Pour Alain Duhamel, Marine Le Pen est “plus forte que jamais”

11/01/2019 – FRANCE (NOVOpress)
Dans une interview à l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, Marine Le Pen déborde d’optimisme quant à ses perspectives politiques. Cela se voit à travers la séquence des “gilets jaunes” où elle est particulièrement à l’aise. On voit bien que beaucoup des thèmes qui affleurent vont dans son sens et que son électorat est le plus proche des “gilets jaunes”.

Pour Alain Duhamel, l’optimisme de Marine Le Pen est notamment dû au “mouvement populiste mondial”. Les populistes aujourd’hui sont au pouvoir aux États-Unis et au Brésil et progressent en Europe. Ce qui sont les adversaires de Marine Le Pen, sont aujourd’hui en mauvais état. C’est le cas d’Emmanuel Macron, qui n’a jamais été dans une situation aussi difficile, mais aussi Laurent Wauquiez qui visiblement est un des vaincus de l’affaire.

Enfin, Marine Le Pen a également changé sa stratégie à propos de l’Europe. Elle se dit en situation de changer des choses de l’intérieur. Elle espère même que les populistes forment le premier groupe au prochain Parlement européen.


Alain Duhamel : “Les gilets jaunes, c’est peut-être la naissance d’un mouvement 5 étoiles”

19/11/2018 – FRANCE (NOVOpress)
Le mouvement spontané des “gilets jaunes” peut-il durer ?

Pour Alain Duhamel, cette crise nouvelle s’explique par trois ruptures simultanées : “Une rupture territoriale, une rupture sociale – une fraction de la population dont les perspectives sont contraires aux enseignements qu’on lui a donnés pendant 50 ans et qui se sent flouée – et enfin une rupture politique“, développe-t-il.

Il lit d’ailleurs dans ces manifestations la naissance possible d’un mouvement 5 étoiles à l’italienne.


Alain Duhamel et Éric Zemmour débattent de la “trumpisation” des esprits

01/10/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Assiste-t-on à une “trumpisation” des esprits ? C’est le Premier ministre, Manuel Valls, qui, la semaine dernière, a accusé Nicolas Sarkozy d’utiliser les mêmes méthodes que Donald Trump, le candidat Républicain à la Maison Blanche. Des méthodes qui consisteraient à des provocations quotidiennes pour attirer l’attention autour de soi.

Nicolas Sarkozy, c’est de la trumpisation light, entre transgression, surenchère et talent. Car il n’y a pas de trumpisation sans talent“, explique Alain Duhamel, éditorialiste à RTL. Mais selon lui, “ceux qui ressemblent le plus à Donald Trump, ce sont Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan“.
Sarkozy c’est à la fois celui qui le moins de conviction du monde et en même temps celui qui a le plus d’instinct politique du monde“, attaque Éric Zemmour qui poursuit : “Alors évidemment, comme il ne croit rien, il se remplit de tout et de ce qui marche“. Pour le polémiste, le populisme correspond “au nouveau grelot que les élites ont accroché au peuple“. Alors qu’à ses yeux, “ce n’est pas de la colère, le peuple n’est pas coléreux, il veut défendre son mode de vie contre les élites qui ont détruit la nation depuis 30 ans“.

De son côté, Alain Duhamel voit dans le populisme “une utilisation de la démagogie, de la xénophobie, du mensonge et de la transgression”.


Zemmour : La France « est malheureuse, elle ne sait pas où elle habite »

11/12/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Modèle familial, déclin de la politique, immigration, Europe, évolutions sociale… Alain Duhamel et Eric Zemmour confrontent leur vision de la France. Un débat de bon niveau loin des outrances verbales qui font le buzz et empêchent de comprendre les enjeux actuels.


Éric Zemmour et Alain Duhamel ont confronté… par rtl-fr

Les Français sont hostiles à l’immigration massive ? La faute aux médias !

Source : OJIM
Alain Duhamel aime à donner son avis. Il est même payé pour cela, notamment dans le cadre de l’émission On refait le monde, animée tous les soirs de la semaine sur RTL, par Marc-Olivier Fogiel.

Ainsi, le 31 août dernier, a-t-il livré aux auditeurs une analyse assez particulière sur les relations entre les Français et les immigrés :

Les Français dans leur majorité sont non seulement hostiles aux immigrés, mais exaspérés de tout ce qui peut être fait pour eux (…) Si les Français réagissent comme ça, moi je crois que c’est parce que l’image que la presse, la télévision et les chaînes d’information continue, donnent de l’immigration en France est systématiquement négative.

Et de continuer en comparant la presse française à la presse allemande, laquelle se serait lancée dans une grande campagne en faveur de l’accueil des immigrés clandestins. « Si la presse et les télévisions sont tellement différentes d’un pays à l’autre, ça explique aussi une partie du comportement et des réactions des Français ».

[Note de NOVOpress :
À noter que la comparaison est surtout révélatrice de la soumission des médias aux politiques de chaque pays, l’Allemagne étant très favorable à une immigration de masse qui lui permettrait, selon elle, de pallier à son déficit démographique et à son manque de main-d’œuvre bon marché. C’est pour cela que l’Allemagne se montre si « généreuse » avec les « migrants » et pousse les autres pays à en faire de même. Les médias allemands ne sont que le reflet de ce choix politique et économique.]

À se demander si Duhamel les lit, les écoute ou les regarde, ces médias… Car entre les émissions complaisantes de France Culture sur le sujet, le traitement de l’affaire Ménard sur les statistiques ethniques, les manipulations de L’Express, ou le traitement général de l’installation de milliers d’immigrés à Calais, force est de constater que les analyses d’Alain Duhamel sont décidément… à côté de la plaque.

Source : RTL. Crédit photo : ΛΦΠ via Wikipédia (cc)

Éric Zemmour face à Alain Duhamel : “Le regroupement familial de 1975 a été la plus grande erreur politique de l’après-guerre”


Éric Zemmour et Alain Duhamel ont confronté… par rtl-fr

Alain Duhamel et Éric Zemmour ont débattu pendant près de 45 minutes sur l’antenne de RTL, dans On refait le monde, ce jeudi 9 octobre. Ils ont confronté leurs idées et convictions concernant la situation de la France.

“Telle que je la vois aujourd’hui, elle est malheureuse, elle ne sait pas où elle habite”, a expliqué Éric Zemmour. Pour Alain Duhamel, le pays a “une unité plus grande que l’on ne croit”.

Éric Zemmour en a profité pour mettre en cause la politique immigrationniste mise en place depuis des décennies en France :

Le regroupement familial de 1975 a été “la plus grande erreur politique de l’après-guerre”. (…) On a fait venir des gens de culture islamique (…) On a des gens qui tiennent tellement à leur culture qu’ils ne veulent pas s’intégrer