Tag Archives: affaires des écoutes

obama portable Donald Trump

Donald Trump sur écoutes : vers un Obamagate aux Etats-Unis ?

07/04/2017 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) : Nous vous en parlions il y a deux semaines : Devin Nunes, président républicain de la commission du Renseignement de la Chambre des représentants, affirmait que les agences gouvernementales avaient bien écouté des membres de l’équipe de campagne de Donald Trump. Chaque jour apporte de nouvelles révélations

Si l’affaire Fillon est en France un véritable feuilleton à rebondissements, l’affaire des éventuelles écoutes de l’équipe Trump par la Maison‑Blanche alors occupée par Barack Obama occupe toute la scène politique aux Etats‑Unis. Dernier rebondissement : l’ancien procureur Joseph diGenova interviewé par The Daily Caller, vient d’apporter son soutien à Devin Nunes, affirmant que, dans le rapport remis à la commission du Renseignement, les noms des personnes placées sur écoutes par l’administration Obama avaient été censurés par Susan Rice elle‑même. Joseph diGenova a également accusé l’ancienne conseillère à la sécurité nationale de l’ex‑président Obama d’avoir utilisé les services de renseignements américains pour collecter des informations contre le candidat Donald Trump.

De leur côté, plusieurs médias de la sphère conservatrice, tels Bloomberg et Fox News, accusent à leur tour Susan Rice d’avoir fait « fuiter » les noms des personnes de l’entourage de Donald Trump en contact avec des responsables étrangers et dont les conversations ont été interceptées par les agences américaines de renseignement.

Mme Rice a rejeté toutes ces affirmations en bloc mais a concédé que, avant son départ de la Maison Blanche, Barack Obama avait ordonné une enquête approfondie sur l’interférence de la Russie dans la présidentielle de 2016, et que cela a pu aboutir à l’interception « accidentelle » (sic) de communications dans l’entourage de Donald Trump. Pour Susan Rice et les démocrates, la question‑clé est toujours celle d’une éventuelle « collusion » entre l’équipe Trump et la Russie.

Trump demande à « trouver l’origine des fuites ». De son côté, le président insiste en effet pour que le FBI et le Congrès enquêtent enfin sur les allégations d’espionnage par l’administration Obama. « Le vrai problème dans cette histoire, c’est SURVEILLANCE et FUITES ! Trouvez l’origine des fuites !» a‑t‑il ainsi tweeté dimanche dernier.

« A l’heure actuelle, reconnaît Eric Swalwell, membre démocrate de la commission Nunes, il y a un nuage qui tourne autour de la Maison‑Blanche. Nous ne nous arrêterons pas jusqu’à ce que nous découvrions ce qui s’est passé ».

Rappelons qu’aux Etats‑Unis, on ne plaisante ni avec la vérité ni avec la probité.