Bloc Identitaire Lyon : la France est entrée dans une phase de djihadisme de moyenne intensité

Bloc Identitaire Lyon : la France est entrée dans une phase de djihadisme de moyenne intensité

10/02/2015 – LYON (NOVOpress)
Malgré les déclarations mensongères du gouvernement de Manuel Valls sur la sécurité en France, la situation ne cesse de se dégrader. Un chiffre donné par la chaine d’information LCI montre l’ampleur de ce phénomène : 200 incidents ont été recensés depuis les attentats du 7 et 9 janvier autour des lieux sensibles. Selon le général Charpentier, il y a eu « des agressions armées avec arme de guerre d’hommes cagoulés la nuit » !

A Nice, à Villeurbanne, à la Seyne-sur-Mer,… et dans la banlieue parisienne, plusieurs militaires ont été menacés et attaqués par des individus faisant clairement référence aux frères Kouachi et Amédy Coulibaly.

Après les attaques meurtrières de Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes à Paris, la société française est entrée dans une phase de djihadisme de moyenne intensité (attaque quasi-quotidienne à l’arme blanche) qui débouchera si les mesures préconisées par le Bloc Identitaire ne sont pas appliquées (déchéance de la nationalité et remigration), sur des situations comparables à la Bosnie, au Kosovo, à la Libye, à la Syrie ou à l’Irak.

L’heure n’est plus à l’indignation et aux tergiversations, mais à l’action !

Bloc Identitaire Lyon
https://www.facebook.com/blocidentitaire.lyon
https://twitter.com/BI_Lyon

La « diversité » à l’œuvre : agressions en série dans les transports en commun

La « diversité » à l’œuvre : agressions en série dans les transports en commun

20/02/2015 – PARIS (NOVOpress) – Une énième agression s’est produite en date du 13 février 2015 dans une rame du RER B, à Gif-sur-Yvette, dans le département de l’Essonne.

Une dame de 46 ans, excédée par les agissements de « deux jeunes » qui s’amusaient avec les portes du RER, est intervenue. Elle a très vite été prise à partie par les deux « jeunes », qui l’ont copieusement insultée.

Une courageuse étudiante, ayant vu la scène, s’est interposée pour lui venir en aide. Mal lui en en a pris : elle s’est retrouvée projetée au sol par les deux agresseurs, rouée de coups de pieds, et ses effets personnels volés.

Cette agression n’a fait l’objet que d’un petit article (en version payante) dans Le Parisien (édition de l’Essonne) du 19 février 2015, soit presque une semaine après les faits…

Comme souvent, les médias qui critiquaient les rondes citoyennes initiées par Génération Identitaire et appréciées des usagers se sont montrés beaucoup moins bavards pour relayer ce fait divers, pourtant emblématique d’une situation intenable à laquelle les Français sont confrontés chaque jour. Selon un sondage mené par M6 au moment des Tournées de Sécurisation des transports par Génération Identitaire, 62 % des auditeurs de M6 étaient favorables à ces tournées citoyennes :

Pour trouver une solution à un problème, il convient de pouvoir nommer ce problème. Entre la négation du racisme anti-Blancs et l’apologie d’un « vivre ensemble » qui n’existe pas, mais qui tient lieu de credo pour la caste politico-médiatique, les jalons destinés à museler l’opinion publique sont nombreux. Il revient également aux autorités – notamment à la Justice – de se mobiliser de façon urgente pour protéger l’ensemble des citoyens, sans quoi la seule réponse que ces derniers pourront apporter sera l’autodéfense et l’application d’une justice citoyenne, sans doute plus sévère que celle des juges “rouges” et de Christiane Taubira. Faut-il en arriver là ?

Il appartient désormais aux citoyens d’agir dans les urnes en votant massivement pour les candidats du Front National, mais aussi sur le terrain en ayant un comportement de « citoyen vigilant ». La peur doit changer de camp, maintenant !

Franck Guiot pour Novopress

Bordeaux : Les agressions au laser se multiplient contre les transports en commun

Bordeaux : Les agressions au laser se multiplient contre les transports en commun

23/10/2014 – BORDEAUX (NOVOPress via Infos Bordeaux)
Désormais trams et bus évitent le quartier des Aubiers (à forte concentration d’étrangers), en raison de la multiplication de tirs laser.

Selon Xavier Sanchez, secrétaire général CGT à la TBC, qui s’exprime dans le journal 20 Minutes, « il y a eu plusieurs tirs laser signalés dimanche 19 octobre, et il a été décidé d’évacuer le quartier pour sécuriser les usagers et le personnel. Les bus et les tramways ne s’y rendaient plus. Désormais, à chaque signalement, la station ne sera plus desservie», explique le syndicaliste.

Dans un communiqué de presse, le syndicat s’alarme de la « recrudescence » de ce type d’agression : « Il est urgent, que nous ayons une intervention commune auprès du Préfet, du Procureur de la république et du Président de la communauté Urbaine de Bordeaux afin d’endiguer ce fléau, d’autant que le sentiment d’insécurité et de ras le bol dans l’entreprise est grandissant ».

Le syndicat Force Ouvrière a fait quant à lui un état des lieux il y a quelques jours : « Rien que pour cette année 2014 nous en sommes à 51 visées, 15 procédures d’agressions, et 4 arrêts de travail ».

En janvier dernier, le tribunal correctionnel de Bordeaux avait condamné à six mois de prison avec sursis et deux ans de mise à l’épreuve un jeune homme qui avait ébloui un chauffeur de bus avec son pointeur laser.

Gens du voyage : Pourquoi certains préfèrent le camping sauvage

Gens du voyage : Pourquoi certains préfèrent le camping sauvage

Des gens du voyage qui, avec leurs caravanes, envahissent des stades ou des parcs publics, dans les grandes villes, dans les petits villages : c’est devenu un spectacle, affligeant, trop souvent à l’affiche. Ils ont pourtant à leur disposition des aires d’accueil officielles. Mais les conditions d’admission « découragent » certains nomades, pas très enchantés à l’idée d’être contrôlés…

Lire la suite

Vêtements arrachés, coups, viols : pas facile pour une femme de manifester en terre d’islam

Vêtements arrachés, coups, viols : pas facile pour une femme de manifester en terre d’islam

04/07/2013 – 10h00
LE CAIRE (NOVOpress) –
L’organisation internationale Human Rights Watch (HRW) vient de révéler qu’en quelques jours, une centaine de femmes ont été agressées sexuellement sur la place Tahrir et ses environs au Caire en marge des manifestations contre le président égyptien Mohamed Morsi, renversé hier par un coup d’Etat. Selon HRW, 91 cas d’agressions, certaines tournant au viol, ont été commises depuis le 28 juin.

Lire la suite