquées se sont construites et que le Kosovo devenait le premier fournisseur, par tête d’habitant, de djihadistes en Europe. Les Serbes, devenus minoritaires sur leur propre terre, continuent de subir une purification ethnique qui n’émeut guère les grandes consciences européennes.

Le Kosovo est une des régions les plus jeunes et également les plus pauvres d’Europe, avec 60 % des jeunes au chômage, 30 % de la population vivant sous le seuil de pauvreté et 10 % de la population survivant en extrême pauvreté avec moins d’un euro par jour. C’est un paradoxe incroyable pour une région qui a reçu plus d’argent, par tête d’habitant, que l’Europe avec le plan Marshall. La situation est tellement catastrophique que des milliers d’Albanais eux-mêmes fuient maintenant la région par dizaines de milliers.

Et c’est normal que le Kosovo ne s’en sorte pas. Les pays de l’OTAN, qui ont fomenté la guerre en ex-Yougoslavie en formant et en finançant l’armée terroriste de l’UÇK, ont choisi ces mêmes terroristes, majoritairement issus du crime organisé, pour diriger le « pays » une fois la guerre terminée. À quoi fallait-il s’attendre d’autre ? Pensait-on, sérieusement, que Hashim Thaçi, l’actuel « président » du Kosovo, chouchou des chancelleries occidentales et ex-chef de l’UÇK, dont un rapport du Conseil de l’Europe dit qu’il est « le plus dangereux parrain de la pègre de l’UÇK », devienne du jour au lendemain un philanthrope humaniste doté d’un sens aigu de l’économie et de la gestion d’un pays ? Évidemment que non. Thaçi a été mis en place parce qu’il ferme les yeux sur les prédateurs économiques, issus des pays de l’OTAN, qui rachètent la région pour une bouchée de pain, abusant de la main-d’œuvre à bas prix et rapatriant les dividendes dans leurs pays d’origine.

Le Kosovo demeure une zone très instable qui peut de nouveau embraser la région. Maintenant, plus que jamais, il faut mettre fin à cette ingérence funeste de l’Union européenne et des États-Unis en Serbie et laisser l’État de droit serbe régler lui-même ses problèmes internes.

Nikola Mirkovic

Texte repris du site Boulevard Voltaire

Kosovo, le chaos endémique

16/02/2016 – MONDE (NOVOpress)
Huit ans après la proclamation de son indépendance dans l’euphorie générale des populations albanaises, le Kosovo est toujours la proie d’une corruption massive et d’une violence chronique. Interruptions de sessions parlementaires au gaz lacrymogène, violences de rue, troubles entre Serbes et Albanais sont monnaie courante, même à l’occasion de l’anniversaire de l’indépendance. L’État ne fonctionne pas, au grand dam des habitants de toutes les communautés.


Publié le

L’UNESCO s’apprête à admettre le Kosovo

22/10/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

L’UNESCO s’apprête à admettre comme membre la soi-disant « république du Kosovo », alors que les Nations-Unies elles-mêmes n’ont jamais reconnu « l’indépendance » de cette province serbe, berceau historique de la culture et de l’identité chrétienne de la Serbie, aujourd’hui aux mains des rebelles albano-musulmans de l’UCK mis au pouvoir par les États-Unis, l’Union européenne et l’OTAN !

Encore une nouvelle hypocrisie qui, sans nul doute, n’a pas d’autre but que de profiter au clan islamo-maffieux d’Hashim Thaci au pouvoir à Pristina.
Il faut que cesse d’être ainsi bafouée par la communauté internationale la résolution 1244 de l’ONU !

La résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations-Unies, votée le 10 juin 1999 par le Conseil de sécurité, est une résolution prise sous le chapitre VII de la charte des Nations-Unies qui autorise un déploiement militaire et civil dans la province serbe du Kosovo dans le cadre d’une opération de maintien de la paix.


Pristina : l'église du Christ Sauveur une nouvelle fois profanée

Pristina (Kosovo) : l’église du Christ Sauveur une nouvelle fois profanée par les Albanais

28/06/2014 – PRISTINA (NOVOpress) – Dans son dernier clip, la starlette pop albanaise Era Istrefi et un entourage de figurants demi-nus passent par l’église du Christ Sauveur à Pristina, la capitale de la Province anciennement serbe de Kosovo-Metochie. Régulièrement profanée, transformée en toilettes publics, l’église du Christ Sauveur est privée de toute protection et peut à tout moment être détruite à l’explosif par les Albanais, qui cherchent à effacer les dernières traces de la présence du peuple serbe et du christianisme dans la ville fondée au XIVème siècle par le roi Milutin.

Vu sur Facebook

Autoroute du Kosovo : l’ancien ambassadeur américain en plein scandale de corruption

Publié le

Manifestation à Oullins contre la venue de roms albanais (vidéo)

10/11/2013 – 18h20
LYON (NOVOpress) –
Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées en milieu de journée samedi 9 novembre à Oullins (69600), commune située près de Lyon, à l’appel de leur sénateur-maire UMP François-Noël Buffet, pour protester contre la réquisition d’un terrain de la ville par la préfecture pour accueillir 300 roms albanais. La manifestation s’est déroulée dans le calme jusqu’à l’apparition de militants d’extrême gauche, qui ont renversé et blessé une personne âgée en prenant la fuite.

Publié le
Les élections municipales au Kosovo marquées par des tensions

Les élections municipales au Kosovo marquées par des tensions

05/11/2013 16h00
PRISTINA (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
Dimanche ont eu lieu des élections municipales au Kosovo. Les Kosovars albanais avaient déclaré unilatéralement l’indépendance de cette province serbe en février 2008. Aujourd’hui encore, de nombreux Serbes refusent de quitter ce qu’ils considèrent comme leur terre.

Quel était le contexte de ces élections ?

Le gouvernement du Kosovo, intimement lié avec le gouvernement albanais, continue sa marche en avant depuis 2008, soutenu par l’oligarchie mondiale. De son côté le gouvernement serbe, qui refuse toujours de reconnaître l’indépendance du Kosovo, comme la Russie ou l’Espagne d’ailleurs, a commencé à normaliser ses relations avec Pristina. Ce rapprochement est une des conditions posée par l’Union européenne à un début de négociations. Le gouvernement serbe a donc appelé les populations Serbes du Kosovo à voter.

Lire la suite

Kosovo : Quelques années après le Grand Remplacement

Kosovo : Quelques années après le Grand Remplacement

Kosovo, août 2013 : un étrange mélange d’absurde, d’horreur, de charme et de merveilles.

Au Kosovo, l’intervention « occidentale » contre la Serbie, effectué au nom de la protection humanitaire des Albanais musulmans, a débouché sur l’épuration ethnique des Serbes orthodoxes. Quatorze ans plus tard, voici le témoignage d’une correspondante italienne sur la situation réelle.
Polémia.

Lire la suite